Effectuer une recherche précise :

4739 résultats

[BORDEAUX]

Recueil des ouvrages du Musée de Bordeaux,

dédié à la Reine. Année 1787. Bordeaux, Michel Racle, 1787, in-8 de 428 pp., 1 f.n.ch. et 1 f. blanc, br., couv. papier à la colle bleu, dos rest., plats lég. frottés. Brockett, 3280 et Tissandier, 18: donnent pour la première édition de la relation de Darbelet: "Bordeaux, 1784". Pour Sicard, voir: Quérard, IX, 127. Rare et précieux recueil imprimé à petit nombre sur beau papier vergé bleu. Épître dédicatoire à la reine. Cinq pièces concernent l'aérostation: - Relation de deux voyages aériens, faits à Bordeaux, les 16 Juin et 26 Juillet 1784, par MM. Darbelet, Desgranges et Chalifour, de Bordeaux, pp. 112 à 147. - Lettre de Montgolfier, datée Annonay, 30 Octobre 1784, commentant la lecture du précédent mémoire, pp. 148-150. - Lettre non signée demandant des détails sur l'expérience de Bordeaux, pp. 151-153. - La Navigation aérienne. Ode. Par M. l'abbé Hollier, pp. 210-214. - Vers aux voyageurs aériens de Bordeaux, par M. D***, associé, pp. 215-216. Deux autres pièces sont des travaux de l'abbé Sicard (1742-1822), célèbre éducateur des sourds-muets: - Essai sur l'art d'instruire les sourds et muets de naissance, pp. 27 à 62. Cité par Quérard sous ce titre: "Mémoire sur l'art d'instruire les sourds-muets de naissance, Bordeaux, 1789, in-8. Extrait du recueil du Musée de Bordeaux". La version imprimée dans ce Recueil semble donc être la toute première de ce texte. - Exposition de la méthode tachygraphique, ou l'art d'écrire aussi vite que la parole, pp. 97-111. Texte non cité par Quérard. Une autre étude concerne la météorologie: - Théorie des vents, par Mr. le chevalier de La Coudraye, pp. 62 à 96. Pour le reste, il s'agit de compositions poétiques en tous genres, fables (nombreuses), odelettes, hymnes, allégories, réflexions sur la peinture, "Epître à un amateur de logogriphes", Ode sur la mort de J.J. Rousseau, etc. Bon exemplaire en brochure d'époque.

[BORDIER]

Moulin à vent à ailes horizontales,

tournant à tout vent ; inventé par le Sr. Bordier, menuisier-mécanicien, Passage des Quinze-Vingts, rue Saint-Honoré, n° 265, à Paris. Souscription. S.l. [Paris], s.d. [1822], in-8, broché sous couverture d'attente de papier bleu. 6 pp., un f. vierge, 15 pp., une planche dépliante. Un seul exemplaire au CCF (Bibliothèque de Port-Royal). Bordier prit en 1822 un brevet de dix ans pour l'exploitation de son procédé de moulin horizontal, mais en fait il se contenta d'apporter d'heureuses modifications à des procédés déjà mis au point. Les expériences réalisées ne furent pas concluantes, comme pour d'autres projets du même genre, et le moulin vertical demeura la norme.

[BORÉ (Eugène])]

Eugène Boré,

XVe supérieur général de la congrégation de la Mission. Notice biographique suivie d'extraits de son journal et de sa correspondance. Paris, Adolphe Josse, 1879, in-8, demi-chagrin vert foncé, dos à nerfs, caissons de filets et initiales à froid en pied, tranches mouchetés [Rel. de l'époque], tranches piquées. Portrait lithographié en frontispice, 2 ff.n.ch., 372 pp. "Dictionnaire de Biographie Française", VI, 1090. Voir Röhricht p. 396. Pas dans Blackmer et Atabey. Édition originale. Eugène Boré (1809-1878), missionnaire et orientaliste, fut disciple de Lamennais. "Il apprit l'arabe, le turc, le persan, l'arménien, l'hébreu, le syriaque et fut chargé, en 1837, d'une mission scientifique en Perse". "A Ispahan, tout en se livrant à des recherches historiques et archéologiques, il fonda et dirigea lui-même une école et s'occupa d'oeuvres de charité. Rentré en France après un voyage en Mésopotamie, il fut sur le point d'être nommé consul à Jérusalem, mais on l'écarta finalement, par crainte de ses initiatives religieuses. Il alla alors à Constantinople, où il enseigna au collège des Lazaristes et où il publia, en turc et en arménien, des opuscules religieux. Entre temps, il fit plusieurs voyages scientifiques, en particulier en Syrie et à Jérusalem. C'est alors qu'il signala le danger de la mainmise des Russes sur les Lieux saints ; de là vinrent en partie les revendications françaises qui devaient être l'une des causes de la guerre de Crimée". Ordonné prêtre à Constantinople en 1850, Boré "fut nommé supérieur du collège de Bébek, à Constantinople, auquel il donna une grande impulsion. Pendant une quinzaine d'années, il fit rayonner, en Turquie et dans le Levant, l'influence catholique et française". Il a publié de nombreux articles sur ses recherches en Orient, quelques-uns réunis en volume. Cf. Dict. de biogr. française.

[BOSNIE - HERZEGOVINE]

Voyage en Bosnie et en Herzégovine.

Notes. S.l., [1892], in-4 de 23 pp. avec un simple titre de départ, texte autographié, br. Joint: Reunion des Chefs de Service des Chemins de fer Français. Voyage en Bosnie, Herzégovine et Dalmatie. Mai-Juin 1892. in-4, 12 pp. de texte autographié,1 carte (itinéraire) et 1 figure dans le texte (plan des restes de l'ancien Palais de Dioclétien). Très rare.

[BOUCHERIE]

Arrest

… qui commet et subroge le sieur Albert, Lieutenant général de Police, pour, au lieu et place du sieur le Noir, tenir la main à l'exécution des Arrêts et Règlements concernant l'établissement des Boucheries dans la Banlieue. Du 31 mai 1775. Paris, Imprimerie Royale, 1775, in-4 de 3 pp., dérel.

[BOUCHERIE]

Arrest … qui fixe les sommes à payer … en sus des droits de Courtier-Jaugeurs, Inspecteurs aux Boucheries et aux Boissons.

Du 3 Juillet 1772. Paris, Simon, 1772, in-4 de 4 pp., dérel.

[BOULANGERIE. - AVIGNON]

Nouveau tarif pour trouver le prix des trois qualités de pain ;

imprimé sous le Consulat d'illustres & magnifiques seigneurs MM. Louis marquis de Conceyl (...) ; César Hugue, & Jean-Baptiste Deleutre. Etant assesseur noble & illustre personne Joachim-André-François de Spinardy (..). Avignon, Joseph Bléry, 1780, in-4, dérelié. 7 pp. Un seul exemplaire au CCF (Marseille). Notre exemplaire porte la mention manuscrite Gérardin fecit, comme l'unique signalé par le CCF : peut-être est-ce là le nom du rédacteur du tarif ..

[BOULANGERIE]

Tariffe de ce que doivent peser les trois espèces de pain des boulangers,

tant en paste que cuit, selon le prix des bleds. Aix, Charles David, 1668, placard in-folio (41 x 31 cm), en feuille, bords un peu ébarbés, petit manque de papier à un pli. Très rare, en raison de la date précoce (les autres placards de ce genre se rencontrent surtout pour le XVIIIe siècle). Les trois espèces de pains sont le pain blanc, le pain méjan et le pain brun, tous strictement réglementés par les Ordonnances en relation avec la fixation du prix des blés.

[BOULENGER DE RIVERY (Claude François Félix)]

Mélange littéraire,

ou Remarques sur quelques ouvrages nouveaux. Berlin, [Paris, Duchesnes?], 1752, in-12 de 1 f. bl., 238 pp., 1 f. bl., veau fauve, armes dorées au centre, dos à nerfs orné de motifs dorés, pièce de titre, [Rel. de l'époque], lég. rest. Quérard, I, 459. Conlon, 52:469. Pas dans Brunet. Édition originale. Parue l'année précédente sous le titre Lettres d'une société. Comptes rendus de livres ou de pièces nouvellement apparus, l'Esprit des lois, le supplément au Dictionnaire de Moreri, la Pipe cassée, Poème poissard…, rédigés également par Joseph Landon et Pierre Henri Larcher. On y traite de Momus philosophe, ouvrage de Boulenger de Rivery paru en 1750. Bon exemplaire aux armes de Louis-Hyacinthe Boyer de Crémille (1700-1768), ministre de la guerre en 1758.

[BOULET]

Histoire de l'empire des Cherifs en Afrique,

sa description Geographique & Historique; la Relation de la prise d'Oran, par Philippe V. Roy d'Espagne, avec l'abrégé de la vie de Monsieur de Santa-Crux, cy-devant Ambassadeur en France, & Gouverneur d'Oran, depuis la prise de cette Ville. Paris, Prault, 1733, 2 parties en 1 vol. petit in-8, bas. brune mouch., dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, tr. rouges [Rel. de l'époque], rest., réparation dans la partie sup. de la p. 353-354 et à une carte. 1) 2 ff.n.ch., 354 pp., 2 cartes hors texte dépliantes: "Empire des Cherifs en Afrique par J.B. Nolin" et "Plan de la place d'Oran et ses Environs où sont Compris les Châteaux de sa Dependance". - 2) Titre, 162 pp. et 9 ff.n.ch. pour la table, le privilège et le catalogue. Cette seconde partie comporte un titre particulier: "Description geographique et historique des royaumes et provinces qui composent l'empire des Cherifs". Gay 412. Playfair 356. Tailliart 1454. Conlon 33:326. Édition originale, rare. Bon exemplaire.

[BOUREAU-DESLANDES (André-François)]

Essay sur la marine et sur le commerce

S.l., 1743, in-8 de 176 pp., veau marbré, dos lisse orné à la grotesque, pièce de titre rouge, tranches rouges [Rel. de l'époque], rest. Polak 1130. Édition originale. L'auteur présente un abrégé de l'histoire de la marine, depuis les débuts de la navigation jusqu'au règne de Louis XIV. La quatrième partie surtout contient des détails sur l'Amérique: voyages de Thomas Gage, Jean de Bethencourt, Jean de Laet ; mais aussi un long passage sur l'importance économique d'Ormus. Né à Pondichéry en 1690, mort à Paris en 1757, Boureau-Deslandes était commissaire général de la marine à Rochefort et à Brest. Littérateur fécond, il écrivit de nombreux ouvrages sur les sujets les plus divers: poésie, voyages, mœurs, histoire naturelle et marine. Il donna notamment, en 1748, un Essai sur la marine des Anciens puis, en 1752, une Lettre critique sur l'Histoire navale d'Angleterre. Ex-libris manuscrit ancien sur la page de titre. Bon exemplaire.

[BOURGUIGNON D'HERBIGNY (Pierre-François-Xavier)]

Paris port de mer ;

par l'auteur de la Revue politique de l'Europe en 1825. Paris, marchands de nouveautés, janvier 1826, in-8, dérelié. 83 pp. Absent de Polak. Sur le projet de faire communiquer Paris et la Manche par un canal, et de faire de la capitale française la rivale de Londres au niveau commercial. Pierre-François-Xavier Bourguignon d'Herbigny (1772-1846) fut un polygraphe ombrageux et passablement misanthrope que seul son attachement à la légitimité put un moment faire distinguer.

[BOUSSOLES]

Extrait des registres de l'Académie royale de marine

Brest, Imprimerie de R. Malassis, s.d. [1771], in-4, en feuille. 4 pp. Compte rendu d'expériences faites pour vérifier les variations induites par l'action réciproque de deux boussoles embarquées. Il faut se rappeler que l'usage voulait qu'on plaçât deux boussoles dans les habitacles des navires, sans égard aux perturbations liées à l'action des aimants l'un sur l'autre. C'est l'hydrographe Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d'Après de Mannevillette (1707-1780) qui avait signalé cette particularité à l'Académie de marine.

[BOÎTE COMMÉMORATIVE - WELLINGTON]

The battles of the British Army in Portugal, Spain and France.

From the year 1808 to 1814. Under the command of the Englands great Captain Arthur Duke of Wellington. London, Edited, published and sold by Edwd Orme, 1812, boîte circulaire de 8,2 cm de diamètre, charnière et double fermoir, mention « record of British valour », en lettres dorées sur le couvercle. La boîte contient un boîtier métallique (portrait de Wellington en relief sur la face supérieure) qui renferme treize disques en papier fort, chacun consacré à une bataille: au recto figure une lithographie coloriée qui évoque la bataille, au verso un descriptif en anglais. Étonnante boîte commémorative des batailles du Duc de Wellington (contre Bonaparte, Soult, Masséna…). Particulièrement bien conservée dans son boîtier d'origine.

[BOÎTE-COFFRET]

[Boîte à livres]

S.l. [Lyon?], s.d. [première moitié du XVIIIe siècle], in-8 (21 x 14 x 5 cm), maroquin fauve, large encadrement de filets et guirlandes dorés avec entre-deux géométrique sur les plats, côtés ornés d'encadrements dorés, serrure de cuivre [Rel. de l'époque]. Rare exemplaire de ces boîtes à la riche ornementation destinées à contenir des ouvrages nécessitant une protection.

[BRESIL - GRAVURE]

La Ciudad de S. Salvador, Capital del Brasil Portugues a la Playa de Todos los Santos en la America.

Gravure en noir (47 x 35 cm), dans un encadrement moderne (77 x 67 cm). Fin du XVIIIème siècle. . Superbe gravure montrant, vue de la mer, l'ancienne capitale du Brésil. Cartouche avec les noms des principaux édifices et lieux.

[BRESIL]

Le Brésil, ses richesses naturelles, ses industries

Paris, Aillaud et Cie, 1909-1910, 2 vol. in-8, br., couv. impr. 1) Faux-titre, titre, 404 pp., 1 carte dépl. en couleur et 6 tableaux h.t. - 2) 416 pp. et 6 planches en couleur h.t. Dans chaque vol., de nombreuses photographies dans le texte. Édition originale française de cette importante étude publiée par le Centre industriel du Brésil à l'initiative du ministre de l'Industrie en 1905, Lauro Muller: elle traite dans le premier volume de l'industrie extractive, et dans le second, de l'industrie agricole, des transports et des postes et de l'industrie manufacturière.

[BRESIL]

Rio de Janeiro

S.l. , N. Viggiani, s.d. [vers 1920], petit in-4 oblong (24 x 34 cm), broché sous couverture grise à ruban, titre sur la première couverture . un f. liminaire de publicité pour la Banque française et italienne pour l'Amérique du sud [Sudameris, créée en 1910 par Paribas et la BCI], et 12 ff. n. ch. sous serpentes, regroupant 24 reproductions photographiques : 1. Panorama de Botafogo. - 2. Jardin botanique. - 3. Avenue Rio Branco.- 4. Partie de Sta Thereza. - 5. Avenue Rio Branco. - 6. Le Corcovado. - 7. Viaduc de Lapa. - 8. Boa vista. - 9. Une partie de l'Avenue atlantique. - 10. Avenue de Mangue. - 11. Bibliothèque nationale. - 12. Rue Paysandù. - 13. Avenue Augusto Severo. -) 14. Vue depuis Curvello. - 15. Hôtel Rio Palacio. - 16. Baie de Botafogo. - 17. Plage de Gloria. - 18. Ferme de Boa vista. - 19. Place Tiradentes. - 20. Jardin de Botafogo.- 21. Station du funiculaire du Pain de Sucre. -23. Quais du port. - 24. Pain de sucre.

[BREVET]

Patente d'ivrogne

S.l., s.d. [vers 1840], in-4, en feuille. 2 ff.n.ch. dont 1 blanc, bois gravé en-tête représentant Bacchus. Il s'agit d'un brevet satirique, sur le modèle de la plus classique "patente de gourmand", décerné par Ivrognico, Silène et Gueule-au-Vinaux nouveaux membres de la "Confrérie des amis du jus de la treille", aux conditions d'admission assez drastiques (il faut quand même manifester "l'inappréciable habitude de s'enivrer au moins vingt fois par mois, non compris les dimanches et les fêtes majeures et mineures" (c'est-à-dire au moins une fois par jour ...).

[BRIDGES (Milton Arlanden)]

Le Petit physicien,

ou Recueil d'expériences tirées de la physique, pour l'amusement d'une société. Avec 21 figures gravées. Paris et Lille, Delarue ; Castiaux, s.d. [vers 1820], in-16, broché sous couverture imprimée. titre, pp. chiffrées 15-100, avec un frontispice en couleurs et 20 figures en noir dans le texte. L'attribution est celle des bibliothèques américaines. Au CCF, exemplaires seulement à Lille. L'ouvrage fait partie d'une petite collection de vulgarisation dans laquelle on trouve des manuels servant à présenter des "tours" en société, et spécialement dans les salons : Les Tours de cartes les plus amusans ; Le Petit escamoteur ; Le Petit magicien, etc. Ce genre de démonstrations faisait en effet partie des divertissements très souvent offerts dans le cadre de la sociabilité retrouvée de la Restauration.

[BRILLAT-SAVARIN (Jean Anthelme)]

Physiologie du goût,

ou méditations de gastronomie transcendante; ouvrage théorique, historique et à l'ordre du jour, dédié aux Gastronomes parisiens par un professeur, membre de plusieurs sociétés littéraires et savantes. Troisième édition. Paris, A. Sautelet et Cie, Alexandre Menier, 1829, 2 vol. in-8, demi-veau vert bronze, dos à faux-nerfs ornés de motifs dorés et à froid, tranches cailloutées [Rel. de l'époque, Bibolet], qqs rouss. 1)2 ff.n.ch., 401 pp. - 2) 2 ff.n.ch. 432 pp. Vicaire, 117. Oberlé, Fastes, 148. Première édition illustrée de ce grand classique de la cuisine du XIXe s. Chaque tome est précédé d'un frontispice lithographié par Monnier. Cet ouvrage, le plus beau fleuron de la littérature gastronomique française, a été imprimé aux frais de l'auteur à 500 exemplaires seulement et mis dans le commerce dès décembre 1825. Brillat-Savarin n'a pas joui du succès de son livre, car il est mort à peine deux mois après la mise en vente, le 2 février 1826, sans savoir que sa Physiologie allait devenir "le" classique d'un nouveau genre de littérature gastronomique. Il est, avec Grimod de la Reynière, celui qui a le plus sérieusement "médité" sur l'art "transcendantal" du bien-manger. Très bel exemplaire, malgré quelques menues piqûres, dans une reliure de l'époque signée de Bibolet, élève de Simier, qui travailla notamment pour Talleyrand. Il mourut en 1845.

[BRION DE LA TOUR (Louis)]

Du Partage de la peau de l'ours,

ou Lettres à l'auteur du Rêve politique sur le partage de l'Empire Ottoman : et à l'auteur des Considérations sur la guerre actuelle des Turcs [Volney]. Par M. B. D. L. T., ingénieur-géographe du Roi. Belgrade, et se trouve à Paris, Cussac, 1788, in-8, dérelié, tranches rouges. Titre, 49 pp. Dans le contexte de la dernière guerre opposant la Russie et l'Empire ottoman (1787-1788) avaient fleuri les projets intéressés et plus ou moins utopiques pariant sur la définitive dissolution de l'Empire, et le partage de ses possessions d'Europe par les puissances. Le géographe Louis Brion de la Tour (1743-1803) y va également de son petit projet ; ce qui est à noter, c'est que tous les intervenants parlent déjà de la part que la France pourrait obtenir en se réservant l'Égypte. L'expédition d'Orient sous le Directoire aura de toutes façons des racines anciennes dans l'opinion publique, et il est intéressant d'en noter les manifestations.

[BRISTOL - DESSIN]

Plan von den Meer Hafen Bristol in Nord America.

Beau plan XVIIIe siècle au lavis (66 x 46 cm) montrant la ville de Bristol et ses remparts, bordée par la Mare Virgineum, la Mare Canadense et l'Acadia Insola cette ville est certainement située dans le Rhode Island. Dans le bas, profil des remparts et cartouche pour la légende signée Coetz Ca…. .

[BROMME (Traugott)]

Louisiana. Ein Taschenbuch

für Auswanderer und Freunde der Länder und Völkerkunde. Baltimore [Leipzig], Verlag von C. Scheld und Co, 1837, gr. in-12 (10,8 x 19,4 cm), cartonnage muet de l'époque, dos lisse, étiquette de collection, dos en partie cassé, fortes rousseurs. 2 ff.n.ch., iv (mal chiffrée iii), 54 pp., 1 f. bl. Engelmann, I, p. 206. Sabin, 8207. Pas dans Howes. Édition originale. Les ouvrages de Bromme, fondés sur des voyages récents, constituaient la plus importante source d'information pour les aspirants émigrants européens. Il fit des éditions séparées par régions ou états, comme c'est le cas ici pour la Louisiane. Imprimé en caractères gothiques. Étiquette de la "Freud'sche Bibliothek", avec n° manuscrit. Cachet Oscar Messerly sur le F. de titre et une page.

[BRUMOY (le Père)]

Histoire de Tamerlan,

empereur des Mogols et conquérant de l’Asie. Paris, Hippolyte-Louis Guérin, Jacques Guérin, 1739, 2 vol. in-12, veau fauve marbré, dos à nerfs ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et havane [Rel. de l’époque], rest., qqs rousseurs, restauration papier sur les pages de titre. 1) 2 ff.n.ch., XXXVIII et 298 pp. – 2) 2 ff.n.ch., 392 pp., 2 ff.n.ch. Cordier, Bibl. Sinica, 2772. Chadenat, 912. Barbier, II, 736 d. Brunet, Table, 28267. Première édition. L’épître au comte de Maurepas est signée Margat, membre de la Compagnie de Jésus, et précise que celui-ci était missionnaire à Saint-Domingue. Mais Barbier et Cordier indiquent que l’ouvrage a été publié par le Père Brumoy. Tamerlan (ou Timour-Leng) naquit en 1336 dans le Djaggathaï, à Kech, près de Samarcande, et descendait de Gengis Khan par les femmes. En 1360, il succéda à son oncle Séif-Eddin comme prince de Kech et chef de la tribu de Berlas, sous la suzeraineté de Toglouk-Timour, khan du Djaggathaï. Après la mort de ce dernier (1363), il s’empara de cette région et se fit proclamer khan lui-même (1370). Il se livra alors à une série de conquêtes à travers l’Asie : il envahit la Perse ainsi que les provinces au nord de ce pays, s’avança jusqu’à la steppe des Kirghiz (1390), puis tourna ses armes vers le sud de la Russie, pilla et ruina Azov, avant de se diriger vers l’Inde. En 1398, il passa le Sind, livra bataille à Mahomet IV sous les murs de Delhi, se rendit maître de cette ville, puis de tout l’Hindoustan. Il revint ensuite vers l’ouest, enleva la Syrie au sultan d’Égypte (1400), se dirigea de là sur Bagdad qu’il détruisit, puis entra en lutte avec les Ottomans, remporta sur Bajazet la sanglante victoire d’Ancyre (1402), et fit le sultan prisonnier. Sans se donner le temps d’affermir son pouvoir en Asie Mineure, il se tourna vers l’Orient et marcha contre la Chine (1404) à la tête de plus de 200000 hommes, et mourut en route à Otrar, dans le khanat de Khokand, en 1405. Intéressante biographie du célèbre conquérant .

[BRUMOY (le Père)]

Histoire de Tamerlan,

empereur des Mogols et conquérant de l’Asie. Paris, Hippolyte-Louis Guérin, Jacques Guérin, 1739, 2 vol. in-12, demi veau blond marbré à coins parchemin vert, plats papier à la colle rose, dos lisse orné de roulettes et fleurons, pièce de titre en maroquin rouge, caisson de tomaison peint [Rel. de l’époque], qqs rousseurs, . 1) 2 ff.n.ch., XXXVIII et 298 pp. – 2) 2 ff.n.ch., 392 pp., 2 ff.n.ch. Cordier, Bibl. Sinica, 2772. Chadenat, 912. Barbier, II, 736 d. Brunet, Table, 28267. Première édition. L’épître au comte de Maurepas est signée Margat, membre de la Compagnie de Jésus, et précise que celui-ci était missionnaire à Saint-Domingue. Mais Barbier et Cordier indiquent que l’ouvrage a été publié par le Père Brumoy. Tamerlan (ou Timour-Leng) naquit en 1336 dans le Djaggathaï, à Kech, près de Samarcande, et descendait de Gengis Khan par les femmes. En 1360, il succéda à son oncle Séif-Eddin comme prince de Kech et chef de la tribu de Berlas, sous la suzeraineté de Toglouk-Timour, khan du Djaggathaï. Après la mort de ce dernier (1363), il s’empara de cette région et se fit proclamer khan lui-même (1370). Il se livra alors à une série de conquêtes à travers l’Asie : il envahit la Perse ainsi que les provinces au nord de ce pays, s’avança jusqu’à la steppe des Kirghiz (1390), puis tourna ses armes vers le sud de la Russie, pilla et ruina Azov, avant de se diriger vers l’Inde. En 1398, il passa le Sind, livra bataille à Mahomet IV sous les murs de Delhi, se rendit maître de cette ville, puis de tout l’Hindoustan. Il revint ensuite vers l’ouest, enleva la Syrie au sultan d’Égypte (1400), se dirigea de là sur Bagdad qu’il détruisit, puis entra en lutte avec les Ottomans, remporta sur Bajazet la sanglante victoire d’Ancyre (1402), et fit le sultan prisonnier. Sans se donner le temps d’affermir son pouvoir en Asie Mineure, il se tourna vers l’Orient et marcha contre la Chine (1404) à la tête de plus de 200000 hommes, et mourut en route à Otrar, dans le khanat de Khokand, en 1405. Intéressante biographie du célèbre conquérant .

[BRUNE]

Assassinat du maréchal Brune,

suivi du Procès de Guindon-Roquefort. 1815. Avignon, Imprimerie Jacquet, 1847, in-8 de 31 pp., demi-veau acajou, dos lisse orné (très frotté), [Rel. de l'époque], cassée (1 Pièce du recueil en a été extraite), quelques piqûres. Édition originale. Extrait de la Gazette des tribunaux du 9 et 15 mai 1840. Le maréchal Brune, resté républicain après la défaite de 1815, avait été assassiné par des émeutiers, prétendument royalistes, à Avignon. Sa veuve avait réclamé justice pendant des années. Reliés à la suite: - Lettre de M. Madier de Montjau, […] à M. Pasquier, […] du 5 juin 1820. Paris, Corréard, 1820, 26 pp., 1 f. bl. Édition originale. - BRISSOT-THIVARS (Louis-Saturnin). Rappel des bannis. Bruxelles, Chez Lecharlier, 1818, 2 ff.n.ch., 92 pp. Quérard, I, 521. Édition originale. "Brochure qui fit arrêter son auteur et le fit mettre en jugement" (Quérard).

[BRYANT (James Churchill)]

Incwadi Yokubala

Port Natal, Printed at the American Mission Press, 1849, in-12, broché, couv. toile bise souple, étiquette manuscrite sur le premier plat. 48 pp. Rarissime manuel d'arithmétique en langue zoulou en 26 leçons. L'auteur, de son vrai nom James Churchill (1812-1850), était missionnaire américain en Afrique du Sud. Très bon exemplaire, en partie non coupé.

[BRÉSIL- DESSIN]

"Habitation de M. Maulaz près Morquemade au Brésil."

Dessin au lavis d'encre de Chine (38 x 22 cm), signé H. 1831. . Très joli dessin montrant les 3 bâtiments de l'habitation, au fond d'une vallée et, au premier plan, une luxuriante végétation très finement dessinée révélant un grand nombre d'espèces différentes.

[BRÉSIL]

[Ensemble de cinq thèses de médecine]

Paris, Didot le Jeune [ou :] Rignoux, 1833-1840, 5 vol. in-4, déreliés. Regroupe 5 thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires de l'État de Bahia : I. DA SILVA MAIA (Emilio Joaquim). Essai sur les dangers de l'allaitement par les nourrices (19 août 1833, vj pp., pp. 7-19). Emilio Da Silva Maia (1808-1859) fut un des fondateurs de l'Institut géographique du Brésil. II. FERREIRA FRANCA (Eduardo). Essai sur l'influence des alimens et des boissons sur le moral de l'homme (1er août 1834, 43 pp.). Eduardo Ferreira Franca (1809-1857) se lança dans une carrière politique à son retour au Brésil. Il fut aussi un des pionniers des études de psychologie dans son pays. III. GONSALVES (Cassiano Manoel). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 20 août 1839 (23 pp.). IV. AZEVEDO (José Olympio d'). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 13 avril 1840 (30 pp.). V. FERREIRA FRANCA (Antonio). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 14 mai 1840 (26 pp.). Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM sauf pour II et V.

[BRÉSIL]

[Ensemble de deux thèses de médecine]

Paris, Imprimerie de Didot le Jeune, 1828-1831, 2 vol. in-4, déreliés. Regroupe 2 thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires de Rio de Janeiro : I. CARVALHO (Joao José de). De l'Influence du sang sur la production des maladies ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 27 juin 1828, pour obtenir le grade de docteur en médecine (26 pp.). Carvalho (1806-1867) devint ensuite professeur de matière médicale et de pharmacie à la Faculté de Rio. II. FREIRE ALLEMAO E CYSNEIRO (Francisco). Dissertation sur le goître ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 10 décembre 1831, pour obtenir le grade de docteur en médecine (vj pp., pp. 7-47). Francisco Freire Allemao (1797-1874), élève de Jean-Baptiste Dumas, se fit un nom au Brésil comme botaniste. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM.

[BRÉSIL]

[Ensemble de neuf thèses de médecine]

Paris, Didot le Jeune [ou :] Rignoux, 1828-1843, 9 vol. in-4, déreliés. Regroupe neuf thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires de divers Etats de l'Empire du Brésil : I. MARTINS DA CRUZ JOBIM (José). Dissertation sur la vaccine (18 août 1828, 20 pp.). L'auteur (1802-1878), né à Rio Pardo (Rio Grande do Sul) et il fut l'un des pionniers tant de la psychiatrie que de la médecine légale au Brésil. II. TORRES HOMEM (Joaquim Vicente de). De l'Utilité de l'auscultation, et de la percussion dans le diagnostic de quelques maladies de la poitrine (5 novembre 1829, viij pp., pp. 9-33). L'auteur (1803-1858), né à Campos, (Etat de Rio) fut ultérieurement président de l'Académie impériale de médecine. III. VALE GUIMARAES (Camilo José do). Dissertation sur l'apoplexie (31 août 1836, 21 pp.). L'auteur était originaire de l'État du Para. IV. DA SILVA NOGUEIRA (José Alves). Dissertation sur la bronchite (25 mai 1836, 20 pp.). L'auteur était originaire du Maranhao. V. FRANCO DE SA (J. R.). Considérations générales sur l'art des accouchemens (23 août 1836, 55 pp.). L'auteur était également originaire du Maranhao. VI. BAYMA (Raymundo Rodrigues). De l'Ascite (20 décembre 1837, 31 pp.). L'auteur était également originaire du Maranhao. VII. ANDRADE NEVES (Antonio Ferreira de). Thèse pour le doctorat en médecine (22 août 1838, 33 pp.). L'auteur (1808-1890) était de Rio Pardo. VIII. DA SILVA (M. P.). Thèse pour le doctorat en médecine (31 août 1839, 32 pp.). L'auteur était de Cachoeira (Etat de Bahia). IX. PRATES (Fidêncio Nepomuceno). De l'Utilité de la botanique en médecine (2 juin 1843, 80 pp.). L'auteur (1816-1900) était de Caçapava (Rio Grande do Sul).

[BUC'HOZ (Pierre-Joseph)]

La Nature considérée sous ses différens aspects.

Numéro 8. Du 30 avril 1781. [Paris], Imprimerie de Demonville, s.d. [1781], in-12, demi-veau fauve marbré, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre cerise en long, tranches rouges [Rel. moderne]. paginé 337-384. Une des livraisons de ce périodique d'histoire naturelle publié de 1771 à 1781 sous la direction du grand compilateur que fut le médecin et botaniste Pierre-Joseph Buc'hoz (1731-1807). Elle contient, entre autres : 1. Une description du Pont d'Arc en Vivarais, par Girard (337-341). - 2. Une lettre sur l'usage de l'alcali volatil (341-346). - 3. Une observation sur une amputation du bras à lambeaux, dans son articulation à l'épaule, par Bilon (350-354). - 4. Un mémoire sur la destruction des loups (354-357). Une table termine l'opuscule, mais elle concerne tout le volume.

[BUFFALO BILL]

Buffalo Bill's "Wild West",

and congress of Rough Riders of the World. Programme Officiel. Paris, Partington advertising Company, s.d. [1905], in-8, broché sous couverture illustrée en couleurs. [2] ff.n.ch. (programme) et 77-[2] pp., nombreuses illustrations en noir dans le texte. C'est de 1882 à 1912 que William Frederick Cody, dit Buffalo Bill (1846-1917) organisa et dirigea le célèbre spectacle populaire Buffalo Bill's Wild West, dont les tournées le conduisirent non seulement dans tous les Etats de l'Union, mais aussi en Europe, et qui devait avoir une si grande influence sur la formation du mythe du Far West. Son premier passage en France se déroula en 1889 et le conduisit à Paris, Lyon et Marseille ; mais en 1905, il visita plus de 100 villes françaises, et le succès du spectacle à Paris fut considérable : présenté en bas de la Tour Eiffel, il attira plus de trois millions de spectateurs, fut associé au grand cortège du Carnaval de Paris lors de la mi-Carême. Le Dernier des Grands Eclaireurs, par John M. Burke occupe les pp. 9 à 77.

[BULLET (Jean-Baptiste)]

Du Festin du Roi-Boit

Besançon, Jean-Felix Charmet, 1762 [Besançon, vers 1808], in-8, cousu, couv. muette, papier marbré bleu de l'époque, p. de titre piquée. 1 f.n.ch., 16 pp. et 1 f.bl. Vicaire 67. Barbier II, 450: "Cette dissertation était devenue si rare qu'on en connaissait que deux exemplaires; elle a été réimprimée en 1808, à Besançon". Brunet I, 1387. Édition tirée à 25 exemplaires de cette plaquette rare et célèbre qui fait l'historique de la fève et l'Épiphanie. "Cette dissertation a été réimprimée, ou plutôt contrefaite plusieurs fois, sous la même date; mais comme on ne l'a jamais tirée qu'à un très petit nombre d'exemplaires amateurs, sans publication, elle n'est ni plus commune ni moins recherchée" (Leber Coll. des meilleures dissertations, notices et traités particuliers. 1838 vol. X, p. 288). Claude Nicolas Amanton qui fut en 1762 à l'origine de la publication de ce texte, donne quelques détails sur cette édition dans une note accompagnant la réimpression qu'il fit publier plus tard dans le Magasin Encyclopédique: "Cette dissertation est du savant doyen et professeur de l'Université de Besançon, Jean Baptiste Bullet, mort à Besançon le 6 septembre 1775, âgé de 76 ans. Je l'avais fait imprimer dans cette ville en 1762 et tirée à un petit nombre d'exemplaires. Des amateurs l'ont fait récemment réimprimer à Besançon et tirer à 25 exemplaires seulement; cette édition est calquée sur l'ancienne; elle en porte la date, etc. L'un de ces exemplaires me fut adressé le 16 août 1808 par M. Guillaume, avocat, membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon". Bel exemplaire, grand de marges, tel que paru.

[BUNDA]

Vocabulaire de la langue Bunda,

extrait et traduit du "Diccionario da lingua Bunda ou angolense explicada na portugueza e latina, por Ber. Maria de Cannecattim, Lisboa, Imp. regia, 1804". Villelouet, 1856, pet. in-4, demi-chagrin rouge, dos à nerfs, [Rel. de l'époque]. Manuscrit de 83 feuillets dont 1 titre et 4 feuillet blancs. Dictionnaire Français-Bunda, probablement non publié, non signé. Ce manuscrit est sûrement le premier vocabulaire Français-Bunda. Gay 3068 et Brunet I-1544 .

[BURSILL (Henry Wayte)]

Hand shadows

to be thrown upon the wall. A series of novel and amusing figures formed by the hand. Philadelphie, Duffield Ashmead, s.d. [vers 1860], in-12, broché sous couverture jaune, première couverture illustrée en couleurs, tranches rouges. [14] ff. n. ch., figures en couleurs. Absent de Gumuchian. Aucun exemplaire au CCF. - Edition américaine qui suit celles publiées à Londres (d'abord en 1859 par Griffith et Farran ; une seconde série parut en 1860). Elle est notablement plus rare que ces dernières. Très rare petit album présentant 15 combinaisons de figures à réaliser en ombres chinoises uniquement avec les mains (deux occupent chacune un des contreplats) : I. Camel. - 2. Goose. - 3. Goat. - 4. A bird in flight. - 5. Pig. - 6. Old growler. -7. Portrait. - 8. Deer. - 9. Grandpapa. - 10. Old dog tray. - 11. A tortoise. - 12. An elephant. - 13. Bruin. - 14. Bunny. -15. Greyhound. L'auteur, Henry Wayte Bursill (1833-1871), l'un des treize enfants de George Bursill et Anne Wayte, est plus connu comme sculpteur.

[BUSNOT (LE P. DOMINIQUE) & [LE P. PHILÉMON DE LA MOTTE]

Histoire du regne de Mouley Ismael

roy de Maroc, Fez, Tafilet, Souz, &c. De la Revolte & fin tragique de plusieurs de ses enfans & de ses Femmes. Des affreux supplices de plusieurs de ses Officiers & sujets. De son Genie, de sa Politique & de la maniere dont il gouverne son Empire. De la cruelle persecution que souffrent les Esclaves Chrétiens dans ses états, avec le recit de trois Voyages à Miquenez & Ceuta pour leur Redemption, & plusieurs Entretiens sur la Tradition de l'Eglise pour leur soulagement…. Rouen, Guillaume Behourt, 1714, 2 parties en un vol in-12, veau brun, dos à 5 nerfs orné aux petits fers dorés, roulettes sur les coupes, tranches rouges [Rel. de l'époque] rest., 1 f. blanc mutilé, planches restaurées, déchirure p. 191 de la 1ère partie, travail de ver dans la seconde partie. 1) frontispice gravé repl., 6 ff.n.ch., 254 pp., 13 ff.n.ch. - 2) frontispice gravé, 2 ff.n.ch. (prem. bl.), 277 pp., 1 f.n.ch. Turbet-Delof, Maghreb, 288. Playfair, Morocco, 330. Falandry, Maroc, 1015. Chadenat 2237. Édition originale. « L'objet de cette Histoire est de relater les efforts déployés de 1704 et 1712 par les Mercédaires et les Trinitaires, enfin associés après une rivalité séculaire, pour racheter les Français captifs à Meknès" (Turbet-Delof). Elle contient la liste des esclaves rachetés. Relié avec, comme dans tous les exemplaires: [LA MOTTE (Père Philémon de)]. La Tradition de l'Eglise, dans le soulagement ou le Rachat des esclaves. Ibid., id, s.d. (1714). Texte définitif, largement augmenté, dont une partie avait été publiée dès 1703. Incontestable succès de librairie, cet ouvrage fit l'objet d'une vive polémique. Traité de théologie et roman tout à la fois, il est "le plus gros monument d'érudition scripturaire sur la rédemption des captifs" et oeuvre littéraire "de la plus belle espèce" (Turbet-Delof L'Afrique barbaresque dans la littérature française au XVIe et XVIIe siècles pp. 288-289). Le Père Philémon avait publié son premier livre en 1703, État des royaumes de Barbarie, Tripoly, Tunis et Alger, qui est l'une des plus importantes relations de voyage pour le rachat d'Européens captifs des pirates barbaresques. "Il avait quatre-vingts ans quand il mourut de sa belle mort [...] parmi les anciens captifs de Barbarie soignés au petit hôpital des Trinitaires de Rouen, le 3 juin 1735." (Turbet-Delof p. 290).

[BUVERT]

Expérience extraordinaire d'incombustibilité du corps humain

dans les flammes d'un foyer quelconque par le moyen d'un vêtement-appareil d'une invention toute nouvelle breveté S.G.D.G.. Bagnères-de-Bigorre, Imprimerie Dossun, s.d. [1864], placard in-folio de 35 x 22,5 cm, en feuille. Texte sur deux colonnes, une figure dans le texte. Rare. De 1860 à 1870, le sieur Buvert parcourut la France en tous sens pour faire démonstration de l'efficacité de son "vêtement incombustible" (la liste des endroits traversés est d'ailleurs indiquée sur notre imprimé). Notre affiche concerne la représentation donnée le dimanche 13 mars 1864 à Bagnères ("dans la cour de la maison de M. Chelle, avenue de Salut"). Il semble que la démonstration était en général un succès, au témoignage des articles de presse, très nombreux à l'époque, qui en rendaient compte localement.

[BYNG (John)]

Testament politique de l'amiral Byng,

traduit de l'Anglois. Portsmouth, s.n., 1759, in-12, basane fauve marbrée, dos lisse cloisonné et fleuronné, pièce de titre, tranches citron mouchetées de rouge [Rel. de l'époque]. 259 pp. Comme la plupart des pièces intitulées "Testament politique", celle-ci est apocryphe : avec la fictive adresse de Portsmouth, port le plus proche du lieu d'exécution de l'amiral le 14 mars 1757, l'opuscule vise à offrir des réflexions sur l'histoire d'Angleterre des XVIIe et XVIIIe siècle, placées sous l'autorité supposée du seul officier général anglais à avoir subi au XVIIIe siècle le châtiment suprême pour son insuffisance dans la défense de Minorque.

[CALENDRIER]

Calendrier séculaire et perpétuel,

suivi de sa concordance avec le calendrier républicain et de deux tableaux usuels, sur les poids et mesures. Présentés à Son Altesse Royale, Monsieur, Comte d'Artois. Où l'on trouve : 1° Le moyen de connoître les dates, depuis l'an 1er de Jésus-Christ, jusqu'à perpétuité ; 2° L'âge de la lune et ses phases ; 3°. Le jour de Pâques ainsi que les principales fêtes fixes et mobiles ; 4° Le rapprochement des principales époques avec l'an 1814. - 5° L'heure de la marée dans les ports connus. Lons-le-Saunier, Imprimerie de Gauthier neveu, octobre 1814, placard in-folio (54 x 41 cm), en feuille. Aucun exemplaire au CCF. Ce grand calendrier perpétuel a dû être imprimé à l'occasion de la visite effectuée par le comte d'Artois en Franche-Comté ; il n'est pas sûr que la mention de la concordance avec le calendrier républicain ait plu à Son Altesse...

[CALLERY (Joseph-Marie)]

Li-ki ou Mémorial des rites,

traduit pour la première fois du Chinois, et accompagné de notes,de commentaires et du texte original. Turin ; Paris, Imprimerie royale ; Benjamin Duprat, 1853, in-4, demi-chagrin noir à coins, dos à nerfs orné de filets et guirlandes dorés, simple filet doré sur les plats, tête dorée [Rel. de l'époque]. Titre, XXXII et 199 pp., 98 pp. de texte chinois à l'orientale. Le Li Ki (Lijing) est, selon l'auteur, considéré comme le Cinquième des Livres canoniques traditionnels, le très connu I-Kin de l'art divinatoire étant le premier. Il traite des comportements sociaux et des devoirs religieux, dans une acception beaucoup plus large que celle que l'on donne à ces notions en Occident. Sa traduction précédée d'une longue préface est accompagnée de notes précieuses et abondantes. Missionnaire renvoyé des Missions étrangères en 1842, et sinologue, Joseph-Marie Callery (Turin, 1810 - Paris, 1862) était attaché au ministère des Affaires étrangères en qualité de secrétaire-interprète pour le chinois. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont un Dictionnaire Encyclopédique de la langue chinoise (1842). Il a également introduit en Europe plusieurs espèces de végétaux d'extrême-orient jusqu'alors inconnues. Exemplaire grand de marges, bien relié, avec ex-libris Guillermo Tamayo en pied.

[CAMPAGNE D'ITALIE]

Relation de la fête célébrée par l'Armée de la République française en Italie,

à l'occasion de l'anniversaire de la mémorable journée du 14 juillet, époque choisie par le général en chef, pour donner aux demi-brigades de l'Armée, les nouveaux drapeaux qui rapellent [sic] les batailles dans lesquelles chacune a concouru à la victoire : et adresses individuelles des soldats et officiers de l'Armée, à ceux de l'Armée de l'intérieur et au Directoire exécutif. Venise, Giovanni Battista Negri, s.d. [1797], petit in-4, en feuilles, cousu, rebords ébarbés. 16 pp. Rare impression de l'Armée française en Italie, pendant les opérations menées par le général Bonaparte (dont un ordre du jour est reproduit) contre la République de Venise. Les fêtes du 14 juillet furent alors marquées non seulement par les préparatifs de la paix, mais par des répercussions de politique intérieure (progression des royalistes).

[CAMUS (Jean-Pierre)]

Les Iustes questes des Ordres mendians.

Tirées d'un escit de M. l'E[vêque] de Belley et publiées par P.D.A.. Douai, veuve Marc Wyon, 1630, in-16, vélin souple, dos lisse muet [Rel. de l'époque], petite mouillure claire. 89 pp., 5 pp.n.ch. de table et de privilège. Évêque de Belley de 1609 à 1629, figure éminente et de la littérature baroque et de la réforme catholique, Jean-Pierre Camus (1584-1652) est l'auteur de plus de 200 ouvrages en tout genre, qui attendent encore un bibliographe rigoureux. Ce petit opuscule sur la légitimité des aumônes demandées de porte en porte par les religieux mendiants figure parmi ses écrits les moins courants.

[CANADA]

Emigration to Canada.

Canada : a brief outline of her geographical position, productions, climate, capabilities, educational and municipal institutions, fisheries, railroads, &c., &c;, &c. Second edition. Published by authority. Québec, John Lovell, 1860, in-8, dérelié. 39 pp. Absent de A bibliography of Canadiana. Cette petite brochure de présentation à destination des émigrants vers le Canada parut chaque année à partir de 1859, au moins les années 1860, 1861 et 1862.

[CANADA]. VALLÉE (Guillaume-J.-L.)

Dissertation sur le cancer de l'utérus ;

présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 10 mai 1826, pour obtenir le grade de docteur en médecine. Paris, Imprimerie de Didot le Jeune, 1826, in-4, dérelié. viij pp., pp. 9-32. Seulement 2 exemplaires au CCF (BnF et BIUM). Guillaume Vallée était originaire de Montréal.

[CANARIES]

[Ensemble de neuf thèses de chirurgie et de médecine]

Paris, Didot jeune [ou :] Rignoux, 1805-1844, 9 vol. in-4, déreliés. Regroupe des thèses soutenues devant la Faculté de médecine de Paris émanant de sept médecins originaires des îles Canaries. Nous avons : I. OLIVERA (J. A.) : Dissertation sur la luxation de l'avant-bras (22 nivôse an XIII [12 janvier 1805], 16 pp.). II. RODRIGUEZ (José Francesco Maria) : Dissertation sur quelques propositions de médecine pratique, suivies de quelques observations de médecine et de chirurgie (10 juin 1824, 31 pp.). III. RODRIGUEZ : Dissertation sur l'hydrocèle de la tunique vaginale (22 juillet 1824, viij pp., pp. 9-49). IV. ESPINOSA (B. J.) : Dissertation sur les fongus de la dure-mère (8 juillet 1825, 19 pp.). L'auteur était de Santa Cruz de Tenerife. V. ESPINOSA : Dissertation sur quelques propositions de médecine (29 août 1825, 11 pp.). VI. CURBELO-GUERRA (B.) : Dissertation sur les rétrécissemens de l'urètre (26 mai 1829, 25 pp.). L'auteur était originaire de Lanzarote. VII. MONTEVERDE (Dionisio) : Du Choléra-morbus (28 décembre 1833, 16 pp.). L'auteur venait de Tenerife. VIII. MENA (Tomas Antonio) : Thèse pour le doctorat en médecine (25 août 1842, 36 pp., une planche lithographiée). L'auteur était de Fuerteventura. IX. DELCOUR-TOLEDO (L. A.) : Des Anévrysmes [sic] spontanés (4 juillet 1844,32 pp.). L'auteur était né à La Palma. Dans tous les cas, sauf un (la première thèse, présente aussi à Amiens), les seuls exemplaires du CCF sont ceux de la BnF et de la BIUM .

[CARABINIERS]

Règlement arrêté par le Roi,

relativement à l'opération de la nouvelle formation du corps des Carabiniers de Monsieur, que Sa Majesté a déterminée par son ordonnance en date du 17 mars 1788. Du 1er avril 1788. Versailles, Imprimerie Royale, 1788, in-4, dérelié. 8 pp. imprimées sur papier bleuté. Créé en 1693, le Corps des Carabiniers de Monsieur était un régiment de cavalerie, dont le comte de Provence était le mestre de camp depuis 1758 ; la réforme de 1788 consista à lui faire former à lui seul une brigade de cavalerie composée de deux régiments. Il prenait le 23e rang parmi les régiments de cavalerie. Il était sous les ordres d’un seul et même chef, qui avait le titre de colonel-lieutenant inspecteur. Le Colonel-propriétaire était Monsieur (frère du roi, comte de Provence). Le colonel-lieutenant inspecteur était le comte de Chabrillan, lieutenant général. Chaque régiment était composé de quatre escadrons ; le premier régiment était composé des 1er, 3e, 5e et 7e escadrons ; le 2e des 2e, 4e, 6e et 8e escadrons.

[CARACCIOLI (Louis-Antoine de)]

Le Livre de quatre couleurs

Aux Quatre-éléments [Liège], Imprimerie de Quatre-saisons [Jean-François Bassompierre], 4444 [1760], in-12, cartonnage Bradel de papier havane, pièce de titre noire . 2 ff. n. ch. (faux-titre imprimé en bleu, titre imprimé en quatre couleurs avec une vignette en noir de l'état A), xxiv pp. imprimées en caractères orange, 110 pp. imprimées avec des caractères de quatre couleurs, selon le chapitre (Des Différentes manières de se servir de l'éventail, en bleu turquoise ; Des Toilettes, en brun terre d'Egypte ; Des Etiquettes, en rose ; Testament de messire Alexandre-Hercule Epaminondas, chevalier de Muscoloris, grand-petit-maître de la frivolité, en orange, avec une date de 1757 à la fin) Theux de Montjardin, Bibliographie liégeoise, col. 585. Deuxième édition (la première est également datée de "4444", mais se présente avec 114 pp.) de cette fantaisie en couleurs, très dans le genre de Caraccioli. Barbier a proposé à tort l'adresse de Nicolas-Bonaventure Duchesne à Paris, très probablement d'après le compte rendu de l'ouvrage paru dans le t. III de l'Année littéraire (p. 217-225) qui le dit en vente chez Duchesne .

[CARTEAUX (Félix)]

Soirées bermudiennes,

ou Entretiens sur les événemens qui ont opéré la ruine de la partie française de l'Isle Saint-Domingue. Ouvrage où l'on expose les causes de ces événemens ; les moyens employés pour renverser cette colonie ; les reproches faits à ses habitans, et les calomnies dont on les a couverts ; enfin, des faits et des vérités, qui, justifiant ces colons, sont encore propres à fixer le gouvernement sur les moyens de faire refleurir la culture dans cette isle infortunée. Par F. C***, un de ses précédens colons. Bordeaux, Pellier-Lawalle, an X (1802), in-8, demi-basane aubergine de la fin du XIXe siècle, dos lisse orné de filets dorés, dos frotté, rousseurs. xlii et 306 pp. Sabin 11109 (pense que ce texte est une remise en vente sous un autre titre de l'Histoire des désastres de Saint-Domingue, qui comporte effectivement le même titre développé, le même nom d'auteur et la même adresse). L'objet de l'ouvrage, au demeurant peu commun, s'étale au long de son titre. Il fait ainsi partie de toute une littérature de circonstance, motivée par la volonté affichée par Bonaparte de récupérer la colonie de Saint-Domingue à la faveur de la paix d'Amiens, et qui se concrétisera par l'expédition placée sous le commandement de son beau-frère Leclerc. Fleurirent alors de nombreux plaidoyers en faveur des colons, et de la restitution de leurs biens, émanant soit d'anciens propriétaires (comme il semble que ce soit le cas de ce Carteaux), soit de rescapés du club Marsiac. La rhétorique est toujours la même : les colons ont été calomniés par leurs adversaires (dont les membres de la Société des Amis des Noirs, reconstituée par Grégoire en 1798), qui ont répandu dans le public toutes sortes de fausses assertions ; il s'agit de rétablir la vérité, etc. Carteaux abonde dans ce sens, ainsi que dans celui de la prééminence blanche naturelle et de l'incapacité des gens de couleur à se gouverner ; cela dit, ces indications sur l'état de la société et des mentalités de l'île présentent le plus grand intérêt et il a souvent été utilisé comme source par les historiens haïtiens.

[CARTES]

L'ancienne et la nouvelle collection des tours de cartes

les plus récréatifs et les plus surprenants mis à la portée de tout le monde, contenant un grand nombre de tours nouveaux publiés ici pour la première fois. Paris, Le Bailly, s.d. (vers 1870), in-18, broché, couv. illustrée. Frontispice, 100 pp. et 4 planches hors texte.

[CARTES]

Nouveau jeu de l'hombre,

comme on le joüe présentement à la Cour & à Paris ; où l'on voit comment se joüe espadille forcé, l'hombre à deux, à trois & à cinq. Avec l'explication des termes dont on se sert en le joüant. La Haye, Jacob Van Elinckhuysen, 1702, in-12, vélin souple, dos lisse muet [Rel. de l'époque]. [216] pp. mal chiffrées 214 (il y a deux ff. différents chiffrés 191-92), quelques figures dans le texte. Unique édition, très peu commune. Après les règles concernant l'hombre, on trouvera celles du piquet, des échecs, du billard et du tric-trac, en somme tout ce qui est nécessaire pour briller dans la bonne société. Mais le principal concerne ce jeu de levées qui a donné ensuite en évoluant le whist et le bridge, et qui connut sa plus grande faveur à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle.

[CARTES]

Tours de cartes.

Recueil complet des plus jolis tours que l'on puisse faire avec les cartes, d'après les combinaisons et les expériences des plus savants mathématiciens, physiciens et professeurs de prestidigitation anciens et modernes, à l'usage des personnes qui désirent se faire remarquer par leur intelligence dans les sociétés où elles sont admises. Paris, Librairie populaire des villes et des campagnes, s.d. [vers 1860], in-16, broché sous couverture jaune imprimée et illustrée (seconde couverture). 108 pp., figures dans le texte (dont plusieurs mains). A en juger par le nombre d'éditions signalées par le catalogue de la BnF (1847, 1850, 1853, 1854, 1855, 1859, 1860, 1862), ce petit recueil connut un succès considérable. Cela ne rend pas ses exemplaires plus communs. Il ne doit en tout cas pas être confondu avec un titre similaire, publié ultérieurement par un dénommé Tissot.

[CARTHAGE]

Excursions dans l'Afrique septentrionale,

par les délégués de la société établie à Paris pour l'exploration de Carthage. Ouvrage accompagné d'inscriptions et de planches en noir et en couleurs. Publié par la société. . Paris, Gide, Arthus Bertrand, 1838, in-8, demi-veau vert, dos lisse cloisonné et orné en long, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], dos uniformément insolé, rousseurs. é ff.n.ch., xx, 108 et 35 pp., 4 planches dépliantes hors texte. Tailliart, 1979. En réalité, l'opuscule devait être le premier d'une série, d'où le titre général ; mais il n'y eut que cette livraison, et le titre intermédiaire précise l'objet du volume : "Relation d'une excursion de Bône à Guelma et à Constantine, par sir Grenville Temple et le chevalier Falbe, délégués de la société établie à Paris pour l'exploration de Carthage. Premier fascicule de l'ouvrage, accompagné d'un recueil d'inscriptions et de quatre planches représentant des monumens antiques, des mosaïques et des peintures à fresque découvertes à Carthage." Les deux archéologues avaient en effet accompagné les divisions françaises lors de la deuxième expédition de Constantine, et leur relation a un caractère mi-érudit, mi-militaire assez représentatif des premiers temps de la colonisation française en Algérie. Exemplaire d'Honoré-Thédoric d'Albert, 8e duc de Luynes (1802-1867), avec vignette ex-libris du château de Dampierre contrecollée sur les premières gardes.

[CASS (Lewis)]

Examen de la question aujourd'hui pendante entre le gouvernement des Etats-Unis et celui de la Grande-Bretagne,

concernant le droit de visite ; par un Américain. Paris, Imprimerie de H. Fournier, s.d. [1842], in-8, dérelié. 82 pp. Sabin ne cite que l'édition en anglais, publiée la même année par le même éditeur (cf. n° 23369). Voir aussi Quérard, "Supercheries", I, col. 300. Pas dans Polak. Édition originale française. Au sujet du droit de visite maritime, "question grave et d'un haut intérêt pratique pour toutes les nations qui tiennent à la liberté des mers". D'après l'auteur, "le droit de visite n'a que des rapports accidentels avec la traite des noirs en Afrique, et la nature de ce trafic, qui nulle part ne trouve des défenseurs, ne saurait changer celle de la question" ; il faut dire que, sous couvert de faire respecter les dispositions du Congrès de Vienne sur la traite, les Anglais s'arrogeaient avec leur désinvolture coutumière le droit quasi illimité de visite des navires neutres. La convention du 29 mai 1845 devait mettre un terme à cette situation. Lewis Cass (1782-1866), ancien gouverneur du Michigan, était alors ambassadeur des Etats-Unis en France (1836 à 1842).

[CASSINI DE THURY]

Almanach perpétuel, pour trouver l'Heure par tous degrés de hauteur du Soleil

[Adresse p. 24: " A Paris, Chez J. Th. Herissant, 1770"], in-4, bradel cart. papier marbré [Rel. mod.]. Titre, 6 ff.n.ch., 11 ff.n.ch. de tables (dont 10 dépliants), 24 pp., 12 pp. Lalande p. 518. Édition originale. "Ce sont les tables des hauteurs du soleil à toutes les heures" [Lalande]. Bon exemplaire.

[CASTILHON (Jean)]

Anecdotes chinoises, japonoises, siamoises, tonquinoises, &c. ;

dans lesquelles on s'est attaché principalement aux mœurs, usages, coutumes & religions de ces différens peuples de l'Asie. Paris, Vincent, 1774, 4 parties en 1 fort vol. pet. in-8, veau écaille, plats à triple filet doré d'encadrement, fleurettes dorées aux angles, dos à nerfs orné de motifs dorés, pièce de titre de maroquin rouge, filet doré sur les coupes, tranches marbrées. 1) 2 ff.n.ch. (le 1er f. bl), 422 pp. ; 2) 234 pp. ; 3) 52 pp. ; 4) 32 pp. Cordier, Bibl. Japonica 442, Bibl. Sinica 54, Bibl. Indosinica 733. INED 997. Unique édition. Anecdotes Chinoises ; Anecdotes Japonaises ; Anecdotes Siamoises, Tonquinoises et Cochinchinoises ; Anecdotes de la presqu'isle au-dela du Gange, comprenant les royaumes d'Azem, d'Ava, de Pégu, de Laos, d'Arakan, de Boutau, de Tipra, du Thibet. Recueil anonyme dû au journaliste Toulousain Jean Castillon (ou plutôt Castilhon, 1720-1799).

[CASTOR - LITHOGRAPHIE]

Castor Fiber.

Affiche chromolithographiée (89 x 67 cm) monogrammé, en bas à droite: F.E.W. (?) Début XXe siècle. . Remarquable gravure en couleurs montrant un superbe castor près de troncs d'arbres sectionnés et au bord d'une rivière. En fond: 4 autres de ces rongeurs en plain travail d'élaboration de barrages. Très décoratif.

[CATALOGNE]

Relation veritable de ce qui s'est fait et passe dans la Catalogne.

Contenant leur revolté [sic] contre l'Espagnol, & comme ils se sont donnez entièrement au Roy de France, & ont esleu Monseigneur le Daufin pour leur Compte. Ensemble la Victoire que les François, & Catelans, ont emportée sur les Espagnols au levement de leur siege devant Barselonne, où il est demeuré deux mille des ennemis sur la place: deux de leurs Canons: & six mille Mousquets: deux Cornettes de Cavalerie, & dix Drappeaux d'Infanterie. Lyon, Jean Julliéron, 1641, pet.in-8 de 8 pp., dérelié. Plaquette inconnue concernant les victoires militaires des troupes des Louis XIII en Catalogne contre les Espagnols en février 1641, durant la Guerre de Trente Ans.

[CATALOGUE - PÂTISSERIE - CUISINE - CONFISERIE - GLACES]

A. Robert

67, avenue des Ternes. Tarif pour lunchs & soirées. [Paris], Imprimerie Mugnier, [vers 1900], in-16 (10,5 x 13,5 cm environ), broché, couv. verte imprimée. 8 pp. non numérotées. Catalogue à prix marqués énumérant les différentes prestations pour lunchs de 50 à 200 personnes. Annotation manuscrite précisant que la maison fournit non pas "sans rétribution" comme imprimé, mais "à des prix modérés" le matériel pour le service. Inscription manuscrite sur la couverture.

[CATALOGUE - PÂTISSERIE - CUISINE- GLACES]

Ancienne Maison Taboulot. Marq Successeur

17, boulevard du Temple. [Paris], Imprimerie Parisienne, [vers 1900], in-12 (10,5 x 13,5 cm environ), broché, couv. orange imprimée. 20 pp. Catalogue à prix marqués imprimé en brun. Nombreux entremets et desserts. Grand assortiment de petits gâteaux.

[CATALOGUE - PÂTISSIER CONFISEUR]

Patisserie, Consierie, Cuisine & Glace. Michy

44, rue de Meaux. Paris, Impr. Chevalier, [vers 1900], in-12 (8 x 14 cm environ), broché, couv. illustrée. 23 pp. Catalogue publicitaire. Pâtisserie alsacienne, la maison a reçu la médaille d'Or de Paris en 1898. Timbales et vol-au-vent y sont à l'honneur. Avec une indication des prix.

[CATALOGUE - PÂTISSIER TRAITEUR]

Patisserie St-Ferdinand. A. Robert

67, avenue des Ternes. Paris, Impr. Girardin-Soyer, [vers 1900], in-16 (7,5 x 11,5 cm environ), broché, couv. impr. 15 pp. non numérotées. Catalogue publicitaire énumérant les différentes spécialités de la maison des relevés aux pièces montées.

[CATALOGUE - PÂTISSIER TRAITEUR]

Pâtisserie Aux Délices

39, avenue de Villers. Rue Fortuny, 48 - Paris. Glaces. Cuisine. Confiserie. Lunchs, Dîners, Soirées. Paris, Daubourg Frères, [vers 1900], in-12 (10,5 x 13,5 cm environ), broché, couv. crème illustrée. 24 pp. Catalogue publicitaire à prix marqués énumérant les différentes spécialités proposées par la maison : consommés clairs, potages liés, hors-d'oeuvre chauds et froids, "relevés" (poissons et crustacés), entrées de boucherie et volaille, etc. Les douceurs sont en bonne place: avec nombreuses spécialités de glaces, gâteaux et petits fours. Devis d'un lunch pour 200 personnes de cette maison qui se charge de fournir les Maîtres d'Hôtel.

[CATALOGUE - PÂTISSIER TRAITEUR]

À la Fontaine St Michel. CH Chapuis Succ.Glacier Confiseur

19, rue St Séverin. [Paris], Impr. Brévignon, [vers 1900], in-12 (8 x 12 cm environ), broché, couv. illustrée en couleurs, 3 ff. d'ill. découpés. 30 pp. non numérotées. Catalogue publicitaire avec de nombreuses illustrations. Annotations manuscrites, dont une spécialité ajoutée (l'Avelan), sans doute à l'occasion de la visite de l'amiral russe à Toulon dans le cadre des festivités déployées pour l'Alliance franco-russe (1893).

[CATALOGUE D'EDITEUR]

Arthus Bertrand, libraire de la Société de géographie,

librairie maritime et scientifique. Catalogue général. Géographie, voyages, histoire naturelle, publications maritimes, sciences. Paris, Rue Hautefeuille, 21, 1864, in-8, broché, défraîchi, manque la seconde couverture. 38 pp. Fondée en 1803 par Claude Arthus-Bertrand (1770-1834), cette importante librairie de voyages devint celle de la Société de géographie en 1825 ; elle fut reprise après son décès par son fils Jean-Baptiste, puis son petit-fils Claude [II].

[CATALOGUE D'EDITEUR]

Catalogo de las obras publicadas por la Real Academia de la historia,

encuadernadas en rustica. S.l. [Madrid], s.d. [vers 1865], in-8, en feuille. 4 pp. n. ch. Instituée formellement par décret royal de Philippe V du 18 avril 1738, l'Académie royal d'histoire fait partie de l'Institut d'Espagne depuis 1938.

[CATALOGUE D'EDITEUR]

Catalogue de la librairie de Gide et Cie,

éditeurs, rue des Petits-Augustins, n° 5, près le Quai Malaquais, à Paris. Paris, Imprimerie d'A. Sirou, s.d. [vers 1845], in-12, en feuilles. 36 pp. Casimir Gide (dit Gide fils, 1804-1868) succéda en 1833 à son père Théophile-Etienne Gide (1768-1837) ; sa maison était spécialisée dans les voyages, la cartographie, les estampes.

[CATALOGUE D'EDITEUR]

Librairie Guillaumin & Cie.

2me [1er] supplément au catalogue général, mars 1875 à mai 1876 [mars 1874 à mars 1875]. Paris, Imprimerie Viéville et Capiomont, s.d. [1876], in-8, en feuilles. 12 pp., 4 pp. (présentation du Journal des économistes). Fondée par Gilbert-Urbain Guillaumin (1801-1864), cette maison d'édition se spécialisa dès 1835 dans les ouvrages sur l'économie et développa en 1841 un périodique dédié, le Journal des économistes, référence en la matière, qui ne cessa de paraître qu'en avril 1940. Elle publia la plupart des ouvrages des libéraux français du XIXe siècle (Bastiat, Molinari, Coquelin, Baudrillart). En 1910, elle fusionna avec la maison Félix Alcan, plus orientée vers la philosophie et l'histoire des idées.

[CATALOGUE D'EDITEUR]

Publications de la Société de géographie

en vente au siège de la Société, boulevard Saint-Germain, 184, Paris. Paris, Librairies-imprimeries réunies, s.d. [1911], in-8, en feuille. 4 pp. n. ch. Fondée en 1821 à l'Hôtel de ville de Paris, la Société de géographie de Paris est la plus ancienne de ce genre ; elle joua un rôle de premier plan dans le développement du second Empire colonial français. Ce prospectus provient de la librairie Chadenat, comme l'indique le cachet humide : Charles Chadenat (1859-1938), propriétaire depuis 1901 de la Librairie américaine du 17, Quai des Grands-Augustins, fut un des plus importants marchands spécialisés dans les voyages et les Americana.

[CATALOGUE D'EXPOSITION]

Catalogue illustré de l'exposition des arts incohérents

Paris, E. Bernard, 1884, in-8, demi-chagrin bouteille, dos à nerfs orné de filets dorés, tranches mouchetées, dernière couverture conservée [Rel. de l'époque]. [6] ff. n. ch. faux-titre, titre, table, avant-propos), 164-XVI pp., 223 numéros décrits, illustrations dans le texte et 3 planches hors-texte sur papier rose, dont un titre-frontispice. Deuxième livraison de ce catalogue, qui parut de 1883 à 1893. Les artistes "incohérents" étaient composés en grande partie de gens de lettres et de théâtre qui ne savaient pas dessiner et dont le noyau initial était formé par des ex-hydropathes et des membres du Chat Noir. Ce contre-salon parodique se tint galerie Vivienne ou au Théâtre de l'Eden de 1882 à 1896 à l’initiative de Jules Lévy (1857-1935). Chaque vernissage était le prétexte à ce que nous appellerions actuellement des "happenings" de la plus grande bizarrerie, destinés à suprendre, choquer ou simplement faire rire : en 1884, par exemple, les exposants se promenèrent dans les salles avec des échelles ornées de l'écriteau : "je vernis !". Libérés de toutes contraintes formelles, ils produiront des monochromes, des collages, et utiliseront les objets les plus variés, dans une anticipation du surréalisme qui venait bien trop tôt : le public se lassa dès 1886, et seule l'obstination de Jules Lévy permit le maintien de la manifestation jusqu'en 1896. Bon exemplaire.

[CATALOGUE D'ÉDITEUR]

List of works principally on natural and physical science,

printed and published by Reeve, Benham, and Reeve, King William street, Strand. Londres, Reeve, Benham et Reeve, février 1850, in-12, en feuilles. 16 pp., 39 titres décrits et expliqués. Aucun exemplaire d'aucune livraison au CCF. Un des catalogues périodiques publiés par Lovell Augustus Reeve (1814-1865), qui était à la fois à la tête d'une maison d'édition spécialisée dans l'histoire naturelle, et lui-même naturaliste, spécialisé dans la conchyologie (un certain nombre de ses publications figure d'ailleurs dans notre catalogue). On remarquera les titres du célèbre Joseph Dalton Hooker (1817-1911), qui était le principal "auteur maison" (Himalayan plants ; Rhododendrons of Sikkim - Himalaya, etc.).

[CATALOGUE DE LIBRAIRE]

Ost-Asien und Grenz-Gebiete.

Bücher-Katalog von Max Nössler & Co. Shanghai, s.d. [1905], petit in-8, broché, traces intérieures de rouille sur la couture. 2 ff. n. ch., 44 pp., 819 numéros. Très rare catalogue de vente à prix marqués. Max Nössler, dont le magasin était sis Route de Nankin à Shanghaï, était la seule librairie allemande à destination des sujets de l'Empire installés en Chine. Fondée dès 1899, elle fut confisquée en 1917 par l'Etat chinois (en guerre contre les Empires centraux), avant de pouvoir reprendre ses activités en 1921.

[CATALOGUE DE TRAITEUR - MANUSCRIT]

Catalogue de la Maison du Puits Certain

40 bis rue Saint Jacques. Manuscrit. [Vers 1900], grand in-12, cousu, tache d'encre, manque au 1er f. et qqs ff. détachés, . 60 pp. Rare projet manuscrit de catalogue publicitaire pour le Traiteur au Puits Certain, présentant les diverses prestations offertes par la maison ainsi que les usages en vigueur lors des cérémonies. Pour les mariages par exemple: "la mode est aujourd'hui de servir un lunch... la mariée enlève son voile, les dames gardent leur chapeau", etc. Menus, plats, gâteaux, sauces et entremets, liqueurs et vins sont proposés avec leurs prix. Certaines recettes sont détaillées, certaines utilisant la truffe. On notera l'inspiration russe dans la composition de quelques menus. Les prix indiqués pour toutes sortes de réceptions, de 20 à 70 personnes, et détaillés pour de nombreux produits, rendent ce document précieux pour l'histoire du quotidien. On joint 3 ff. volants de recettes manuscrites.

[CATALOGUE]

Catalogue officiel des produits de la Cochinchine présentés à la foire de Hanoï

Saïgon, Imprimerie commerciale, 1922, in-8, br. 485 pp., 1 f. d'errata, 1 plan de la ville de Saïgon et 1 carte des différents produits cultivés, repliés hors texte. Bon exemplaire.

[CATALOGUE]

Fabrique de bandages.

Orthopédie. - Accessoires de pharmacie. Laroche. Paris, Imprimerie Lemercier, s.d. [vers 1910], in-8, broché. Titre, 28 pp., 1 f.bl., 12 planches hors texte avec certains sujets en couleurs. Rare catalogue d'articles d'orthopédie (bandages herniaires, bas pour varices, ceintures hypogastriques, ceintures abdominales, suspensoirs) et de matériel pharmaceutique. La société était sise au 8, rue du Perche à Paris .

[CAVALERIE]

Livret de commandement pour les évolutions des troupes à cheval

S.l., s.d. [1792], in-folio, dérelié. Titre, 26 ff. anopisthographes, un f. n. ch. d'errata. Au CCF, aucun exemplaire de ce manuel de manoeuvres qui reprend les données du livret imprimé au format in-8.

[CAVALERIE]

Ordonnance du Roi,

Portant établissement d'une Masse, pour la remonte des régimens de cavalerie, Hussards, Dragons & Troupes-légères. Du 1er Décembre 1768. Paris, Imprimerie royale, 1769, in-4 de 7 pp., br. BN, Actes royaux, 36763. La remonte, dans les régiments de cavalerie, était pour les chevaux ce que le recrutement était pour les hommes. Cette ordonnance précise les fonds nécessaires pour l'acquisition de ces chevaux pour les différents régiments de cavalerie.

[CAVALERIE]

Ordonnance du Roi,

portant réforme des cinq derniers régimens de cavalerie, savoir ; les Evêchés, Franche-Comté, Septimanie, Quercy & la Marche, & incorporation desdits cinq régimens dans les douze régimens de chasseurs, & dans les six régimens de hussards. Du 17 mars 1788. Versailles, Imprimerie Royale, 1788, in-4, dérelié. 3 pp.

[CAVALERIE]

Ordonnance du Roy,

portant création d'un régiment de cavalerie légère, de douze compagnies de cinquante maîtres chacune. Du 27 septembre 1743. Paris, Imprimerie royale, 1743, in-4, en feuille. 4 pp.

[CAVALERIE]

Ordonnance du Roy,

portant règlement pour les décomptes de la cavalerie françoise, des Hussards & des Dragons, du premier novembre 1747 au dernier avril 1748. Du 4 novembre 1747. Paris, Imprimerie royale, 1747, in-4, dérelié. 8 pp.

[CAVALERIE]

Ordonnance du Roy,

pour réformer quatre compagnies dans onze régimens de cavalerie qui sont à douze, et réduire toutes les autres compagnies des régimens de cavalerie & de celuy des carabiniers à vingt-cinq maistres ; comme aussi pour ne plus entretenir de majors ni d'aumôniers dans lesdits régimens. Du 28 avril 1716. Paris, Imprimerie Royale, 1716, in-4, dérelié. 4 pp.

[CAYENNE (Impression de)]

[Ordonnance pour le paiement des dettes]

[Cayenne, S.n., 20 mars 1813], affichette in-4, 38 x 24 cm, papier vergé, verso blanc, rest. marg. Document imprimé à Cayenne pendant la domination portugaise de la Guyane (1809-1814). Joao Severiano Maciel da Costa, "intendant général et premier magistrat de Cayenne et Guiane", ordonne la déclaration et le paiement des dettes contractées à l'égard d'"individus résidents en France", les habitants de la colonie ne s'étant pas acquittés de leurs obligations sous prétexte que "l'espèce de leur dette n'a pas été particulièrement désignée" dans une précédente ordonnance. Deschamps, qui suit le catalogue Leclerc, cite des documents imprimés à Cayenne à partir de 1777 (voir "L'Imprimerie hors l'Europe" p. 39). L'"Imprimerie du Roy", rebaptisée "Imprimerie de la République" sous la Révolution, devient en 1815 "Imprimerie du Gouvernement". Bon état de conservation.

[CAYENNE (Impression de)]

Annuaire de la Guyane Française pour 1881

Cayenne, Imprimerie du Gouvernement, 1881, pet. in-8 de 256 pp., demi-chagr. bleu-nuit, dos à nerfs, couvertures doublées, tête dorée [Rel. moderne]. Annuaire fort rare. Bel exemplaire.

[CAYENNE (Impression de)]

Articles préliminaires de paix

entre la République française & sa majesté britannique, signés à Londres le 9 vendémiaire, an 10 de la république française (le 1er octobre 1801). [Cayenne, Imprimerie de la République (?), 1801], affiche in-folio, 47 x 38 cm, papier vergé, texte imprimé sur deux colonnes (verso blanc), petits trous de ver avec atteinte sans gravité à qqs lettres, plis marqués. Très rare affiche imprimée à Cayenne. Le texte donne, en 15 articles, le projet de paix entre la France et la Grande-Bretagne, signé à Londres le 1er octobre 1801 par Bonaparte, Louis-Guillaume Otto (commissaire chargé de l'échange des prisonniers français en Angleterre) et lord Hawkesbury. Plusieurs articles concernent les colonies d'Amérique et le Levant: Trinité, Ceylan, Cap de Bonne-Espérance, Malte, Égypte, Canada, Canaries, Equateur, pêcheries de Terre-Neuve, etc. Cette émission propre à la Guyane porte la signature imprimée de Victor Hugues, gouverneur de la colonie. Deschamps, qui suit le catalogue Leclerc, cite des documents imprimés à Cayenne à partir de 1777 (voir "L'Imprimerie hors l'Europe" p. 39). L'"Imprimerie du Roy", rebaptisée "Imprimerie de la République" sous la Révolution, devient en 1815 "Imprimerie du Gouvernement". Victor Hugues [1762-1826], fils d'un commerçant marseillais, fut envoyé par ses parents chez un oncle établi à Saint-Domingue. "Après avoir débuté comme simple ouvrier, il devint propriétaire de la boulangerie qui fournissait le pain aux troupes. Au moment de la Révolution, il se prononça pour les idées nouvelles et fut expulsé en 1793 par les Anglais vers la France. Le comité de salut public le renvoya aussitôt en Amérique mais son bateau faisant eau de toutes parts, il ne put embarquer et fut nommé accusateur public près le tribunal révolutionnaire de Rochefort puis de Brest. En 1794, il fut chargé, comme commissaire de la Convention, de mettre en exécution à la Guadeloupe le décret sur la liberté des nègres et d'expulser les Anglais qui avaient occupé la colonie le 21 avril. Il partit de l'île d'Aix le 23 avril sur la frégate la Pique avec 1.200 soldats commandés par le capitaine de vaisseau de Leissègues ; il arriva à Pointe-à-Pitre le 24 juin et, après des péripéties mouvementées, obligea le général Graham à capituler le 6 octobre. Il enleva ensuite aux Anglais Marie-Galante et la Désirade. Hugues qui "affectait dans ses paroles et dans ses moeurs le cynisme le plus révoltant", fit fusiller des centaines de Blancs, émigrés pour la plupart. Il organisa la défense des îles et arma des corsaires qui sillonnaient la mer. Il fut vraiment le "Robespierre des îles" comme on l'a appelé. La Convention le félicita des succès remportés et fit partir en janvier 1795 dans la colonie des troupes fraîches et des armes, ainsi que deux commissaires pour le seconder: Goyrand à Sainte-Lucie et Lebas à la Guadeloupe. Les Anglais, malgré toutes leurs tentatives, ne purent reprendre les îles. Le 26 janvier 1796 Hugues et Lebas étaient nommés agents du Directoire à la Guadeloupe et confirmés par un arrêté du 19 mars 1798. Lebas, malade, revint en mai en France. Hugues resta l'unique arbitre de la colonie. Ayant fait l'objet de multiples plaintes, il fut rappelé en France en juin. Quelque temps après, il fut blessé sérieusement en duel par le fils d'un colon qu'il avait malmené. Après sa guérison, le Directoire le nomma le 1er septembre 1799 son agent à Cayenne (Guyane). Le Consulat le confirma dans son emploi. Il y était encore en décembre 1808 quand une armée anglo-portugaise vint attaquer Cayenne qu'il dut abandonner. Traduit le 2 juillet 1810 devant le conseil de guerre de la 1re division militaire à Paris il fut acquitté à l'unanimité. Le gouvernement de Louis XVIII le renvoya dans la colonie en 1817 comme commissaire du roi. Il revint en France en 1822 et s'installa dans une propriété en Gironde près de Bordeaux où il s'était marié en 1796". Cf. Dict. de biogr. française. Bon exemplaire à part les défauts annoncés.

[CAYENNE (Impression de)]

Ordonnance pour le paiement de la totalité des Impositions

[Cayenne, Au Palais du Gouvernement (sans nom d'imprimeur), 24 juin 1809], affichette in-4, (37 x 33 cm), papier vergé, texte imprimé sur deux colonnes, verso blanc, plusieurs trous de ver avec atteinte à qq. lettres, plis marqués. Rare document imprimé à Cayenne au début de la domination portugaise de la Guyane (1809-1814). On ordonne de "faire rentrer promptement la totalité des Impositions dues pour la présente année pour Capitation et Droit sur les Maisons, afin de satisfaire aux dépenses de la Colonie". L'ordonnance émane du secrétariat de Manoel Marques, "Gouverneur par Interim de Cayenne et Guiane". Deschamps, qui suit le catalogue Leclerc, cite des documents imprimés à Cayenne à partir de 1777 (voir "L'Imprimerie hors l'Europe" p. 39). L'"Imprimerie du Roy", rebaptisée "Imprimerie de la République" sous la Révolution, devient en 1815 "Imprimerie du Gouvernement".

[CAYENNE (Impression de)]

Ordonnance qui établit un droit de patente

[Cayenne, Au Palais du Gouvernement (s.n. d'imprimeur), 29 mai 1809], affiche in-folio, 53 x 34 cm, papier vergé, texte imprimé sur deux colonnes (verso blanc), plis marqués, trous de ver avec atteinte à qq. lettres. Rare affiche imprimée à Cayenne pendant la domination portugaise de la Guyane (1809-1814). Manoel Marques, gouverneur par interim de la colonie, ordonne l'établissement de trois classes de patentes commerciales: "La première classe sera composée de négocians vendant en gros, qui seuls pourront recevoir consignations de navires et les expédier. Le seconde classe, comprendra les Marchands ayant boutiques ou magasin, qui seuls pourront vendre en détail toute espèce de marchandises sèches ou comestibles. La troisième classe sera composée des Marchands en détail ou colporteurs, de comestibles seulement, tabac à fumer ou en poudre, pipes etc. Il y aura de plus, une classe de Marchands chapeliers, une dite de Marchands tailleurs". Le texte donne, en 14 articles, le règlement complet concernant les bénéficiaires de ces patentes. Deschamps, qui suit le catalogue Leclerc, cite des documents imprimés à Cayenne à partir de 1777 (voir "L'Imprimerie hors l'Europe" p. 39). L'"Imprimerie du Roy", rebaptisée "Imprimerie de la République" sous la Révolution, devient en 1815 "Imprimerie du Gouvernement". Bon état de conservation en dépit des défauts annoncés.

[CAYENNE (Impression de)]

Ordonnance qui établit un Impôt sur la Tafia fabriqué dans la Colonie

[Cayenne, Au Palais du Gouvernement (sans nom d'imprimeur), 29 mai 1809], affichette in-4, (41 x 33 cm), papier vergé, texte imprimé sur deux colonnes, verso blanc, gal. de ver avec atteinte à qq. lettres, prix marqués. Rare document imprimé à Cayenne au début de la domination portugaise de la Guyane (1809-1814). Le texte donne, en 8 articles, la règlementation fiscale concernant le tafia, seule denrée de la colonie exemptée de droits à cette date. L'ordonnance émane du secrétariat de Manoel Marques, "Gouverneur par Interim de Cayenne et Guiane". Deschamps, qui suit le catalogue Leclerc, cite des documents imprimés à Cayenne à partir de 1777 (voir "L'Imprimerie hors l'Europe" p. 39). L'"Imprimerie du Roy", rebaptisée "Imprimerie de la République" sous la Révolution, devient en 1815 "Imprimerie du Gouvernement". Bon état de conservation en dépit des défauts annoncés.

[CAYENNE - DESSIN] LAMOISSE (Eugène)

"Une rue de Cayenne".

Dessin sur papier gris à la mine de plomb et rehauts de blanc (17 x 12 cm), sous verre et encadrement. . Dessin d'un grande finesse montrant une rue de Cayenne bordée d'une part de la végétation locale et d'autre part de maisons et bâtiments officiels. Petits personnages animant la scène. Eugène Lamoisse, a qui on attribue le dessin, est né au Havre en 1824, s'établit à la Guadeloupe à l'âge de 20 ans et y mourut en 1899. Son métier de photographe ne l'empêcha pas de dessiner et peindre dans toute cette région. Jolie atmosphère locale.

[CAZES (Paul de)]

Notes sur le Canada.

Aperçu général - Résumé historique - Produits naturels et manufacturés - Commerce et navigation - Population - Éducation - Émigration - Renseignements divers. Paris, Gustave Bossange, 1878, in-12, br., couv. grise impr., dos fendu. viii, 129 pp., 3 ff.n.ch., 2 ff.n.ch. de réclames et 1 carte lithographiée en couleurs hors texte et repliée Dionne, Inventaire chronologique, 1493. Cette éd. manque à la BNF. Édition originale, rare. La couverture porte la mention "Distribution gratuite, par ordre du gouvernement canadien".

[CELLIERES (I.)]

Ars metrica, id est ars condendorum eleganter versuum.

Ab uno è SociÉTATe Jesu. Editio tertia, multo aliis emendatior. Toulouse, Nicolas Henault, 1702, petit in-12, vélin souple [Rel. de l'époque], un peu tachée, mouill. 5 ff.n.ch., pp. 3 à 138, 1 f.n.ch. Sommervogel II, 944 et suiv. (autres éditions). Barbier IV 1160 (édition de Lyon, 1673). Nouvelle édition toulousaine, corrigée. Célèbre traité de rhétorique et de versification, par un humaniste jésuite originaire de Saint-Didier-la-Séauve (Haute-Loire). Entré au noviciat en 1645, il professa pendant 22 ans la grammmaire, les humanités, la rhétorique, la philosophie et les mathématiques. "Il mourut, je pense, entre 1721 et 1726 ; il n'est pas dans les Nécrologes antérieurs à 1720 ; en 1716, il était à Chambéry, avec la qualification de senex". Cf. Sommervogel, qui croit que la première édition de l'Ars metrica, qu'il n'a pas vue, date approximativement de 1665.

[CERTES]

Vie de Monseigneur Pierre-André Retord,

évêque d'Acanthe et vicaire apostolique du Tong-King occidental. Lyon, Imprimerie de Louis Perrin, 1859, in-8 de portrait, 4 ff.n.ch. et 327 pp., couv. impr., défraîchie, dos fendillé, étiquette de bibliothèque sur le premier plat, cachet dans le blanc du titre. Cordier Indosinica 2106. Édition originale. 1 page de musique notée ("Chant du départ"). Pierre-André Retord, né à Renaison (Loire) en 1803, parti pour le Tonkin en 1831, est mort à Dong-Bau (Annam) en 1858.

[CERUTTI (Joseph-Antoine-Joachim)]

L'Aigle et le hibou,

fable écrite pour un jeune prince que l'on osoit blâmer de son amour pour les sciences et les lettres. Glasgow, et se trouve à Paris, Prault, 1783, in-8, broché sous couverture d'attente de papier bleu. faux-titre, 58 pp., un f. vierge. Cioranescu, XVIII, 16 481. Unique édition de cet apologue qui trace le portrait du prince éclairé en contrepoint de celui qui refuse l'utilisation des Lumières pour améliorer son mode de gouvernement. Les idées étaient dans l'air et annoncent celles que Cerutti (1738-1792) défendra au début de la Révolution .

[CHABRAND (David-César)]

Assemblée générale de la Société des amis d'Israël de Toulouse

tenue le 27 juin 1835. Troisième anniversaire. Toulouse, Imprimerie de J.-P. Froment, s.d. [1835], in-8, broché sous couverture jaune imprimée. 27 pp. Aucun exemplaire au CCF. Il n'y eut que quatre sorties de ce compte-rendu annuel, la Société des amis d'Israël de Toulouse n'ayant connu d'activité qu'entre 1833 et 1836. Comme la plupart des groupes protestants de ce genre, sa finalité était la conversion des Juifs à la foi en Jésus, à laquelle une oeuvre d'assistance matérielle pouvait être annexée. Son président était le célèbre pasteur César Chabrand (1780-1861), également fondateur - le 29 octobre 1831 - de la Société des livres religieux de Toulouse, qui joua un grand rôle dans le prosélytisme réformé jusqu'en 1905.

[CHALUT]

Question soumise au Conseil d'Etat.

Précis sur l'instrument de pêche dit chalut. [Paris], Imprimerie de A. Bobée, s.d. [1822], in-4, dérelié. 11 pp. Cette pétition émane de la Chambre de commerce de Dieppe, contre l'autorisation de l'emploi permanent du chalut, pour permettre le renouvellement des populations de poissons, et en faveur de l'observance des dispositions de l'Ordonnance royale du 31 octobre 1744 qui en limitait l'usage du 1er septembre au 30 avril (donc hors période de frai). L'imprimé est complété manuscritement par une liste de députés (Bretagne, Normandie) souscrivant au mémoire, ainsi que par l'approbation et la signature exprès d'Antoine-Joseph Lemarchant de Gomicourt (1763-1827), député ultra de la Somme de 1815 à 1824.

[CHAMISSO]

Notice sur Adelbert de Chamisso,

naturaliste et poète allemand, membre de l'Académie des sciences de Berlin, mort dans cette ville, le 21 août 1838. Se vend au profit de la pauvre veuve relatée dans la notice. Brest, Typographie de Côme et Bonetbeau, 1839, in-8, broché sous couverture d'attente de papier rose. 30 pp. Si les bibliothèques allemandes présentent plusieurs exemplaires de cette notice rarissime, aucun ne figure au CCF. Très rare et très curieuse notice biographique destinée à venir en aide d'une veuve aveugle que l'écrivain franco-allemand avait recueillie chez lui quelques jours avant sa mort, survenue le 21 août 1838. Né Louis-Charles-Adélaïde de Chamissot de Boncourt près de Châlons en 1781, Adelbert von Chamisso garda toute sa vie, et en dépit de sa naturalisation, un goût pour la France et notamment pour le vin de Bordeaux : c'est d'ailleurs par une anecdote concernant ce vin que commence le texte.

[CHAMPAGNE - LEON CHANDON]

Présentoir porte-cartes en métal de la maison Léon Chandon à Reims.

Présenté en hauteur (11,5 x 35 cm), fond marbré vert bordé or. Celui-ci comporte trois plaques décorées en couleurs permettant le placement de différentes cartes. Paris, Imp. L. Revon et Cie, [vers 1900], . Attache murale métallique. De toute rareté, bel état.

[CHAMPAGNE]

Commerce des vins mousseux.

Mouvement à partir de 1844, avec indication des Vins expédiés à l'étranger, à l'intérieur et dans le département. Reims, Chambre de Commerce, Imp. et Lith. de E. Luton, [1876], 1 f. in-4, imprimé d'un seul côté. Impression sur 8 colonnes: année, nombre de bouteilles, quantité en hectolitres, nombre de bouteilles expédiées à l'étranger et en France, importance réelle du commerce, expéditions de fabricant à fabricant dans le département, total du mouvement.

[CHAMPAGNE]

Les grands vins de France. Le vignoble et le vin de Champagne.

Par Georges Chappaz (…) et Alexandre Henriot. [Reims - Paris, Imp. Debar (pour le compte de Pommery & Greno), vers 1925], petit in-8 étroit, couv. rouge impr. et décorée. 1 f.n.ch., 32 pp., 1 f.n.ch., illustrations en noir: cartes, photographies et dessins. Présentation du champagne et de sa région publiée pour le comte de Pommery & Greno: carte des grands crus, le vignoble, histoire du vin, les travaux de la vigne, vendanges, travail du vin, statistiques de production et d'expéditions, la Champagne pendant la guerre 1914-1918, questions posées par le consommateur, le vin et l'hygiène, comment garder, servir et boire le vin de Champagne. En marge d'une photographie représentant une famille de vignerons, l'ancien possesseur de l'ouvrage a placé un papillon avec cette note manuscrite: "En haut à droite, mon cousin Henri Poittevin. A l'extrémité droite, Yvonne Poittevin, ancienne bonne de ma tante Constance. E.D.".

[CHAMPAGNE]. ARNOULD (Charles)

Syndicat du Commerce des Vins de Champagne. Rapport

de M. Charles Arnould, secrétaire de la Chambre Syndicale sur les travaux du Syndicat. Assemblée générale des Adhérents du 7 mai 1885. Reims, Imprimerie et Lithographie Matot-Braine, 1885, in-8, br., couv. impr. Titre, pp. [3] à 22, 1 f. blanc. Plaquette peu courante, non citée par Simon BV.