Effectuer une recherche précise :

4578 résultats

POSSON (Louis-Joseph de)

De la Navigation transatlantique par la vapeur

examinée sous le point de vue commercial. Mémoire lu à la Société maritime dans les séances des 2 et 23 février, 9 et 23 mars 1843. Extrait de la Revue scientifique et industrielle. Paris, Imprimerie de Bourgogne et Martinet, s.d. [1843], in-8, dérelié. 88 pp. Polak 7705. Intéressant mémoire, très documenté, d'un ancien colonel d'infanterie passionné par ces questions, et qui parut l'année même qui voyait la construction de deux navires civils emblématiques: en France, le Napoléon, petit paquebot de 47 mètres équipé d'une machine de 120 ch, qui deviendra le Corse, construit au Havre par les chantiers Augustin Normand ; et en Angleterre le Great-Britain, construit par Patterson. Par leurs performances, ces deux navires à hélices marquèrent un tournant dans l'histoire de la navigation à vapeur. À partir de cette date, l'hélice prit rapidement la place de la roue à aubes sur les navires de mer.

POTIN (L.N.)

De la Rage ou Hydrophobie.

Thèse. Paris, Didot, 1836, in-4 de 27 pp., cart. moderne. A échappé à V. Rozier.

POTT (P.)

Remarques sur cette espèce de âralysie des extrémités inférieures,

que l'on trouve souvent accompagnée de la courbure de l'épine du dos qui est supposée en être la cause : avec la méthode de la guérir, suivie de plusieurs observations sur la nécessité & les avantages de l'Amputation dans certaines circonstances. Paris, Méquignon l'aîné, 1783, in-8 de 99 pp, br. Ouvrage traduit de l'Anglais, avec des observations & des Additions par M. Beerenbroeck.

POTTON (Ferdinand-François-Ariste)

Etudes historiques et critiques sur la vie, les travaux de Symphorien Champier,

et particulièrement sur ses oeuvres médicales. Lyon, Imprimerie d'Aimé Vingtrinier, 1864, in-8, dérelié. 57 pp. Cioranescu, XVI, 6213. Médecin de l'Hospice de l'Antiquaille de Lyon, Ferdinand-Ariste Potton (1810-1869) livre une étude originale sur son lointain confrère et pays Symphorien Champier (1471-1539), beaucoup plus connu cependant comme humaniste.

POTTON (Ferdinand-François-Ariste)

Notice historique sur la vie et les travaux de Jean-Louis Brachet,

lue en janvier 1859, dans la séance publique de la Société impériale de Lyon, publiée par son ordre. Lyon, Imprimerie d'Aimé Vingtrinier, 1859, in-8, dérelié. 56 pp. Médecin de l'Hospice de l'Antiquaille de Lyon, Ferdinand-Ariste Potton (1810-1869) composa un éloge appuyé de son confrère Jean-Louis Brachet (1789-1858), chirurgien, puis professeur de physiologie à l'Ecole de Médecine de Paris, à la demande de la Société impériale de médecine de Lyon.

POTTON (Ferdinand-François-Ariste)

Notice historique sur la vie et les travaux du docteur Joseph Gensoul,

ancien chirurgien en chef de l'Hôtel-Dieu de Lyon (...). Lyon, Savy, 1861, in-8, dérelié. 68 pp. Médecin de l'Hospice de l'Antiquaille de Lyon, Ferdinand-Ariste Potton (1810-1869) composa un éloge appuyé de son confrère Joseph Gensoul (1797-1858), à la demande de la Société impériale de médecine de Lyon.

POUCEL (Benjamin)

Le Paraguay moderne

et l'intérêt général du commerce fondé sur les lois de la géographie et sur les enseignements de l'histoire de la statistique et d'une saine économie politique (avec une carte du Paraguay nouvellement publiée). Marseille, Typographie Ve Marius Olive, 1867, in-8, demi-chagrin rouge, caissons de filets à froid au dos [Rel. de l'époque], dos lég. frotté. 5 ff.n.ch., ii pp., pp. [3] à 336, 213 pp., 2 ff.n.ch. et une grande carte repliée. Sabin, 64703. Lorentz, VI, 421. Non cité par Borba de Moraes, ni par Bosch. Édition originale. Grande carte lithographiée rehaussée à l'aquarelle et repliée. La deuxième partie, paginée en chiffres romains, rassemble les documents et pièces officielles. Deux chapitres sont consacrés au conflit entre le Paraguay et le Brésil. Bon exemplaire.

POUGEOIS (M. l'Abbé A.)

L'Abyssinie. Son histoire naturelle, politique et religieuse

depuis les temps les plus anciens jusqu'à la chute de Théodoros. Ouvrage dédié à son éminence Mgr le cardinal Donnet, archévêque de Bordeaux, par M. l'abbé Pougeois, curé de Bourron. Paris, J. Pougeois, 1868, in-8, demi-chagrin bleu, dos à nerfs orné, tr. mouch. [Rel. de l'époque]. 500 pp., 1 carte dépliante. Fumagalli 730, et Gay, 2674bis (collation des deux premières parties seules: 292 pp.). Édition originale. La troisième partie de cette histoire de l'"Éthiopie des anciens" est consacrée au christianisme, la religion la plus pratiquée.

POUJOULAT (Baptistin)

Etudes africaines.

Récits et pensées d'un voyageur. Paris, Comptoir des Imprimeurs-Unis, Comon et Cie, Hivert, 1847, 2 vol. in-8, demi-chagrin noir, dos à nerfs [Rel. de l'époque], des rouss. 1) 2 ff.n.ch., pp. [v] à viii, 367 pp. - 2) 2 ff.n.ch., pp. [v] à viii, 318 pp. Quérard VI 70. Playfair 1264. Voir Gay 953 et Tailliart 812: "Un des livres importants pour la description de l'Algérie ; il contient une foule de renseignements de toute nature et des vues personnelles sur un certain nombre de questions algériennes". Ex-libris armorié gravé de la « Bibliothèque du Château de Louppy » en Lorraine (début XIXe siècle).

POUJOULAT (Baptistin)

Voyage dans l'Asie Mineure,

en Mésopotamie, à Palmyre, en Syrie, en Palestine et en Égypte (…) faisant suite à la Correspondance d'Orient. Paris, Ducollet, 1840-1841, 2 vol. in-8, demi-veau blond, dos lisses ornés de filets dorés et à froid, pièces de titre et tomaison havane, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], des mouillures claires. 1) xii, 456 pp. - 2) 2 ff.n.ch. et 612 pp. Blackmer, 1340. Atabey, 982. Tobler, 151. Gay, 110. Édition originale. "The work consists of 35 letters addressed mainly to his brother Jean Poujoulat and to Joseph Michaud who together had produced the Correspondance d'Orient […] Baptistin envisaged his work as a sort of continuation. The letters to Michaud begin from Athens in 1836; those to his brother are dated from Aleppo beginning in october, 1837. The last letter, dated from lower Egypt, is followed by a summary of events in Syria from 1838 to 1841. The letters describe mainly Asia Minor and Syria and include accounts of the Kurdish-Turkish wars and a long description of Palmyra. Poujoulat is a very interesting and penetrating observer, and his work is a worthy successor to the well-known Correspondance d'Orient" (Leonora Navari, catalogue Blackmer, n° 1340) .

POULAIN (Marie-Joseph)

Duguay-Trouin et Saint-Malo la cité corsaire,

d'après des documents inédits (La course au XVIIe siècle). Paris, Didier, 1882, in-8, demi-basane havane, dos à faux-nerfs fleuronné, simple filet à froid sur les plats, tranches mouchetées [Rel. de l'époque]. 2 ff. n. ch., 400 pp., 2 planches dépliantes hors texte (un fac-similé, un plan). Edition originale de cette bonne monographie qui sera rééditée en 1886 sous le titre de Histoire de Duguay-Trouin et de Saint-Malo. Le texte forme l'adaptation de la thèse de l'auteur, prêtre du diocèse de Rennes, présentée à la Faculté des lettres de Rennes cette même année 1882. L'ouvrage fonde ses recherches sur de nombreux documents inédits d'archives : Archives de Saint-Malo, manuscrits de Duguay-Trouin, Archives de la marine de Saint-Servan, manuscrit du corsaire malouin Angenard, papiers de plusieurs familles de corsaires, etc.).

POULLE (Henri-Emmanuel)

Considérations générales sur la Régence d'Alger

Paris, P.-H. Krabbe, décembre 1840, in-8, broché sous couverture imprimée, dos défraîchi. 157 pp. Playfair 868. Tailliart 2852. Henri-Emmanuel Poulle (1792-1877), était magistrat et député du Var de 1831 à 1848, il vota toujours en faveur de la majorité ministérielle et ses considérations sur l'Algérie ne s'éloignent donc pas de la doxa commune à l'époque.

POUQUEVILLE (François-Charles-Hugues-Laurent)

2 lettres autographes signées à son beau-frère Antoine Boulard,

propriétaire à Ancenis. Paris, 13 et 29 juin 1821, in-4 (21,1 x 16,9 cm) de 3 pp., plus 2 pp. de la main d'Henriette Lorimier et 1 p. d'Henriette Boulard; adresses, marques postales. Correspondance familiale, en partie consacrée à la situation en Grèce. La première lettre concerne une demande en mariage effectuée par un capitaine qui souhaiterait épouser Cornélie, fille d'Antoine Boulard. Pouqueville estime qu'il faut "du temps pour se décider", compte tenu du jeune âge de sa nièce et des contraintes que cela supposerait pour elle. Puis il évoque les deux autres enfants d'Antoine, "Zaza" (Henriette Boulard) et "Hugues Bel" (Hugues Boulard), qui vont grandir et dont il faudra s'occuper. Dans la seconde lettre, Pouqueville donne des nouvelles de son frère Hugues, consul à Patras: "Avant hier j'ai reçu de ses nouvelles sous la date du 17 mai, il ne restait plus que quatre maisons dans la ville de Patras, qui comptait il y a deux mois plus de seize mille habitants. Plus de deux mille personnes doivent la vie à notre frère, qui depuis deux mois a vécu au milieu des flammes, du sang et du carnage, enfin il a sauvé le consulat de France. Ce pauvre Barrick et tous nos négociants sont ruinés […]. Je sais qu'il doit avoir maintenant près de lui la corvette du Roi la Flore, ainsi cela me tranquilise beaucoup. Du reste les choses étaient loin d'être finies, les insurgés s'organisaient, Patras était bloqué par terre et par mer, les vivres y étaient rares, on n'y mangeait que du biscuit, la farine s'y trouvait difficilement. Ce qui se passe de ce côté est incroyable, on tue les hommes comme des mouches et il serait difficile de dire qui des Turcs ou des Grecs seront vainqueurs, car on ne se fait aucun quartier de part ni d'autre, c'est une guerre d'extermination". Pouqueville demande à son correspondant de conserver les lettres de Hugues qu'il lui a fait parvenir, car elles lui serviront pour une seconde édition de son Voyage dans la Grèce. Il lui demande aussi de recevoir ses amis qui effectueront un voyage sur les bords de Loire, parmi lesquels Didot l'aîné.

POUQUEVILLE (Hugues)

Lettre autographe signée à son frère François,

associé correspondant de l'Institut de France. Patras, 1821, 2 pp.1/2 in-folio (28,2 x 18,8 cm), adresse, cachet de cire rouge, qq. mouillures, fentes de désinfection, conservées dans un étui-chemise demi-veau marron à l'imitation, dos lisse orné, pièce de titre en long rouge. Émouvante lettre sur les événements de Patras. Frère du célèbre historien et écrivain philhellène François Pouqueville (1770-1838), Hugues Pouqueville entre dans la carrière diplomatique en 1807, devenant successivement chancelier du consulat de Janina (Epire), puis vice-consul à Prevesa et ensuite à l'Arta. Nommé consul à Patras (nord du Péloponnèse), il rejoint son poste en décembre 1820 et, l'année suivante, il est témoin des troubles qui secouent la ville: "Mon cher, mon bon frère, Dieu ne m'a pas abandonné. C'est à lui, n'en doutons point, que je dois la vie qu'on a voulu me ravir, et la réputation que je me suis faite. Patras l'opulente, Patras n'existe plus ! Quatre maisons consulaires et quelques cabanes, voilà ce qui reste d'une ville qui dans dix ans aurait été placée à côté de Smyrne. Tout est perdu, tout nage dans le sang ! La Morée, l'infortunée Morée n'est plus qu'un théâtre d'horreurs. Je puis mourir maintenant, notre nom sera immortel dans la Grèce. J'ai défendu depuis le 4, j'ai sauvé plus de deux cents victimes vouées à la mort et dans quel moment ? Lorsque les sujets du Roi unis à quelques scélérats à qui j'avais donné l'hospitalité se révoltaient contre moi et voulaient m'assassiner ! L'heure des dangers est passée, la crise n'est cependant pas encore terminée, il s'en faut beaucoup. Depuis le 4 avril, je n'ai pas quitté mon habit d'uniforme". En plus de l'aide apportée aux victimes, le consul doit entretenir une garde nombreuse, ce qui lui occasionne des frais importants. N'ayant plus de fonds disponibles chez son banquier, M. Hérard, il a dû tirer une lettre de change de huit mille francs sur le ministre des Affaires étrangères: "Si l'on trouvait cette démarche extraordinaire, il faudra représenter la situation dans laquelle je me trouve […]. Vois Mgr de Richelieu [le Président du Conseil], vois notre ministre, et dis-leur que depuis le 4 avril j'ai nourri et sauvé plus de 200 personnes". "Je n'écris point au ministre parce que je n'ai pas la tête assez tranquille. Tous les négociants français ont beaucoup perdu. Baric est dans la liste des malheureux. M. Mertrud est ruiné. Excepté mes gros meubles, j'ai tout perdu […]. Acmet Denn vient d'arriver avec un corps d'Albanais. Il s'est rendu sur le champ au consulat et m'a offert tout ce qu'un homme peut offrir. C'est le premier Turc que j'ai trouvé reconnaissant. Je lui ai fait présent d'une belle lunette d'approche, c'est le moment d'être généreux". "P.S. A l'instant sept bourreaux viennent me demander un bachis pour avoir coupé les têtes des chrétiens ! … A la tête des scélérats qui ont menacé de m'assassiner se trouvaient Malberti, corse, un autre corse qui a déchiré sa cocarde et un certain Aninot, médecin piémontais !". Sur l'adresse de la lettre, le numéro "2" indique que celle-ci est envoyée en duplicata. Important témoignage de l'action du consul de France lors des troubles de Patras.

POUSSIELGUE (Jean-Baptiste-Étienne)

Lettre de M. Poussielgue, ancien administrateur général des finances de l'Égypte,

accompagnée de pièces justificatives à M. Thiers, auteur de l'"Histoire du Consulat et de l'Empire". Paris, Gustave Pissin, 1845, in-8 de 56 pp., br., couv. bleue impr., rousseurs. Édition posthume. Les enfants de Poussielgue (1764-1851) ont adjoint à la lettre de protestation de leur père contre le jugement porté par Thiers sur sa conduite en Égypte une vingtaine de pièces dont plusieurs lettres du général Kléber.

POUTIER (Jh.-P.)

Essai sur la Fièvre jaune des Antilles ;

thèse présentée et soutenue à la Faculté de Médecine de Paris, le 15 novembre 1823. Paris, Imprimerie de Didot le Jeune, 1823, in-4, dérelié. 36 pp. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et BIUM). Berger et Rey p. 207. A échappé à Sabin. L'auteur, chirurgien de la marine au port d'Anvers, avait observé la fièvre jaune à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) en 1819 et 1820.

POUYANNE (Albert-Armand)

L'Hydraulique agricole au Tonkin

Hanoï, Imprimerie d'Extrême-Orient, 1931, 2 vol. in-4, brochés. 1) Texte : 2 ff.n.ch., pp. 5-124. - 2) Atlas : 2 ff.n.ch., 35 planches, la plupart en dépliant, dont 5 cartes en couleurs. Un des fascicules publiés à l'occasion de l'Exposition coloniale internationale de 1931. Ingénieur des Ponts et chaussées de la promotion 1894-95, Albert-Armand Pouyanne (1873-1931) fut inspecteur général des travaux publics de l'Indochine à partir de 1921.

POUZIN (N. Fulcrand)

Avis au Botaniste qui doit parcourir les Alpes :

essai présenté et soutenu pour dernier examen de pharmacie, à l'Ecole de Médecine de Montpellier. [Montpellier], Imprimerie de G. Izar et A. Ricard, floréal en VIII [mai 1800], in-4, cartonnage Bradel moderne de papier bleu, dos muet, étiquette de titre au centre du plat supérieur, traces d'humidité en queue du dos. 62 pp., un f. n. ch. Seulement trois exemplaires au CCF (BnF, Amiens et Montpellier). Pritzel, 7288. Unique édition, peu commune. L'auteur, apothicaire de Montpellier, devint par la suite docteur en médecine.

POWNALL (Thomas)

Mémoire adressé aux souverains de l'Europe,

sur l'état présent des affaires de l'ancien & du nouveau monde (...). Traduit de l'Anglois par M***** [John Turberville Needham]. Londres [Bruxelles], Thompson, 1782, in-8, dérelié. 2 ff.n.ch. (faux-titre et titre), 7 pp., vij pp., 82 pp. Sabin 64827. Seconde édition de cette version française (la première en 1781), approuvée par l'auteur, du Memorial most humbly addressed to the sovereigns of Europe, on the present state of affairs (Londres, juillet 1780). Ce texte avait en effet fait l'objet d'une première traduction d'après la Translation of the memorial d'Edmund Jennings, et John Adams, qui ne satisfaisait pas Pownall (il s'agit des Pensées sur la Révolution de l'Amérique-Unie, parues à l'adresse d'Amsterdam en 1780). Le contenu des différentes versions se rapproche cependant et forme une prémonitoire exhortation aux souverains européens à se concerter pour entrer en relations commerciales et économiques avec la future puissance que Pownall discernait dans les colonies anglaises d'Amérique. Le publiciste anglais Thomas Pownell (1722-1805) passa en 1753 dans les colonies d'Amérique, et représenta en 1754 au gouvernement les conséquences funestes que pouvait avoir la réunion du congrès d'Albany ; sa prévoyance ne fut point trompée, car ce congrès servit plus tard d'encouragement et de modèle à celui qui proclama l'indépendance. Bien qu'il n'eut pas réussi à faire agréer le plan qu'il avait proposé, il accepta les fonctions de gouverneur dans le Massachussets (1757), le New-Jersey et la Caroline du sud (1759). Rappelé sur sa demande en 1761, il devint directeur général du bureau de contrôle ; mais ayant obtenu en même temps le rang de colonel, il alla faire deux campagnes dans l'armée anglaise qui opérait en Allemagne sous les ordres du prince Ferdinand. En 1768 il entra dans la chambre des communes, y combattit de tout son pouvoir les mesures destinées à entretenir la guerre d'Amérique, et résigna son mandat en 1780, pour se retirer à Bath.

PRADIER-FODERE (Camille)

Lima et ses environs.

Tableaux de moeurs péruviennes. Paris, A. Pedone, 1897, in-8, br., couv. impr. 1 f. blanc, 2 ff.n.ch., pp. [v] à ix, 445 pp., 1 f.n.ch. de table, 1 f. blanc. Édition originale de ce suggestif tableau de Lima et du Pérou, alors mal connu: monuments, carnaval, population, fêtes, nourriture, superstition, etc. L'auteur vécut à Lima de 1874 à 1880. Très bel exemplaire broché.

PRADT (Dominique de Fourt de)

Histoire de l'ambassade dans le Grand Duché de Varsovie en 1812,

septième édition, revue et corrigée. Paris, Pillet, 1816, in-8, broché sous couverture imprimée. [2] ff. n. ch. (faux-titre et titre), xxij et 239 pp. C''est un ouvrage apologétique par excellence : ni Napoléon, ni Bignon dans ses écrits ne donnent une image très flatteuse de la mission diplomatique de Pradt en Pologne ; ce texte très édité (huit éditions en tout) avait pour finalité de redresser l'impression générale catastrophique des talents de l'abbé. L'abbé de Pradt (1759-1837) reçut un doctorat de théologie de l'Université de Paris en 1786 et fut élu aux États Généraux en 1789. Il y défendit les intérêts du clergé avant de fuir en Allemagne au moment de la Révolution. Il y vécut dix ans et publia des travaux critiques sur la révolution. De retour en France en 1800, Pradt gagna rapidement la confiance de Napoléon et par là la charge d'évêque de Poitiers en 1805 puis d'archevêque de Malines en 1808. "Aumônier du dieu Mars" comme il se qualifiait lui-même lorsqu'il l'était de Napoléon, il avait été nommé par l'empereur ambassadeur à Varsovie en 1812, mais très vite rappelé. Il entreprit différentes missions diplomatiques pour Napoléon, sans grand succès au demeurant, mais il se détourna progressivement de ces missions. Il démissionna en 1816, se rangeant rapidement du côté des idées libérales qu'il défendit ensuite jusqu'au bout.

PRADT (Dominique de Fourt de)

Récit historique sur la restauration de la royauté en France,

le 31 mars 1814 ; par l'auteur du Congrès de Vienne, des Mémoires sur la Révolution d'Espagne, etc.. Paris, Rosa, Mme Vve Perronneau, 1816, in-8, broché sous couverture d'attente de papier jaune. 103 pp. Edition originale de ce récit très tendancieux par lequel l'ancien archevêque de Malines, jugé plus qu'encombrant par Napoléon comme par Talleyrand, essaye de se réserver un rôle important dans les événements du printemps 1814 qui conduisirent au retour des Bourbons. En réalité, il servit de mouche du coche au Prince de Bénévent, et ne joua aucun rôle notable.

PRAVAZ (Dr. Jean-Ch.-Th.)

De la curabilité des luxations congénitales du fémur

Lyon, Vingtrinier, 1864, gr. in-8 de 23 pp. et 3 planches hors texte, broché, couv. imp. Avec un envoi de l'auteur.

PRAVAZ (Dr. Jean-Ch.-Th.)

Notice sur l'Institut orthopédique et pneumatique de Lyon

Lyon, Jaillet, s.d. (vers 1870), gr. in-8 de 15 pp., 1 illustration dans le texte, broché, couv. imp.

PREO (De)

Les Youlofi,

histoire d'un prêtre et d'un militaire français chez des nègres d'Afrique. Lille, L. Lefort, 1846, in-12 de 288 pp., demi-veau bleu foncé à coins, dos à nerfs, fleurons à froid, tranches marbrées [Rel. mod.], sans la graveaure signalée par Gay. Gay 2932. Deuxième édition. Ex-libris manuscrit de la Congrégation de Notre-Dame. Rare .

PREVOST (Jean)

Medicina pauperum,

cum censu venenorum & alexipharmacorum. Quibus accessit de medicamentorum materia tractatus. Indicem capitum ad libri finem subiunctum reperies. Lyon, Pierre Ravaud, 1644, fort vol. in-12, vélin souple, dos lisse [Rel. de l'époque], des mouillures marginales en début et fin d'ouvrage. [4] ff. n. ch. (titre, dédicace, privilège), [720] pp. mal chiffrées 718 (il y a deux ff. différents chiffrés 407-408), [7] ff. n. ch. de table. Neu 3358. Wellcome, IV, 430. Edition originale de ce traité de médecine élémentaire dont la plus grande partie (pp. 259 à 718) traite des médicaments et des poisons. Jean Prévost (1585-1631), originaire de Délémont, enseignait la médecine à l'Université de Padoue, et dirigeait son jardin botanique.

PREVOST (Jean-Louis)

Recherches expérimentales relatives à l'action de la vératrine.

Mémoire présenté à la Société de biologie dans le mois de décembre 1866. Extrait des Comptes rendus des séances et mémoires de la Société de biologie, année 1866. Paris, E. Thunot, 1867, in-8, broché sous couverture d'attente de papier bleu. 44 pp. Aucun exemplaire au CCF. Au Worldcat, exemplaires uniquement en Suisse. Découverte en 1818 par Meissner, la vératrine, alcaloïde toxique extrait de certaines variétés de vératres, sert à faible dose pour le traitement de l'hypertension. Né et mort à Genève, Jean-Louis Prévost (1838-1927) fit toutes ses études de médecine à Paris, où il fut l'élève de Claude Bernard, de Charcot et d'Alfred Vulpian. Il revint ensuite en Suisse, se spécialisant dans la neurologie. Envoi autographe de l'auteur à Auguste Duméril (1812-1870), zoologiste.

PRICHARD (J.C.)

Histoire naturelle de l'homme

comprenant des recherches sur l'influence des agens physiques et moraux considérés comme causes des variétés qui distinguent entre elles les différentes races humaines (…) Traduit de l'anglais par le Dr. F. Roulin. Paris, Baillière, 1843, 2 vol. in-8, demi-bas. fauve, dos lisses ornés de filets dorés et à froid, pièces de titre et de tom. de veau noir, non rogné [Rel. de l'époque], lég. rest., qq. rouss. sans gravité, petit manque à la première page du tome II avec atteinte à qq. mots, étiquettes de rangement masquant le nom de l'éditeur. 1) ix pp., 1 f.n.ch., 416 pp., 13 planches hors texte dont 8 coloriées, nombreuses vignettes gravées sur bois dans le texte. - 2) 2 ff.n.ch., 404 pp., 27 planches coloriées hors texte (sur 26 feuilles: la dernière planche porte le n° xxxix-xl), nombreuses vignettes gravées sur bois dans le texte. Sabin 65478. Voir "Printing and the Mind of Man", n° 303, pour la troisième édition anglaise en 5 volumes. Édition originale de la traduction française. Elle est ornée de 40 planches hors texte dont 35 finement coloriées, et de 90 vignettes gravées sur bois dans le texte. Les planches montrent des physionomies humaines du monde entier, le second volume étant entièrement consacré à l'étude des races de l'Afrique et de l'Amérique du Nord et du Sud. Ouvrage fondamental dans l'histoire de l'anthropologie historique: "Prichard's vast researches were directed to 'the physical diversities which characterise different races of men'. They began with his M.D. thesis at Edinburgh, entitled De Humani Generis Varietate, which he expanded in 1813 into the first Édition of the Researches. He concluded that the human race was originally dark-skinned and that the whiteness of the white man developed under the influence of civilization. His conclusion that 'all human races are of one species and one family' was added to the greatly enlarged second Édition of the Researches, 1836, in which the original emphasis on the development of white races from a dark-skinned ancestor was rather played down (…) Prichard spent most of his life as a physician in Bristol. In 1835 he published his Treatise on Insanity, describing for the first time 'moral' insanity as now recognized in English law ; for half a century it remained the standard work on the subject" [PMM].

PRICHARD (J.C.)

Histoire naturelle de l'homme

comprenant des recherches sur l'influence des agens physiques et moraux considérés comme causes des variétés qui distinguent entre elles les différentes races humaines (...). Traduit de l'anglais par le Dr. F. Roulin.. Paris, Baillière, 1843, 2 vol. in-8, demi-veau, dos lisses ornés [Rel. de l'époque], lég. frottement, figures et fortes rouss. uniformes, qques. ff. restaurées en marge. 1) 3 ff.n.ch., ff [vii] à ix, 1 f.n.ch, 416 pp., 8 planches en couleurs et 5 planches en noir hors textes - 2) 2 ff.n.ch 404 ff., 27 planches en couleurs hors texte sur 26 ff. hors texte, nombreuses figures dans le texte. Sabin 654778. Première édition de la traduction française. Le second volume est entièrement consacré à l'étude des races de l'Afrique et de l'Amérique de Nord et du Sud.

PRIMEROSE (James)

De Vulgi erroribus in medicina libri IV

ab auctore recensiti & plus quam tertia parte aucti. Rotterdam, Arnoud Leers, 1658, in-12, vélin souple, dos lisse [Rel. de l'époque]. [10] ff. n. ch. (titre, recension, préface, table), 562 pp. Dernière édition publiée du vivant de l'auteur, après celles de 1638, 1639 et 1644. L'auteur, James Primrose ou Primerose (1600-1659), fils d'un prédicant écossais installé en France et né à Saint-Jean d'Angély, est plus connu comme fervent opposant aux théories de Harvey sur la circulation du sang. L'ouvrage fait la liste des diverses superstitions médicales en usage de son temps, notamment celles relatives à la thérapie à base d'or.

PROCLUS (saint, patriarche de Constantinople)

Ω Ω .

[Proklou episkopou Konstantinou poleos pros Armenious peri pisteos epistole]. Paris, Charlotte Guillard, 1539, in-4, demi-vélin ivoire, dos lisse, titre doré en long, non rogné [Rel. moderne], qqs rouss. 10 ff. (le dernier blanc), signés 4- 6. Adams 2126. Renouard Éditions parisiennes du XVIe s., V, 1481. Rarissime édition publiée par Charlotte Guillard dont c'est la première impression en caractères grecs, de la Lettre aux Arméniens de Proclus, patriarche de Constantinople de 434 à 446. Ce petit traité, connu sous le nom de "Tome de Proclus" (435) avait été adressé par Proclus à L'Église d'Arménie. Il allait devenir l'un des textes fondamentaux pour le concile des "Trois chapitres" (553) qui amena la rupture en Constantinople et l'église d'Arménie. Selon Remi Jimenes, auteur de Charlotte Guillard au Soleil d'Or, Une Carrière typographique (thèse Univ. Rabelais de Tours, nov. 2014), la préparation du texte peut être attribuée à Jacques Thouzat, avec, peut-être, la participation de l'un de ses élèves, Jacques Bogard, neveu de Charlotte Guillard. Première femme imprimeur en France et l'une des rares qui exercèrent cette profession au XVIème siècle, Charlotte Guillard (1480-1557) avait été mariée à Berthold Rembolt qui, associé à Ulrich Gering, avait ouvert à Paris la première imprimerie à l'enseigne du "Soleil d'Or". À la mort de son mari en 1519, elle avait repris l'imprimerie. Remariée à l'humaniste Claude Chevallon, puis de nouveau veuve en 1537, et sans enfants, elle s'associa à ses neveux, dont Jacques Bogard. Renouvelant fonds et auteurs pendant près de quarante ans, elle sut faire du "Soleil d'Or" (repris sous son nom) l'une des maisons d'édition les plus prospères de Paris. "Par sa longue carrière, par l'importance de son entreprise sur le plan éditorial et intellectuel, par la qualité de sa production, Charlotte Guillard apparaît comme une figure majeure du livre parisien au XVIème siècle" (B. Beech Charotte Guillard: A 16th Century Business Woman). Très bon exemplaire, non rogné, bien conservé.

PROMPT (Dr)

Le jeu public et Monaco

Paris, Dentu, 1882, in-12, br., couv. imprimée illustrée, défraîchie. 2 ff.n.ch. dont le titre orné, x, 293 pp., 2 ff.n.ch., frontispice et 3 planches h. t. Première édition. Analyse des jeux et plus particulièrement de la roulette, par un opposant aux jeux. Le chapitre VIII est consacré aux victimes de la roulette. Ex-libris manuscrit sur le f. de faux-titre et masqué sur la couverture.

PROUST DE LA GIRONIERE (Paul)

Aventures d'un gentilhomme breton aux îles Philippines.

Avec un aperçu sur la géologie et la nature du sol de ces îles, sur ses habitants ; sur le règne minéral, le règne végétal et le règne animal ; sur l'agriculture, l'industrie et le commerce de cet archipel ; illustrations d'après documents et croquis originaux par Henri Valentin (des Vosges). Paris, Comptoir des imprimeurs-unis, Lacroix-Comon, 1855, in-8, toile moderne écrue, dos lisse, pièce de titre fauve. 2 ff. n. ch., 458 pp., nombreuses illustrations dans le texte, 9 planches hors texte, dont un frontispice lithographié sous serpente, et une carte. Pardo de Tavera, 1181. Edition originale (il y a une seconde édition en 1857). Ce titre, même s'il se rapporte au même séjour, ne doit pas être confondu avec Vingt années aux Philippines (1853), du même auteur. Sur la vie mouvementée de Proust de La Gironière (1797-1862), "le Français le plus entreprenant que les Philippines ont connu au XIXe siècle", voir la longue notice de Numa Broc. Ayant possédé une plantation prospère à Jala-Jala, fondée en 1824 à soixante kilomètres à l'est de Manille, il se voit dans l'obligation de quitter sa propriété à la suite du décès de sa femme, de son frère et de deux de ses enfants. "A Paris, La Gironière acquiert une certaine notoriété et, ayant appris qu'Alexandre Dumas le citait dans un de ses feuilletons, les Mille et un fantômes, il décide de rédiger ses souvenirs. L'ouvrage, plein d'aventures rocambolesques, remporte un vif succès (…) Conservant la nostalgie des Philippines, La Gironière est chargé en 1857 d'une mission scientifique par le ministère de l'Instruction publique. Avec Ch. de Montblanc, futur japonisant, il étudie plus spécialement la flore et la faune de l'archipel. Quelques années plus tard, il dirige brièvement une plantation à Calavan (province de Laguna).

PRUNER (Franz Ignaz)

L'Homme et les singes.

Extrait des Bulletins de la Société d'anthropologie, t. IV, 2e série, année 1869. Paris, Victor Masson et fils, 1870, in-8, broché, non coupé, déchirure à la page de titre. 36 pp. Seulement 2 exemplaires au CCF (BnF et Arles). Il s'agit d'une discussion de l'hypothèse transformiste. Originaire du Haut-Palatinat, Franz Ignaz Pruner (1808-1882), dit Pruner-Bey à la suite de son séjour en Égypte, revint en Europe en 1860 et se fixa à Paris, où il se consacra aux études anthropologiques .

PRÉCY (H.)

Des blessures des doigts et de leurs complications.

Thèse. Paris, Rignoux, 1853, in-4 de 59 pp., cart. moderne. V. Rozier 3535.

PUAUX (F.)

Les Bassoutos.

Une mission française au Sud de l'Afrique. Paris, Fischbacher, 1881, in-8 de 39 pp., br. Édition originale.

PUBLILIUS SYRUS

Selectæ sententiæ, avctiores, et ordine

commodiori quàm hactenus, descripti, & Græcis Iamblicis à Iosepho Scaligero expressi: cum Gallica explicatione rythmique. Hoc Triglôtton opvs Fed. Morellvs … recognouit, auxit, recensuit. Parisiis, Ex typographia Ioan. Libert, 1611, in-8 de 64 pp., demi-bas., dos à nerfs, orné, coins vélin [Rel. moderne]. Brunet V 616. Première édition des sentences du mime latin Publilius Syrus (Ier siècle av. J.-C.) accompagnées de leur traduction en vers ïambiques grecs par Scaliger et de leur explication en vers français.

PUCHERAN (Jacques)

Documents relatifs à l'histoire du Cerf des Philippines.

[Paris, 1855], 11 pp. [A la suite]: Nouveaux documents relatifs à l'histoire du Cerf des Philippines. [Paris, 1857], 8 pp., 1 planche color. hors-texte. Ensemble de 2 articles en 1 vol. in-8, br., couv. bleue moderne. Extraits de la Revue et Magasin de Zoologie, n° 2, 1855 et n° 11, 1857. Le second mémoire est orné d'une planche coloriée et lithographiée représentant le Cerf des Philippines, d'après un dessin de Werner. Docteur en médecine, J. Pucheran (1817-1895) était aide-naturaliste au Muséum d'histoire naturelle de Paris. Spécialisé dans l'étude des Mammifères et des Oiseaux, il rédigea plusieurs ouvrages sur le sujet ainsi que le catalogue des collections du Muséum. Intéressant exemplaire, comportant sur chaque article un envoi autographe signé de l'auteur (au crayon): "A Monsieur le Professeur Chevreul, témoignage de la profonde estime de l'auteur", puis: "Témoignage profond de l'estime et de l'admiration de l'auteur".

PUJOULX (Jean-Baptiste)

Le Naturaliste du second âge,

ouvrage destiné à servir de suite et de complément au Livre du second âge ; contenant des notions à la fois élémentaires et amusantes sur les reptiles ou quadrupèdes ovipares et serpens ; les poissons ; les mollusques nus et les coquilles ; les crustacés, tels que crabes, écrevisses, etc. ; les vers externes et internes, tels que sangsues, dragonneaux, vers solitaires ; les oursins, étoiles de mer, têtes de méduse ; les polypes, animaux infusoires, animalcules ; et les polypiers, vulgairement nommés madrépores, coraux, etc., etc. Avec des descriptions de ceux de ces animaux qui présentent le plus d'intérêt et d'utilité au second âge. Ouvrage orné de plus de cent figures représentant les animaux et les objets décrits. Paris, Gide, an XIII - 1805, in-8, demi-basane fauve, dos lisse orné de filets et fleurons dorés, pièce de titre orange, coins en vélin, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], rest.. [4]-185 pp., 16 planches dont un frontispice, exemplaire truffé "in fine " de trois vignettes d'animaux découpées dans un recueil du milieu du XIXe siècle. Quérard VII, 376. Pas dans Monglond, ni dans Nissen. Ce complément au Livre du second âge a la même finalité que l'ouvrage de base : c'est une initiation aux sciences naturelles, très bien imprimée et illustrée, à l'usage des enfants. Mais il ne connut que cette édition, à la différence du Livre du second âge, abondamment réimprimé. L'Avis de l'éditeur de l'ouvrage de référence nous renseigne sur la raison d'être de cette délicate réalisation typographique: "Nous répétons ici, que cet ouvrage étant destiné à remplacer utilement ces petits Romans et Contes de Fées, qui jettent dans l'esprit des jeunes-gens des idées fausses et souvent dangereuses, on a tâché de réunir à ce but principal, un avantage qui sera sans doute apprécié par les pères de famille et les instituteurs, en faisant choix de caractères d'imprimerie, différens, parmi lesquels il y en a plusieurs qui imitent l'écriture, ce qui habituera les jeunes-gens à la lecture des manuscrits, et pourra leur servir d'exemple d'écriture". L'auteur, né à Saint-Macaire (Gironde) en 1762, est mort à Paris en 1821. Compilateur-naturaliste et auteur dramatique, il fut secrétaire anonyme du théâtre de la Gaîté.

PÉLISSIÉ DE MONTEMONT (J.-B.-M.)

Essai sur la fièvre jaune des Antilles

Paris, Didot le jeune, 1836, in-4 de 37 pp., dérelié, mouillures. A échappé à Sabin. L'auteur est natif de Marie-Galante en Guadeloupe. Cachet de la Faculté de médecine de Paris sur la p. de titre.

PÉREZ (Victor)

De la végétation aux îles Canaries.

Des plantes des pays tempérés et des plantes des régions intertropicales et physionomie générale de leur agriculture. Paris, Challamel aîné, 1867, in-8 de 59 pp., br., couv. imprimée, manque le dos, non coupé. Berger et Rey, p. 232. Non cité par Pritzel. Extrait du Journal de l'agriculture des pays chauds, 1865-1866. Le docteur Pérez était médecin à Laguna (Ténériffe) et le docteur Sagot était ancien chirurgien de la Marine impériale.

QUATRELLES

Un Parisien dans les Antilles.

Saint-Thomas, Puerto-Rico, La Havane, la vie de province sous les tropiques. Paris, Plon, Nourrit et Cie, 1883, in-12, demi-chagr. dos à nerfs, orné [Rel. de l'époque]. 2 ff.n.ch., 349 pp., 12 planches d'après des dessins de Riou hors texte. Première édition. Concerne plus particulièrement Cuba.

QUATREMERE (Etienne-Marc)

Réponse à un article publié dans le Journal asiatique,

et observations sur quelques points de philologie orientale. S.l. [Paris], s.d. [1841], in-8, dérelié. 16 pp. Rare. Il s'agit d'une réponse à l'article de Jules Mohl (1800-1876), paru dans le Journal asiatique (1841, p. 1-15), lui-même réponse à l'article d'Etienne Quatremère (1782-1857) paru dans le Journal des savants, à propos de la traduction du Schah-nâmeh par Jules Mohl .

QUESVERS (Paul)

L'Eglise de la Brosse-Montceaux

Montereau-Fault-Yonne, Georges Zanote, 1891, in-16, demi-percaline Bradel souris, pièce de titre noire en long [Rel. de l'époque]. 15 pp. Paul Quesvers (1839-1903) était historien du Gâtinais. Exemplaire Montgermon, avec vignette ex-libris contrecollée sur les premières gardes.

QUILLET

Considérations générales sur les plaies d'armes à feu

Thèse.. Paris, Didot, 1816, in-4 de 91 pp., cart. moderne.

QUINET (Edgar)

De la Grèce moderne et de ses rapports avec l'Antiquité.

Paris-Strasbourg, F. G. Levrault, 1830, in-8 de xij et 445 pp., demi-veau blond, dos long à faux-nerfs orné de motifs à froid et de filets filigranés dorés, tranches marbrées [Rel. de l'époque], rousseurs. Loukia Droulia 1817. Contominas 595. Blackmer 1372. Manque à Atabey. Édition originale. Edgar Quinet (1803-1875), avant de devenir l'historien et le républicain engagé qu'on connaît, a fait partie dans sa jeunesse de la brève commission scientifique de Morée en 1829. Ce sont ses impressions qu'il consigna dans ce livre dont la 2e partie est intitulée De la Nature et de l'Histoire dans leurs rapports avec les Traditions Religieuses et Epiques. Au faux-titre cachet de la bibliothèque de Guizot. Ce même Guizot qui, en 1846, expulsa Quinet du Collège de France, tout comme son ami Michelet, pour anticléricalisme. L'exemplaire a ensuite appartenu à un descendant de Guizot, Robert de Witt, qui a écrit son nom et mis son cachet sur la première garde le 11 mars 1875.

QUINTIN (Jean)

Iuris Analecta

In tit. De uerborum significatione, libro. V. Decretal. Grego. IX. Ex commentarijs rerum quotidianarum …. Parisiis, Apud Reginaldum Chaudiere, in ædibus Simonis Colinæi, 1544, in-4, veau brun jaspé, dos à 5 nerfs orné de fleurettes dorées, pièce de titre rouge, filet doré sur les coupes, tranches rouges [Rel. du XVIIIe siècle], mouillures, tache au plat sup. 82 ff., 4 ff.n.ch. de table. ICCU BVEE006763. Pas dans Renouard, Colines ni STC ni Adams. Première et unique édition de ce traité de droit canon. Jean Quintin (1500-1561), originaire d'Autun, passa sa jeunesse à voyager dans le Levant et à Malte avant d'étudier le droit à Paris et de devenir en 1536 professeur de droit canon à la Sorbonne. L'édition, dont le privilège a été accordé à Regnault Chaudière, a été partagée avec le grand libraire Simon de Colines, mais très peu d'exemplaires comportent l'adresse de ce dernier. C'est le cas de celui-ci, qui contient en outre de nombreuses mentions dans les marges d'une main contemporaine. La signature de ce lecteur attentif a été grattée mais on lit sa devise, répartie entre le feuillet de titre (« In prosperis humilitas ») et le dernier feuillet (« In adversis patientia »).

QUOY (JEAN RENE CONSTANT) ET GAIMARD (Joseph Paul)

Remarques sur quelques oiseaux de la province de Rio-de-Janeiro et des environs de Montévidéo;

sur leurs mœurs et leur distribution géographique. S.l.n.n., 1825, in-8 de 8 pp., br., couv. muette bleue de remplacement, tache légère à qqs ff. Ronsil, Bibliogr. ornithologique française, 2476. Manque à la Bn. Extrait des Annales des Sciences naturelles d'avril 1825. Quoy et Gaimard étaient naturalistes de l'expédition de découvertes autour du monde commandée par le capitaine de Freycinet. Un mot corrigé anciennement à l'encre. Très rare.

RABAN

Livre-manuel des fleurs en papier,

en cheveux, en soie, etc.. Paris, Renauld [Le Bailly sur la couverture], s.d. [1881], in-16, broché sous couverture illustrée en couleurs. 29 pp., un f. n. ch. de table, 13 planches hors texte. Un seul exemplaire au CCF (BnF). Il est peu probable que l'auteur ou plutôt l'arrangeur de ce petit traité pratique attesté depuis les années 1830 puisse s'identifier avec le polygraphe Louis-François Raban (1795-1870), comme le fait le catalogue de la BnF : ce dernier fit surtout dans le roman et la vulgarisation historique.

RABAN (Louis-François)

Résumé de l'Histoire de St. Domingue,

(République d'Haïti, depuis sa découverte jusqu'à ce jour, Orné du portrait du Général Boyer Président de ce Gouvernement. Paris, A. Guérin, 1825, petit in-12, br., couv. muette, non rogné, dos fendu, quelques rousseurs. 2 ff.n.ch., portrait gravé par Dien en frontspice, xxxi et 288 pp. Sabin 67384. Louis François Raban (1795-1870), littérateur prolixe, publia sous divers pseudonymes. On lui doit un Précis de l'histoire d'Espagne publié l'année précédente chez Sanson. Rare.

RABAUD (Alfred)

Zanzibar,

la côte orientale d'Afrique et l'Afrique équatoriale. Extrait du Bulletin de la Société de géographie de Marseille. Marseille, Barlatier-Feissat, 1881, In-8, broché. [4]-88 pp., 2 cartes dépliantes en couleurs. Rare. Alfred Rabaud (1828-1886) était président de la Société de géographie de Marseille, fondée en 1877, et qui fut un des relais de la politique coloniale de la France.

RACINE (Jean)

Trois lettres inédites (1693).

Neerwinde. Paris, Librairie de Firmin-Didot, 1884, in-8, demi-chagrin brun, dos à nerfs, coins en vélin vert, tranches mouchetées [Rel. de l'époque]. 2 ff. n. ch., 32 pp. Cioranescu, XVII, 56 566. Tirage limité à 300 exemplaires. Unique édition de cette publication due à Louis-Antoine-Eugène Minoret (1816-1891), avocat et maire de Draveil de 1871 à 1875. Les trois lettres ont été adressées au maréchal de Luxembourg à l'occasion de la victoire de Neerwinden (29 juillet 1693) sur Guillaume d'Orange. Très bizarrement, elles n'ont pas fait l'objet d'une étude ou d'une reprise depuis cette publication, certes confidentielle. Exemplaire enrichi d'un billet de l'éditeur, daté du 23 novembre 1884, sur papier de deuil, et accompagnant l'envoi de l'ouvrage. Cf. la recension de Jean Lesaulnier dans les publications électroniques de la Société des amis de Port-Royal (2014).

RACINE (Louis)

La Ville de Paris au Roy.

Epistre. Paris, J.B. Coignard, 1744, in-4, de 4 pp., en feuilles. Rare épître adressée à Louis XV après la maladie qui faillit l'emporter à Metz, par Louis Racine (1692-1763) le second fils du célèbre dramaturge. Mention manuscrite de l'époque "1744" en haut du premier feuillet.

RADOULT DE LA FOSSE

Essai sur la Navigation Aérienne.

[Bulletin de la Société d'Emulation du Département de l'Allier Tome XI. Deuxième livraison. Moulins, Imprimerie de C. Desrosiers, 1859, [pp. 139 à 154], in-8, br., couv. factice, cachets. Voir Brockett 10107 pour le tiré à part.

RAFFENEAU DE LILE

Observations (…) sur la question du port d'Alger

[(Paris), Imprimerie de J.-B. Gros, (1842)], in-4 de 23 pp. et 1 grande planche dépliante (tableaux), dérel. Brochure rare qui a échappé à Tailliart. L'auteur était inspecteur divisionnaire au corps royal des Ponts-et-Chaussées.

RAHIR (Maurice)

Le Congrès international pour l'étude des régions polaires.

Résumé des travaux scientifiques. Réception par la Société royale belge de géographie. Bruxelles, Vanderauwera, 1906, in-8, broché. 60 pp. Un seul exemplaire au CCF (BnF). Rare extrait du Bulletin de la Société royale belge de géographie, 1906. L'auteur était secrétaire-adjoint de la Société royale de géographie. Tenu à Bruxelles du 7 au 16 septembre 1906, ce congrès remplaça une réunion des états-majors des expéditions polaires qui avait été originellement prévu pour mai 1906, et se termina curieusement par des fêtes organisées à Marseille en même temps que la clôture du Congrès de l'Alliance française. Ex-dono autographe du président Eugène Bavoux à Gourdon.

RAMBOSSON (J.)

Les pierres précieuses et les principaux ornements

Paris, Firmin Didot frères, 1870, in-8, demi-chagrin marron, dos à nerfs, caissons décorés, tr. dorées [Rel. de l'époque], coins lég. émoussés, qq. rouss. sans gravité. 3 ff.n.ch., ii pp., 298 pp., 1 f. blanc, frontispice en chromolithographie (pierres brutes) et 43 illustration de Yan' Dargent tirées dans le texte. Sinkankas 5333. Édition originale. "An excellent, largely descriptive and non-technical work on gemstones which for many years enjoyed top position among French language gemological treatises. Despite its age, it still proves to be rewarding reading and one that is recommended as a permanent reference. (…) the vigorous, handsome wood engravings are excellent and depict mining scenes, snow crystals, the famous cave of smoky quartz crystals found in the Swiss Alp near Tiefengletscher in 1867, jewelry, engraved gems, etc." Cf. Sinkankas. Très bon exemplaire de ce classique.

RANKE (Leopold)

Histoire des Osmanlis et de la monarchie espagnole pendant les XVIe et XVIIe siècles;

traduites de l'allemand … et accompagnée de notes, par J.-B. Haiber. Paris, Chez Debécourt, 1839, in-8 de viii et 480 pp., demi-veau havane, dos lisse à filets dorés [Rel. de l'époque]. Hage-Chahine 3920. Schefer 2617. Bourquelot VI 124. Édition originale de la traduction française de la première partie (Die Osmanen und die spanische Monarchie im XVI. und XVII. Jahrhundert) du monumental ouvrage de l'historien prussien Leopold Ranke (1795-1886), professeur à l'Université de Berlin: Fürsten und Völker von Süd-Europa im XVI. und XVII. Jahrhundert, Berlin, 1837.

RAOULT (François-Marie)

Etude des forces électromotrices des éléments voltaïques.

Thèse présentée et soutenue devant la Faculté des sciences de Paris. Paris, Mallet-Bachelier, 1863, in-4, broché non coupé, couverture imprimée. 100 pp., 2 planches dépliantes "in fine". Rare thèse du physicien François-Marie Raoult (1830-1901), surtout connu pour ses contributions à la thermodynamique. Il fut en quelque sorte le créateur de la cryométrie, de l'ébulliométrie et de la tonométrie, à propos desquelles il énonça, en 1882, les lois relatives aux solutions diluées (lois de Raoult). Doyen de la Faculté des sciences de Grenoble en 1889, il effectua aussi des travaux sur les forces électromotrices des piles. Exemplaire d'Edmond Becquerel (1820-1891), avec envoi autographe de l'auteur sur la première couverture.

RAOUSSET-BOULBON (Gaston Raoulx de)

De la Colonisation et des institutions civiles en Algérie

Paris, Dauvin et Fontaine, 1847, in-8, broché. 2 ff. n. ch. (faux-titre et titre), pp. 7-77, un f. n. ch. de table. Tailliart 2856. Unique édition de cette plaquette rare qui présente le mérite de rappeler que, avant ses célèbres aventures américaines, le comte de Raousset-Boulbon (1817-1854) commença d'exercer ses talents brouillons de dilapidation et de désordre en étant colon en Algérie. Il juge sévèrement les conceptions de Bugeaud et estime que la colonisation doit être retirée à l'armée pour être confiée à une synergie administration civile / initiative privée. Cela ne lui réussit de toutes façons pas, puisqu'il dut rentrer en 1848 dans la métropole, sans un sou évidemment.

RASPAIL (François-Vincent)

Le Choléra en 1865

Paris ; Bruxelles, chez l'éditeur des oeuvres de M. Raspail ; à l'office de publicité, 1865, in-8, demi-chagrin aubergine, dos à faux-nerfs orné de pointillés et filets dorés et à froid, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], gardes renouvelées. 39 pp. Chimiste et botaniste, Raspail (1794-1878) n'a jamais été médecin, en dépit des nombreux opuscules qu'il écrira sur la question et de sa fameuse "méthode thérapeutique", qui consistait à vouloir tout guérir par l'utilisation du camphre sous l'une ou l'autre de ses huit formes. Ses avis sur le choléra, ses causes, et sa diffusion, sont nettement pré-scientifiques. Relié avec : I. RASPAIL (François-Vincent). Le Choléra en 1865 et 1866. 3e édition. Paris-Bruxelles, 1866, 48 pp. - II. RASPAIL (Camille). Notice théorique et pratique sur les appareils orthopédiques de la méthode hygiénique et curative de F.-V. Raspail. 2e édition augmentée. Paris, 1867, 52 pp., figures dans le texte, un feuillet manuscrit de l'auteur, daté de juin 1869, contrecollé en regard du titre (explication de la méthode en 8 points). Unique ouvrage de l'auteur. Fils puîné de François-Vincent, Camille Raspail (1827-1893) était, lui, médecin depuis 1857, mais il avait tellement été imbu des monomanies paternelles qu'il n'exerça à son tour que conformément aux principes de la "méthode hygiénique curative".

RATTAZZI (Marie-Letitia)

L'Aventurière des colonies,

drame en cinq actes, précédé d'un prologue. Florence, Imprimerie des successeurs de Le Monnier, 1867, in-12, demi-basane brune, dos à nerfs ornés de guirlandes dorées, tranches mouchetées [Rel. moderne], rousseurs, quelques traces d'humidité sur la reliure. 201 pp. Ryckebusch, 6848. Seulement deux exemplaires de cette édition au CCF (BnF et Institut)-. Édition originale très rare (la pièce fut réimprimée en 1885 et 2008). Tous les Bonaparte se sont voulus écrivains, et cette manie n'épargna pas les femmes : Marie-Letitia Bonaparte-Wyse (1831-1902), fille de Laetitia Bonaparte-Wyse, elle-même fille de Lucien Bonaparte et d'Alexandrine de Bleschamp, mena une vie fantasque d'aventurière des lettres. Mariée en 1848 à Frédéric-Joseph de Solms, puis en 1863 au ministre italien Urbano Rattazzi, enfin au Navarrais Don Luis de Rute y Gines, elle multiplia les amants (dont Eugène Süe) et les productions romanesques ou dramatiques. Cette pièce, dont l'action se déroule en partie à la Réunion, en partie en métropole, est tirée du roman Le Mariage d'une créole (1864), qui avait été interdit en France (Napoléon III se méfiait de sa cousine éloignée, qu'il soupçonnait de complots, et la fit interdire de séjour en France dès 1852). Le sujet en est le mariage d'une ancienne esclave et sa découverte de l'Alsace... Le drame ne connut pas un meilleur sort : en dépit de son intérêt réel, les exemplaires en dépôt chez le libraire Dentu furent saisis, et la pièce, oubliée, ne semble jamais avoir connu de représentation. Dans la préface donnée en 1885 pour la réimpression chez Jouaust, l'auteur expliquait même ne plus en posséder qu'une copie autographe faite par Dumas fils. Exemplaire de Salvatore de Angelis, avec ex-libris manuscrit sur le feuillet de faux-titre. "In fine", vignette ex-libris de l'agronome, industriel et avionneur Federico Caproni di Taliedo.

RAULHAC

Lettre à M. Jomard sur la signification du nom d'Hercule

et sur la signification de ce dieu. Paris, Merlin, 1818, in-8 de 16 pp., broché, couv. muette.

RAULIN (Jules)

Thèses présentées à la Faculté des sciences de Paris

pour obtenir le grade de docteur ès sciences physiques. 1ère thèse. Etudes chimiques sur la végétation. - 2e thèse. Propositions données par la Faculté. Paris, Victor Masson et fils, 1870, in-8, broché sous couverture factice de papier marbré. 213 pp., 2 ff. n. ch., une planche gravée. Un seul exemplaire au CCF (Lyon). Jules Raulin (1836-1896), chimiste et biologiste, était élève de Pasteur (auquel ces thèses sont dédiées), avec lequel il étudia une maladie du vers à soie, fin des années 1860. Nommé en 1876 professeur de chimie appliquée à la faculté des sciences de Lyon, il participera à la création d'une station agronomique à Lyon et d'un champ expérimental à Pierre-Bénite pour l'étude des grands végétaux, la vigne en particulier. Jules Raulin est le fondateur de l'École de chimie industrielle de Lyon.

RAVEL (Martin)

Culture de la truffe

Paris, Imprimé pour l'auteur, Impr. de Remquet, 1857, in-8, demi-basane verte moderne, dos lisse muet, plats de la couv. conservés, qqs piqûres minimes. 32 pp Volbracht Myko Libri 1717. L'auteur était négociant en truffes noires à Montagnac (près Riez), Basses-Alpes. Rare. Bon exemplaire.

RAYNAL (Guillaume-François)

Lettre à S.M. Louis XVI

S.l., s.d. [1789], in-8, dérelié. 8 pp. Un seul exemplaire au CCF (Dijon, autre sortie). L'ouvrage est pseudépigraphe, et se veut une adresse de l'écrivain au monarque en préparation de la convocation des Etats Généraux. A la suite : Conférence entre un ministre d'Etat et un conseiller au Parlement. S.l.n.d. [1788], 47 pp.

RAYNAL (Guillaume-Thomas)

Révolution de l'Amérique,

par M. l'abbé Raynal. Londres, Lockyer Davis, 1781, in-8, veau havane, dos lisse entièrement orné de frises formées de hachures obliques dorées, pièce de titre de maroquin rouge, roul. sur les coupes [Rel. de l'époque]. Portrait, titre, pp. iii à xiv, 1 f.n.ch. de table, 183 pp. Sabin 68102. Leclerc 985. Édition parue l'année de l'originale. "Ouvrage écrit en faveur des Américains. Il a été imprimé probablement à Genève et non à Londres, comme l'indique le titre" [Leclerc]. L'édition que Sabin donne comme l'originale a paru à la même adresse, avec xvi et 171 pp., mais sans le portrait. Bel exemplaire, bien relié. Cachet à l'encre rouge: "Bibliothèque de Montmelas".

READ (John Meredith), NADAL (E.S.) et TAYLOR (H.C.)

Francis Aquila Stout

New-York, 1894, in-12, toile verte de l'époque, S couronné d'un aigle doré au centre du premier plat, tête dorée, non rogné. 3 ff. bl., portrait et 116 pp A échappé à Sabin et Leclerc. Exemplaire sur papier vergé dans un cartonnage orné du monogramme doré de la famille Stout. Si son père était connu comme un des fondateurs de la Eagle Fire Insurance Company, Francis Aquila Stout (1833-1892) s'est, lui, illustré comme humaniste, membre de plusieurs sociétés savantes (vice-président de la Geographical Society) et, très tôt, comme un farouche opposant à l'esclavage. Il avait également présidé la Nicaragua Canal Construction Company. Il avait épousé en 1884, la fille du Général Meredith. Dans sa chronique nécrologique, le New York Times du 21 juillet 1892, l'évoquait en ces termes: "He was one of those men of fortune and family position whose sympathies, during the decade which preceded the war, were strongly on the anti-slavery side. A generous and warm-hearted man, he hated oppressions in all its forms, and was from his early days a friend of the slave." Rare.

REAU (A. Cécile)

La Société californienne de 1850

d'après Bret Harte. Paris, Ollier-Henry, 1921, in-8, bradel percaline bordeaux, pièce de titre verte, couv. [Rel. moderne]. Titre, pp. (5) à 367. Intéressant ouvrage présentant l'histoire de la Californie et ses types sociaux à travers l'étude de l'oeuvre de l'écrivain américain Francis Bret Harte (1839-1902). Bel envoi de l'auteur à S.E. Monsieur J.J. Jusserand, Ambassadeur de France à Washington.

REBOUD (Dr. V.)

Catalogue des plantes phanérogames

croissant spontanément dans le cercle de Souk-Ahras (Extrait du Bulletin de l'Académie d'Hippone, no. 14). Bone, Imprimerie Dagand, 1878, in-8, br., couv. imp. verte. 2 ff.n.ch. et pp. [5] à 44. Voir Playfair 5917 (à la date de 1879) qui ne cite pas de tiré à part. Hommage de l'auteur sur la page de titre. Cachet Faculté des Sciences Botanique de Lyon.

REBOUD (V.)

Supplément [aux] Excursions archéologiques dans les environs de Milah & de Constantinople (1878-1879)

par la Dr. V. Reboud et A. Goyt. Constantine, L. Arnolet, Ad. Braham Succ., 1881, in-8, br., couv. impr.. 33 pp. et 4 planches h.t. A échappé à Tailliart. Playfair 4038 ne cite pas ce très rare tiré à part du Receuil des Notices et Mémoires de la Société archéologique de Constantine. Envoi autographe de l'auteur.

RECAMIER (Joseph-Claude-Anthelme)

Essai sur les hémorroïdes,

présenté à l'Ecole de médecine de Paris, le 18 frimaire an 8 [9 décembre 1799]. Paris, Imprimerie de J.-A. Brosson, an VIII [1799], in-8, broché sous couverture factice de papier marbré moderne, tranches mouchetées. 2 ff. n. ch., 36 pp. Rarissime thèse de l'auteur. Le nom du docteur Joseph Récamier (1774-1852), cousin de Juliette Récamier comme de Brillat-Savarin, est traditionnellement associé à la fondation de la gynécologie chirurgicale moderne, domaine dans lequel il fut un pionnier, mais aussi aux débuts de l'oncologie.

RECLUS (Elisée)

L'Afrique Australe,

cette description mise à jour entièrement par Onésime Reclus. Paris, Hachette, 1901, in-8, demi-veau à coins noir, pièce de titre verte, couv. impr. jaune cons.. 2 ff.n.ch., 358 pp., 1 f.n.ch., nombr. figures et cartes dans le texte, 2 cartes en couleurs repliées h.t. Bon exemplaire.

RECULET (C.)

Le Cuisinier praticien,

ou La Cuisine simple et pratique. Paris, E. Dentu, Lacroix et Baudry, et chez l'auteur, 1859, in-8, demi-basane verte, dos lisse orné de filets à froid, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], dos uniformément insolé. 2 ff.n.ch., pp. V-XII, 516 pp. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et Sainte-Geneviève. Edition originale (la seconde en 1896). Vicaire 733. Bitting 391. Cagle 273. NUC: 2 exemplaires seulement. Pas dans Oberlé, "Fastes". Édition originale. "Une des particularités de ce traité culinaire, c'est qu'il est 'dédié à la Sainte Vierge, mère de Dieu'" [Vicaire]. L'autre est que l'ouvrage, divisé en 1187 paragraphes, est un modèle de méthode et de clarté scientifiques, dignes d'une publication chez Baillière. Division et composition des substances alimentaires, principes et lois culinaires, théories culinaires, opérations relatives préparatoires, opérations relatives culinaires: comme on le voit par ce bref extrait de la table des matières, l'auteur n'est pas seulement un homme pieux, mais un aussi un cuisinier-chimiste, un esprit ordonné et méthodique qui ne se lance point dans une préparation culinaire sans avoir d'abord analysé, pesé, classé, découpé… Les termes techniques et chimiques abondent dans la première partie de l'ouvrage, mais, après avoir donné une claire assise scientifique à son traité, l'auteur passe à des matières plus réjouissantes, et nous avons alors les fonds de cuisine, pots-au-feu, glaces et gelées de viande, légumes primeurs et découpés, pâtes, purées, grandes et petites sauces, ragoûts, garnitures, assaisonnements, viandes (mais là aussi, il faut classer en "séries": grandes et petites cuissons, cuissons "à grand mouillement", braisés, gratins, grillades, fritures, sautés, rôts au four…) ; et on repart avec les poissons (également divisés en "séries"), les légumes (verts, blancs, secs ou indifférents, toujours par séries), les fruits, crèmes collées, au bain, glacées, les entremets, etc., etc… Quant aux différentes températures de cuisson, on se doute, d'après ce qui a été déjà rapporté, que l'auteur ne les laisse pas dans un flou artistique, mais les règle en homme de science et de raison… Reste la dédicace religieusement engagée. Reculet (nous apprend la page de titre) était "cuisinier de Madame la comtesse d'Auteroche et de Madame la marquise de Courtarvelle aux châteaux de Touchaillon et de Lierville". Ce qui ne suffit quand même pas à expliquer que la Vierge Marie soit la dédicataire d'un ouvrage "qui traite d'une science à laquelle la décence convient si bien" [sic]. Rare et curieux.

REECH (Frédéric)

Rapport à l'appui du projet des machines du brandon

dressé en exécution d'une dépêche du 6 août 1842. Paris, Arthus Bertrand, 1844, in-4, broché sous couverture imprimée. [2] ff. n. ch. (faux-titre et titre), 120 pp. Polak, 10796. Rare. Ingénieur de la marine, Frédéric (et non Ferdinand comme chez Polak) Reech (1805-1884) fut nommé en 1854 directeur des constructions navales de l'Ecole impériale d'application du Génie maritime. Ses travaux ont servi à William Froude pour l'élaboration de sa formule (nombre de Froude, ou de Reech-Froude) permettant de calculer des phénomènes hydrauliques réels à partir des mesures effectuées sur une maquette à l'échelle.

REGAMEY (Félix)

Okama. Roman japonais

illustré par Félix Régamey d'après le texte de Takizava-Bakin et les dessins de Chiguenoï. Paris, E. Plon et Cie, 1883, in-4, bradel de percaline jaune, plats décoré [Cartonnage éditeur]. 83 pp., 2 ff.n.ch., 34 compositions en couleurs dont 11 à pleine page et nombreuses vignettes, lettrines et culs-de-lampes. Wenckstern I p. 88, Cordier 397. Première édition. Bel exemplaire.

REGNAULT (Amable)

Voyage en Orient

Grèce, Turquie, Égypte. Paris, P. Bertrand, 1855, in-8, demi-veau [Rel. moderne]. vi et 510 pp., 1 f. d'errata. Absent de Gay, Lorin, Hage-Chahine… Édition originale de ce récit de voyage: accompagné d'un index thématique très détaillé (l'auteur était bibliothécaire et archiviste au Conseil d'État), cette véritable encyclopédie détaille par exemple l'habillement des Egyptiens (p. 226), leurs maisons (p. 346), leurs derviches (p. 413), les croyances coptes, la nourriture, etc.

REGNAULT (Henri-Victor)

Thèse de chimie soutenue devant la Faculté des sciences de Paris.

Recherches relatives à l'action de la vapeur d'eau à une haute température sur les métaux et sur les sulfures métalliques. - Essai d'une nouvelle classification des métaux d'après leur degré d'oxidabilité [sic]. [Paris], Imprimerie de Bailly, s.d. [1836], in-8, broché sous couverture d'attente de papier bleu, non coupé, manques sur les deux couvertures. 54 pp. Seulement trois exemplaires au CCF (BIUSJ, Muséum, Besançon). Fils d'un capitaine mort pendant la Campagne de Russie, Henri-Victor Regnault (1810-1878) fut à la fois un chimiste de premier plan et l'un des pionniers de la photographie.

REGO (Séb. de)

L'Apôtre de Ceylan.

Le Père Joseph Vaz de la Congrégation de l'Oratoire de Saint Philippe Neri. Trad. de l'italien sur l'éd. impr. à Venise en 1753… par J. Bigard. Caen, 1898, in-8, demi-toile verte, dos lisse, pièce de titre noire [Rel. mod.]. xxvii et 392 pp., 1 portrait hors-texte. Rare.

REICHE (Louis-Jérôme)

Catalogue des coléoptères de l'Algérie et contrées voisines,

avec description d'espèces nouvelles. Avec la collaboration principale de M. Lallemant (...) et l'aide de plusieurs entomologistes. Caen, F. Le Blanc-Hardel, 1872, in-4,, broché sous couverture imprimée, dos défraîchi. 2 ff. n.ch., 44 pp., texte sur deux colonnes. Non cité par Playfair. Seulement deux exemplaires au CCF (Muséum, Rennes). Extrait des Mémoires de la Société linéenne de Normandie, XVe volume (1869). Les coléoptères étaient la spécialité de l'entomologiste Louis-Jérôme Reiche (1799-1890), par ailleurs marchand et manufacturier.

REIMS - MACONS

Règlement de la Communauté des maistres massons de la ville et fauxbourgs de Reims

Reims, Chez Remy, Jeunehomme, s.d. (vers 1731), in-12 de 13 pp. et 1 f. blanc, demi-veau [Rel. moderne]. Pièce fort rare qui manquait à L. Téchener. Très bon exemplaire.

REINACH (Joseph)

Rapport sur les cas de cinq détenus des Îles du Salut

(Île Royale) présenté par M. Joseph Reinach (Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen). Paris, P.-V. Stock, 1899, in-12, broché. 39 pp. Lorentz XV, 667. Unique édition très rare de cette plaquette qui passa relativement inaperçue au coeur des débats de l'Affaire Dreyfus (dans laquelle l'auteur s'était plus spectaculairement engagé). Les détenus défendus ici par la Ligue sont en fait six : François Monod, Théodore Lardaux, Arthur Vauthier (ces deux derniers envisagés ensemble), Régis Meunier, Girier-Lorion, Auguste Courtois. Le rapport estime qu'ils ont subi des peines hors de proportion avec le délit imputé, et spécialement alourdies en raison de leurs opinions politiques et sociales (une partie d'entre eux appartenait à la mouvance anarchiste). L'opuscule est très caractéristique des débuts de l'activité de la Ligue des droits de l'homme et du citoyen, à la fondation de laquelle le célèbre avocat Joseph Reinach (1856-1921) avait participé en 1898, et montre qu'elle ne se limitait pas au seul cas Dreyfus.

REINACH (Joseph)

Rapport sur les cas de cinq détenus des Îles du Salut (Île Royale)

Paris, P.-V. Stock, 1899, in-12 de 39 pp., br., couv. jaune impr. Lorentz, XV, 667. Rapport présenté au Comité de la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen, sur les cas de cinq détenus envoyés aux Iles du Salut (Guyane française) en raison de leurs opinions politiques ou sociales. Joseph Reinach (1856-1921), homme politique, journaliste et essayiste fut député des Basses-Alpes [Alpes Maritimes] de 1889 à 1914. Il fut aussi Chef de cabinet de Gambetta alors Ministre de la guerre dans le gouvernement provisoire. Bon exemplaire. Rare.

REINACH (Joseph)

Voyage en Orient

Paris, G. Charpentier, 1879, 2 vol. in-12, demi-chagrin bleu, dos à nerfs ornés de filets dorés. 1) 2 ff.n.ch., 332 pp. - 2) 2 ff.n.ch., 409 pp. Manque à Hage Chahine, Blackmer, Atabey et Contominas. Édition originale. "Un des plus importants Voyage en Orient de la seconde moitié du XIXe siècle" (Sophie Basch, Université de Poitiers). Épître dédicatoire à Léon Bonnat. Le Danube, le Bosphore, la Grèce, l'Adriatique. L'histoire n'a pas perdu le souvenir des trois frères Reinach, Joseph (1856-1921), Salomon (1858-1932) et Théodore (1860-1928), surnommés les « frères Je sais tout » en raison de leur prodigieuse érudition. Bon exemplaire.

REINAUD (Joseph-Toussaint)

De l'Art militaire chez les Arabes au moyen âge

Paris, Imprimerie Nationale, 1848, in-8, dérelié, des mouillures claires. 47 pp. Extrait du Journal asiatique. Elève de Silvestre de Sacy comme tant d'autres, Joseph-Toussaint Reinaud (1795-1867) lui succéda en 1838 à la chaire des langues orientales vivantes ; son intérêt principal le dirigea vers le monde arabe.

REINAUD (Joseph-Toussaint)

De l'Art militaire chez les Arabes au moyen âge

Paris, Imprimerie Nationale, 1848, in-8, demi-toile bleue à coins un peu postérieure, dos lisse, pièce de titre cerise . 47 pp. Extrait du Journal asiatique. Elève de Silvestre de Sacy comme tant d'autres, Joseph-Toussaint Reinaud (1795-1867) lui succéda en 1838 à la chaire des langues orientales vivantes ; son intérêt principal le dirigea vers le monde arabe. Exemplaire de l'agronome Adrien de Gasparin (1783-1862), père d'Agénor de Gasparin, avec cachet humide au titre.

REINAUD (Joseph-Toussaint)

Lettre à M. Charles Lenormant sur les antiquités chrétiennes de la Chine

(Extrait du Correspondant du 10 septembre 1846). Paris, Imprimerie d'A. René et Ce, 1846, in-8, broché sous couverture bleue imprimée. 7 pp. Rare tiré à part. Au sujet d'une relation arabe où il est question de la prise de la ville chinoise de Heng-tchéou-fou par un chef de rebelles, en l'an 879, et de plusieurs autres sources concernant l'introduction du christianisme en Chine.

REINAUD (Joseph-Toussaint)

Nouvelles observations sur le feu grégeois

et les origines de la poudre à canon. [Paris], Imprimerie Nationale, 1850, in-8, dérelié. 8 pp. Extrait du Journal asiatique. Elève de Silvestre de Sacy comme tant d'autres, Joseph-Toussaint Reinaud (1795-1867) lui succéda en 1838 à la chaire des langues orientales vivantes ; son intérêt principal le dirigea vers le monde arabe.

RELAND (Adriaan)

La Religion des Mahométans,

exposée par leurs propres docteurs, avec des éclaircissemens sur les opinions qu'on leur a faussement attribuées. Tiré du Latin (...), et augmenté d'une confession de foi mahométane, qui n'avoit point encore paru. La Haye, Isaac Vaillant, 1721, in-12, vélin rigide, dos à nerfs, pièce de titre cerise [Rel. de l'époque], un mors inférieur fendu. titre-frontispice gravé d'après Goerée, CCVIII pp., 317 pp., 5 planches hors texte (4 en dépliant), dont un tableau généalogique, ff. 107-108 et 109-110 remontés et rognés court. Brunet IV, 1203. Hage Chahine, 3949. Première édition française, donnée par David Durand, du De Religione Mohammedica, parue d'abord en 1705, puis rééditée en 1717 dans une version augmentée. L'orientaliste néerlandais Adriaan Reland (1676-1718) eut des centres d'intérêt très divers, voire un peu éclatés, mais cette présentation de la religion musulmane, la première à s'appuyer sur des sources proprement islamique, forme le plus important de ses ouvrages.

REMY (Jules-Achille)

Champignons et truffes

Paris, Librairie agricole de la Maison rustique, 1861, in-12, broché. 2 ff. n. ch., 173 pp., un f. n. ch. de table des planches, 12 planches hors texte en chromolithographie, sous serpentes. Bitting 393. Vicaire 737. Le chapitre V est consacré aux "Mets dont les champignons comestibles sont la base" ; dans le chapitre XI, intitulé "Préparation et conservation des truffes", on trouvera différentes recettes qui se recommandent à l'attention des gastronomes (Vicaire). Naturaliste et voyageur, Jules-Achille Rémy (1826-1893) était revenu en France en 1868, se fixant à Louvercy, sa ville natale, où il se maria et ne s'occupa plus que de travaux sur la faune et la flore, après avoir parcouru la moitié du monde connu.

RENARD

Considérations médico-légales sur la manière de procéder à l'ouverture des cadavres, et spécialement dans les cas de visites judiciaires;

présentées et soutenues à la Faculté de Médecine de Paris, le 26 janvier 1814. Paris, Imprimerie de Didot jeune, 1814, in-4 de 1 f.n.ch. et 34 pp., dérelié. Édition originale. Renard était l'élève de François Chaussier, lequel a fourni à plusieurs de ses étudiants ses propres travaux afin que ceux-ci les utilisent comme thèses. Ces travaux ont été rassemblés dans un ouvrage publié en 1819.

RENAUD (François-Augustin)

Du Rôle de la science dans l'art musical

Paris, Haton, 1872, in-8 de 16 pp., br., couv. bleue impr., mouillure marginale. Édition originale.

RENAUDOT

Alger.

Tableau du Royaume, de la ville d'Alger et de ses environs; état de son commerce, de ses forces de terre et de mer… Seconde édition revue et corrigée. Paris, P. Mongie Aîné, 1830, in-8, br., couv. beige impr., non rogné, rousseurs éparses. 12 pp. (cat. libr. Mongie), 2 ff.n.ch., 182 pp., 1 f.n.ch., vue d'Alger dépliante en frontispice, 5 planches et une carte dépliante des environs d'Alger hors texte. Gay 954 et Tailliart 1601 ne citent que la 4e édition. Playfair 404.

RENGGER Y LOMPCHAMP

Ensayo historico sobre la revolucion del Paraguay,

y el Gobierno dictatorio del doctor Francia, por los SS. Rengger y Lompchamp, doctores en medecina y miembros de la Sociedad Helvetica de Ciencias naturales, traducido al castellano por D.J.C. Pagès... Paris, Imprenta de Moreau, 1828, in-12, basane racinée, dos lisse orné [Rel. de l'époque], très restaurée, pet. mouill. marg. en début de vol., qqs rouss. xxxii et 309 pp. Sabin 69612. Palau 261106. Première édition en espagnol, publiée un an après l'édition originale française. Johann Rudolph Rengger (1795-1832), médecin et naturaliste suisse, avait effectué un voyage d'étude en Amérique du Sud et au Paraguay avec Marcelin Longchamp. Après avoir croisé Humboldt et Bonpland à Buenos Aires, les deux voyageurs allaient être retenus huit ans au pays du dictateur José Gaspar Rodriguez de Francia, séjour dont ils allaient tirer, entre autres, de précieuses observations sur la situation économique et politique. "Long detained by Francia, these trained observers recorded trustworthy observations that are a major source for the Francia regime" (Griffin p. 574). Ex-libris Colleccion Monclau.

RENIER (Léon)

Premier rapport adressé à M. le ministre de l'Instruction publique et des cultes,

par M. Léon Renier, sous-bibliothécaire à la Sorbonne, chargé d'une mission scientifique en Algérie. Extrait des Archives des missions scientifiques. [Paris], Imprimerie impériale, 1853, in-8, demi-chagrin marine, dos lisse orné de filets et de guirlandes d'oves dorés [Rel. de l'époque]. 24 pp., une planche lithographiée en dépliant. Absent de Tailliart. Rare. Le philologue Charles-Alphonse-Léon Renier (1809-1885) fut chargé en 1850-1852, de recueillir les inscriptions romaines de l'Algérie. Relié avec trois opuscules du même auteur : I. Rapports adressés à M. le ministre de l'Instruction publique et des cultes par M. Léon Renier (...). Paris, Imprimerie Nationale, 1852, [2] ff. n. ch., 59 pp. Tailliart, 1408. - II. Sur quelques inscriptions latines récemment exposées dans la Salle du Zodiaque de la Bibliothèque impériale (extrait du Bulletin des sociétés savantes - juillet 1855). Paris, imprimerie de Paul Dupont, s.d. [1855], 12 pp. - III. Sur quelques inscriptions des villes de Thagaste et de Madaure (extrait de la Revue archéologique, XIVe année). Paris, A. Leleux, 1857, 16 pp.

RENOUARD (G.)

L'Ouest Africain et les Missions Catholiques. Congo et Oubanghi

Paris, H. Oudin, s.d. (vers 1910), in-4, demi-chagrin rouge, dos orné, fer de l'Institution des Chartreux à Lyon sur la premier plat [Rel. de l'époque]. Portrait-frontispice de Mgr. Augouard, 3 ff.n.ch., pp. [vii] à viii, 320 pp., nombreuses reproductions photographiques et cartes. Bon exemplaire.

RENOUARD DE BUSSIERRE (Léon)

Voyage en Russie:

lettres écrites en 1829. Paris-Strasbourg, F. G. Levrault, 1831, in-8, demi-veau blond, pièce de titre de chagr. noir [Rel. moderne], accroc réparé dans le blanc du titre. 3 ff.n.ch., 316 pp., 2 plans lithogr. repl. de Saint-Petersbourg et de Moscou Quérard VIII 538 (Ce voyage renferme un grand nombre de données exactes. Édition originale de ce rare ouvrage sur la Russie au début du XIXe siècle.

RENY (E.)

Monographie générale du cadastre en Indochine

Montreuil-sous-Bois, Imprimerie de la Seine, 1931, in-4, broché. 2 ff.n.ch., pp. 5-120. Un des fascicules publiés à l'occasion de l'Exposition coloniale internationale de 1931.

REQUIN (Pierre-Henri)

L'Imprimerie à Avignon en 1444

Paris, Alphonse Picard, 1890, in-8, demi-chagrin noir, dos lisse orné de filets dorés, couverture conservée [Rel. moderne], bon exemplaire dans une reliure de Laurenchet. 20 pp., avec une planche. Edition originale (l'opuscule sera réédité en 1891 avec un nouveau titre, Origines de l'imprimerie en France). Les débuts de la typographie et l'histoire de sa Provence natale furent les deux seules passions de cet étrange prêtre que fut l'abbé Requin (1851-1917), très vite déchargé de toute cura animarum pour pouvoir se consacrer à ses recherches érudites. Et c'est en dépouillant les archives notariales d'Avignon dans un tout autre dessein, qu'il mit au jour des passages de 1444-1446 relatifs à un "ars scribendi artificialiter" qui furent interprétés comme de tout premiers essais typographiques, devançant Mayence et Strasbourg. Une vive discussion s'ensuivit, mais les spécialistes sont par la suite demeurés sceptiques sur la réalité concrète d'un véritable matériel typographique mobile à cette date, préférant interpréter les textes relevés par Requin comme se référant à une technique développée d'estampillage, et non d'imprimerie à proprement parler. Cf. Pansier (P.) : Histoire du livre et de l'imprimerie à Avignon du XIVe au XVIe siècle (Avignon, 1922, I, pp. 161 sqq.).

REUILLY (Baron Jean de)

Voyage en Crimée et sur les bords de la Mer Noire,

pendant l'année 1803; Suivi d'un Mémoire sur le Commerce de cette Mer, et de Notes sur les principaux Ports commerçans. Dédié à Sa Majesté l'Empereur et Roi. Paris, Bossange, 1806, in-8, cart. papier vert [Rel. de l'époque], accrocs aux coiffes, coins ém. 4 ff.n.ch., xix et 302 pp., 1 f.n.ch. d'errata, 3 tableaux hors texte dépliants, 6 jolies vignettes dessinées et gravées par J. Duplessi-Bertaux, et 5 planches hors texte par Tardieu: 1 plan de Sébastopol dépliant, 1 grande carte repliée et 3 planches de médailles, monnaies et bas-relief. Atabey 1034. Manque à Blackmer. Aucun exemplaire au NUC. Édition originale, fort rare. En février 1803, le baron de Reuilly (1780-1810) suivit à Odessa le duc de Richelieu qui venait d'être nommé gouverneur de cette ville ; il visita ainsi la Russie méridionale, surtout la Crimée, et pénétra dans la mer d'Azof dont il reconnut les côtes occidentales. Reuilly correspondait avec le grand naturaliste allemand Peter Simon Pallas qui l'honorait de son amitié et le guidait dans ses explorations. Les pp. 233 à 240 contiennent l'Itinéraire tracé par M. Pallas pour tous les endroits remarquables de la Crimée. "In this important work Reuilly describes the Crimea prior to the Russian conquest. Pallas, resident in the Crimea until 1810, also contributed to the work. Reuilly himself translated Pallas' description of Tibet into French in 1808" [Leonora Navari].