Effectuer une recherche précise :

4572 résultats

BROUSSEAUD Jean-Baptiste-Mathurin

Mémoire sur la mesure d'un arc du parallèle moyen entre le Pôle et l'Équateur; par M. Brousseaud, colonel au Corps Royal des ingénieurs-géographes-militaires, et M. Nicollet, astronome-adjoint au Bureau des longitudes

[Paris Imprimerie de Huzard-Courcier 1826] in-8 de 46 pp. br., couv. verte muette de l'époque, non rogné, qqs faibles piqûres sur la carte

Quérard I 529. Édition originale, ornée d'une carte hors texte dépliante: "Tableau des stations géodésiques et astronomiques choisies pour déterminer la mesure de l'arc du parallèle terrestre compris entre les tours de Cordouan et de Fiume, et qui doit s'étendre jusqu'à Orsowa en Transilvanie".Envoi de Nicollet sur la page de titre

BROUSSONET Victor

De la mode et des habillemens. Par Mr. Victor Broussonet, de Montpellier

[A la fin: Montpellier Imp. d'Auguste Ricard] 1816 in-8 de 2 ff.n.ch. et pp. [5] à 55 br. (surjeté), sans couverture, non rogné

Quérard I, 529: donne "Broussonnet". Colas 457. Seconde édition.Réflexions sur la mode et les vêtements élégants dans l'antiquité: la première édition, publiée en 1799, a paru sous le nom de l'un des élèves de l'auteur.État de parution

BRUCOURT Charles François Olivier Rosette, chevalier de

Essai sur l'éducation de la noblesse. Par M. le Chevalier de *. Nouvelle édition corrigée et augmentée

Paris Durand, Pissot 1748 2 vol. in-4 veau marbré, dos à nerfs ornés, pièces rouges et havane, filets dorés encadrant les plats, armoiries dorées postérieures aux angles, armoiries dorées au centre, tranches dorées [Rel. de l'époque], qqs ff. jaunis

1) 2 ff.n.ch (faux-titre, titre), frontispice gravé ajouté, xiv pp., 1 f.n.ch., 392 pp., 17 ff.n.ch. (table des matières) 2) 4 ff.n.ch., (faux-titre, titre, table des chapitres), 388 pp. (avec erreur de pagination cahiers Mm-Nn), 16 ff.n.ch (table des matières). Barbier II, 228. Cioranescu 14273. Exemplaire sur grand papier, réimposé au format in-4. L'édition originale avait été publiée l'année précédente (2 vol. in-12). Cet ouvrage didactique comprend une intéressante et copieuse table des matières où l'on découvre par exemple, à la rubrique Mères, devroient nourrir elles-mêmes leurs enfants (p. 14 vol. I) que l'auteur est partisan de l'allaitement maternel.Le chevalier de Brucourt, après avoir quitté la carrière militaire s'était retiré à Caen pour étudier la religion, la philosophie et l'histoire des langues. Outre son Essai sur l'éducation publié en 1747, il travailla également aux statuts de l'École royale militaire. Par le don qu'il fit à la ville de ses livres et estampes à la condition qu'ils soient à la disposition du public, Brucourt fonda la bibliothèque de Coutances (source : annuaire de la Manche, 1840 Saint-Lô). Bel exemplaire, aux armes du poète libertin, Simon-Pierre Mérard de Saint-Just (1749-1812), avec sa devise (L'Honneur et l'Amour). Olivier, Hermal et de Rotton pl. 100. Le bibliophile Guillaume-Gabriel Pavée de Vandeuvre (1779-1870) y a fait apposer postérieurement ses propres armoiries

BRUE Adrien-Hubert

Carte physique et politique de l'Amérique méridonale. Revue, corrigée et augmentée d'après le nouvel Atlas américain de 1826

Paris Goujon 1821 [1826] grande carte dépliante de 96 x 64 en feuilles, entoilées

Belle carte aux contours rehaussés de couleurs, répercutant les bouleversements politiques de l'Amérique méridionale après les révolutions. Avant de devenir un cartographe de renom, Adrien-Hubert Brué (1786-1832) avait connu une large expérience maritime : mousse sur divers navires à partir de l'âge de douze ans, il embarqua à quatorze ans comme mousse de deuxième classe à bord du Naturaliste qui fait partie de l'expédition Baudin (1800-1804) vers les mers du Sud et la Nouvelle-Hollande (Australie)

BRUGUIERE J.-T.

Observations de M. Bruguière (du Gard), administrateur général de l'Académie de législation, sur un libelle diffamatoire publié contre l'Académie et contre lui ; adressées à MM. les professeurs de l'Ecole de droit de Paris

Paris Imprimerie du Musée Napoléon 1807 in-8 dérelié

titre, 62 pp.Etablissement privé d'enseignement du droit, l'Académie de législation avait été fondée le 9 floréal an IX [29 avril 1801] sous le nom d' "Institut de jurisprudence et d'économie politique" (jusqu'en 1802) pour pallier l'absence de formation juridique depuis la suppression des Facultés de droit sous la Révolution. Le rétablissement de la Faculté de droit de Paris en 1806 l'obligea à cesser ses activités au début de 1807, en dépit des représentations de son administrateur Bruguière (1765-1834) auprès de l'Empereur pour que son établissement soit agréé comme faculté. Les opuscules apologétiques de Bruguière en faveur de son établissement suscitèrent l'ire jalouse des professeurs de droit de la Faculté, et spécialement une réponse violente de Delvincourt, où l'exclusivisme le dispute à la mauvaise foi

BRUMOY le Père

Histoire de Tamerlan, empereur des Mogols et conquérant de l’Asie

Paris Hippolyte-Louis Guérin, Jacques Guérin 1739 2 vol. in-12 veau fauve marbré, dos à nerfs ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et havane [Rel. de l’époque], rest., qqs rousseurs, restauration papier sur les pages de titre

1) 2 ff.n.ch., XXXVIII et 298 pp. – 2) 2 ff.n.ch., 392 pp., 2 ff.n.ch. Cordier, Bibl. Sinica, 2772. Chadenat, 912. Barbier, II, 736 d. Brunet, Table, 28267. Première édition. L’épître au comte de Maurepas est signée Margat, membre de la Compagnie de Jésus, et précise que celui-ci était missionnaire à Saint-Domingue. Mais Barbier et Cordier indiquent que l’ouvrage a été publié par le Père Brumoy. Tamerlan (ou Timour-Leng) naquit en 1336 dans le Djaggathaï, à Kech, près de Samarcande, et descendait de Gengis Khan par les femmes. En 1360, il succéda à son oncle Séif-Eddin comme prince de Kech et chef de la tribu de Berlas, sous la suzeraineté de Toglouk-Timour, khan du Djaggathaï. Après la mort de ce dernier (1363), il s’empara de cette région et se fit proclamer khan lui-même (1370). Il se livra alors à une série de conquêtes à travers l’Asie : il envahit la Perse ainsi que les provinces au nord de ce pays, s’avança jusqu’à la steppe des Kirghiz (1390), puis tourna ses armes vers le sud de la Russie, pilla et ruina Azov, avant de se diriger vers l’Inde.En 1398, il passa le Sind, livra bataille à Mahomet IV sous les murs de Delhi, se rendit maître de cette ville, puis de tout l’Hindoustan. Il revint ensuite vers l’ouest, enleva la Syrie au sultan d’Égypte (1400), se dirigea de là sur Bagdad qu’il détruisit, puis entra en lutte avec les Ottomans, remporta sur Bajazet la sanglante victoire d’Ancyre (1402), et fit le sultan prisonnier. Sans se donner le temps d’affermir son pouvoir en Asie Mineure, il se tourna vers l’Orient et marcha contre la Chine (1404) à la tête de plus de 200000 hommes, et mourut en route à Otrar, dans le khanat de Khokand, en 1405. Intéressante biographie du célèbre conquérant

BRUMOY le Père

Histoire de Tamerlan, empereur des Mogols et conquérant de l’Asie

Paris Hippolyte-Louis Guérin, Jacques Guérin 1739 2 vol. in-12 demi veau blond marbré à coins parchemin vert, plats papier à la colle rose, dos lisse orné de roulettes et fleurons, pièce de titre en maroquin rouge, caisson de tomaison peint [Rel. de l’époque], qqs rousseurs,

1) 2 ff.n.ch., XXXVIII et 298 pp. – 2) 2 ff.n.ch., 392 pp., 2 ff.n.ch. Cordier, Bibl. Sinica, 2772. Chadenat, 912. Barbier, II, 736 d. Brunet, Table, 28267. Première édition. L’épître au comte de Maurepas est signée Margat, membre de la Compagnie de Jésus, et précise que celui-ci était missionnaire à Saint-Domingue. Mais Barbier et Cordier indiquent que l’ouvrage a été publié par le Père Brumoy. Tamerlan (ou Timour-Leng) naquit en 1336 dans le Djaggathaï, à Kech, près de Samarcande, et descendait de Gengis Khan par les femmes. En 1360, il succéda à son oncle Séif-Eddin comme prince de Kech et chef de la tribu de Berlas, sous la suzeraineté de Toglouk-Timour, khan du Djaggathaï. Après la mort de ce dernier (1363), il s’empara de cette région et se fit proclamer khan lui-même (1370). Il se livra alors à une série de conquêtes à travers l’Asie : il envahit la Perse ainsi que les provinces au nord de ce pays, s’avança jusqu’à la steppe des Kirghiz (1390), puis tourna ses armes vers le sud de la Russie, pilla et ruina Azov, avant de se diriger vers l’Inde.En 1398, il passa le Sind, livra bataille à Mahomet IV sous les murs de Delhi, se rendit maître de cette ville, puis de tout l’Hindoustan. Il revint ensuite vers l’ouest, enleva la Syrie au sultan d’Égypte (1400), se dirigea de là sur Bagdad qu’il détruisit, puis entra en lutte avec les Ottomans, remporta sur Bajazet la sanglante victoire d’Ancyre (1402), et fit le sultan prisonnier. Sans se donner le temps d’affermir son pouvoir en Asie Mineure, il se tourna vers l’Orient et marcha contre la Chine (1404) à la tête de plus de 200000 hommes, et mourut en route à Otrar, dans le khanat de Khokand, en 1405. Intéressante biographie du célèbre conquérant

BRUNET Gustave

Notice sur Gilion de Trasignyes, roman français du 15me siècle, suivie de quelques autres fragments

Paris Techener 1839 in-8 chevrette fauve, dos à nerfs orné de pointillés et filets dorés, filets dorés encadrant les plats [Rel. de l'époque], petites épidermures au dos

39 pp., imprimées sur papier rose.Absent de Vicaire. Tirage limité à 80 exemplaires. Rare comme la plupart des petites monographies bibliographiques de Gustave Brunet (1805-1896), généralement tirées à petit nombre. Celle-ci accompagna la première (et longtemps unique) édition du texte, due à l'érudit Oskar Ludwig Bernhard Wolff (Paris, 1839).Gillion de Trazegnies est un roman anonyme en prose, écrit au XVe siècle à la Cour de Bourgogne en l'honneur de l'une des principales familles du Hainaut. L’ouvrage, dédié à Philippe le Bon, est une commande officielle du duc de Bourgogne.Exemplaire du célèbre bibliophile Joaquim Gomez de la Cortina (1808-1868), avec ses armoiries

BRUNN Franz

Über die Anwendung der Narkose in der Zahnheilkunde. Mit Vorwort und einer Abhandlung über die wichtigsten Anästhetica von A. Werber (...). Mit zwei lithographirten Abbildungen

Fribourg en Brisgau Franz Xaver Wangler 1857 in-8 demi-toile chagrinée bouteille de l'époque, dos lisse muet, tranches mouchetées, coins abîmés

XXXVI pp., 2 ff. n. ch., 142 pp., 24 pp. (Über dn Zustand der Zahnheilkunde in der Gegenwart), 2 planches dépliantes.Crowley, 567. Pas dans David. Edition originale de cette monographie précoce sur l'emploi des anesthésiques dans l'art dentaire

BRUNUS ARETINUS Leonardus

[Isagogicon moralis disciplinae:] liber de moribus admodum utilis et necessarius ad Galeotum

[Sant'Orso Johannes Renensis vers 1475] in-4 (20,3 x 14,5 cm) de 14 ff.n.ch., sign. a8-b6, 25/26 lignes, car. rom., demi-veau [Rel. du XIXe siècle, signée Simier, relieur du Roi]

HC, 1766. GW, 5617 = 2385. Goff, B-1251. CIBN, B-888. Rare édition incunable imprimée dans une localité italienne peu connue.Après avoir commencé sa carrière à Padoue en 1473, l'imprimeur allemand Johannes Renensis (Hans vom Rin), originaire de la région de Bâle, transporta en 1475 son atelier à Sant'Orso, petite bourgade dans les collines de la Vénétie à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Vicence, vraisemblablement pour fuir une épidémie de peste. Il imprima là-bas sept ou huit éditions avant de redescendre à Vicence en 1476 et disparaître ensuite des annales typographiques.Toutes ces éditions sont très rares et peu d'entre elles sont signées. C'est le cas de celle-ci, et les bibliographes ont longtemps hésité sur son attribution typographique.On a aussi hésité quant au texte de cette édition: jusqu'à une époque récente, les catalogues et les bibliographies le présentaient comme une traduction latine par Leonardo Bruni, dit "l'Arétin", de l'Éthique d'Aristote à son disciple Eudème de Rhodes. Or, si le célèbre humaniste florentin (1370-1444) a effectivement traduit par ailleurs l'Éthique d'Aristote à Nicomaque, il s'agit bien ici d'un traité de son cru, ou plutôt une introduction (Isagogicon) d'inspiration aristotélicienne à la philosophie morale, qu'il composa vers 1421-1424 et dédia à un de ses disciples, Galeotto Ricasoli. Ce court texte connut un énorme succès dans l'Italie du Quattrocento et fut imprimé à plusieurs reprises dès 1470

BRUZEN DE LA MARTINIERE Antoine-Augustin

L'Art de conserver sa santé, par l'Ecole de Salerne. Traduction nouvelle en vers François, par Mr. B. L. M. Augmenté d'un traité sur la conservation de la beauté des dames, & de plusieurs autres secrets utiles & agréables

Paris par la Compagnie des libraires 1760 petit in-8 veau fauve moucheté à l'imitation, dos à nerfs cloisonné et fleuronné, pièce de titre cerise, encadrement de double filet à froid sur les plats, tranches rouges [Rel. moderne]

165 pp., 10 pp.n.ch. de tables.Quérard I, 545. Nouvelle traduction en vers des aphorismes de la célèbre Ecole de Salerne sur les bienfaits de certains aliments, ou les effets néfastes, originellement parue en 1743 à l'adresse de La Haye. Ces aphorismes sont suivis de considérations historiques sur les preceptes de santé de l'école. L'école de Salerne, créee au XIIe siècle s'intéressa particulièrement aux effet des aliments sur la santé et décrivit plusieurs types de régime. Une table des matières répertorie les aliments traités.Bel exemplaire dans une reliure pastiche signée de Laurenchet

BRYANT Edward

Voyage en Californie. Description de son sol, de son climat, de ses mines d'or; par Ed. Bryant, dernier alcade de San Francisco. Traduit par X. Marmier

Ixelles lez Bruxelles Delevingne et Callewaert 1849 in-12 demi-bas. rouge, dos lisse, filets et titre or, tr. mouch. [Rel. de l'époque], cachet d'institution religieuse

2 ff.n.ch., vii pp., la p. [8] est blanche, pp. [9] à 209, 3 planches gravées hors texte.Non cité par Sabin, mais voir n° 8805 pour la première édition parisienne (Arthus Bertrand, s.d.). Voir Cowan 27-28. Pas d'édition française dans Howell. Contrefaçon belge.Elle a paru la même année que l'originale parisienne, dépourvue de planches, mais qui était ornée d'une carte qui n'a pas été reprise dans cette petite édition d'Ixelles. L'originale américaine a paru en 1848 (cf. Zamorano n° 12) ; une édition anglaise a suivi en 1849.Un grand classique de la littérature sur la Californie et les chercheurs d'or. Les planches représentent: Mineurs au travail, Chasse au daim, Chasse au lasso, Ruisseaux aurifères dans la vallée de Sacramento

BRYANT Edward

Voyage en Californie description de son sol, de son climat, de ses mines d'or. Traduit par X. Marmier

Paris Arthus Bertrand s.d. [1849] in-12 demi-veau brun, dos à nerfs orné [Rel. de l'époque], rouss

1 f.n.ch., x et 272 pp.,1 carte repliée hors texte. Sabin 8805. Édition originale de la traduction française

BRÉSIL

[Ensemble de cinq thèses de médecine]

Paris Didot le Jeune [ou :] Rignoux 1833-1840 5 vol. in-4 déreliés

Regroupe 5 thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires de l'État de Bahia :I. DA SILVA MAIA (Emilio Joaquim). Essai sur les dangers de l'allaitement par les nourrices (19 août 1833, vj pp., pp. 7-19). Emilio Da Silva Maia (1808-1859) fut un des fondateurs de l'Institut géographique du Brésil.II. FERREIRA FRANCA (Eduardo). Essai sur l'influence des alimens et des boissons sur le moral de l'homme (1er août 1834, 43 pp.). Eduardo Ferreira Franca (1809-1857) se lança dans une carrière politique à son retour au Brésil. Il fut aussi un des pionniers des études de psychologie dans son pays.III. GONSALVES (Cassiano Manoel). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 20 août 1839 (23 pp.).IV. AZEVEDO (José Olympio d'). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 13 avril 1840 (30 pp.).V. FERREIRA FRANCA (Antonio). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 14 mai 1840 (26 pp.).Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM sauf pour II et V

BRÉSIL

[Ensemble de deux thèses de médecine]

Paris Imprimerie de Didot le Jeune 1828-1831 2 vol. in-4 déreliés

Regroupe 2 thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires de Rio de Janeiro :I. CARVALHO (Joao José de). De l'Influence du sang sur la production des maladies ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 27 juin 1828, pour obtenir le grade de docteur en médecine (26 pp.). Carvalho (1806-1867) devint ensuite professeur de matière médicale et de pharmacie à la Faculté de Rio.II. FREIRE ALLEMAO E CYSNEIRO (Francisco). Dissertation sur le goître ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 10 décembre 1831, pour obtenir le grade de docteur en médecine (vj pp., pp. 7-47). Francisco Freire Allemao (1797-1874), élève de Jean-Baptiste Dumas, se fit un nom au Brésil comme botaniste.Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM

BRÉSIL- DESSIN

"Habitation de M. Maulaz près Morquemade au Brésil." Dessin au lavis d'encre de Chine (38 x 22 cm), signé H. 1831

Très joli dessin montrant les 3 bâtiments de l'habitation, au fond d'une vallée et, au premier plan, une luxuriante végétation très finement dessinée révélant un grand nombre d'espèces différentes

BUCHON J.-A.

La Grèce continentale et la Morée. Voyage, séjour et études historiques en 1840 et 1841

Paris Librairie de Charles Gosselin 1843 in-12 de 2 ff.n.ch., pp. [v] à vii et 567 pp br., couv. jaune impr., non rogné, conservé dans une boîte moderne de papier brun

Blackmer 230. Atabey 162. Édition originale.Ouvrage important: "Buchon was the first to re-introduce the study of medieval Greece to French historiography after a gap of two hundred years. Following Du Cange's many publications in the 17th c. there was a complete lack of interest in this field, which was stimulated at last by the rise of nationalism in the 19th century. Buchon had published French chronicles of the crusades beginning as early as 1825 but it was not until 1840 that he was able to travel in Italy and Greece, searching archives for manuscript material which contributed to the studies he published in the 1840's" [Leonora Navari]. La couverture porte la date de 1844.Très bel exemplaire broché

BUCHON Jean-Alexandre

La Grèce continentale et la Morée. Voyage, séjour et études historiques en 1840 et 1841

Paris Charles Gosselin 1843 in-12 demi-basane, dos lisse orné en long, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], coiffes frottées, rousseurs

VII et 568 pp.Blackmer 230. Atabey 162. Édition originale de cet ouvrage important de l'historien Jean-Alexandre Buchon (1791-1846): "Buchon was the first to re-introduce the study of medieval Greece to French historiography after a gap of two hundred years. Following Du Cange's many publications in the 17th c. there was a complete lack of interest in this field, which was stimulated at last by the rise of nationalism in the 19th century. Buchon had published French chronicles of the crusades beginning as early as 1825 but it was not until 1840 that he was able to travel in Italy and Greece, searching archives for manuscript material which contributed to the studies he published in the 1840's"

BUCHON Jean-Alexandre

Traducteur d'ouvrages historiques et philosophiques, éditeur d'une chronique de la conquête de Constantinople, et de l'établissement des Français en Morée, écrite en vers grecs politiques, par un auteur anonyme. L.a.s. à Sa Majesté Othon, roi de Grèce. 1 page in-4. Paris le 26 Novembre 1843

Buchon fait à Sa Majesté Othon hommage d'un livre qu'il vient de publier sous le titre "La Gréce Continentale et la Morée". Il parle ensuite de son séjour à Athènes et de la gracieuse bienveillance qu'ont daigné lui montrer Sa Majesté le Roi et Sa Majesté la Reine Amélie "que j'aime et aimerai toujours à confondre ensemble dans mes plus heureux et respectueux souvenirs". On joint: 1 L.a.s. par le Consul Général de Grèce, à Mr. le Secrétaire d'État au département des relations extérieures de Sa Majesté le Roi de Grêce, à Athènes.Otton Ier, né à Salzbourg. 1815-1867. Roi de Grèce 1832-1862. Fils du Roi Louis Ier de Bavière

BUC'HOZ Pierre-Joseph

La Nature considérée sous ses différens aspects. Numéro 8. Du 30 avril 1781

[Paris] Imprimerie de Demonville s.d. [1781] in-12 demi-veau fauve marbré, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre cerise en long, tranches rouges [Rel. moderne]

paginé 337-384.Une des livraisons de ce périodique d'histoire naturelle publié de 1771 à 1781 sous la direction du grand compilateur que fut le médecin et botaniste Pierre-Joseph Buc'hoz (1731-1807).Elle contient, entre autres : 1. Une description du Pont d'Arc en Vivarais, par Girard (337-341). - 2. Une lettre sur l'usage de l'alcali volatil (341-346). - 3. Une observation sur une amputation du bras à lambeaux, dans son articulation à l'épaule, par Bilon (350-354). - 4. Un mémoire sur la destruction des loups (354-357). Une table termine l'opuscule, mais elle concerne tout le volume

BUE Hector-Joseph, dit Alphonse

La Main. Essai physiologique et psychologique

Angers Imprimerie de J. Lemesle 1871 in-8 broché

62 pp.Absent de Caillet (qui donne les autres titres de Bué). Dorbon, 532. Curieux et rare ouvrage dont l'objet est, mutatis mutandis, celui de feu la physiognomonie, mais limité à un organe du corps : rechercher les caractères psychologiques et moraux à partir de l'examen de la main. L'auteur donnera d'ailleurs un exemple de sa méthode appliquée à un cas célèbre dans La Main du général Boulanger (1889)

BUFFALO BILL'S WILD WEST

L'Ouest sauvage de Buffalo Bill. Récits américains description illustrée et aperçus de faits historique. Programme

Paris Imprimerie Parrot 1889 in-8 br., couv. illustrée, couv. détachée, déchirures, fatigué

47 pp., nombreux figures dans le texte

BUGATTI - LOISEAU Lt

A cent à l'heure à travers le Sahara

Paris Éditions Liberté, Impr. de la Presse s.d. (1929) gr. in-12 percaline bleue, dos lisse, titre en long, couv. cons

Couverture illustrée en couleurs par J.A. Josse, portrait de l'auteur, portrait d'Ettore Bugatti et éloge de l'auteur, 1 carte et 29 reproductions photographiques montrant les HP 10 dans de très nombreuses situations. De toute rareté

BUGEAUD Thomas-Robert

Quelques réflexions sur trois questions fondamentales de notre établissement en Afrique

Paris A. Guyot et Scribe 1846 in-8 dérelié

2 ff.n.ch., pp. 5-51.Tailliart, 2298. Les trois questions abordées sont : 1. Le système de guerre devant pacifier les établissements de la France en Algérie. - 2. Gouvernement des indigènes de façon à les assimiler progressivement. - 3. Etablissement d'Européens au milieu des Arabes (et spécialement par la voie de la colonisation militaire)

BUIGNET

Eloge de G. Guibourt prononcé à la séance solennelle de l'école et de la société de pharmacie le 15 novembre 1871

Paris Cusset et Cie 1872 plaquette pet. in-8 de 21 pp. br., couv. impr., qq. rousseurs

Rare plaquette. Nicolas-Jean-Baptiste-Gaston Guibourt (1790-1867), professeur d'histoire naturelle des médicaments à l'Ecole de pharmacie, est considéré comme le fondateur et vulgarisateur de l'étude de la matière médicale en France

BULIARD Roger

Inuk "Au dos de la terre !" Collaboration littéraire de Joseph Sachot. - Dessins, couverture et cartes d'André Millot.

Paris Editions Saint-Germain 1949 petit in-8 demi-toile chagrinée bouteille à coins, dos lisse muet, couverture illustrée conservée [Rel. de l'époque],

356-[2] pp., avec un frontispice, des illustrations et cartes dans le texte, ainsi qu'une carte à double page "in fine".Edition originale. - Intéressant témoignage sur la vie et la condition des populations esquimaudes : le Père Roger Bulliard (1909-1978), Oblat de Marie Immaculée, fut pendant quinze années missionnaire en Arctique, avant d'être versé dans l'aumônerie militaire canadienne. L'ouvrage connut un immense succès au moment de sa sortie, et fut à l'origine de plusieurs vocations de voyageurs.Relié avec : un B.A.S. de l'auteur, sur papier pelure, en date du 19 mars 1950.On joint : I. Deux cartes postales adressées au destinataire du billet, et des coupures de périodiques. - II. Un petit album in-12 oblong de toile verte à oeillets et attaches, regroupant 29 tirages argentiques, de petit format (de 12x 7 cm à 4 x 4 cm) contrecollés sur papier fort, et représentant soit l'auteur, soit différentes étapes de son voyage de 1947

BUNGE Alexander von

Verzeichniss der im Jahre 1832 im östlichen Theile des Altai-Gebirges gesammelten Pflanzen. Ein Supplement zur Flora Altaica. Aus den Mémoires de l'Académie de St.-Pétersbourg für die Besitzer der Flora Altaica besonders abgedruckt

Saint-Pétersbourg Académie impériale des Sciences 1836 in-8 broché sous couverture factice

114 pp., un f. n. ch. d'index. Pritzel 1363. Aucun exemplaire au CCF. Unique édition, très rare, de ce supplément à la Flora Altaica de Carl Friedrich von Ledebour, parue de 1829 à 1833 . Alexander von Bunge (1803-1890), sujet balte de l'Empire russe, effectua plusieurs voyages botaniques dans les steppes du Kirghizstan, dans l'Altaï, en Mongolie et jusqu'aux confins de la Chine entre 1826 et 1832

BUQUET Armand

Problèmes. 120 problèmes de jeu de dames, suivis de neuf compositions canadiennes

Paris Editions de la Revue française du jeu de dames 1936 in-8 broché

16 pp., portrait-frontispice hors texte.Aucun exemplaire au CCF. L'auteur était professeur au Lycée de Saint-Quentin

BURDO Adolphe

Niger et Bénué, voyage dans l'Afrique Centrale

Paris Plon 1880 in-12 toile brique [Rel. de l'éditeur]

3 ff.n.ch., 295 pp., 1 f.n.ch., 12 planches et 1 carte hors texte.Bon exemplaire

BURDO Adolphe

Niger et Bénué, voyage dans l'Afrique Centrale

Paris Plon 1880 in-12 demi-chagrin vert foncé, dos lisse, filets dorés [Rel. de l'époque] frottée

3 ff.n.ch., 295 pp., 1 f.n.ch., 12 planches de dessins par Camille Renard et 1 carte hors texte.Bon exemplaire

BURMEISTER Hermann

Karte der südlichen Provinzen der Argentinischen Republik zu seiner Reise durch die La Plata-Staaten

S.l. [Halle-an-der-Saale] s.d. [1861] in-16 demi-toile brune, dos lisse muet, pièce de titre contrecollée au centre du plat supérieur [Rel. moderne]

Une grande carte dépliante de 64 x 52 cm, aux contours rehaussés de couleurs.Rare. Cette carte complète les deux volumes de Reise durch die La Plata-Staaten publiés à la suite du grand voyage d'exploration effectué de 1856 à 1860 par le zoologiste prussien Carl Hermann Conrad Burmeister (1807-1892), qui finira par se fixer en Argentine

BURNET Gilbert

A sermon preached at the funeral of the honourable Robert Boyle ; at St. Martins in the Fields, January 7. 1691/2. By the right reverend Father in God Gilbert Lord Bishop of Sarum

Londres Richard Chiswell, John Taylor 1692 petit in-4 dérelié

2 ff.n.ch., pp. 5-40.Fulton, Bibliography of Robert Boyle, 299. Aucun exemplaire au CCF. Très rare oraison funèbre du célèbre physicien et chimiste irlandais Robert Boyle (1627-1691), mort le 31 décembre précédent à Londres. Elle a été prononcé par le non moins célèbre évêque Gilbert Burnet (1643-1715), une des gloires de l'Eglise anglicane et un des artisans de la conquête du pouvoir par Guillaume III

BURNS

Traité des accouchements des maladies des femmes et des enfants par M. Burns Professeur de Chirurgie à l'Université de Glascow. Traduit pour la première fois de l'anglais par le docteur Galliot sur la neuvième édition

Paris Alphonse Delahays 1855 in-8 demi-basane violine, dos lisse orné de filets dorés gras et maigres, tranches jaspées [Rel. de l'époque], minime déchirure ff. 233-235

Une première traduction de cet ouvrage avait été publiée en 1839. La présente est faite sur une édition considérablement augmentée. Importante table des matières en fin de volume.Bon exemplaire

BUROT Prosper-Ferdinand

De la Fièvre dite bilieuse inflammatoire à la Guyane. Application des découvertes de M. Pasteur à la pathologie des pays chauds. Avec tableaux, tracés et planche lithographique

Paris Octave Doin 1880 fort vol. in-8 demi-chagrin noir, dos à nerfs, première couverture conservée [Rel. de l'époque], rousseurs

xi et 540 pp., 5 tableaux dépliants et une planche en couleurs hors texte.Unique édition de cet ouvrage peu commun. Envoi autographe au docteur Auguste-Ernest Breucq de Bayonne (né en 1856)

BURTON Richard Francis

Personal narrative of a pilgrimage to Al-Madinah & Meccah, edited by his wife, Isabel Burton. Memorial edition

Londres Tylston et Edwards 1893 2 vol. in-8 percaline Bradel noire de l'éditeur, plats ornés de décors dorés, têtes rouges

1) xxviii pp., 2 ff. n. ch., 436 pp., un portrait-frontispice sous serpente (Isabel Burton), une carte dépliante en couleurs et 7 planches (dont deux plans dépliants sur papier pelure, 2 planches en couleurs, et 3 planches lithographiées sur fond teinté). - 2) xii pp., 2 ff. n. ch., 479 pp,, figures en noir dans le texte, et 6 planches hors texte, dont deux en couleurs.Ces deux volumes font partie de l'édition dite du Mémorial, donnée par la veuve de l'auteur, Isabel Arundell Burton (1831-1896). La première édition de cette relation d'un pèlerinage à La Mecque parut en 1855, juste après le périple de Richard Francis Burton (1821-1890) dans la péninsule arabique (1853) : ce fut d'ailleurs un véritable hadj, pas le premier d'un Européen, mais assurément le plus célèbre et le plus documenté. La personnalité et l'oeuvre de l'explorateur Richard Burton dépassent de loin son époque, et constituent, à l'intérieur d'une société victorienne de plus en plus codifiée et fermée, une étonnante disparate faite d'intérêt pour les civilisations et les cultures les plus étrangères à l'univers du "Rule, Britannia".Exemplaire de la bibliothèque du Haut-Buisson (Sarthe), avec vignette ex-libris contrecollée sur les premières gardes

BUSHELL Stephen Wootton

L'Art chinois. Traduit de l'anglais sur la deuxième édition et annoté par H. Dardenne de Tizac. Ouvrage illustré de 240 gravures hors texte

Paris Renouard 1910 in-8 demi-basane fauve marbrée, dos lisse orné de filets dorés, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], dos frotté et insolé

2 ff. n. ch., IV pp., 358 pp., un f. n. ch. de table, 104 planches hors texte regroupant 240 reproductions.Première édition de la traduction française de Chinese art (Londres, 1904). Stephen Wootton Bushell (1844-1908), médecin, fut un des orientalistes amateurs les plus importants de son époque : à la suite de nombreux voyages et expéditions sur place, de 1868 à 1900, il acquit une expertise reconnue, spécialement dans les domaines de la céramique et des bronzes

BUSSIERRE Léon Renouard de

Voyage en Russie : lettres écrites en 1829

Paris-Strasbourg F. G. Levrault 1831 in-8 demi-veau blond, pièce de titre de chagr. noir [Rel. moderne], accroc réparé dans le blanc du titre

3 ff.n.ch., 316 pp., 2 plans lithogr. repl. de Saint-Petersbourg et de MoscouQuérard VIII 538 (Ce voyage renferme un grand nombre de données exactes.Édition originale de ce rare ouvrage sur la Russie au début du XIXe siècle

BUSSIERRE Marie-Théodore Renouard de

L'empire mexicain. Histoire des Toltèques, des Chichimèques, des Aztèques et de la conquête espagnole

Paris Plon 1863 in-8 de 2 ff.n.ch. et 427 pp. demi-perc. marron, dos orné de frises formées de pastilles dorées et de fers spéciaux (une ancre marine et deux gerbes de blé), tr. peintes [Rel. de l'époque], rouss. éparses

Sabin 9560: donne par erreur "Bussière". Édition originale. Bon exemplaire

BUXTON Charles

Vie de [Thomas Fowell] Buxton, précédée et suivie de deux notices sur l'esclavage et sur la colonie de Libéria. Traduite par Mlle Rilliet de Constant. Edition publiée avec le consentement de l'auteur et de l'éditeur anglais

Paris ; Berne et Leipzig Joël Cherbuliez, J. Grassart, Ducloux, Borrani et Droz ; J. Dalp 1853 in-8 demi-toile à coins de l'époque, dos lisse orné de filets noirs

2 ff.n.ch., XVII pp., pp. 19-340. Au CCF, exemplaires seulement à Strasbourg et Montpellier. Unique traduction, ou plutôt adaptation française de la biographie consacrée par Charles Buxton (1822-1871) à la personnalité de son père le brasseur Thomas Fowell Buxton (1786-1845), député abolitionniste, qui se signala comme le fer de lance de l'abolition dans les colonies britanniques. Elle était parue dès 1848 sous le titre de Memoirs of Sir Thomas Fowell Buxton, Baronet, with selections from his Correspondence.La notice sur le Libéria, fondé en 1847, occupe les pages 271 à 336

BYNG John

Testament politique de l'amiral Byng, traduit de l'Anglois

Portsmouth s.n. 1759 in-12 basane fauve marbrée, dos lisse cloisonné et fleuronné, pièce de titre, tranches citron mouchetées de rouge [Rel. de l'époque]

259 pp.Comme la plupart des pièces intitulées "Testament politique", celle-ci est apocryphe : avec la fictive adresse de Portsmouth, port le plus proche du lieu d'exécution de l'amiral le 14 mars 1757, l'opuscule vise à offrir des réflexions sur l'histoire d'Angleterre des XVIIe et XVIIIe siècle, placées sous l'autorité supposée du seul officier général anglais à avoir subi au XVIIIe siècle le châtiment suprême pour son insuffisance dans la défense de Minorque

BYRD

Expédition antarctique. Ensemble de 10 cartes postales - photo (dont 2 doubles) de la "Byrd Antartic ExpÉdition II" de 1933-34, cartes transportees jusqu'à Little America par le brise-glace S.S. Bear d'Oakland, commandé par le captain Robert J. English (signature autographe au dos de sept d'entre-elles), comportant le timbre de l'éxpédition (pour 7) oblitéré de Little America en Janvier 1934 et San Francisco 1935 (pour 5)

Les sujets des cartes sont: manchots empereurs, phoques, tentes, traîneau, chiens, etc.Remarquable temoignage

BYSTRZONOWSKI Ludwik, comte

Résumé d'un projet de note sur le voyage de S.M. L'impératrice. Manuscrit autographe

S.l.n.d. [août 1869] 3 pp. in-8. On joint, du même, une lettre autographe signée d'envoi à un général, Paris, 9 août 1869 4 pp. in-8

La France et la Turquie.L'impératrice Eugénie devait se rendre en Égypte pour inaugurer, en même temps que d'autres souverains européens, le canal de Suez construit par Ferdinand de Lesseps. À cette occasion, le général et diplomate polonais Bystrzonowski (1797-1878) rédigea un Résumé à l'intention du général Frossard, aide de camp de l'empereur et gouverneur du prince impérial. En 8 articles, l'auteur souligne l'intérêt de la France à "régénérer la Turquie" : il parle de l'utilité de l'alliance franco-turque, des finances, de l'administration corrompue et de l'armée qui ne recrute que parmi les musulmans : "La seconde moitié des habitants slaves et chrétiens non seulement ne concourre pas à la défense du pays, mais mise en dehors de l'administration elle lui est étrangère, hostile, prête à faire cause commune avec les envahisseurs de l'empire…". Pour faciliter les réformes, il envisage un emprunt turc garanti par la France, qui "ne serait employé que pour la régénération de l'empire, financièrement et militairement", ainsi que l'organisation de troupes chrétiennes, confiées à un chrétien "inspirant de la confiance à la Turquie et à la France". La lettre d'envoi évoque un discours entendu dans le salon de la princesse Julie, en faveur d'une guerre qui permettrait à la France de donner Constantinople à la Russie, et du coup, de devenir "l'arbitre de l'Europe", et d'éviter "le danger qui nous menace de l'intérieur". Ce discours a décidé Bystrzonowski à écrire ce Résumé, où il plaide pour un rôle personnel dans son projet : "Chrétien et Polonais, je crois être sympathique à la population : je pense que je peux aspirer à l'honneur de mériter la confiance du gouvernement français : au service du Sultan depuis 1853, j'ai fait mes preuves dans la rude campagne de 1854 en Asie à Kars…". On joint également une autre lettre autographe signée, au même, pour recommander des compatriotes (Paris, 13 novembre 1869, 3 pp. in-8)

BÉCLARD Jules-Auguste

Hygiène de la première enfance. Thèse soutenue le 27 février 1852

Paris Labé 1852 in-4 broché, couverture d'attente de papier bleu

2 ff.n.ch., 88 pp.Édition originale de cette thèse qui sera la même année monnayée sous forme de vulgarisation au format in-12. Jules-Auguste Béclard (1817-1897), fils de l'anatomiste Pierre-Augustin Béclard, quitta tôt la carrière médicale pour faire de la politique

BÉGIN Louis-Jacques

Application de la doctrine physiologique à la chirurgie

Paris Méquignon-Matvis 1823 in-8 bas., dos lisse orné [Rel. de l'époque]

2 ff.n.ch., XVII et 186 pp., 1 f.n.ch.Médecin militaire, l'auteur fit la campagne de Russie et fut attaché aux ambulances de la garde à Vilna sous les ordres de Larrey.Cet ouvrage est une refonte de sa thèse de doctorat

BÉRAUD Édouard

Des Hydatides des reins. Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 20 juin 1861 (...)

Paris Rignoux 1861 in-4 broché, couverture d'attente de papier bleu, non coupé

99 pp.Le terme hydatide est employé ici dans le sens de "état larvaire du ténia échinocoque"

BÜCHNER Andreas Elias

Syllabus materiae medicae selectioris cum designatione ponderis quo simplicia et composita in omnis generis formulis praescribuntur itemque doseos in qua solitarie interdum exhibentur, in usum auditorum editus

Halle an der Saale Renger 1755 in-8 dérelié

101 pp., 3 pp.n.ch. de table.Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Nîmes). Absent de Wellcome. Unique édition de ce répertoire pharmacologique. Andreas Elias Büchner (1701-1769) était professeur à l'Université d'Erfurt, puis de Halle. Sa production pharmacologique et physiologique est considérable

CABANES

Chirurgiens et blessés à travers l'histoire. Des origines à la Croix Rouge

Paris Albin Michel [1918?] in-4 demi-maroquin vert à coins, tête dorée

2 ff.n.ch. et 624 pp., orné d'une lettre en facsimilé d'Eugène Sue hors texte et de 275 illustrations dans le texte.Garrison Morton 2184.

CABARETS

Arrest de la Cour de Parlement, qui fait défenses à toutes personnes de fréquenter les cabarets pendant la nuit & autres heures indûës, & pendant le service divin. Du 15 décembre 1711

Paris veuve François Muguet & Hubert Muguet 1711 in-4 en feuille

4 pp.Renouvelées régulièrement, les dispositions réglementant la fréquentation des cabarets n'étaient guère observées

CADET DE GASSICOURT Charles-Louis-Félix

Dissertation sur le Jalap

Paris Imprimerie de Didot Jeune 1817 in-4 84pp. br., non coupé

Edition originale de la thèse pour le doctorat en médecine du célèbre pharmacien Charles Louis Félix de Cadet de Gassicourt [Paris 1789-1861]

CADET DE VAUX Antoine-Alexis

Instruction populaire sur le blanchissage domestique à la vapeur. Imprimée et publiée par ordre du gouvernement

Paris au bureau du Journal d'économie rurale et domestique an XIII - 1805 2 parties en un vol. in-12 broché sous couverture d'attente de papier moutarde

2 ff.n.ch., pp. 5-40, 98 pp., 8 pp. de catalogue, une planche dépliante hors texte regroupant 5 figures.Unique édition, très rare, de ce traité important dans l'histoire du nettoyage des tissus.Frappé des résultats qui avaient été obtenus avant la Révolution dans une buanderie de Bercy, Chaptal, nommé ministre de l’intérieur, fit étudier cette question par divers chimistes, parmi lesquels Bosc, Roard, Curaudeau,Bourgeron, de Layre et Cadet de Vaux, qui furent chargés d'expérimenter et de juger ce nouveau procédé. Chaptal chargea même Cadet de Vaux de rédiger une instruction populaire sur le blanchiment à la vapeur (notre opuscule). Cependant, malgré les recommandations de Chaptal et de Cadet de Vaux, ce procédé fut accueilli avec peu de faveur. On se défia de la température élevée à laquelle le linge était soumis. Ou crut que la vapeur brûlait le linge. Dans les buanderies qui furent établies à Paris, vers 1805, d’après l’instruction de Cadet de Vaux, on employait la vapeur produite par des générateurs à haute pression. Cette vapeur, d’une température trop élevée, détériorait le linge, y coagulait les matières albumineuses et le laissait maculé de taches difficiles à enlever. Le préjugé que "la vapeur brûle le ling" se répandit ainsi dans le public, et fit rejeter cette méthode, jusqu’au moment où des appareils simples, mais, d’ailleurs, construits sur les mêmes principes posés dans l’instruction de Cadet de Vaux, sont venus rendre évidents les avantages du blanchissage à la vapeur. Ce qui ne peut intervenir que sous la Monarchie de Juillet

CADIERE Léopold-Michel

Les Français au service de Gia-Long. VI. La maison de J. B. Chaigneau, consul de France à Hué. Extrait du Bulletin des amis du vieux Hué, janvier-mars 1922

S.l. [Hanoï] s.d. [1922] in-8 broché

31 pp., 11 planches hors texte.Avec H. Cosserat.Aucun exemplaire au CCF ni au Worldcat. Rarissime. Cette série de communications extraites du Bulletin des amis du vieux Hué n'est signalée que pour l'une d'entre elles dans les dépôts publics (Correspondance des Français au service de Gia-Long, 1926).Le père Léopold-Michel Cadière (1869-1955), des Missions étrangères de Paris, arriva à Hué en octobre 1892. Outre son activité apostolique, il s'intéressa particulièrement à l'histoire de l'Indochine, rédigeant plus de 250 travaux sur le sujet. L'Association des amis du vieux Hué fut fondée par lui en 1914.Ex-dono manuscrit sur la première couverture

CAILLAU J.-M.

Notice des travaux de la Société de médecine de Bordeaux, depuis son institution

[Bordeaux] s.n. [an IX, 1801] in-8 de 13 pp. dérelié, titre de départ

Bilan de l'activité de la Société de médecine de Bordeaux, depuis sa création en l'an 5.

CAILLIÉ René

Journal d'un voyage à Temboctou et à Jenné, dans l'Afrique centrale, précédé d'observations faites chez les Maures Braknas, les Nalous et d'autres peuples; pendant les années 1824, 1825, 1826, 1827, 1828. Avec une carte itinéraire, et des remarques géographiques, par M. Jomard, membre de l'Institut

Paris Imprimerie Royale 1830 3 vol. in-8 demi-basane fauve à coins, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin noir, chiffre couronné "EA" en lettres dorées sur les plats, tr. jaspées [Rel. de l'époque], qqs lég. rousseurs, et 1 carte repliée sous étui [Rel. à l'imitation]

1) Portrait de René Caillié, 2 ff.n.ch., xii, 475 pp. - 2) 2 ff.n.ch., 426 pp., 2 planches h.t. (numér. 4 et 5). - 3) 1 planche en front. (numér. 3), 2 ff.n.ch., 404 pp., 1 f.n.ch. d'errata, 2 planches h.t. (numér. 2 et 6). Dans l'étui : 1 grande carte repliée par Jomard. Gay, 2748. "En Français dans le texte", 243. Numa Broc, Afrique, pp. 64-65."René Caillié [1799-1838] a réalisé deux exploits dont chacun aurait suffi à immortaliser son auteur : 1. Atteindre Tombouctou, et en revenir vivant. 2. Traverser le Sahara du Niger au Maroc (…). Dès 1816, il s'embarque pour le Sénégal comme domestique d'un officier et il commence à rêver de Tombouctou en lisant les récits de Mungo Park. Après un premier séjour à la Guadeloupe, il regagne l'Afrique et participe en 1818-1819 à la malheureuse expédition du major Gray à la recherche de Mungo Park (…). De retour au Sénégal en 1824, il séjourne durant près de deux années chez les Maures Brakna, dont il apprend la langue, les coutumes, la religion. Lassé par l'indifférence des autorités françaises et anglaises, il décide de se lancer seul, sans appuis, presque sans argent, dans l'immensité du continent noir. Le 19 avril 1827, René Caillié quitte Kakondy, sur les bords du Rio Nuñez; à travers le Fouta Djalon, il atteint le haut Niger dans la région de Kouroussa. Puis, par Kankan et Tengréla, il arrive à Djenné après un an de fatigues et de maladie. Là, il embarque sur une pirogue qui en un mois le conduit à Kabara, le port de Tombouctou. Le 20 avril 1828, c'est l'arrivée à Tombouctou-la-mystérieuse et la désillusion presque immédiate : la ville est triste, mal bâtie, moins active que Djenné et pratiquement vassale des Touaregs. Dès le 4 mai, Caillié, se faisant toujours passer pour un musulman, prend le chemin du retour, mais quel retour ! Associé à une immense caravane, il traverse le Sahara occidental par Arouan, Taoudeni et le Tafilelt. Souffrant de la faim et de la soif, maltraité par ses compagnons, il parvient à bout de forces au Maroc. Le 7 septembre 1828, il est à Tanger où le consul de France, Delaporte, l'accueille et le fait rapatrier (…). Voyageur autodidacte, se déplaçant dans des conditions très précaires, Caillié n'a pu faire œuvre rigoureusement scientifique. Ses observations sur la géographie, le climat, l'agriculture, les populations, les villes des régions traversées n'en sont pas moins extrêmement précieuses et seront confirmées par ses successeurs" (Numa Broc). Provenance : Les volumes de texte sont au chiffre d'Eugène de Beauharnais (1781-1824), vice-roi d'Italie, duc de Leuchtenberg, fils adoptif de Napoléon Ier, et de son épouse la princesse Amélie de Bavière (1788-1851).Bel et précieux exemplaire de cet ouvrage capital

CALENDRIER

Calendrier séculaire et perpétuel, suivi de sa concordance avec le calendrier républicain et de deux tableaux usuels, sur les poids et mesures. Présentés à Son Altesse Royale, Monsieur, Comte d'Artois. Où l'on trouve : 1° Le moyen de connoître les dates, depuis l'an 1er de Jésus-Christ, jusqu'à perpétuité ; 2° L'âge de la lune et ses phases ; 3°. Le jour de Pâques ainsi que les principales fêtes fixes et mobiles ; 4° Le rapprochement des principales époques avec l'an 1814. - 5° L'heure de la marée dans les ports connus

Lons-le-Saunier Imprimerie de Gauthier neveu octobre 1814 placard in-folio (54 x 41 cm) en feuille

Aucun exemplaire au CCF. Ce grand calendrier perpétuel a dû être imprimé à l'occasion de la visite effectuée par le comte d'Artois en Franche-Comté ; il n'est pas sûr que la mention de la concordance avec le calendrier républicain ait plu à Son Altesse...

CALENDRIER REPUBLICAIN

Concordance des deux styles, du calendrier grégorien, et de l'annuaire républicain, depuis l'an premier, commençant le 22 7bre 1792 jusques en l'an 26, finissant le 22 7bre 1818, correspondant au 5e complémentaire an 26. Avec des notes historiques sur les calendriers. Par M. *** d'Avignon

Avignon veuve Guichard 1806 in-12 demi-chevrette cerise à long grain, dos lisse orné de grecques et d'un décor en long, tête rouge, couverture imprimée conservée [Rel. moderne]

xviij pp., un f.n.ch., 166 pp.Unique édition de cette petite concordance, publiée curieusement alors même que le calendrier républicain venait d'être supprimé pour les usages officiels à partir du 1er janvier 1806

CALLIGRAPHIE

Amérique

Les Brotteaux 1848 grand in-8 (22 x 34 cm) en feuille, petite déchirure marginale

Placard calligraphié consacré à la découverte de l'Amérique avec lettre ornée et encadrement de feuillage. Le texte, en deux parties, est de deux écritures différentes.Le feuillet, daté et signé dans la décor d'encadrement, porte la signature Charles Bernais (?), sans doute lyonnais

CALMEIL Louis-Florentin

De la Folie, considérée sous le point de vue pathologique, philosophique, historique et judiciaire, depuis la renaissance des sciences en Europe jusqu'au dix-neuvième siècle ; description des grandes épidémies de délire simple ou compliqué, qui ont atteint les populations d'autrefois et régné dans les monastères. Exposé des condamnations auxquelles la folie méconnue a souvent donné lieu

Paris J.-B. Baillière 1845 2 vol. in-8 brochés, couvertures imprimées, non coupés

1) viii et 534 pp. – 2) vii et 522 pp., 1.f.n.ch. d'errata.Caillet I, 1960. Waller II, 12861a. Édition originale du principal ouvrage de l'auteur, mais à la méthode des plus contestable, puisqu'il range dans la catégorie de l'aliénation tous les phénomènes inconnus ou incompris de l'époque (démonolâtrie, lycanthropie, mysticime, vampirisme, sorcellerie, etc.). Il a au moins l'avantage de tenter la première histoire de la psychiatrie, du XVe au XIXe siècle. Louis-Florentin Calmeil (1798-1895), interne dans le service de Philippe Pinel, exerça à Charenton de 1823 à 1873, et put bénéficier des avancées dues à la direction successive de Royer-Collard et d'Esquirol

CALMEIL Louis-Florentin

Physiologie de l'appareil de l'innervation. Extrait du Dictionnaire de Médecine en 25 volumes

Paris Rignoux 1839 in-8 demi-veau bleu, dos lisse, orné en long [Rel. de l'époque], rouss

Reliés à la suite, du même:Des maladies de la moelle épinière. Extrait du Dictionnaire de Médecine en 25 volumes. Ib.,id. 1839, 99 pp. et De la monomanie. Extrait du Dictionnaire de Médecine en 25 volumes. Ibid. Id. 1839. 33 pp. Tirés à part fort rares. Bel exemplaire.

CALMETTE Albert

Epilogue de la catastrophe de Lübeck. Extrait de la Presse médicale (n° 2, du 7 janvier 1931)

Paris Masson et Cie 1931 in-8 broché

11 pp.Sur l'épisode dit des vaccinations mortelles de Lübeck, qui constitua le plus important accident vaccinatoire du XXe siècle : sur 251 enfants vaccinés contre la tuberculose par le BCG préparé sur place dans de mauvaises conditions bactériologiques à partir d'une culture venue de Paris, 72 moururent d'une tuberculose généralisée, et 131 furent affectés par une tuberculose clinique. Un procès retentissant s'ensuivit contre le directeur de l'Hôpital général (Georg Deycke) et contre le chef du service de santé de la ville (Ernst Altstädt). Avec Camille Guérin , Albert Calmette (1863-1933) fut précisément l'inventeur du vaccin contre la tuberculose (bacillum Calmette-Guérin = BCG). Il fut profondément affecté par l'affaire, même si l'enquête ne releva aucune faute de l'Institut Pasteur, qui avait fourni la culture

CALMETTE Albert

Etude critique sur l'étiologie et la pathogénie des maladies tropicales attribuées à la filaire du sang humain. Thèse pour le doctorat en médecine (...)

Paris A. Parent 1886 in-8 broché, non coupé

46 pp.Sur la malaria. Ayant exercé à partir de 1883 à Hong Kong dans le corps des médecins de marine, Albert Calmette (1863-1933) choisit de consacrer sa thèse à cette pathologie tropicale si fréquente. Ses affectations immédiatement suivantes (Gabon, Congo) le maintinrent en contact avec les malades affectés de cette fièvre.Rarissime

CALMETTE Albert

La Vaccination préventive de la tuberculose par le BCG dans les pays étrangers. Ses effets sur la décroissance de la mortalité générale infantile

Paris Masson s.d. [1930] in-8 broché

22 pp.Extrait des Annales de l'Institut Pasteur (t. XLV, novembre 1930).Passe en revue, pays par pays, les résultats de la vaccination du BCG, mise au point de 1908 à 1921 par Albert Calmette et Camille Guérin. Envoi autographe de l'auteur au médecin et explorateur Jean Charcot (1867-1936)

CALONNE Charles-Alexandre de

Notes sur le Mémoire remis par M. Necker au Comité des subsistances établi par l'Assemblée nationale

Londres Imprimerie de T. Spilsbury 1789 in-4 en feuilles, cousu, des mouillures claires

titre, 3 pp., un f. n. ch., 14 pp., un f. vierge.Martin & Walter, 5831. Depuis son installation à Londres au mois d'août 1787, Calonne, ministre disgracié mais visionnaire, n'eut de cesse de répandre dans le public tout le mal qu'il pensait de ses successeurs au Contrôle général des finances, et notamment de Necker, qu'il détestait

CALVEL Etienne

Traité complet sur les pépinières, tant pour les arbres fruitiers et forestiers, que pour les arbrisseaux et les arbustes d'ornement. Avec des instructions pour faire les semis de toutes les espèces, les marcottes, les boutures, pour préparer le terrein, mettre le plant en pépinière, le conduire, le greffer, élever les arbres, les diriger, les déplanter et les transplanter, de la manière la plus utile et la plus économique

Paris chez l'auteur, André, Le Normand, Desenne an XI - 1803 in-12 broché sous couverture d'attente de papier vert marbré

2 ff. n. ch. (titre, dédicace à Chaptal), 374 pp., 2 planches dépliantes regroupant 25 figures.Musset-Pathay, 1846 (ne connaît que la seconde édition, comme la plupart des bibliographies). Edition originale très rare de cet ouvrage d'agronomie des plus importants, qui fut réédité en 1805 dans une version très augmentée (trois volumes). Etienne Calvel fut, à partir de 1804, le rédacteur principal de la célèbre Feuille du cultivateur

CALVIN Jean

In viginti prima Ezechielis prophetae capita praelectiones, Ioannis Budaei & caroli Ionvillaei labore & industria exceptae. Cum praefatione Theodori Bezae ad generosiss[imum] Gasparem a Colignio Galliae Amiralium. Additi sunt indices duo copiosissimi, prior verborum ac sententiarum, posterior locorum qui citantur

Genève François Perrin 1565 fort vol. in-8 vélin ivoire sur ais de bois, dos à nerfs portant le titre manuscrit, décor estampé à froid recouvrant les plats, avec bordures ornées de motifs floraux et de portraits en médaillon des champions de la Réforme et cartouche portant la date de 1577, tranches bleues, traces de lacets [Rel. de l'époque]

10 ff.n.ch. (titre, dédicace, préface), 412 ff., 20 ff.n.ch. de tables et d'errata, sign. *, a-z, A-Z, Aa-Hh, toutes en 8 sauf * (en 10), lettrines. Très rares soulignements à l'encre, contemporains.Peter & Gilmont, Bibliotheca Calviniana, 65/6. Adams C300. Moeckli p. 61. Édition originale posthume, premier état.Ouvrage important, le dernier dont Calvin se soit occupé avant sa mort. Ces leçons sur les vingt premiers chapitres du livre d'Ezéchiel ont été commencées le 20 janvier 1562 ; elles comportent, à la fin de chaque chapitre, une prière de l'auteur. Calvin les interrompit définitivement pour des raisons de santé le 2 février 1564 ; il devait s'éteindre le 27 mai de la même année. L'édition fut entreprise par Charles de Jonviller (1517-1590), auteur de la préface, et Théodore de Bèze, qui dédicaça l'ouvrage à l'amiral de Coligny. Les deux préfaciers font l'éloge du réformateur, dont ils déplorent la disparition.Vignette ex-libris W. Jackson, datée de 1895.Très bel exemplaire, grand de marges, dans une séduisante et fraîche reliure protestante décorée à froid, datée 1577 sur le premier plat

CALVIN Jean

Praelectiones in librum prophetiarum Jeremiae, et lamentationes. Joannis Budaei & Caroli Jonvillaei labore & industria exceptae. Cum duobus indicibus, priore quidem rerum ac sententiarum maxime insignium : posteriore vero locorum qui ex veteri & novo Testamento citantur, & explicantur. Secunda editio a mendis quibus prior scatebat repurgata

Genève Eustache Vignon 1576 fort vol. in-folio vélin rigide, dos à nerfs orné de filets à froid [Rel. de l'époque], coins abîmés, qqs mouillures claires suprapaginales, travail de ver aux ff. 90-110

6 ff.n.ch. (titre, dédicace à l'Électeur palatin Frédéric III, avant-propos), 436 ff., 9 ff.n.ch. de tables, 1f.bl., nombreuses annotations manuscrites de l'époque, en latin et en grec, tant sur les premières gardes qu'en marge.Peter & Gimont, Bibliotheca Calviniana, III, 76/6. Deuxième édition latine (la première est de 1563), reproduisant, à peu d'écarts près, le texte de l'originale. Ces commentaires sur Jérémie et les Lamentations (traditionnellement attribuées à ce prophète) figurent parmi les derniers travaux scripturaires du réformateur, avec les leçons sur Ezéchiel (qui parurent de façon posthume)

CAMARET Auguste de

Rapport sur l'état de l'Oeuvre de la Propagation de la foi, dans le diocèse d'Avignon, pendant l'année 1853, lu par M. Auguste de Camaret, secrétaire du Comité diocésain, dans la séance annuelle de ce comité, tenue le 14 mars 1854, sous la présidence de Mgr l'archevêque d'Avignon

Avignon Typographie Aubanel frères 1854 in-4 broché sous couverture d'attente de papier jaune

8 pp.Au CCF, exemplaires de ces rapports seulement à la BnF et à l'Inguimbertine. Il s'agit essentiellement d'un bilan financier de l'exercice précédent, mais ad usum Delphini, sans véritables chiffres et noyé dans un pathos, pieux très caractéristique de l'époque

CAMBIS Joseph de

Côte d'Afrique. Commerce. Traite des Nègres [et] des productions naturelles. Manuscrit autographe

S.l.n.d. [vers 1790] in-folio (36 x 23,5 cm) de 3 pp.n.ch. sur une feuille double traces de plis

Étude sur le commerce, la traite et l'esclavage en Afrique.L'auteur détaille les avantages d'un commerce avec l'Afrique, qui constituerait un dédommagement de la perte de l'Amérique et permettrait de faire cesser le monopole détenu par les Hollandais dans le commerce des épices. L'Afrique deviendrait ainsi le marché le moins cher pour les denrées et matières premières nécessaires aux manufactures : riz, poivre, miel, huile de palme, coton, tabac, indigo, gommes, ambre, ivoire, bois précieux… Abordant le sujet de la traite des Noirs, il considère qu'elle ne représente aucun avantage pour la Nation, puis envisage son abolition : "Il n'en résulterait aucun détriment ni pour les Isles à sucre, ni pour l'État; mais il en résulterait un bénéfice à venir car : 1. Planteur délivré d'une source continuelle d'embarras et de détresse […]. Ne craindrait plus les complots sur ses biens et sa personne. 2. Esclaves, pour se propager, auraient alors des règlemens plus doux, une condition meilleure. 3. Isles moins en danger en cas de guerre et invasion. 4. Nouvelles sources de commerce ouvertes […]. 5. Nouveau débouché de consommation pour les manufactures, puisqu'il se formerait une population qui consommerait" (p. 1). Il mentionne ensuite une trentaine de ports de la côte occidentale d'Afrique, depuis le cap Blanc (Mauritanie) jusqu'à Saint-Philippe de Benguela (Angola), en donnant des détails sur leur commerce, notamment sur la traite des Noirs : "Cap Appollonie. La traite des esclaves y est considérable. Les Anglais y ont formé depuis peu un établissement; ils y désiroient un commerce exclusif qu'ils n'ont pas encore obtenu […]. Côte d'Or. Cinq comptoirs aux Danois, douze aux Hollandais, dix aux Anglais […]. Juda, fort renommé pour le nombre et qualité de ses esclaves; n'est ouvert qu'aux Anglais, Français, Portugais; chacune de ces nations y a un fort placé dans l'isle de Grégoi, à deux milles du rivage, et chaque chef de comptoir porte tous les ans un présent au souverain, qu'il reçoit et exige comme un hommage […]. Riv. de Bénin, abonde en ivoire et en esclaves, reçoit des vaisseaux. Les Français et les Hollandais se sont dégoûtés du caractère des naturels du pays, dont le goût changeant ne laisse point de sûreté au débit des cargaisons. Les Anglais paraissent en possession exclusive de ce commerce. Le nouveau et le vieux Calbari. La côte y est basse, inondée six mois, et malsaine. L'eau y est corrompue, les naufrages fréquents et des équipages entiers y périssent. Les Anglais y traitent cependant à très bas prix 7 à 8 mille Noirs. Les Français commencent à s'y porter […]. Loango. Les marchands d'esclaves y viennent. A une lieue de la ville, une hauteur sert pour les comptoirs européens; mais l'air y est malsain, ce qui fait que cette place n'est fréquentée que quand la concurrence est trop grande ailleurs, quoique les Noirs y soient à bon marché […]. Molembo. Les bateaux ont à franchir une barre assez dangereuse. Les esclaves y sont préférables et plus nombreux que sur le reste de la côte…". Officier de marine, Joseph de Cambis (1748-1825) effectua plusieurs campagnes en Méditerranée avant de participer à la guerre d'Indépendance américaine, d'abord dans l'escadre du vice-amiral d'Estaing, puis dans celle du comte de Grasse. Favorable aux idées révolutionnaires, il conduisit à Saint-Domingue en 1791 les premiers commissaires de l'Assemblée nationale. Cf. Taillemite

CAMERON Verney Lovett

A travers l'Afrique. Voyage de Zanzibar à Benguela. Traduit de l'anglais avec l'autorisation de l'auteur par Mme H. Loreau, et contenant 139 gravures sur bois, une carte et 4 fac-simile

Paris Hachette 1878 in-8 demi-chagrin bouteille, dos à faux-nerfs orné de filets et caissons dorés, encadrements à froid sur les plats de toile chagrinée, tranches dorées [Rel. de l'époque]

4 ff.n.ch., 559 pp., nombreuses illustrations en noir dans le texte, un portrait-frontispice sous serpente et 5 planches hors texte (4 fac-similés sur fond teinté, dont 3 à double page ; une grande carte dépliante).Edition originale de la traduction française de Across Africa (1877). Verney Lovett Cameron (1844-1894) avait reçu en 1873 de la Royal geographical society la mission de rejoindre David Livingstone et de lui porter assistance (on n'avait plus de nouvelles de ce dernier depuis sa rencontre avec Stanley le 19 mars 1872). Or, à peine parti, il rencontre la caravane de Livingstone transportant sa dépouille (il était mort le 1er mai 1872). Il décide alors de continuer son expédition, arrive à Ujiji près du lac Tanganyika et y retrouve les affaires de Livingstone. Puis il explore la région, découvre Nyangwe, suit le cours du fleuve Congo et atteint l'océan Atlantique le 28 novembre 1875, devenant ainsi le premier européen à avoir traversé l'Afrique d'est en ouest

CAMOES Luis Vaz de

La Lusiade du Camoëns, poëme héroïque, sur la découverte des Indes orientales. Traduit du portugais, par Duperron de Castera

Paris Briasson [Imprimerie de Quillau] 1768 3 vol. in-12 veau fauve marbré, dos lisses cloisonnés et fleuronnés, pièces de titre et de tomaison cerise et vertes, encadrement de simple filet à froid sur les plats, tranches rouges [Rel. de l'époque]

1) 2 ff.n.ch., lxix pp., 3 pp.n.ch. de privilège, 319 pp. - 2) 2 ff.n.ch., [364] pp. chiffrées par erreur 424. - 3) 2 ff.n.ch., 334 pp.Brunet I, 418. Cioranescu, XVIII, 26 712. Quérard II, 30. Seconde édition de cette traduction, la première en langue française, du grand poème national portugais, dont l'originale parut en 1572 à Lisbonne.La première a paru en 1735, dans le même format. La nôtre ne reprend pas les figures de cette dernière.Ex-libris manuscrit HargenvilliersBon exemplaire

CAMPAGNE D'ITALIE

Relation de la fête célébrée par l'Armée de la République française en Italie, à l'occasion de l'anniversaire de la mémorable journée du 14 juillet, époque choisie par le général en chef, pour donner aux demi-brigades de l'Armée, les nouveaux drapeaux qui rapellent [sic] les batailles dans lesquelles chacune a concouru à la victoire : et adresses individuelles des soldats et officiers de l'Armée, à ceux de l'Armée de l'intérieur et au Directoire exécutif

Venise Giovanni Battista Negri s.d. [1797] petit in-4 en feuilles, cousu, rebords ébarbés

16 pp.Rare impression de l'Armée française en Italie, pendant les opérations menées par le général Bonaparte (dont un ordre du jour est reproduit) contre la République de Venise. Les fêtes du 14 juillet furent alors marquées non seulement par les préparatifs de la paix, mais par des répercussions de politique intérieure (progression des royalistes)

CAMPART P.E.

L'emploi pharmaceutique des gommes résine. Thèse

Paris Rignoux 1838 in-4 de 38 pp. cart. moderne

Campart, né à Houlme-lès-Rouen (Seine Inférieure), était officier de santé

CAMUS Armand-Gaston

Première suite du Développement de la motion de M. Camus, relativement à l'Ordre de Malte. De l'Ordre de Saint-Lazare & de celui du Mont-Carmel. Imprimée par ordre de l'Assemblée

Paris Imprimerie nationale s.d. [1790] in-8 en feuilles

19 pp.Saffroy I, 5458. Armand-Gaston Camus (1740-1804), déjà à l'origine du catastrophique projet de Constitution civile du clergé, s'attaqua aussi aux ordres militaires

CAMUS Jean-Pierre

Les Iustes questes des Ordres mendians. Tirées d'un escit de M. l'E[vêque] de Belley et publiées par P.D.A.

Douai veuve Marc Wyon 1630 in-16 vélin souple, dos lisse muet [Rel. de l'époque], petite mouillure claire

89 pp., 5 pp.n.ch. de table et de privilège.Évêque de Belley de 1609 à 1629, figure éminente et de la littérature baroque et de la réforme catholique, Jean-Pierre Camus (1584-1652) est l'auteur de plus de 200 ouvrages en tout genre, qui attendent encore un bibliographe rigoureux. Cet opuscule sur la légitimité des aumônes demandées de porte en porte par les religieux mendiants figure parmi ses écrits les moins courants

CANADA

All-round route and panoramic guide of the St. Lawrence, embracing Buffalo, Niagara falls, Toronto, Thousand Islands and river St. Lawrence, Ottawa, Montreal, Quebec, the lower St. Lawrence, Halifax, ST. John, Portland and Saguenay river, the White mountains, Adirondacks and Saratoga, Atlantic beaches, etc.

Montréal International railway publishing Co s.d. in-8 broché sous couverture illustrée

xvi pp., 376 pp., nombreuses illustrations dans le texte et 10 planches hors texte (un frontispice et 9 cartes et plans en dépliant).Guide touristique très complet de tout le cours du Saint-Laurent (1197 km) depuis les Lacs jusqu'à l'estuaire. Il connut de très nombreuses éditions depuis sa première parution en 1885

CANADA

Arrest du Conseil d'Etat du Roi, concernant les reconnoissances qui seront données en payement des papiers du Canada, liquidés en conséquence de l'arrêt du Conseil du 29 juin 1764. Du 2 juillet 1764

Paris Imprimerie Royale 1764 in-4 en feuille

4 pp.n.ch.Arrête les formes de la liquidation des créances du Canada, à la suite de la perte des établissements français consécutive à la Guerre de Sept ans. Avec un modèle des coupons d'intérêt sur la dernière page

CANADA

Emigration to Canada. Canada : a brief outline of her geographical position, productions, climate, capabilities, educational and municipal institutions, fisheries, railroads, &c., &c;, &c. Second edition. Published by authority

Québec John Lovell 1860 in-8 dérelié

39 pp.Absent de A bibliography of Canadiana. Cette petite brochure de présentation à destination des émigrants vers le Canada parut chaque année à partir de 1859, au moins les années 1860, 1861 et 1862

CANADA]. VALLÉE Guillaume-J.-L.

Dissertation sur le cancer de l'utérus ; présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 10 mai 1826, pour obtenir le grade de docteur en médecine

Paris Imprimerie de Didot le Jeune 1826 in-4 dérelié

viij pp., pp. 9-32.Seulement 2 exemplaires au CCF (BnF et BIUM). Guillaume Vallée était originaire de Montréal

CANAL DE LA DIVE

Loi relative à la continuation des ouvrages du Canal de la Dive. Donnée à Paris, le 19 novembre 1790

Paris Imprimerie royale 1790 in-4 en feuille

2 pp.Le projet initial concernant cette petite rivière de l'ouest était ambitieux : il s'agissait de canaliser le cours d'eau dans la perspective d'une liaison future avec la Charente et le sud de la France (bassin de la Garonne) pour le transport des grains. La compagnie concessionnaire à l'origine de sa construction s'appelait Compagnie du canal de la Dive, et fut créée par Augustin de la Faye. Les travaux, commencés en 1777, ne s'achevèrent qu'en 1834, et l'entreprise ne fut jamais rentable ; l'arrivée du chemin de fer vers 1870 mit définitivement fin à son activité

CANARIES

[Ensemble de neuf thèses de chirurgie et de médecine]

Paris Didot jeune [ou :] Rignoux 1805-1844 9 vol. in-4 déreliés

Regroupe des thèses soutenues devant la Faculté de médecine de Paris émanant de sept médecins originaires des îles Canaries.Nous avons :I. OLIVERA (J. A.) : Dissertation sur la luxation de l'avant-bras (22 nivôse an XIII [12 janvier 1805], 16 pp.).II. RODRIGUEZ (José Francesco Maria) : Dissertation sur quelques propositions de médecine pratique, suivies de quelques observations de médecine et de chirurgie (10 juin 1824, 31 pp.).III. RODRIGUEZ : Dissertation sur l'hydrocèle de la tunique vaginale (22 juillet 1824, viij pp., pp. 9-49).IV. ESPINOSA (B. J.) : Dissertation sur les fongus de la dure-mère (8 juillet 1825, 19 pp.). L'auteur était de Santa Cruz de Tenerife.V. ESPINOSA : Dissertation sur quelques propositions de médecine (29 août 1825, 11 pp.).VI. CURBELO-GUERRA (B.) : Dissertation sur les rétrécissemens de l'urètre (26 mai 1829, 25 pp.). L'auteur était originaire de Lanzarote.VII. MONTEVERDE (Dionisio) : Du Choléra-morbus (28 décembre 1833, 16 pp.). L'auteur venait de Tenerife.VIII. MENA (Tomas Antonio) : Thèse pour le doctorat en médecine (25 août 1842, 36 pp., une planche lithographiée). L'auteur était de Fuerteventura.IX. DELCOUR-TOLEDO (L. A.) : Des Anévrysmes [sic] spontanés (4 juillet 1844,32 pp.). L'auteur était né à La Palma. Dans tous les cas, sauf un (la première thèse, présente aussi à Amiens), les seuls exemplaires du CCF sont ceux de la BnF et de la BIUM

CANDOLLE Alphonse Pyrame de

Sur une particularité de la nervation des feuilles du genre fagus. Extrait des Actes de la Société helvétique des sciences naturelles, session du 22 août 1864, à Zurich

S.l. [Zurich] s.d. [1864] in-8 dérelié

7 pp.Absent de Pritzel. Seulement deux exemplaires au CCF (BIUS pharmacie et Strasbourg). Fils d'Augustin Pyrame de Candolle, Alphonse de Candolle (1806-1893) fut un botaniste suisse qui continua l'oeuvre commencée par son père

CANIN J.J.

Considérations sur le traitement de quelques plaies de tête

Paris Didot 1811 in-4 de 29 pp. cart. moderne

V. Rozier 764. Thèse

CANNONGE Jean

Quelques réflexions pratiques sur le traitement des plaies d'armes à feu

Montpellier Auguste Ricard An XII-1804 in-4 de 32 pp. et 1 f.n.ch. bradel papier marbré turquoise moderne, pièce de titre en long maroquin noir, tranches jaspées, petite mouillure marginale

A échappé à V. Rozier. Thèse soutenue à Montpellier le 3 messidor an XII par un ancien Chirurgien de première classe à l'armée d'Italie

CANTALOUBE F.J.

Des cas qui réclament l'amputation immédiate des membres à la suite des plaies par armes à feu

Paris Rignoux 1851 in-4 de 38 pp. cart. moderne

V. Rozier 766.Cantaloube, né à Baniac (Lot), était chirurgien aide-major

CAPITAN Dr

Un manuscrit judiciaire de 1534 nahuatl-espagnol

Paris Société des Américanistes de Paris 1823 in-8 br., couv. saumon impr., non coupé

Titre et pp. 75-81, 21 planches de fac-similés hors texte.Extrait du Journal de la Société des Américanistes de Paris, Nouvelle série, t.XV

CAPITULATIONS DE 1740

[Kitab-l'ahdname-i humayun]

[Paris] [1816] in-4 demi-basane fauve modeste, dos lisse muet orné de fleurons dorés [Rel. de l'époque]

22 ff.n.ch.Très rare impression en turc et sans doute première édition imprimée du texte des Capitulations du 4e Rabi 1153 de l'Hégire [30 mai 1740] entre le Roi de France et la Porte ottomane : il s'agit cette fois d'un véritable traité formel de commerce et d'amitié, le premier du genre, remplaçant le hatti-shérif de 1673 et les accords antérieurs. Le texte se développe en 85 articles, reprend en les développant les dispositions dérogatoires accordant aux sujets français un statut pratique d'extra-territorialité. Il ne fut renouvelé qu'une fois (en 1802), régissant durablement les relations des deux pays jusqu'au XXe siècle et l'abolition générale des capitulations par le Traité de Lausanne de 1923

CARABELLI Roch

L'Unité de l'Indochine

Saïgon Imprimerie Rey et Curiol 1886 in-8 broché

2 ff.n.ch., 18 pp.Unique édition. Sur la visite impromptue dans la colonie de Jules Blancsubé (1834-1888), premier député de la Cochinchine. L'auteur était maire de Saïgon

CARABINIERS

Règlement arrêté par le Roi, relativement à l'opération de la nouvelle formation du corps des Carabiniers de Monsieur, que Sa Majesté a déterminée par son ordonnance en date du 17 mars 1788. Du 1er avril 1788

Versailles Imprimerie Royale 1788 in-4 dérelié

8 pp. imprimées sur papier bleuté.Créé en 1693, le Corps des Carabiniers de Monsieur était un régiment de cavalerie, dont le comte de Provence était le mestre de camp depuis 1758 ; la réforme de 1788 consista à lui faire former à lui seul une brigade de cavalerie composée de deux régiments. Il prenait le 23e rang parmi les régiments de cavalerie. Il était sous les ordres d’un seul et même chef, qui avait le titre de colonel-lieutenant inspecteur. Le Colonel-propriétaire était Monsieur (frère du roi, comte de Provence). Le colonel-lieutenant inspecteur était le comte de Chabrillan, lieutenant général. Chaque régiment était composé de quatre escadrons ; le premier régiment était composé des 1er, 3e, 5e et 7e escadrons ; le 2e des 2e, 4e, 6e et 8e escadrons

CARAMAN Hippolyte-Frédéric-Thomas

Sept cents millions de revenus en Cochinchine. Mémoire-rapport à Monsieur le Président de la République et à l'Assemblée nationale. Suivi d'une Note sur l'Algérie

Paris Armand Le Chevalier 1871 in-8 broché

titre, 52 pp.Un seul exemplaire au CCF (BnF). Sans rapport avec la célèbre famille Riquet de Caraman, Thomas Caraman (1840-1887) était un homme d'affaires qui mourut à Saïgon. Son point de vue majore sensiblement les ressources que la métropole pouvait tirer de l'exploitation de ses colonies indochinoises

CARAMAN Hippolyte-Frédéric-Thomas

Sept cents millions de revenus en Cochinchine, suivi d'une note sur l'Algérie

Paris A. Le Chevalier 1871 in-8 br

Etude sur les richesses de la Cochinchine. Mémoire-rapport à M. Le Président de la République et à l'Assemblée Nationale. Envoi autographe

CARAMAN Victor-Charles-Louis Riquet de

Fragment des Mémoires du duc de Caraman, ancien ambassadeur. Evénements de 1790 à 1793

Paris Imprimerie de E. Brière s.d. [1852] in-8 dérelié

23 pp.Un des extraits parus dans la Revue contemporaine (il y en a au moins trois : sur son séjour en Prusse en 1781, de 16 pp. ; sur les préludes de la Révolution française, de 31 pp. ; le nôtre).Le duc de Caraman (1762-1839) avait entamé avant la Révolution une carrière diplomatique que les événements interrompirent. Il émigra en 1792, et en revint en France qu'en 1828

CARAMAN Victor-Louis-Charles Riquet de

Relation contenant le détail de la part que le feu duc de Caraman a prise à la première expédition de Constantine en 1836, pour servir à l'histoire de cette campagne. Fragment tiré de ses mémoires inédits

Toulouse Bellegarrigue, [et] Paris, Mongie 1843 in-8 br., couv. gris-parme impr., non rogné, taches et auréoles sur les trois premiers ff

Portrait de l'auteur en frontispice, 4 ff.n.ch., pp. [v] à viii, 1 petit f. d'errata, pp. [9] à 120.Playfair 5091. Voir Tailliart 1844, qui ne cite (sans la commenter) que la première publication de ce texte dans le "Journal des débats" du 12 juin 1841. Édition originale, rare.Après une longue carrière militaire commencée en 1778 à l'âge de seize ans, Victor-Louis-Charles Riquet, duc de Caraman, accompagna en 1836 le général Clauzel lors de l'expédition de Constantine (il était alors âgé de 74 ans) et vit son fils périr du choléra devant cette place. Il est mort à Montpellier le 25 décembre 1839. La dédicace à la mémoire du prince de Chimay, datée de Toulouse, mars 1843, est signée du fils de l'auteur, le comte Georges de Caraman.Bon exemplaire broché et à toutes marges. Note manuscrite sur le premier plat de couverture: "Donné par Mr. le Cte Georges de Caraman, à Toulouse, en 7bre 1852"

CARAMAN Victor-Louis-Charles Riquet de

Relation contenant le détail de la part que le feu duc de Caraman a prise à la première expédition de Constantine en 1836, pour servir à l'histoire de cette campagne. Fragment tiré de ses Mémoires inédits

Toulouse ; Paris Bellegarrigue ; Mongie 1843 in-8 broché, manque la première couverture

Titre, VIII pp., pp. 9-120, une collette d'errata à demi-page et un portrait-frontispice lithographié.Playfair 5091. Voir Tailliart 1844, qui ne cite (sans la commenter) que la première publication de ce texte dans le "Journal des débats" du 12 juin 1841. Édition originale, rare.Après une longue carrière militaire commencée en 1778 à l'âge de seize ans, Victor-Louis-Charles Riquet, duc de Caraman, accompagna en 1836 le général Clauzel lors de l'expédition de Constantine (il était alors âgé de 74 ans) et vit son fils périr du choléra devant cette place. Il est mort à Montpellier le 25 décembre 1839. La dédicace à la mémoire du prince de Chimay, datée de Toulouse, mars 1843, est signée du fils de l'auteur, le comte Georges de Caraman

CARAYON Jean-Louis

Histoire de l'établissement français de Madagascar pendant la Restauration, précédée d'une description de cette île et suivie de quelques considérations politiques et commerciales sur l'expédition et la colonisation de Madagascar

Paris Gide 1845 in-8 dérelié

2 ff.n.ch., LXVII pp., 208 pp., une carte dépliante hors texte (détachée).Gay 3209. Unique édition de ce texte important qui forme à la fois une esquisse de la géographie physique de la Grande Île, une histoire des peuples merina et betsimisaraka, ainsi qu'une relation de la politique française très erratique concernant la réoccupation de Sainte-Marie, décidée en 1818.Officier, colon et voyageur, Jean-Louis Carayon (1794-1872) fut chargé à partir de 1819 de plusieurs missions à Sainte-Marie de Madagascar, par le gouverneur de l'île Bourbon. Il y fonda contre vents et marées (et notamment contre l'hostilité du ministère de la Guerre) un établissement français où il demeura jusqu'en 1831. Revenu en métropole, il n'eut plus l'occasion de retourner dans l'Océan indien, et mit à profit cette période "française" pour rédiger et publier plusieurs mémoires des plus intéressants sur Madagascar.Cf. Valette (Jean) : Etude biographique et bibliographique sur Jean-Louis Carayon, in : Revue française d'histoire d'outre-mer (1974)

CARCY F. de

De Paris en Égypte. Souvenirs de voyage

Paris, Nancy Berger-Levrault & Cie 1875 in-12 demi-chagrin marron, dos à nerfs plats orné, [Rel. début du XXe s.], frottée

2 ff.n.ch., 528 pp., 1 f.n.ch. et une carte lithographiée en couleurs repliée (déchirures)

CARDANO Girolamo, dit Jérôme Cardan

Hieronymi Cardani, Mediolanensis, Proxeneta seu De Prudentia civili liber; Recens in lucem protractus: vel è tenebris erutus

Lugd. Bat. [Leyde] Ex officina Elzeviriana [Elzevir] 1627 fort vol. petit in-12 veau havane, dos lisse orné de filets, chaînettes et fleurs de lys dorés, pièce de titre maroquin rouge prise dans un médaillon ovale, jeu de filets dorés encadrant les plats, médaillons de maroquin rouge mosaïqué encadrés d'une fine dentelle aux petits fers sur les plats, tranches marbrées [Rel. de l'époque], coiffes usées, mors fendillés, petit travail de ver sur le premier plat

12 ff. dont le titre gravé et 767 pp., figures dans le texte.Willems 272 (qui signale un ex. en maroquin rouge de Le Gascon au chiffre de L. Habert de Montmort). Pieters p. 92 n°23 et 117 n°163. Brunet I, 1573 ("bon ouvrage"). Tamizey de Larroque Lettres de Peiresc aux frères Dupuy I, 893, 627, 170. J.P. Cavaillé Mensonge et politique au début de l'âge moderne (travaux du Grihl - Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur l'Histoire du Littéraire, 2000). E. Boeuf La bibliothèque parisienne de Charles Naudé en 1630 Genève, Droz, 2007, p. 62. Première édition de cet ouvrage, réimprimé par les Elzevir de Leyde, sous le titre de Arcana Politica, à la date de 1635.Ce petit traité sur l'art de la dissimulation politique, paru longtemps après la mort de son auteur, est très à part dans l'oeuvre du médecin et philosophe Jérôme Cardan (1501-1576).Il semble que Gabriel Naudé, dont les Considérations politiques sur les coups d'État paraîtront secrètement à Rome en 1639, ait contribué à sa publication.La transformation de la pensée politico-morale au début de la modernité avec l'affirmation selon laquelle on ne saurait gouverner les hommes sans les tromper est alors portée par une abondante littérature qui fait état de cette vérité politique, pour la déplorer et/ou en faire une règle d'action, d'Alberti jusqu'à Pontano et Machiavel, Cardan, Bacon,Charron et bien d'autres.Ce petit volume excita vite la curiosité des bibliophiles de l'entourage des frères Dupuy (Pierre Dupuy (1582-1651) et son frère Jacques étaient tuteurs des enfants de Jacques-Auguste de Thou et bibliothécaires du Roi). Il en est fait plusieurs fois mention dans leur correspondance avec Peiresc: "J'envoyerai par l'ordinaire un petit livre de Cardan De Prudentia civili fort bien relié et à Mr le cardinal Barberin; ce livre n'a jamais esté imprimé et très bien par Elzevier de Leyden; le livre est gentil." (lettre de Pierre Dupuy à Peiresc du 27 décembre 1627 - lettre XL)."Je vous remercie de tout mon coeur de cette faveur..., comme aussy du livre de Cardan que vous avez donné à M. Gassendi, dont je vous suis bien redevable veu la peine que je sçay que vous aviez eüe pour en faire venir des païs bas" (lettre de Peiresc du 9 juin 1628 - lettre CXVI).Provenance: Le premier plat de la reliure porte la devise Et Florida Pungunt qu'utilisait Magdeleine de L'Aubespine, dame de Villeroy (1546-1596), poète et dame d'honneur de Catherine de Médicis, amie de Ronsard et de Desportes dont elle aurait été la maîtresse. La reprise de cette devise L'Aubespine et la date de 1628 figurant dans le second médaillon évoquent comme possibles possesseurs les neveux de Magdeleine de L'Aubespine, Gabriel de L'Aubespine, évêque d'Orléans ou, mieux, son frère Charles de L'Aubespine, marquis de Châteauneuf (1580-1653) ambassadeur et Garde des Sceaux.Il n'est pas avéré que les frères Dupuy aient procuré cet exemplaire de Cardan à l'amateur qui le fit établir en 1628 dans cette élégante reliure attribuable à l'atelier de Macé Ruette, mais les liens des L'Aubespine avec le cercle Dupuy sont attestés par plusieurs lettres, notamment celle de Peiresc adressée à Jacques Dupuy le 21 mars 1627:"Je ne doute pas que Mr de Chasteauneuf n'ayt peu apporter de belles curiositez des païs ou il esté; Si Mr d'Orléans vient en cette ville comme il promettoit, je tascherai d'en apprendre ce qu'il en sçaura...".L'intriguant Charles de L'Aubespine (qui conspira contre Richelieu et fut impliqué dans la cabale des Importants tramée contre Mazarin) pourrait ainsi être le possesseur d'un tel ouvrage et l'amateur caché derrière cette devise

CARDOT Jules

Musci Americae Septentrionalis

Le Mans Edmond Monnoyer 1893 in-8 br., couv. impr.

68 ff.Tiré à part de la Revue Bryologique

CARMOLY Eliakim

Tour du monde, ou voyages du rabbin Péthachia, de Ratisbonne, dans le douzième siècle; publiée en hébreu et en français, accompagnés de notes historiques, géographiques et littéraires

Paris Imprimerie Royale 1831 in-8 de 122 pp. broché, dérelié, petit trou en page de titre

Extrait du Nouveau Journal asiatique. Texte en français et en hébreu.Désireux de connaître les établissements israélites à travers le monde, le rabbin Péthachia quitta Ratisbonne vers l'année 1175. Il passa par Prague, se rendit en Pologne, puis à Kiev, et, de là, parvint au fleuve Dniepr. Puis il parcourut le pays de Kédar (la Tauride), traversa la Khazarie (entre le Don et la Volga), passa à proximité du mont Ararat (Arménie) et visita la ville de Nizibin. De là, il parvint à la nouvelle Ninive (Mossoul), descendit le Tigre et visita Bagdad, Babylone, Suse ainsi que plusieurs autres localités. Il revint à Ninive et se rendit ensuite à Alep et à Damas, avant de visiter la Galilée et d'arriver à Jérusalem, à l'époque où la ville sainte était encore tenue par les Croisés. Le récit s'achève alors. Auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire et la littérature juives, Eliakim Carmoly (Soultz, Haut-Rhin, 1802 - Francfort-sur-le-Main, 1875) étudia l'hébreu et le Talmud à Colmar, avant d'être employé à la Bibliothèque nationale où il étudia les anciens manuscrits hébreux. En 1832, il fut nommé rabbin à Bruxelles. Puis il quitta le rabbinat et se fixa à Francfort. Le présent texte a été établi d'après une copie écrite à Colmar en 1650 par le trisaïeul de l'auteur, le rabbin Meir Carmoly.Ouvrage très rare

CARNET D.J.

L'Art de se bien porter

Paris Ghio 1881 in-8 de 2 ff.n.ch. et 100 pp. chagr. rouge, dos orné, plats encadrés de filets, armes frappées au centre, tr. dorées [Rel. de l'époque]

Édition originale. Traité d'hygiène avec régime alimentaire: repas, conseils divers, aliments, boissons… Un chapitre est consacré au vin, "la meilleure des boissons que l'on puisse prendre en mangeant". Les vins de Bourgogne y sont distingués de ceux de Bordeaux.Bel exemplaire, aux armes de la République de Bolivie ; il s'agit sans doute d'un exemplaire de présent destiné à un ambassadeur ou à un autre personnage officiel.De la bibliothèque du chef lyonnais P. Orsi (Cat I, 91)

CARPENTIER P.

Alger, M. le Duc de Rovigo et M. Pichon, en mars et avril 1832. Essai politique, par P. Carpentier, témoin oculaire ; suivi de conseils et renseignemens indispensables aux personnes qui vont s'établir à Alger

Paris Delaunay [Imprimerie de David] 1832 in-8 dérelié

4 ff.n.ch., 48 pp., viij pp.Tailliart, 2305. Unique édition. La description d'Alger et les conseils aux voyageurs sont effectivement d'un résident. Pour le reste, il prend avec une partialité extrême le parti de Savary, commandant en chef des troupes françaises, contre l'intendant civil Pichon, alors même que les méthodes du duc de Rovigo choquaient militaires et civils. La commission d'enquête parlementaire de juillet 1833 devait d'ailleurs condamner sa politique

CARPON Constant-Jean-Antoine

Voyage à Terre-Neuve

A Caen, E. Poisson, Paris Dutot 1852 in-8 demi-bas. [Rel. de l'époque], mouillures

2 ff.n.ch., 4 pp, 1 f.n.ch., v-240 pp., 2 ff.n.ch.Envoi de l'auteur