Référence :36553

Mémoire sur la staphyloraphie, ou suture du voile du palais

ROUX Philibert-Joseph

Paris J.-S. Chaudé [Imprimerie de Feugueray] 1825 in-8 dérelié

2 ff.n.ch., 94 pp., 2 planches lithographiées en dépliant.Garrison-Morton, 5741. Edition originale rare. On orthographie de nos jours cette opération : staphylorraphie (= suture du palais, pour réunir les bords d'une fente palatine).Natif d'Auxerre, le chirurgien militaire Philibert-Joseph Roux (1780-1854) fut considéré, au début du XIXe siècle, comme le plus habile et le plus entreprenant au niveau purement opératoire ; sa rivalité avec Dupuytrun et surtout les élèves de ce dernier assombrit cependant sa carrière académique. En ce qui regarde notre plaquette, ce fut en septembre 1819 que Roux se rendit célèbre pour avoir pour la première fois opéré et guéri un jeune médecin canadien (Stephenson) d’une fente palatine. Ce succès lui valut de nombreuses inimitiés, dont celle de Richerand, qui l’attaqua avec véhémence. C’est dans les suites de cette intervention qu’il publia ce mémoire

700.00 €