Effectuer une recherche précise :

4739 résultats

[MANUSCRIT]

Conserves alimentaires par les procédés Appert.

Copie d'une note remise à M. le professeur Payen, membre de l'Institut. S.l., s.d. (vers 1850], in-folio, en feuilles. 6 pp. n. ch., couvertes d'une écriture fine et modérément lisible (environ 45 lignes par page). C'est sans doute en raison de son appartenance au Conseil d'hygiène et de salubrité publique de Paris que ce mémoire a été remis à Anselme Payen (1795-1871) : en usage depuis une trentaine d'années, le procédé Appert de conditionnement de conserves alimentaires, qui avait révolutionné les habitudes nutritives, notamment dans la marine, présenta dans les années 1847-1850 des incidents de fermentation inhabituels. C'est sur ces défectuosités et leurs origines éventuelles que porte ce rapport.

[MANUSCRIT]

L'Ombre de Napoléon,

pantomime en un acte. S.l., s.d. [1840], in-12, en feuilles, cousu. 7 ff.n.ch. couverts d'une écriture moyenne et lisible (environ 20 lignes par page). Curieux petit manuscrit qui présente le canevas d'un spectacle en dix scènes sur le thème du Retour des Cendres et qui semble avoir été proposé à l'Opéra dans l'intervalle séparant le départ de l'expédition de son retour (cf. la phrase finale de la remarque introductive : "Il va sans dire toutefois que toutes les scènes seront rendues conformes aux circonstances rapportées dans les Mémoires de la translation des restes de Napoléon").

[MANUSCRIT]

Marine et colonies. - Livret de solde

S.l. [Brest], s.d. [1846-48], in-12, en feuilles, cousu. titre, 16 ff. chiffrés, dont seuls les 3 premiers sont renseignés (écriture fine et très lisible). Livret de solde délivré à l'avance à Joseph-Victor Crouzet, embarqué comme chirurgien auxiliaire de 3e classe sur la corvette La Somme. Il y effectua trois périodes de campagnes : 1. Du 16 septembre au 31 décembre 1846. - 2. Du 1er janvier au 31 décembre 1847. - 3. Du 1er janvier au 6 avril 1848.

[MANUSCRIT]

Revenus du Roy [Etat de la dépense du Roy] pendant l'année 1724

S.l., s.d., in-folio, en feuilles. paginé 238-245, écriture moyenne et lisible (environ 35 lignes par page). Après un état des recettes et dépenses royales pour 1724,le document se termine par une préconisation : "On propose de retrancher dix millions sur l'article de 19 millions de pensions ; on a déjà fait des retranchemens dans les écuries, dans les tables, dans les hardes, dans les gendarmes, dans les chevau-légers, et dans les mousquetaires, et le tout afin de mettre sagement la dépense annuelle au niveau du revenu annuel". L'équilibre financier fut toujours le point faible de la monarchie française, plus encore après la fin de l'expérience Law.

[MANUSCRIT] BAUMANN (Hortense)

Cuisine. 1893.

Manuscrit à l'encre sur papier réglé. in-8 carré, demi-percaline bleu vif de l'époque, dos lisse muet, plats de papier gaufré, tranches jaspées, qqs rousseurs. 114 pp. numérotées et 3 ff. de table des matières. 1 f. et une petite photo joints. Cahier de cuisine couvert d'une écriture régulière sur les 22 premières pages, avec table des matières en fin de volume. Il contient au total 41 recettes Escargots à la mode des Capucins de Thann, Salmis de canards (qui peut être agrémenté de truffes), Pudding d'écrevisses, Chou viennoise, Jambon Gladstone, Matelotte de carpes, Carpe à la juive, et même Sarmâlis (Plat roumain)... Hortense Baumann (née Hortense Joséphine Quivogne - 1838-1923) avait épousé Auguste Joseph Baumann à Bollwiller. Ce cahier de recettes recopiées sur le tard semble être un florilège de celles les plus prisées à Bollwiller. On doit à la famille des grands pépiniéristes Baumann de Bollwiller, actifs dès la fin du XVIIe siècle, de nombreuses variétés de fruits (poire Beurrée de Bollwiller, pomme reinette Baumann...), de roses et d'autres plantes. Parfait état de conservation. Rare.

[MANUSCRIT]. BAUDRILLART (Casimir-Charles)

[Cahier de notes] -

Mouvements et réparations de l'Avalanche. S.l., s.d. [1866-1899], 3 parties en un vol. petit in-4, demi-toile noire de l'époque, manque le dos. 21 ff. n. ch. ; 57 pp., 47 pp. n. ch. Petit cahier de navigation qui réunit des notes et des observations de caractère assez hétérogène : 1. La première partie est entièrement composée de divers calculs liés au positionnement et à la fixation du temps en période de navigation. A noter, un passage entier sur les chronomètres. 2. Suit un journal des mouvements de la canonnière L'Avalanche, dont Baudrillart était le commandant avec le grade de lieutenant de vaisseau, du 2 août 1889 au 30 juillet 1891. 3. Enfin, sans chiffrage, on a un ensemble de petits textes de 1892 à 1899, sans lien, mais présentant un réel intérêt pour l'histoire maritime de la fin du XIXe siècle : note laissée à son successeur, réquisitoire prononcé dans un conseil de guerre du 14 février 1898, notes diverses. Né le 1er mai 1850 à Sarrebourg (Moselle) et entré à l'École navale en 1866, Casimir-Charles Baudrillart devint enseigne de vaisseau en 1871, puis lieutenant de vaisseau en 1880. Il participa à de nombreuses campagnes, notamment au Tonkin entre 1883 et 1891. Capitaine de frégate en 1897, il dirigea, de 1904 à 1916, l'École des Pupilles de la Marine. Sa fille Paulette épousa le lieutenant de vaisseau Robert Mouchez, petit-fils de l'amiral Mouchez, ancien directeur de l'Observatoire de Paris. Il mourut en 1926.

[MANUSCRIT]. ROQUEMAUREL (Gaston de)

Histoire naturelle.

1er cahier. - 2me cahier.. S.l. [Toulouse], 26 novembre 1819 - 23 février 1820, 2 vol. in-8, en feuilles, cousu, sous couvertures de papier avec titres manuscrits. 1) Titre, 42 pp. - 2) 33 pp.. Le tout couvert d'une écriture moyenne, aérée et très lisible (environ 20 lignes par page). Les dates indiquées correspondent au début de la rédaction, pas à l'achèvement. Il s'agit de deux cahiers de cours se suivant exactement, donnant les notions générales des différentes disciplines d'histoire naturelle, et recopiés par le jeune Louis-François-Gaston-Marie-Auguste de Roquemaurel (1804-1878), futur marin et explorateur. A cette époque, il était encore élève au Collège royal de Toulouse, où il préparait le concours d'entrée à l'Ecole polytechnique (il devait l'intégrer en 1823). Comme l'on sait, Roquemaurel fut ultérieurement le second de l'expédition de Dumont d'Urville.

[MARECHAUSSEE]

Arrest du Conseil d'Etat du Roi,

portant règlement pour le payement du service extraordinaire des maréchaussées du Royaume. Du 1er juin 1775. Paris, Imprimerie Royale, 1775, in-4, dérelié. 11 pp.

[MARET (Edmond)]

Recherches historiques sur l'administration de la marine française,

de 1629 à 1815. Paris, Typographie de Firmin Didot frères, 1849, in-8, dérelié. 3 ff.n.ch. et 132 pp. Polak 7979. Unique édition. L'attribution est celle donnée par la Bibliothèque de l'Assemblée nationale.

[MARGAT]

Histoire de Tamerlan,

Empereur des Mogols et conquérant de l'Asie. [Publié par le P. Brumoy]. Paris, H.L. Guérin, 1739, 2 vol. in-12, veau, dos ornés [Rel. anc.], rest. 1) 4 ff.n.ch., pp. (v) à xxxviii, 298 pp. - 2) 2 ff.n.ch., 392 pp., 2 ff.n.ch. Sommervogel V, 542. Première édition. Dans l'épitre qu Comte de Maurepas, l'auteur fait mention de son appartenance aux Missionaires de la Compagnie de Jésus à Saint-Domingue.

[MARINE - AMERIQUE]

Vies de Jean d'Estrées,

duc et pair, Maréchal de France, Vice-Amiral, et Vice-Roi de l'Amérique; et de Victor-Marie d'Estrées, son fils, duc et pair, Maréchal de France, Vice-Amiral, et Vice-Roi de l'Amérique. Avignon, Jean-Albert Joly, 1811, in-12 de 177 pp., bas. racinée, dos lisse orné, pièce de titre rouge [Rel. de l'époque], petit manque de cuir au mors sup., en pied. A échappé à Sabin et à Polak. Édition de colportage illustrée en frontispice d'un bois gravé représentant le duc d'Estrées (lequel ?). Note manuscrite sur la première garde: "Livre faisant partie du prix de thême remporté en 5eme le 20 aout 1815".

[MARINE - AQUARELLE - TAHITI]

[L'Artémise (?) abattue en carène].

Aquarelle sur papier. [vers 1830-1840?], 58 x 39 cm, contrecollée sur papier beige (47,5 x 64 cm), 2 coins rognés, menue restauration marginale, encadrement moderne. Belle et grande aquarelle montrant un bateau en cours de carénage, couché et recouvert de toile, sur un rivage montagneux et inhabité. Des pirogues au premier plan à gauche sont à l'approche. Signature en bas à droite. Cette aquarelle représente très vraisemblablement la frégate Artémise, abattue en carène, telle que la décrit et dépeint l’amiral Pâris dans son Album pittoresque d’un voyage au tour du monde (p. 7). «... remorquée par nos embarcations et par des canots de baleiniers, la frégate passa dans un canal étroit et sinueux, entre les récifs et la terre, et alla s’amarrer aux arbres qui ombragent le fond de l’excellent mouillage de Papéiti. Le 15 mai, elle était entièrement désarmée [...] Après deux tentatives infructueuses, la frégate put être abattue et nos charpentiers et calfats procédèrent aux réparations». L’amiral et aquarelliste François-Edmond Pâris (1806-1893) avait embarqué à vingt ans comme hydrographe lors de l'expédition conduite en Océanie par Dumont d'Urville à la recherche de La Pérouse, puis quelques années plus tard dans les campagnes dirigées par le commandant Laplace. Il réalisera plus d'une centaine d'aquarelles de bateaux des côtes d'Afrique orientale, d'Inde, de Chine et d'Amérique du Sud. (cf. Tous les Bateaux du monde. La Fabuleuse collection de l'Amiral Pâris, Musée de la Marine 2010).

[MARINE - AUBE (Amiral T.)]

Marine et colonies.

Opinions d'un marin, ancien gouverneur de colonie. Paris, Nancy, Berger-Levrault et Cie, 1886, in-12 de 1 f. bl., 2 ff.n.ch. et 86 pp., br., couv. vert pâle impr. Pas dans Polak, ni Vicaire, ni Lorentz. Ex-libris et super ex-libris manuscrits Lucien Rodanet.

[MARINE - COMPAGNIE DES INDES]

État General des Officiers de la Marine de la Compagnie des Indes

Arresté En 7bre 1745. S.l., [1745], manuscrit in-16, maroquin rouge à décor doré, triple filet d'encadrement des plats, fleurette aux angles, dos à 5 nerfs orné de fleurettes, filet sur les coupes, roulette sur les chasses, gardes et contre-gardes de tabis bleu, tranches dorées [Rel. de l'époque], rest. 1 f.n.ch., 21 ff.ch., 3 ff.n.ch. Charmant petit manuscrit contenant les noms des officiers de la flotte de la Compagnie française des Indes orientales à l'époque de Dupleix, son gouverneur général depuis 1742. Fondée par Colbert en 1664, elle était alors à son apogée, avant la Guerre de Sept Ans qui devait entraîner l'abandon de la plus grande partie des possessions françaises en Inde et la dissolution de la Compagnie en 1769. Comme ses deux concurrentes, la néerlandaise et l'anglaise, la Compagnie française des Indes orientales s'était dotée d'une flotte conséquente: environ 30 à 40 vaisseaux servis par 1500 hommes. Cet état fait apparaître le nombre et les noms de leurs officiers: capitaines (31), premiers lieutenants (34), seconds lieutenants (36), premiers enseignes (37), seconds enseignes (32), enseignes surnuméraires (44) et volontaires (49). Cet état devait être offert aux principaux actionnaires de la Compagnie.

[MARINE - CONGRÈS]

Association Internationale de la Marine.

Congrès de Monaco 1901. Monaco, Imprimerie de Monaco, 1901, gr.in-8 de VII, 517 pp., figures dans le texte, chagrin bleu marine à décor doré, plats à encadrement de triples filets dorés, sur le plat supérieur grand fer armorié et inscription « A S.A.R. la princesse Waldemar », dos à 5 nerfs, caissons encadrés de triples filets, dentelle intérieure, tranches dorées [Rel. de l'époque]. Actes du premier congrès de la toute nouvelle Associaton internationale de la Marine créée le 16 janvier 1901. Tenu du 12 au 15 avril suivant à Monaco sous le haut patronage du prince Albert Ier, ce congrès donna lieu à une trentaine de communications sur l'assistance aux gens de mer, l'océanographie, le sauvetage en mer, l'éclairage des côtes, le yachting, les ports francs, etc. Exemplaire luxueux de présentation à la princesse Waldemar du Danemarck.

[MARINE - ESTAMPES]

Prospectus.

Estampes Gravées d'après les Tableaux originaux, représentant les Combats de mer pendant la dernière Guerre; proposées par souscription, et dédiées au Roi. Paris, Stoupe, (1789), 1 f.n.ch. in-4, en feuille, traces de pliures, légèrement défraîchi. Intéressant prospectus de souscription pour une suite de 18 estampes gravées d'après des tableaux représentant les batailles les plus mémorables où fut engagée la marine française durant la Guerre d'Indépendance américaine en 1777-1783. C'est Louis XVI, à l'instigation du Maréchal de Castries, qui avait ordonné en 1786 de faire exécuter cette série de tableaux. Peints pour la plupart entre 1786 et 1790 par Rossel de Cercy, un ancien officier de marine, ils sont actuellement conservés au Palais de Versailles, au Musée national de la Marine à Paris, et au Musée de la Marine de Rochefort. Le comte de La Luzerne, ministre de la Marine, obtint du Roi de les faire multiplier par la gravure, & d'en faire jouir le Public. C'est à l'aquafortiste François Dequevauviller (1745-1807) que fut confiée l'exécution de ces gravures. Elles devaient paraître deux par deux chaque année, à partir de mai 1790, les souscripteurs de la totalité de la collection étant assuré d'avoir, lorsqu'elle sera terminée, un volume in-folio, contenant l'historique de chaque combat, orné de la gravure en petit du tableau analogue. En fait l'entreprise fut interrompue fin 1791, faute de moyen, après que 3 gravures seulement furent exécutées (cf. IFF XVIIIe, t. VII, pp. 53-55).

[MARINE - OFFICIERS]

Liste arrêtée par le Roi, des Officiers-Généraux de la Marine,

en exécution de la Loi du 15 mai 1791. Paris, Imprimerie royale, 1792, in-4 de 52 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Cette première liste est complétée par 3 autres, à la même date: les capitaines et majors de vaisseaux (etc.) - les lieutenants de vaisseaux, lieutenants de port (etc.) - les sous-lieutenants de vaisseaux, sous-lieutenants de port (etc). Mouillure pâle et marginale.

[MARINE - ÉTATS-UNIS]

Examen de la question aujourd'hui pendante

entre le gouvernement des États-Unis et celui de la Grande-Bretagne, concernant le droit de visite; par un Américain. [Paris, Imp. de H. Fournier, 1842], in-8 de 82 pp. et 1 f. blanc, br. (surjeté), couv. bleue impr., non rogné, qq. rouss. Sabin ne cite que l'édition en anglais, publiée la même année par le même éditeur (cf. n° 23369). Voir aussi Quérard, "Supercheries", I, col. 300 (auteur non identifié). Pas dans Polak. Édition originale française. Au sujet du droit de visite maritime, "question grave et d'un haut intérêt pratique pour toutes les nations qui tiennent à la liberté des mers". D'après l'auteur, "le droit de visite n'a que des rapports accidentels avec la traite des noirs en Afrique, et la nature de ce trafic, qui nulle part ne trouve des défenseurs, ne saurait changer celle de la question".

[MARINE À VAPEUR]

Considérations sur les marines à voiles et à vapeur

de France et d'Angleterre. Par un lieutenant de vaisseau. Paris, Amyot [Imprimerie de Guiraudet et Jouaust], juillet 1844, in-8, dérelié. 49 pp., 3 pp.n.ch. Absent de Polak. Unique édition de cet opuscule demeuré anonyme, et dont le but est de proposer à la marine française des améliorations inspirées du modèle anglais.

[MARINE]

[Recueil de Signaux].

Manuscrit. S.l.n.d., [Début du XIXème siècle], in-12 oblong, de 12 cahiers cousus, placés dans une couverture carton brun de l'époque, pet. déchirure marginale à un f. Carnet de signaux manuscrit de 99 feuillets (dont 4 blancs) comprenant 380 petits dessins à la plume et à l'aquarelle représentant des signaux (pavillons surtout), avec leur signification en légende. Document d'une présentation très soignée.

[MARINE]

Cahier des Signaux pour les Vigies des Cottes (sic) de la Republique Fr[ançaise]

Manuscrit. S.l.n.d., [Fin du XVIIIe siècle], in-16 de 20 pp.n.ch., cousu. Carnet de signaux manuscrit comprenant 49 petits dessins à la plume et à l'aquarelle représentant des signaux (essentiellement des pavillons et des flammes), avec leur signification. Il est plusieurs fois fait mention des corsaires ou corsaires ennemis. Document d'une présentation soignée, constituant un intéressant témoignage sur les moyens de communication dans la marine à la période révolutionnaire.

[MARINE]

La marine française de nos jours.

Cuirassés-Croiseurs-Transports-Torpilleurs. Types principaux de la marine marchande. Paris, Augustin Challamel, s.d. (1890), petit in-folio oblong, demi-chagrin rouge, dos à nerfs de filets et ancres marines dorés, titre et ancre marine dorés sur le premier plat de percaline rouge [Rel. de l'éditeur]. 50 planches hors texte signées Lange, avec serpentes légendées. Polak 6415. Beau panorama de la marine française à la fin du XIXème siècle, comprenant 44 navires de guerre et 6 de la marine marchande (des Compagnies Générale Transatlantique, Messageries maritimes, Chargeurs réunis, Albert Ménier et Ant. Dom Bordes). Bon exemplaire.

[MARINE]

Loi relative aux Matelots & Particuliers

conduits de la Martinique à Saint-Malo. Donnée à Paris, le 17 juin 1791. Paris, Imprimerie royale, (1791), In-4 de 2 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Ces matelots et particuliers "seront renvoyés dans leurs départemens & à leurs familles".

[MARINE]

Loi relative aux officiers de la Marine

donnée à Paris, le 20 mai 1791. Paris, Imprimerie royale, 1791, in-4 de 3 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Intéressant décret exposant en 8 articles les équivalences entre les grades "du service de mer & de celui de terre".

[MARINE]

Loi relative à l'organisation de la marine.

Donnée à Paris le 15 mai 1791. Orléans, Jacob l'aîné, s.d. [1791], in-4, en feuilles. 12 pp. Importante disposition de 52 articles réglant la nouvelle marine française.

[MARINE]

Marché d'entreprise pour la construction de divers batiments de guerre

Gênes, 1803, petit in-folio (23,5 x 34,5 cm), br., premier plat de la couv. papier marbré cons., dos absent et ff. rongés sur 1 cm de largeur en haut. 34 pp. et 1 f. bl. Rarissime contrat imprimé et complété à la main entre les citoyens Benoît Muzzio et Sébastien Migone et le Ministre de la Marine et des Colonies de la République Française, représenté par Saliceti, Ministre plénipotentiaire de France à Gênes. Deux négociants de cette ville se portent caution pour l'exécution du contrat. L'inventaire des objets d'armement et rechange à fournir (pp. 17 à 34) est abondamment pointé et annoté, à la plume et au crayon noir. Christophe Saliceti (1757-1809) était à Gênes en qualité d'ambassadeur français chargé de négocier la future annexion de la République de Ligurie, après avoir été Commissaire de la République auprès de l'Armée d'Italie dès 1796.

[MARINE]

Ordonnance du Roi,

pour régler les fonctions dont les officiers de la marine seront chargés sur les escadres & à bord des vaisseaux, relativement aux consommations & remplacement des munitions & des effets, & aux revues des équipages dans le cours des campagnes. Du 27 septembre 1776. Paris, Imprimerie royale, 1776, in-4, dérelié, manque circulaire de papier aux derniers ff., avec perte de quelques lettres. 23 pp. Polak 7174.

[MARINE]

Ordonnance du Roi, concernant les Gardes du Pavillon & de la Marine.

Du 2 mars 1775. Paris, Imprimerie royale, 1775, in-4 de 30 pp, avec simple titre de départ, en feuilles, cousues, non coupées. Édition originale de cette ordonnance qui, après maints remaniements, réunit les Gardes du Pavillon en trois compagnies et les Gardes de la Marine en une seule compagnie, et qui détaille en 108 articles nouveaux les devoirs des Gardes.

[MARINE]

Un petit mot sur la marine,

par un vieux matelot, chevalier de la Légion d'Honneur. Paris, Fanjat aîné, 1824, in-8, broché sous couverture imprimée. 2 ff. n. ch., xij et 155 pp., 2 ff. n. ch. Polak, 9299. Un seul exemplaire au CCF (BnF). Unique édition. Demeuré anonyme, cet écrit mi-polémique mi-prospectif cherche à tracer les contours d'une organisation renouvelée de la marine française. Rappelons que la Restauration ne s'occupa guère de ce secteur important de la vie nationale.

[MARINE]

Un petit mot sur la marine,

par un vieux matelot, chevalier de la Légion d'Honneur. Paris, Fanjat , 1824, in-8, dérelié. 2 ff. n. ch., xij et 152 pp. Polak, 9299. Un seul exemplaire au CCF (BnF). Unique édition. Demeuré anonyme, cet écrit mi-polémique mi-prospectif cherche à tracer les contours d'une organisation renouvelée de la marine française. Rappelons que la Restauration ne s'occupa guère de ce secteur important de la vie nationale.

[MARS (Victor Demars, dit de)]

La Marine en France et aux Etats-Unis en 1865.

Extrait de la Revue des deux mondes, livraison du 15 août 1865. Paris, J. Claye, 1865, in-8, dérelié. 46 pp. Aucun exemplaire au CCF. Intéressante analyse du rôle de la marine américaine dans la Guerre de Sécession. Victor de Mars (1817-1866) était secrétaire de rédaction et directeur gérant de la fameuse revue depuis 1838.

[MARSEILLE]

Édit du roy, portant reglement pour la ville & communauté de Marseille.

Donné à Paris au mois de mars 1717. Marseile, Pierre Penot, 1717, pet. in-4 de 39 pp., br., qqs piqûres.

[MARTIN (Eugène-Edmond)]

Fables et contes en sabir.

Edition illustrée par Drack-Oub. Alger, Jules Carbonel, s.d. [1920], In-8, broché. 122 pp., illustrations dans le texte. Edition originale de ce recueil imité des Fables de La Fontaine, et qui connut de nombreuses rééditions jusqu'à nos jours. Kaddour (en réalité Eugène-Edmond Martin, blessé de guerre, mort en 1964) fut une grande figure populaire du Tunis des années 1920-1930, et, par voie orale ou écrite, il donna ses lettres de noblesse au "sabir". Le sabir est une langue qui n’existe pas ; en tout cas ce n’est pas une langue officielle et reconnue ; pourtant c’était la langue que parlaient des milliers de gens en Tunisie volontairement ou involontairement; il s'agit d'un mélange d’arabe, de français, d’italien, de maltais et cela avec les intonations particulières de l’arabe parlant le français ou l’italien, du juif parlant à un arabe ou à un français, du sicilien parlant à l’arabe. Tout le monde ne parlait pas le sabir, mais rares étaient ceux qui ne le comprenaient pas; Kaddour Ben Nitram en avait fait une langue écrite. Cf. Kchir-Bendana (Kmar) : Kaddour Ben Nitram, chansonnier et humoriste tunisien, in Revue du monde musulman et de la Méditerranée, 1995.

[MARTIN SAINT LEON (Ch.)]

Portraits & Caractères Annamites

Hanoï, G. Taupin, 1912, in-8 de 58 pp. et 1 f.n.ch. d'errata, br., couv. impr. Première édition. Le caractère et l'esprit des Vietnamiens du point de vue d'un Français. Envoi autographe de l'auteur au Baron Hulot, Secrétaire Général de la Société de Géographie.

[MARTINIQUE - PHOTOGRAPHIES]

21 photographies sur papier albuminé

(de tous formats, de 10 x 14 cm à 13 x 20 cm), début du XXe siècle. Carnet cartonné de 24 x 16 cm avec titre manuscrit, état moyen, couverture détachée et tachée. Les photographies montrent des types de la Martinique (16): marchande de poissons, de bananes, jeunes filles créoles, mulâtresse, type de St Pierre, etc. et 5 vues dont: la place de Savane, rade de Fort de France, de St Pierre avant l'éruption et du Mont Pelé après l'éruption de 1902. Très intéressant témoignage.

[MARTINIQUE - PORTRAIT]

Portrait d'un élégant mulâtre.

Gouache sur papier, format ovale. [Première moitié du XIXème siècle], (20 x 26 cm environ), cadre doré de l'époque, étiquette manuscrite au dos. Portrait sur fond de paysage d'un bel homme de couleur, élégamment vêtu, bras croisés. La rade, visible à l'arrière plan, avec un grand navire à gauche et une yole martiniquaise, maniée par des pêcheurs, à droite pourrait évoquer celle de Saint-Pierre. L'étiquette collée au dos indique : Portrait gouaché. École française du XIXe siècle. Signature en partie effacée en bas à droite ... Attribué à l'école de Louis Leopold, Boilly 1761-1845 ou Jean-Baptiste Isabey 1767-1855. Cadre or 1er Empire de l'époque.

[MARTINIQUE]

Dénonciation contre M. le Comte de Peyronnet,

ancien ministre de la justice, pour détention prolongée, pendant vingt-un mois, par suite de rétention frauduleuse et de mauvaise foi de pièces à lui adressées par les hommes de couleur de la Martinique, pour être transmises à la Cour de Cassation. Paris, Imprimerie de E. Duverger, 1828, in-8, en feuilles. 16 pp. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à l'Assemblée nationale. Signée de Cyrille-Auguste Bissette, cette pièce met en cause les manoeuvres dilatoires de Pierre-Denis de Peyronnet (1778-1854) dans la présentation à la Cour de Cassation de requêtes dans une affaire de condamnation aux galères, remontant à 1824.

[MARTINIQUE]

Loi relative à la situation de l'Isle de la Martinique,

& aux moyens de rétablir & d'assurer la tranquillité dans les Colonies françoises des Antilles. Donnée à Paris, le 8 décembre 1790. [De l'Imprimerie de Mallard, Imprimeur du Roi & du Département du Var, 1790, in-4 de 4 pp., en ff., traces anciennes de couture.

[MARTINIQUE]

Mémoire pour le Citoyen Lacoste, ex-ministre de la Marine

[Paris, J. Girouard, s.d., 1792 ], in-8 de 40 pp., broché. Éphémère ministre de la Marine et des Colonies du 16 mars au 21 juillet 1792, Jean de Lacoste (1730-1820), fut accusé par la Convention de n’avoir pas rappelé lors de sa nomination les gouverneurs des Iles du Vent soupçonnés d’incivisme, de n’avoir pas envoyé des forces suffisantes pour empêcher la contrerévolution à la Martinique et d’avoir envoyé dans plusieurs colonies des officiers militaires et civils suspects d’être antirévolutionnaires. Dans ce mémoire, Lacoste répond aux trois chefs d’accusation de manière détaillée, et il donne plusieurs pièces justificatives. Imprimeur-libraire monarchiste, Jacques Girouard publia la Gazette de Paris, ce qui lui valut la condamnation à mort par le Tribunal révolutionnaire. Il fut exécuté le 9 janvier 1794, à peine âgé de 36 ans.

[MARTINIQUE]. RIGAUD (Jean-Baptiste Louis)

Lettre autographe signée

"à un ami de la nature". Saint-Pierre, Martinique, 28 juillet 1802, 4 pp. in-8. . Belle lettre écrite par un médecin récemment arrivé aux Antilles et amateur de botanique. Il relate d'abord d'abord la traversée: côtes espagnoles (dont Carthagène), détroit de Gibraltar, îles Canaries, puis il décrit l'arrivée à la Martinique: "Il m'est impossible de dépeindre le ravissement que j'éprouvai à la vue de ce beau pays… On y voit rassemblés des végétaux de presque tous les pays, et le même arbre, porte à la fois des fleurs et des fruits à différents degrés de maturité. Les campagnes sont couvertes d'herbes toujours en fleurs… Je vous envoye quelques graines, en attendant de vous faire parvenir des choses plus intéressantes, entre autres, un beau pavot à poils rudes spiniformes, et à têtes hispides, qui n'est pas décrit dans le Systema vegetabilium…". Originaire d'Aix-en-Provence, Louis Rigaud est l'auteur d'une thèse sur les affections naturelles de l'organe de l'ouïe, soutenue à Montpellier en l'an VIII. Cf. Quérard, XII, 49 et le catalogue de la Bibliothèque interuniversitaire de Médecine (BIUM).

[MASCAREIGNES]

Mémoire présenté à l'Assemblée nationale,

par les habitans des Iles de France et de Bourbon, actuellement à Paris. Paris, P. F. Didot le jeune, 1790, pet. in-4 de 22 pp. et 1 f. bl., br., papier caillouté moderne, titre manuscrit sur le premier feuillet. Ryckebusch, 5627. Rare. Au sujet de l'évacuation de Pondichéry. Très bon exemplaire.

[MASCAREIGNES]

Rapport fait à l'Assemblée nationale (…) sur le commerce au-delà du Cap de Bonne-Espérance

…. Paris, Imprimerie Nationale, 1790, in-8 de 23 pp, . Rapport présenté en 1790 par Pierre Nicolas de Fontenay, député de la ville de Rouen, et relatif au régime commercial des colonies. C'est au nom des Comités d'agriculture et de commerce qu'il est proposé un projet de décret en 30 articles pour fixer les règles commerciales des deux îles, concernant la déclaration, le transport et l'entrepôt des pièces d'armements. Il est également proposé un projet de tarification des droits perçus sur les marchandises (toiles et tissus, épices, produits alimentaires et marchandises diverses).

[MASCAREIGNES]

Rapport sur l'importance du commerce de l'Inde, des Isles de France et de la Réunion […] fait au Comité de Salut public le 25 vendémiaire

[correction manuscrite: vendémiaire remplaçant le mot frimaire biffé] an troisième [16 septembre 1794]. (Paris), Imprimerie Nationale, frimaire an 3 - 1794 , in-8 (sur feuillet in-fol, plié et non coupé) , de 7 pp. Rapport du conventionnel Marie-Benoît Gouly (1750-1823) préconisant l'envoi d'une petite flotte à l'île de France et à la Réunion pour garantir ces îles de toute attaque extérieure et d'une guerre civile intérieure après la récente abolition de l'esclavage. Il est demandé l'envoi de trois représentants du peuple qui organiseront et contrôleront les opérations navales, militaires et diplomatiques, qui permettront de tenir tête aux Anglais… « L'Inde n'est pas absolument perdue pour nous, tant que nous resterons possesseurs des isles de France & de la Réunion: c'est une clef précieuse à conserver »….

[MATHON DE LA COUR (Charles-Joseph)]

Testament de M. Fortuné Ricard,

maître d'arithmétique à D**. Lu & publié à l'audience du bailliage de cette ville, le 19 août 1784. S.l. [Lyon], 1785, in-8, dérelié. 2 ff. n. ch., 24 pp., 6 ff. n. ch. de "tables justificatives". Cioranescu, XVIII, 43 733. INED, 3096 (s.v.) et 4097 (dans le recueil de Sautreau de Marsy). Edition originale peu commune de cette fiction économique, mettant en scène un philanthrope cherchant à développer l'instruction et l'agriculture dans la population globale. Cette pièce fut par la suite de nombreuses fois rééditée, soit dans des recueils, soit avec des textes de Benjamin Franklin (La Science du bonhomme Richard, etc.). Charles-Joseph Mathon de La Cour (1738-1793), une des victimes de la répression révolutionnaire à Lyon, était lui-même un philanthrope qui s'intéressa de près à tous les aspects du développement de sa ville natale (acheminement de l'eau, boulangerie, nourrices, enfants abandonnés, etc.).

[MAUBERT DE GOUVEST (J. Henri)]

L'esprit de la présente guerre.

Discours de M. de G. dans la Chambre des C. Pour & contre les deux opinions dominantes dans le Parlement de la Grande-Bretagne, en faveur du commerce et de la Paix. De l'Imprimerie di Futur-Congrès, A l'Olivier Verd, 1758, pet. in-8 de xii et 99 pp., demi-veau [Rel. moderne]. A échappé à Sabin. Première édition. Articles sur le Commerce en général, du crédit d'un Peuple commerçant, du crédit des Hollandais, de l'Empire de la Mer, s'il est essentiel pour la Primauté dans le Commerce, etc.

[MAUGIS]

Esprit du règlement général pour la Commune de Paris

Paris, Imprimerie de Seguy-Thiboust, 1790, in-4, en feuilles, non coupé. 7 pp. Tourneux II, 5349. Martin & Walter, Anonymes, 6275. La loi du 21 mai 1790 avait transformé l'assemblée générale des représentants de la Commune provisoire en un organisme régulier, le Comité général de la Commune de Paris. L'imprimé cherche à établir les conditions de son exercice.

[MAURICE (ILE)] - VIGOUREUX DE KERMORVANT

Note sur la célébration de la St. Jean par la Franc-maconnerie Mauricienne,

les 27 décembre 1858 et 24 juin 1859. Par le F.: L.J.E.G. Vigoureux de Kermorvant, S.: P.: R. S.: 32e. °. de la R.: L.: "St. Jean" Rég .: CONST .: sous le titre dist .: de "La Triple-Espérance" par le G.: O.: de France, le 23 décembre 1776, à l'O .: de Port-Louis, Maurice. Maurice, Imprimerie de L. Channell, rue Malartic, 1859, in-8 de 15 pp., br., fragile. Caillet 11168. Plaquette rare. .

[MAYERBERG (Augustin Freiherr von)]

Voyage en Moscovie

d'un Ambassadeur, Conseiller de la Chambre Impériale, Envoyé par l'Empereur Leopold au Czar Alexis Mihalowics, Grand Duc de Moscovie. Leide, Friderik Harring, 1688, in-12, basane mouchetée, dos à 5 nerfs orné de fleurs de lys et d'ancres alternées, tranches rouges [Rel. anc.], habiles rest. à la reliure et au titre. 1 f.n.ch. de titre, 381 pp. Édition originale de la traduction française. Diplomate allemand, le baron Augustin von Meyerberg (1629-1676) fut envoyé en ambassade par l'Empereur Léopold Ier en 1661 auprès du tsar Alexis Mihailovitch dans le but de réablir la paix entre la Pologne et la Russie. A son retour de Moscou en 1663 il publia en latin le récit de son voyage, qui faisait connaître les usages de la Russie au XVIIe siècle et la manière bizarre dont on y traitait les étrangers.

[MAYETTE]

Foire de magie

Paris, Mayette, s.d. (vers 1960), gr. in-8, broché, couv. illustrée. 155 pp., illustrations dans le texte. Catalogue de la Maison Mayette, contenant un choix important de tours de scène, de salon, de poche.

[MAZIMANN (P.)]

De Lutilité [sic] dont serait un cerlcle [sic] à pied parallactique

pour l'observation des distances lunaires. Tahiti, Imprimerie du Gouvernement, 1858, in-8 , broché, couverture rose imprimée servant de titre, non coupé, chemise et étui modernes, demi-chagrin-rouge, dos lisse orné de filets doré, titre en long. 14 pp. et 1 f. blanc. Inconnu de O'Reilly & Reitman et Houzeau & Lancaster. Édition originale très rare. Le texte est signé et daté à la fin: "A bord du Milan, Station de l'Océanie, Août 1858, P. Mazimann, Enseigne de Vaisseau". Exemplaire tel que paru, conservé dans un joli étui moderne.

[MAZZEI (F.) - [CONDORCET]

Recherches historiques et politiques sur les États-Unis de l'Amérique Septentrionale.

Par un citoyen de Virginie. Avec quatre Lettres d'un Bourgeois de New-Heaven sur l'unité de la législation. A Colle, Et se trouve à Paris, chez Froullé, 1788, 4 parties en 4 vol. in-8, br., couv. muettes de l'époque en papier rose. 1) 2 ff.n.ch., XVI et 381 pp., 1 f.n.ch. - 2) 2 ff.n.ch. et 259 pp. 3) 2 ff.n.ch., et 292 - 4) 2 ff.n.ch. et 366 pp. Sabin 47206. Leclerc 952. Édition originale. L'auteur italien de naissance émigra en Amérique avant la Révolution et s'établit en Virginie près de Monticello. Son livre écrit en collaboration avec Condorcet est particulièrement intéressant en ce qui regarda l'histoire de l'indépendance et le gouvernement des États-Unis. Fay pp. 24-25: "Compilation très exacte, qui réfute les théories de Mably et de Raynal et constitue un répertoire précieux de renseignements de tous ordres sur les États-Unis".

[MEHEE DE LA TOUCHE (Jean-Claude-Hippolyte)]

Mémoires particuliers extraits de la correspondance d'un voyageur avec feu Mr. Caron de Beaumarchais,

Sur la Pologne, la Lithuanie, la Russie blanche, Pétersbourg, Moscow, la Crimée, etc., etc. Contenant des Observations nouvelles sur la Puissance militaire de la Russie, ses Finances, ses Mœurs et Coutumes, etc. etc. Publiés par M.D………. Hambourg et Paris, A. Galland, 1807, 2 parties en un vol. in-8, demi-basane brune à coins, dos long orné de fleurons dorés, tranches jaunes, [Rel. de l'époque]. 1) xij et 210 pp. - 2) 1f. de titre, 172 pp., 4 pp. de catalogue d'éditeur. Monglond VII 661. Édition originale, très rare. Personnage trouble qui fut tour à tour (et parfois en même temps) agent secret, adjoint de Tallien, pamphlétaire sous la Révolution, agent double sous le Directoire et l'Empire, Méhée de La Touche (1762-1827) partit en 1784 en mission diplomatique secrète pour la Pologne et la Russie dont il fut chassé fin 1791. La correspondance qu'il édite ici (qui court de 1788 à juillet 1791) fourmille d'informations précieuses sur la situation sociale et politique de ces pays à la fin du XVIIIe siècle.

[MELLIN (François)]

Mémoire sur les désavantages de la mouture économique, et du commere exclusif des farines,

par rapport aux Consommateurs; et sur la Necessité de conserver en Bretagne les Etablissements de Mouture ordinaire, dite Mouture à la grosse. Ou Réfutation d'un mémoire intitulé, Moyen de perfectionner promptement dans le Royaume la Meûnerie & la Boulangerie. Lu au Comité de la Boulangerie le 24 Janvier 1783, par M. Parmentier, Censeur Royale, par M.***, Marchand de Farine. A Nantes, Chez Brun l'aîné, 1784, in-12, demi-chagr. marron [Rel. moderne]. Titre, xii, iv pp. et pp. [5] à 187, 2 ff.n.ch. A échappé à Kerviler, à Quérard, à Vicaire (qui cite le mémoire de Parmentier), à Bitting. Mémoire d'une grande rareté. L'auteur, marchand de farine, étudie les différentes méthodes de moudre, le commerce des farines, les causes de la mauvaise qualité des farines et du pain, l'exportation des farines, etc. Bon exemplaire.

[MENTELLE (EDME) ET LA CROIX (Jean-François de)]

Anecdotes orientales,

Premiere [-Seconde] partie …. Paris, Chez Vincent, 1773, 2 vol. in-8, demi-basane blonde à coins de vélin, dos ornés de chaînettes dorées pièces de titre et de tomaison de basane rouge, tranches jaunes [Rel. de l'époque], lég. rest. 1) xij-748 pp. - 2) 1 f. n.ch. de titre, 820 pp. Atabey 804. Non cité par Conlon. Édition originale. Premiere partie, Contenant les anciens Rois de Perse, & les différentes Dynasties Perses, Turques & Mogoles, qui se sont élevées successivement en Asie, jusqu'aux Califes & aux Sophis exclusivement ; - Seconde partie, contenant les Rois de Perse, de la Dynastie des Sophis, les Mogols ou Empereurs de l'Indoustan, & les Sultans Turcs de la famille Ottomane, depuis la fondation de ces grands Empires jusqu'à nos jours. L'attribution de ces Anecdotes orientales a été jusqu'à présent controversée: elles n'ont rien à voir, contrairement à ce que croient Barbier et Atabey, avec l'ouvrage du même titre paru à Paris en 1752, que l'on attribue à Gabriel Mailhol. En réalité une lettre inédite du géographe et littérateur Edme Mentelle (1730-1815), que nous avons eue entre les mains, prouve de manière définitive que la première partie est de lui et la seconde de l'historien compiégnois Jean-François de La Croix. Cartons des pp. 113-114 et 127-128 insérés entre les pp. vj et vij du t. I ; cartons des pp. 421-422 et 351-352 insérés entre les pp. 742 et 743.

[MENTELLE (Edme)]

Géographie abrégée de la Grèce ancienne,

comprenant 1° une description de la Grèce. 2° un discours sur l'Origine, le Gouvernement, la Religion, &c. des Grecs. 3° quelques morceaux relatifs à la chronologie. Paris, Barbou, 1772, in-12 de viii, 166 pp., 1 f.n.ch. et 1 carte repliée, veau marbré, encadrement de trois filets dorés sur les plats, dos lisse orné de motifs dorés, pièce de titre marron, tranches rouges [[Rel. de l'époque]]. Conlon 72:1044. Quérard VI, 48. Pas dans Brunet. Édition originale. Carte de la Grèce ancienne gravée sur cuivre par J. Dezauche et repliée. Très bel exemplaire.

[MESCHINET DE RICHEMOND (Louis-Marie)]

Les Marins rochelais

Notes biographiques. Extrait de La Charente-Inférieure. La Rochelle, Typographie de G. Mareschal, 1870, in-8, demi-chagrin bleu, dos à nerfs, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], rousseurs. 262 pp., 3 ff.n.ch. (table). Polak 6661. Édition originale (l'ouvrage fut réédité en 1906 et 1983) de cet important ensemble de notices biographiques, précieux pour l'histoire de La Rochelle comme pour celle de la marine française. Elle ne doit pas comporter de portraits, à la différence de la deuxième édition. Né à Rochefort, et originaire d'une ancienne famille protestante liée à la marine, Louis-Marie Meschinet de Richemond (1839-1911) fut archiviste du département de Charente-Inférieure. Il publia nombre d'études et de monographies sur son département. .

[METROLOGIE]

Tarif pour la jauge des vaisseaux propres à contenir des liqueurs,

avec une explication de son usage. Approuvé par Messieurs de l'Académie royale des sciences. Paris, Imprimerie de Prault père, 1742, in-12, vélin rigide granité, dos lisse muet, tranches mouchetées de rouge [Rel. de l'époque]. 196 pp., 4 figures dans le texte. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et au CNAM. Absent de Polak. Cette instruction vise à remplacer les multiples jauges utilisées en fonction des genres de navires par une jauge unique, ruban en satin, étalonné et propre à mesurer les pièces de vin soumises aux droits ("aides") à l'entrée dans le Royaume.

[MEXICO. - LECUMBERRI]

Album conmemorativo de la construccion é inauguracion de la Penitenciaria de México,

formado por acuerdo del Sr. Gobernador del Distrito fedral, D. Rafael Rebollar. México, 1900, in-4, broché. [2] ff. n. ch. (titre avec encadrement, en deux tons ; table), 14 pp., texte sur deux colonnes, [4] ff. n. ch., 26 planches, dont 2 plans, 6 groupes de portraits et 18 reproductions photographiques (vues extérieures et intérieures du bâtiment). Aucun exemplaire au CCF. Très rare album de l'inauguration de la nouvelle prison panoptique de Mexico, achevée en 1897 en exécution du nouveau Code pénal de 1871, et dénommée familièrement Palacio negro de Lecumberri ; il servit de centre de détention jusqu'en 1976, puis fut fermé par suite de la surpopulation carcérale et accueillit ensuite l'Archivo general de la Nacion, qui l'occupe toujours plus ou moins actuellement. Le magistrat Rafael Rebollar (1847-1915) fut gouverneur du district de Mexico de 1896 à octobre 1900, date à laquelle il devint Procureur général de la République.

[MEXIQUE (Expédition du)]

Reconnaissance de la route de Rota, de Santa Maria au Cartyo de Meyra, et de celle de San Lucar, de la vanta à Santa Maria par le Maréchal des Logis St Léger.

Manuscrit. Santa-Maria, 19 octobre 1826, un feuillet in-folio, recto verso, trace de pliure. Précieux rapport topographique émanant du 13e de Chasseurs à cheval. Cette mission de reconnaissance de la route de Rota avait été ordonnée par le comte de Castellane, maréchal de camp. Elle s'inscrit dans le cadre de la guerre du Mexique à laquelle avaient pris part certains régiments de chasseurs d'Afrique, commandés par Hippolyte de Lascours (1808-1877).

[MEXIQUE].

[Ensemble de deux thèses de doctorat en médecine]

Paris, Rignoux, 1838-1839, 2 vol. in-4, déreliés. Regroupe deux thèses soutenues devant la Faculté de médecine de Paris et émanant de candidats originaires du Mexique : 1. GOMEZ DE LA FUENTE (José Guadalupe). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 4 juillet 1838 (...). Quelques propositions sur différents points des maladies scrofuleuses (26 pp.). 2. LA CUESTA y ESPINOSA (Mariano de). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 24 juillet 1839 (37 pp.). Les 2 opuscules sont absents de Palau. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM.

[MICHAUX (Antoine-Etienne)]

Journal du siège du Kaire par l'armée française,

sous les ordres du général en chef Kléber (Extrait de la 52e livraison du Spectateur militaire). [Paris], Imprimerie de Selligue, s.d. [1830], in-8, dérelié. 31 pp., un plan dépliant. Meulenaere, 147. Première édition séparée. L'auteur était capitaine de deuxième classe, puis de première classe pendant l'expédition d'Egypte ; il se trouva au siège du Caire.

[MILICE]

Ordonnance du Roy,

pour la levée de dix-huit cens hommes de milice dans la ville & fauxbourgs de Paris. Du 10 janvier 1743. Paris, Imprimerie Royale, 1743, in-4, dérelié. 4 pp.

[MILICE]

Ordonnance du Roy,

pour remettre les cent bataillons de milice à douze compagnies composées de cinquante hommes chacune. Du 24 mars 1742. Paris, Imprimerie royale, 1742, in-4, en feuille. 3 pp.

[MILITARIA]

Ordonnance du Roi,

pour la réforme des Cadets à l'Aiguillette, entretenus au Dépôt des Recrues des colonies à l'Isle de Ré. Du 1er mai 1775. Paris, Imprimerie royale, 1775, in-4 de 3 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Cadet à l'aiguillette était le grade offert aux fils d'officiers en service ou à la retraite, qui apprenaient eux-mêmes le métier d'officier ; ils pouvaient commmencer vers l'âge de 7 ans. Dans cette ordonnance, les cadets déclarés sans utilité à l'Ile de Ré, pourront être employés dans les régiments des colonies.

[MILITARIA]

Ordonnance du Roi,

pour régler l'exercice de ses troupes d'infanterie. Du Ier juin 1776. Joint: Planches relatives à l'exercice de l'infanterie, suivant l'Ordonnance du Roi du Ier Juin 1776. Paris, Imprimerie royale, 1776, 1 vol. de texte in-4 et 1 vol. de planches petit in-folio, br., couv. de l'époque papier dominoté: fleurons et rosaces bleus, roses et rouges sur fond crème pour le texte; à entrelacs et motifs floraux blancs et rouges sur fond bleu pour les planches; couv. signée au pochoir en bordure du plat inf. du vol. de planches: "Au Mans chez Le Sace" [sic], et avec la mention "Sille n° X". 1) xi et 259 pp. - 2) Titre et 17 belles planches gravées sur acier et repliées (plans des mouvements de l'infanterie) accompagnées de 17 ff. d'explication imprimés d'un seul côté, 1 f. blanc. Ravissantes couvertures dominotées de l'époque, réalisées au Mans.

[MINORQUE]

Couplets chantés à la fête que M. le Duc de Gesvres a donnée

à l'occasion de la prise de Mahon. Il y eut grand souper, feu d'artifices, illumination & bal. Compiègne, Imprimerie de Louis Bertrand, s.d. [1756], in-4, en feuilles. 4 pp. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Amiens). Il s'agit d'une fête célébrant le combat naval qui opposa, le 20 mai 1756, l'escadre anglaise de l'amiral John Byng et la française de La Galissonnière, décisive pour la prise de l'île de Minorque (occupée par les Anglais depuis 1708). François-Joachim-Bernard Potier (1692-1757) était duc de Gesvres, premier gentilhomme de la chambre et gouverneur de Paris.

[MIOT (André-François)]

Extrait des lois concernant l'administration de la santé dans l'isle de Corse et dépendances,

et arrêtés du Conseiller d'Etat, administrateur général des départemens du Golo, et du Liamone, y relatifs. Bastia, Battini, an X [1802], petit in-8, broché sous couverture d'attente de papier dominoté, comptes et essais de plume au recto de la seconde couverture. 61 pp., texte bilingue (français et traduction italienne en regard). Un seul exemplaire au CCF (Avignon). Absent de Starace. Recueil très rare qui documente une partie très méconnue des fameux "arrêtés Miot", lesquels ont fait couler beaucoup d'encre, mais seulement dans leur partie purement fiscale et douanière. Mais l'activité réglementaire de ce commis de l'État sans états d'âme s'exerça dans bien d'autres domaines. Quand il débarqua de l'Hirondelle le 25 mars 1801 à Bastia, c'était la seconde mission que Miot (1762-1841) exerçait en Corse pour y acclimater la législation continentale (la première avait eu lieu en 1796-1797). Installé à Ajaccio dans la maison des Bonaparte, il détenait exceptionnellement la totalité des pouvoirs militaire, administratif et judiciaire avec comme mission de plier, tant que faire se pouvait, les insulaires au régime juridique français, le régime constitutionnel ayant été provisoirement suspendu dans l'île par le Premier Consul. La tâche n'était pas aisée, traversée de maintes oppositions de personnes, et, jusqu'à son départ le 14 septembre 1802, il fut obligé de beaucoup adapter les exigences légales en faveur des habitudes et régimes locaux.

[MIRCHER (Hippolyte)]

Mission de Ghadamès

(septembre, octobre, novembre & décembre 1862). Rapports officiels et documents à l'appui publiés avec l'autorisation de Son Excellence M. le Maréchal duc de Malakoff, gouverneur général de l'Algérie. Alger, Typographie Duclaux, 1863, in-8, demi-chagrin brun, dos à nerfs [Rel. moderne]. 358 pp., 24 planches hors-texte, dont 18 vues et coupes, 6 cartes et plans en dépliant. Tailliart, 1229. Il s'agit du recueil des comptes-rendus de la mission d'exploration dirigée par Mircher (1820-1878), Vatonne et Polignac, partie de Tripoli en 1862 et revenue par El-Oued après avoir signé un traité de commerce avec les gens de Ghadamès et les Touaregs, ce qui permit l'inclusion de la localité dans l'Algérie, jusqu'en 1951 (où elle fut rétrocédée à la Libye). Outre les rapports de Mircher, l'ouvrage contient une notice sur le commerce du Soudan, une notice sur l'état politique et social du "pays des Nègres", des études sur les terrains et sur les eaux des pays traversés par la mission, des observations médicales recueillies pendant le voyage à Ghadamès, etc. Agréable exemplaire dans une reliure de Honnelaître.

[MIREMONT (Marquise)]

Mémoires de Madame la Marquise de Crémy, écrits par elle-même. Nouvelle édition revue et corrigée

Paris, Léopold Collin, 1808, 3 vol. in-12, basane racinée, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison rouges et vertes, filet doré encadrant les plats, chiffre couronné doré AA au centre, tranches jaunes [Rel. de l'époque], lég. frottée. Quérard, I, 805. O. H. R., pl. 2672, fer n°2. La marquise de Miremont, véritable auteur de ces Mémoires, est également l'auteur d'un Traité de l'éducation des femmes paru en 1779-1780. Au chiffre couronné d'Augusta-Amalia de Bavière, épouse d'Eugène de Beauharnais. Fille de Maximilien-Joseph, roi de Bavière, et de Marie-Wilhelmine-Auguste de Hesse-Darmstadt, sa première femme, née en 1788, elle avait épousé à Munich, le 14 janvier 1806, Eugène Pierre de Beauharnais, dit le Prince Eugène, fils adoptif de Napoléon Ier, vice-roi d'Italie, à qui elle donna six enfants. Devenue veuve en 1824, elle mourut en 1851.

[MIROITERIE]

Par permission de son altesse royale. Avis au public

[Paris], s.n., s.d. (vers 1790), 1 f. pet. in-4 (17,8 x 22 cm), . "E. Moyson marchand miroitier de son Altesse royale, […] à l'honneur d'avertir le public, que l'on pourra voir en sa maison […] une très belle fontaine artistement faite, représentant mille objets agréables […]".

[MISSION LYONNAISE]

La Mission Lyonnaise d'exploration commerciale en Chine, 1895-1897.

Lyon, A. Rey et Cie, 1898, fort vol. in-4, demi-chagrin rouge à coins, écusson de la Ville de Lyons frappé en or dans les entre-nerfs, reliure frottée. 3 ff.n.ch., xxxvi et 386 pp, Rapports commerciaux, 473 pp. Illustré de 9 cartes en couleurs repliées et 3 planches hors texte, nombreuses figures dans le texte. Annotations au crayon dans les marges.

[MISSIONS]

Etrennes religieuses

pour l'an de grâce 1802. Rome, S.n., 1802, in-12, bas. fauve mouchetée, dos lisse orné, pièce de titre rouge, tr. mouch. de rouge [Rel. de l'époque]. Frontispice, 8 ff.n.ch., 238 pp. (mal ch. 138), 1 f.n.ch. de table. Pas dans Grand-Carteret. Intéressante publication. Ces "Etrennes" contiennent un "Hommage rendu à la religion" par le premier consul Bonaparte, et des considérations sur les missions catholiques au Paraguay (p. 125), en Amérique (p.114), en Corée (p. 134), et en Chine (p.143).

[MISSIONS]

Lettres des nouvelles missions du Canada

Tome I. 1843-1849. - [Tome II. 1850-1852].. S.l., s.d. [1850-1852], 2 parties en 1 vol. in-4, en feuilles, sous couverture muette de papier, et dans portefeuille demi-toile noire modeste à lacets. Titre, 456 et 264 pp. de texte autographié, manque le titre du tome II et 1 f. de table recto. Au CCF, un seul exemplaire, et de la première partie seule (Bibliothèque du Saulchoir). Backer & Sommervogel (sub Félix Martin) V, 621 (1). Edition originale peu commune (l'ensemble des lettres a fait l'objet d'une réédition en 1973 en trois volumes), et complète des 93 lettres écrites par les missionnaires jésuites de Montréal du 1er juin 1843 au 19 novembre 1852, pour renseigner sur leur activité. Une grande partie a été rédigée par le Père Félix Martin (1804-1886), choisi pour rétablir la Compagnie au Canada, où elle ne comptait plus aucun membre depuis la mort de Jean-Joseph Casot en 1842, et qui fut nommé supérieur de la province appelée alors du Bas-Canada (= le Québec). Mais il y eut 22 autres missionnaires jésuites venus au Canada durant cette période qui signèrent ces relations. Au Québec, ils oeuvrèrent à Montréal, Québec et au village de Laprairie. En Ontario, on peut suivre leurs traces à Toronto, Chatam, Kingston, etc. On s'intéressera spécialement à leurs travaux chez les Odjibwés ou Sauteux, à l'île Manitouline, au Sault-Sainte-Marie, à Fort William (Thunder Bay).

[MODE MASCULINE]

Joseph Mercier. Palasse tailleurs.

Tailleurs réunis de Paris. Etablissements de La Palasse. Quartier de La Palasse, Toulon. [Toulon, Impr. G. Mouton, 1913], in-8 de 8 ff.n.ch., agrafé, couv. impr. beige et noir, coins inf. rognés. Titre illustré, et 7 modèles en couleurs (dont 4 costumes de chasse). Brochure publicitaire pour "Palasse Tailleurs" exposant le nouveau brevet Mercier qui "permet de découper les vêtements après essayage et non avant" ; elle détaille également la fabrication du costume "Rex", et cite quelques lettres de clients satisfaits.

[MODE]

Les Modes anciennes et modernes.

Coup d'oeil sur l'origine et les progrès du vêtement, depuis l'antiquité jusqu'à nos jours. Par D.M.J.H. Perpignan, J. Alzine, [vers 1840], in-12, demi-veau vert mousse, dos lisse orné de filets et rosaces dorés, frise en pied, tr. mouch. [Rel. de l'époque], rest. 2 ff.n.ch., 161 pp., 2 planches hors texte gravées au trait, la seconde ajoutée: une coiffure féminine, costumes antiques (deux vignettes). Colas 2093: mentionne une seule planche. Inconnu de Barbier et de Peignot ("Ouvrages imprimés à petit nombre"). Première et seule édition de ce petit livre rare. Imprimé à Perpignan, il a été tiré à 100 exemplaires seulement. Ouvrage écrit de manière plaisante, étudiant les variations vestimentaires à travers les âges: chemise, corset, jupon, bas, souliers, coiffure, robe, manteau, mouchoir, éventail, gants, ombrelle, chaussure, habit, cravate, etc. Une note manuscrite au crayon, au verso de la première garde, nous informe que ce volume provient de la bibliothèque de Michel Chasles, le célèbre mathématicien (et crédule collectionneur d'autographes).

[MONACO - AQUARELLE]

Aquarelle gouachée

(33 x 20 cm) sous verre et encadrement (67 x 32 cm) intitulée "Monte-Carlo - Monaco" et signée (H-niot?). Seconde moitié du XIXe siècle. encadré sous verre moderne. Belle aquarelle aux rehauts de gouache montrant, vue du bord de mer, la cité monégasque par l'est. Très joli coloris, belle ambiance.

[MONET (Jean-Antoine de)]

Essai historique sur la Maison de Savoie

Paris, L. Jorry, 1779, in-8, veau fauve marbré, dos lisse orné, filets dorés encadrant les plats, tranches dorées [Rel. de l'époque], coiffe manquante. viij pp.,130 pp., [2] ff. n. ch. de table. Saffroy III, 50184a. Unique édition de cette monographie sommaire qui avait été composée à l'occasion du mariage en 1775 de Madame Clotilde de France (1759-1802), soeur de Louis XVI, dite "Gros-Madame", avec le Prince de Piémont, Charles-Emmanuel de Savoie (futur Charles-Emmanuel IV de Sardaigne). Exemplaire Faucigny-Lucinge, avec vignette ex-libris gravée par Stern, contrecollée sur les premières gardes.

[MONGOLFIER]

Note sur un article du Livre Rouge. Concernant M. de Montgolfier,

remise au comité des pensions, par M. de Boissy d'Anglas, membre de l'Assemblée Nationale. [Paris], s.n. d'impr., [1790 ?], in-8 de 4 pp., dérelié. Plaquette concernant les avances consenties par la Roi pour la construction des aérostats.

[MONNERON ET AUTRES]

A nosseigneurs de l'Assemblée nationale

[Paris], P.-Fr. Didot jeune, 1790, pet. in-4 de 3 pp., br., couv. de papier tourniquet moderne, titre manuscrit sur le premier plat. Ryckebusch, 151. Rare. Les signataires, Cossigny, Dromanne, Penmarck de Mainville, Noblet du Penhoat, Monneron frères, etc., se félicitent du décret pris par l'Assemblé le 8 du même mois sur les assemblées coloniales qui a "resserré les noeuds indissolubles qui unissent à jamais les Colonies à l'Empire François". Bon exemplaire.

[MONTAUT (Henri de)]

Un homme de la réserve partant pour la Crimée.

- A trying position starting for the Crimea. Paris, F. Sinnett, s.d. [1853], in-folio (44 x 30 cm), en feuille. Belle lithographie en couleurs sur fond teinté représentant un soldat français stationné en Algérie, tenant son baluchon sur un quai, et retenu par quatre femmes indigènes l'enlaçant langoureusement ... Henri de Montaut (1825 ou 1830 - 1890 ou 1900) fut un dessinateur et graveur des plus populaires et des plus abondants, un moment rédacteur en chef du Journal illustré.

[MOREAU (César)]

Journal de l'Académie de l'Industrie

[puis: Journal des travaux de l'Académie de l'Industrie] agricole, manufacturière et commerciale, fondée à Paris par M. César Moreau, le 26 décembre 1830 (…) dans le but de réunir, d'améliorer et de comparer ce que le laps de plusieurs siècles a fait connaître de plus utile et de plus certain, chez tous les peuples de la terre, sur l'état de l'industrie agricole, manufacturière et commerciale [titre de départ]. Paris, Aux Bureaux, [Imp. de Cosson, et Decourchant], 1831-1832, 5 parties en 1 vol. in-4, demi-bas. brune, dos lisse orné de palettes dorées, tr. jaunes mouch. de rouge [Rel. de l'époque], rest., sans le numéro 23 de la deuxième année. 1) 8 pp. contenant les statuts de la société et un "Diplôme provisoire" nominatif au bénéfice d'un membre de l'Académie (Jean Antoine Barthe, architecte et ancien inspecteur des Travaux publics: planche hors texte pliée en deux). Ces deux pièces comportent plusieurs signatures autographes, dont celles de César Moreau. - 2) 8 pp. pour la liste des membres de l'Académie. - 3) Première année, 154 pp. pour les numéros 1 à 12 (janvier-décembre 1831), 2 planches dont 1 repliée: "Pompe à comprimer l'air et les gaz inventée par M. Jobard" et 27 modèles de socs et charrues. Les pp. 105 à 122 (supplément à la première année) ont été reliée à la fin du volume. - 4) Deuxième année, 192 pp. pour les numéros 13 à 24 (janvier-décembre 1832). Le numéro 23 (pp. 161 à 176) manque. - 5) 72 pp. pour le "Recueil supplémentaire des mémoires", 4 livraisons, numéros I à IX. - Texte imprimé sur trois colonnes. BNF, "Catalogue collectif des périodiques", III, p. 157. Pas dans Hatin. Précieuse tête de collection de cet intéressant journal économique, agricole et industriel. Il avait été fondé par l'économiste et statisticien César Moreau (1791-1860), qui fut à l'origine de la "Société française de statistique". Né à Marseille, Moreau fut d'abord employé dans l'administration de la Westphalie, puis passa en Espagne en 1810, où il travailla dans les bureaux de l'intendance générale de l'armée française. Il devint plus tard vice-consul de France à Londres. En 1829, il revint à Paris, fut chargé de divers travaux par le ministre des affaires étrangères, et fonda ensuite la "Société française de statistique universelle" et cette "Académie de l'industrie". César Moreau a publié un grand nombre de tableaux synoptiques de statistique. Cf. Coquelin et Guillaumin.

[MOREAU (Jacob-Nicolas)]

Lettres d'un François à un Hollandois,

au sujet des différends survenus entre la France & la Grande-Bretagne, touchant leurs possessions respectives dans l'Amérique septentrionale. S.l., 1755, in-12, demi-basane fauve modeste, dos à nerfs, pièces de titre, tranches mouchetées de rouge [Rel. de l'époque], rest.. 174 pp. Sabin 50563. Voir Gagnon 1217, Lande 656 et Higgs 1032. Manque à Kress, Goldsmiths et Einaudi. Le NUC recense 4 exemplaires de l'édition in-4. Edition originale, dans sa sortie in-12 (on voit en général l'édittion in-4). "A review of the causes of Anglo-French hostilities in America, from a French point of vue, and with the intention of persuading the Dutch correspondent of England's aggressiveness". Cf. James Ford Bell Library catalogue, p. 359. L'ouvrage a été attribué à Jacob-Nicolas Moreau par Joseph Sabin, sans que cette attribution ait été suivie dans les catalogues français. On trouve dans ce pamphlet une importante réfutation de The British Merchant, or, Commerce preserved, un périodique anglais publié par C. King qui avait commencé à paraître en 1513-1514, et venait d'être réimprimé en 1753 à Dresde et à Paris. Il existe également une édition de grand format (in-4) imprimée à Paris à la même date, et chez La Rive. Les bibliographes divergent quant à la priorité qu'il faut accorder à l'une des deux éditions: en fait, elle n'a jamais été clairement établie. Le rédacteur du catalogue de la James Ford Bell Library qualifie notre tirage de "another edition", alors que le NUC le cite en premier. Ce tirage in-4 semble en fait beaucoup moins rare. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une source de qualité sur l'histoire des causes économiques du conflit entre la France et l'Angleterre au Canada, juste avant le déclenchement de la Guerre de Sept ans qui sera fatale à notre premier Empire colonial. Relié à la suite : Parallèle de la conduite du Roi avec celle du Roi d'Angleterre, Electeur d'Hanovre, relativement aux affaires de l'Empire, & nommément à la rupture de la capitulation de Closter-Seven par les Hanovriens. Paris, Imprimerie royale, 1758, xlviij et 138 pp. Edition au format in-12 (une autre au format in-8 est sortie simultanément) de cet opuscule de propagande officielle, qui donne et explique la position française après la reprise de la participation au conflit par les troupes hanovriennes. En effet, à la suite de la bataille de Hastenbeck (26 juillet 1757), remportée par le maréchal d'Estrées contre les forces anglo-hanovriennes commandées par le duc de Cumberland, avait été signée la Convention de Kloster-Zeven (9 septembre 1757), qui prévoyait, avec la cessation des combats, le retrait des Hanovriens à Stade et au-delà de l'Elbe, le retour chez elles des troupes de la Hesse et du Brunswick. Prétextant le pillage auquel se livraient les troupes du maréchal de Richelieu dans le Hanovre, la Cour de Londres ne ratifia jamais la Convention, ce qui lui permit de remployer les troupes hanovriennes dès après Rossbach. Exemplaire d'un Bauffremont-Courtenay du XIXe siècle, avec vignette ex-libris armoriée contrecollée sur les premières gardes (cf. OHR 2443).

[MOREAU-CHRISTOPHE (Louis-Mathurin)]

Documents officiels sur le pénitencier de l'Est, ou de Cherry-Hill, à Philadelphie, aux États-Unis d'Amérique.

Extraits des rapports annuels lus au Sénat et à la Chambre des Représentants de l'État de Pennsylvanie, depuis l'ouverture du pénitencier, en 1829, jusqu'au 8 mars 1843; traduits par ordre de M. le Comte Duchatel, Ministre Secrétaire d'État de l'Intérieur, par M. Moreau-Christophe, Inspecteur général des prisons de France. Paris, S.n. [A la fin: Argenteuil, Imprimerie de E. Marc-Aurel], 1844, in-8, br., couv. chamois impr., non rogné, non coupé, pet. manques au dos. Plan en frontispice, 1 f.n.ch. de dédicace, 130 pp. avec simple titre de départ (la couverture servant de titre). Première édition, rare. Extrait de la "Revue pénitentiaire" concernant le célèbre pénitencier de Cherry-Hill et le système dit "de Philadelphie" (réclusion solitaire). Le frontispice en lithographie représente le "Plan du pénitencier de Philadelphie", avec son élévation, et une légende également lithographiée.

[MORELLET (André)]

Lettres à la noblesse de Bretagne.

Par l'auteur du Projet de réponse au Mémoire des princes. S.l., 1789, in-8, dérelié. 60 pp. L'attribution à l'abbé Morellet (1727-1819) vient de Barbier. Ne contient que les deux premières lettres (sur quatre : les deux dernières forment un fascicule séparé de 39 pp.).

[MORELLET (André)]

Mémoires relatifs à la discussion du privilège de la nouvelle Compagnie des Indes

Amsterdam, et se trouve à Paris, Demonville, 1787, in-4, en feuilles, cousu. titre, 140 pp. INED 3308. Unique édition, peu commune, de cette importante analyse dans laquelle l'abbé Morellet (1727-1819), acquis aux idées physiocratiques, démontre que, pendant les quinze années qui ont suivi la révocation du privilège de la Compagnie, le commerce de l'Inde fut favorable aux négociants individuels ; et dans laquelle il demande la révocation du nouveau privilège exclusif concédé à la Compagnie reconstituée (Compagnie des Indes orientales et de la Chine, fondée le 3 juin 1785 avec un capital de vingt millions de livres, et dont le monopole fut confirmé par arrêt du Conseil du 21 septembre 1786). Il faudra attendre le 3 avril 1790 pour voir l'Assemblée nationale déclarer libre pour tous les Français le commerce au-delà du Cap de Bonne-Espérance, et abolir le privilège de la Compagnie.

[MORILLOT (Louis)]

Mythologie & légendes des esquimaux du Groenland

Alençon, E. de Broise, 1874, in-8, broché, première couverture détachée, dos cassé. titre, 74 pp. Rare. L'abbé Louis Morillot (1838-1911) était un prêtre érudit du diocèse de Dijon, dont rien ne semble laisser deviner une activité missionnaire ; la source des informations de la plaquette serait donc intéressante à explorer.

[MORUE]

Arrest du Conseil d'état du roi, qui ordonne que le droit de consommation ne sera plus perçu sur les Morues sèches,

dans tous les lieux & dans tous les cas, que sur le pied de Dix sous du cent pesant, au lieu de Vingt sous du cent, compte marchand. Du 19 séptembre 1773. [(Paris), Guillaume Desprez, (1773)], in-4 de 3 pp., dérelié.

[MORVE DES CHEVAUX]

Arrêt du Conseil d'État du Roi,

pour prévenir les dangers des maladies des animaux, & particulièrement de la morve. Du seize juillet mil sept cent quatre-vingt-quatre. Extrait des registres du Conseil d'Etat. Grenoble, Imprimerie Royale, 1784, in folio (46 x 62 cm), en feuille. Règlement sur la morve et autres maladies des animaux, signé Breteuil et de La Bove. Plusieurs points du règlement font allusion aux marchands de chevaux, hôteliers, cabaretiers, laboureurs, maréchaux, bergers, maîtres des postes, etc., etc… La morve, maladie bactérienne généralement mortelle (l'animal succombe à une septicémie) est une infection spécialement répandue chez les équidés, mais elle peut toucher chats, chiens, et parfois humains.

[MORÉ (Ch. A. Chev. de Pontgibau)]

Mémoires

du comte de M…, précédés de cinq lettres, ou considérations sur les mémoires particuliers [Par le comte de C.M. de Salaberry]. Paris, Victor Thiercelin [Imprimerie de H. BALZAC, rue des Marais S.G., n. 17], 1828, in-8, demi-veau havane, dos lisse orné, tranches marbrées [Rel. de l'époque], rouss., habiles rest. aux coiffes. Vue du fort de Pierre Cise lithographiée par Engelmann, 2 ff.n.ch. et 319 pp. Voir Quérard VIII, 395 qui cite ces Mémoires d'après la Biographie universelle et portative des contemporains. A échappé à Sabin. Howes 7140. Fr. Monaghan 1098 donne 1827 certainement par erreur et ne signale pas le frontispice. N.U.C.: 7 exemplaires. Édition originale d'une grande rareté de ces mémoires imprimés par Balzac. Les pp. 99 à 263 concernent la guerre d'indépendance américaine et les États-Unis en général. L'auteur s'embarqua pour l'Amérique en 1777 et alla se joindre au marquis de La Fayette en qualité d'aide de camp volontaire ; il prend part à la bataille de Monmouth le 28 Juin 1778 et en août 1778 il assura la liaison entre l'état-major de Washington et celui du comte d'Estaing au large de New York. Très bon exemplaire portant en pied le nom du premier possesseur Villette.

[MOZART (W. A.)] - ZIEGENHAGEN (Franz Heinrich)

Lehre vom richtigen Verhältnisse zu den Schöpfungswerken,

und die durch öffentliche Einführung derselben allein zu bewürkende algemeine Menschenbeglükkung. Hamburg, Zu finden bei dem Herausgeber, 1792, in-8, cartonnage sous papier marbré [Rel. de l'époque], dans une boîte à dos de maroquin vert, titre doré. Frontispice gravé repl., 5 ff.n.ch., 633 pp., 7 planches gravées dont une repliée et 4 planches repliées de musique gravée de W.A. Mozart hors texte. Rümann 1299. Lanckoronska-Oehler II 119-120 et 214. Schröder 4549. Koechel 619. Édition originale de ce livre pionnier du socialisme utopique publié à compte d'auteur par le négociant strasbourgeois Franz Heinrich Ziegenhagen (1753-1806), franc-maçon philanthrope considéré par les historiens comme un « protosocialiste ». Dans cette « Théorie des vrais rapports de l'homme avec les ouvrages de la Création qui, étant publiquement introduite et pratiquée, peut seule opérer le bonheur du genre humain », il expose ses vues et décrit son projet d'institution autarcique fondé sur ses principes rousseauistes en matière d'éducation et d'agriculture. Ziegenhagen avait mis tout en oeuvre pour faire connaître ses idées auprès des autorités de l'Europe entière: pétitions auprès des princes, des universités et, bien sûr, de la Convention en France, afin de créer des établissements du genre de celui qu'il préconisait. Il donna d'ailleurs l'exemple en fondant en 1790 une colonie agricole à Billwerder, près de Hambourg, pour laquelle il dépensa sa fortune. N'ayant pas rencontré d'oreille favorable auprès des pouvoirs politiques, il rentra ruiné en 1802 dans son Alsace natale où il se suicida quatre ans plus tard. L'illustration du présent ouvrage, publié à compte d’auteur, est due au peintre-graveur prussien Daniel Nicolaus Chodowiecki, l'un des meilleurs illustrateurs de son temps. On notera, parmi les 8 belles planches gravées à l'eau-forte par ses soins, la superbe vue dépliante de la colonie de Billwerder avec Ziegenhagen à cheval au premier plan. Mais le volume est surtout rendu attachant et précieux par la présence, en fin, d'une composition maçonnique de Mozart en première édition: sa petite cantate allemande « Die ihr des unermeßlichen Weltalls Schöpfer ehrt» composée pour ténor et piano en 1791 (KV 619), la même année que La Flûte enchantée dont on sait l'inspiration également maçonnique. On ignore dans quelles circonstances Ziegenhagen en a écrit le livret et confié la musique au grand compositeur. Le morceau révèle en tout cas la totale adhésion de Mozart aux principes de fraternité universelle exprimés par l'auteur, bien à l'unisson des idées que partageait le musicien en tant que membre de la Loge de Vienne .

[MUSEUM]

Instructions pour les voyageurs et les employés dans les colonies

sur la manière de recueillir, de conserver et d'envoyer les objets d'histoire naturelle, rédigées sur l'invitation de M. le Ministre de la marine et des colonies, par l'administration du Muséum impérial d'histoire naturelle. Cinquième édition. Paris, Imprimerie de L. Martinet, 1860, in-8, broché. 88 pp. Cette notice officielle en était déjà à sa quatrième édition en 1845 ; la première était parue en 1824 et avait été rédigée par le botaniste André Thouin (1747-1824).

[MUSÉE DU LOUVRE]

Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure, et lithographie des artistes vivans,

exposés au Musée Royal, le 1er mars 1834.. Paris, Vinchon , 1834, in-12, cuir de Russie bleu souple, dos lisse orné de filets, pointillés et fleurons dorés, jeu de filets dorés gras et maigres encadrant les plats, tranches dorées [Rel. de l'époque, signée Ginain]. xxii pp., 1 f.bl., 216 pp., 2314 numéros décrits. La publication de ces catalogues d'expositions, publiés à l'occasion du Salon des artistes français, a débuté en l'an IV (1795) et s'est poursuivie jusqu'en 1940. Le titre de ces ouvrages n'a que faiblement évolué au fil du temps. Joliment relié par Ginain, un des meilleurs relieurs de la période romantique, que Nodier considérait comme "un artiste consommé".

[MUSÉUM IMPÉRIAL D'HISTOIRE NATURELLE]

Instructions pour les voyageurs et les employés dans les colonies

sur la manière de recueillir, de conserver et d'envoyer les objets d'histoire naturelle. Paris, Imprimerie de L. Martinet, 1860, in-8, broché, couverture imprimée, dos usé. 88 pp. British Museum (Natural History), 1516. Cinquième édition, la plus complète. Voir aussi Barbier, II, 937, pour les éditions précédentes, attribuées au botaniste André Thouin. Ces instructions ont pour but de faire connaître les méthodes de collecte et de préparation des objets d'histoire naturelle (animaux, plantes, roches et minéraux, anthropologie) destinés au Jardin des Plantes de Paris. Elles contiennent aussi des listes de desiderata, afin d'éviter l'envoi de pièces déjà possédées par le Muséum. Ouvrage peu commun.

[MYDORGE (CLAUDE), LERECHON & HENRION]

Examen du livre des Récréations mathématiques;

et de ses problèmes en Geometrie, Mechanique, Optique, & Catoptrique. Où sont aussi discutees et restablies plusieurs experiences Physiques y proposees. Rouen, Charles Osmont, 1639, 3 parties en 1 vol. in-12, vélin ivoire souple, dos lisse, titre manuscrit au dos [Rel. de l'époque], exemplaire fatigué, pet. manques aux premiers ff. avec atteinte au texte, travail de ver marginal en milieu de vol., pet. déchirure p. 111, mouill. marg. en fin de vol. 1) 8 ff.n.ch et 280 pp. - 2) 106 pp., 4 ff.n.ch. (table) et 1 f.bl. - 3) 39 pp. DSB IX 598-599. VIII 271-272. Troisième édition, ornée de près de 80 vignettes dans le texte de ce commentaire par Claude Mydorge de la Récréation mathématique de Jean Lerechon, jésuite, publiée en 1624 à Pont-à-Mousson sous le pseudonyme H. Van Etten. La seconde partie, qui compte un titre séparé, contient des problèmes "plaisants et facetieux" en fait d'arithmétique, géométrie, astrologie, perpective, etc. Elle inclut une "troisième partie" qui est en fait un important chapitre sur les feux d'artifice orné de 12 gravures sur bois dans le texte. La dernière partie, qui a pour titre Nottes sur les recreations mathematiques... est signée D.P.H.M. (Denis Henrion, professeur en mathématiques), connu aujourd'hui pour avoir rédigé un des premiers traités sur les logarithmes. Claude Mydorge (1585-1647), "a friend of Descartes and an eminent geometer, [...] was also well versed in optics"(DSB). Ex-libris manuscrit Dubois sur la page de titre.

[MÉDAILLES]

Prix des médailles de tous les empereurs qui ont régné pendant quinze cent ans,

en or, argent, grand, moyen et petit bronze, tirés des plus habiles antiquaires, comme MM. de Cleves, de Rothelin et Duveau, avec les différents degrés de rareté des médailles grecques. Manuscrit. S.l., 1770, in-8 de 4 ff. bl., 65 pp., 4 ff. bl., veau fauve marbré, dos à nerfs orné de filets et fleurons dorés [Rel. de l'époque], dos et plats lég. frottés, accroc à la coiffe de tête. Intéressant catalogue récapitulant les médailles frappées à l'époque de l'empire romain, puis sous l'empire byzantin, depuis Pompée jusqu'à la prise de Constantinople en 1453. Il donne, pour chaque médaille, le nom du souverain, le degré de rareté (rare, plus rare et rarissime), le métal (or, argent, bronze, avec distinction en grand, moyen et petit bronze), et, le cas échéant, mentionne si la médaille est grecque ou provient d'une colonie. Trois parties composent ce catalogue : la première comprend les empereurs, impératrices, héritiers, prétendants au trône et tyrans de Pompée à Constantin X Paléologue (pp. 5-48); la seconde recense les médailles de bronze qui sont rares en grec, quoique communes en latin (pp. 49-58) et la dernière décrit les médailles en bronze des colonies latines (pp. 59-65). On peut ainsi lire, pour Jules César : "Julius. rrr. or 100 #. r. arg. 6 #. c.g.B.m. c'est à dire, commun en grand bronze, et moyen quand il a la tête d'Auguste au revers. Mais elle est rare et vaut 10 # quand il n'y a que la tête de Jules et une moitié de vaisseau au revers. Rare en grec et colonie" (p. 5). Certaines médailles sont très rares, voire uniques : "L. Julius Aurelius Sulpicius Uranius Antoninus. Médaille d'or unique chez M. de Cleves estimée 1000 #. Caput laureatum cum paludamento…" (p. 19), ou encore : "M. Aurelius Julianus. rrrr. or 100 # et en B. 50 #, ne le confondez pas avec Julien l'apostat qui est commun et qui s'appelle Flavius. M. de Rothelin estimoit le tyran Aurelius Julianus d'or 300 # et M. de Cleves 100 #" (p. 29). Membre de l'Académie française et érudit, Charles d'Orléans, abbé de Rothelin (1691-1744) avait constitué une grande collection de monnaies grecques et romaines dont une partie fut achetée par le Cabinet des Médailles vers 1750. Le présent manuscrit, probablement destiné à servir de guide pratique pour un collectionneur, ne semble pas avoir été publié. Document bien conservé et très lisible.

[MÉDECINE - CHIRURGIE]

Déclaration du Roi,

concernant les Études & Exercices des Élèves en Chirurgie. Donnée à Versailles le dix-huit juin mil sept cent quatre-vingt quatre. Paris, P. G. Simon, & N. H. Nyon, 1784, in-4 de 4 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Réforme qui non seulement porte à trois ans le cursus en chirurgie et oblige les élèves à l'assiduité, mais qui également sélectionne les Maîtres formateurs et leur interdit plus de deux élèves en même temps.

[MÉDECINE - CHIRURGIE]

Lettres patentes du Roi,

portant règlement pour les Écoles de Chirurgie de Paris. Données à Versailles le dix-huit juin 1784. Paris, P. G. Simon, & N. H. Nyon, 1784, in-4 de 4 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Nouvelle règlementation qui prolonge à trois années le cursus en chirurgie, et contraint les élèves à l'assiduité.

[MÉDITERRANÉE – GRÈCE]. MOUCHEZ (Robert)

Manuscrit autographe signé. S.l., [1915-1917], in-4 (22 x 16,8 cm) de 115 pp., plus 2 pp. in-folio, moleskine noire [Rel. de l'époque], dos frotté, 2 passages ont été découpés dans le texte. Journal personnel de navigation en Méditerranée et en Grèce, sur le croiseur la Gloire puis de l'éclaireur Atmah, de mai 1915 à novembre 1917. Il est illustré de 13 croquis à l'encre ou au crayon, dont un représentant le croiseur avec ses pièces d'artillerie (p. 23), et d'une photographie tirée en carte postale montrant l'Atmah (signée J. Geiser, photographe à Alger). Petit-fils de l'amiral Mouchez, Robert Mouchez (1897-1978) préparait l'École navale à Paris lorsqu'il apprit qu'un décret du 1er mars 1915 permettait aux élèves de contracter un engagement dans les équipages de la Flotte pendant la durée de la guerre. Il s'engage alors dans la Marine et, après une formation à Brest, embarque le 4 mai suivant sur la Gloire où il effectue de nombreux exercices (manœuvres, tir au canon, débarquement). Le 27 novembre 1915, il est reçu à l'examen de timonier. Le 22 juillet 1916, il embarque à Toulon sur l'Atmah, commandé par le lieutenant de vaisseau Cambon. Employé au service du chiffre et à la timonerie, Robert Mouchez entame une campagne en Méditerranée : Malte (6 au 11 août), Bizerte, Bône, Alger (où il retrouve une partie de sa famille), puis Oran et Gibraltar (1 au 3 septembre). Après un nouveau mouillage à Bône, le navire appareille le 5 octobre pour secourir les naufragés du Gallia, un bâtiment de transport de troupes qui venait d'être torpillé la veille par un sous-marin allemand au large de San Pietro, au sud de la Sardaigne. Le 6 au matin, ils recueillent des rescapés provenant d'une baleinière déjà remorquée par un vapeur, puis continuent les recherches : "Vers 15 h 45, à l'horizon se montre une petite étendue blanche qui scintille. C'est une embarcation. Nous nous approchons et découvrons bientôt 3 autres embarcations dont deux faisant route ensemble. Nous hissons l'aperçu pour que ces malheureux sachent que nous nous occupons d'eux. Nous embarquons les passagers de la 1e embarcation. Elle est commandée par un mécanicien à 2 galons. Ensuite, après toutefois avoir pris le "juge", nous allons aux autres embarcations… Nous avons sauvé 218 hommes. Croisons toujours jusqu'à 19 heures. A cette heure, rendez-vous avec l'Aldebaran à San Pietro pour lui prendre ses 33 rescapés…" (6 octobre 1916). Après avoir ramené les naufragés à Bizerte, l'Atmah continue d'effectuer des missions de surveillance et effectue plusieurs trajets au large de la Grèce, entre les îles Ioniennes (Corfou, Argostoli) et la mer Egée, avec des escales à Patras, Navarin, Salamine, Le Pirée et La Sude. Ainsi, le 8 mai 1917 : "Arrivée à Milo vers 10 heures. Je prends le service au mouillage, et ne peux pas aller à terre. Jolie rade, bien abritée, qui sert à garer nos transports pour Salonique…". Le surlendemain : "Arrivée au mouillage de La Sude à 9 heures… A 13 h 30 je suis à terre avec de Faramond et l'interprète Travlos. Nous prenons une voiture pour aller à La Canée, [la] capitale de la Crète (21000 habitants). Ville sale, curieuse et très pittoresque; la population est très mélangée… La Canée est la ville natale de Monsieur Venigelos et la Crète fut une des premières îles grecques à adhérer au mouvement vénigéliste… Les Alliés donnent 3 millions par mois à Venigelos pour lui et son armée… On dit que dans quelques semaines il y aura 100 000 Grecs à Salonique ! Est-ce vrai ?" (10 mai 1917).

[NACRE - AFFICHE]

Arrest du conseil d'état du Roi,

qui fixe les Droits d'Entrée à percevoir à l'avenir sur les Coquilles de Nacre de Perle, & sur les Nacres ouvragées, provenant soit du Commerce de la Compagnie des Indes, soit de l'Étranger. Du 16 novembre 1767. S.l., S.n., (1767), affiche in-folio (44,5 x 36,5 cm), signé Phélypeaux.

[NACRE - COMPAGNIE DES INDES]

Arrest du Conseil d'État du Roi,

qui fixe les Droits d'Entrée à percevoir à l'avenir sur les Coquilles de Nacre de perle, & sur les Nacres ouvragées, provenant soit du Commerce de la Compagnie des Indes, soit de l'Etranger. Du 16 Novembre 1767. S.l., S.n., 1767, affiche in-folio signée "Phelypeaux", imprimée d'un seul côté, plis marqués.