Le premier dictionnaire hébreu-latin
Exemplaire du second fils de Colbert
 
______________________________________________________________________________
 
 
Pagnino
 
______________________________________________________________________________

 

PAGNINO (Santes). THESAURUS LINGUAE SANCTAE, sic enim inscribere placuit lexicon hoc hebraicum : quod quem admodum ex thesauro pretiosissima quaeque depromere in proclivi est, ita ex hoc uno, non solum vocularum significata, sed & abstrusiores quosq[ue] sacrae scripturae sensus, e varijs rabinorum commentarijs selectos, haurire liceat. Lyon, Sébastien Gryphe, s.d. [1529], in-folio, basane brune, dos à nerfs orné, tranches rouges [Rel. du XVIIe siècle], dos refait.

 

 16 ff.n.ch. (titre avec encadrement historié gravé, dédicace, tables), 2752 colonnes mal chiffrées 7152, un f. n. ch. de "loca obscuriora", 1 f. vierge.

 Brunet IV, 310. Baudrier VIII, 52. Édition originale du tout premier dictionnaire hébreu-latin, donné par le grand érudit que fut le lucquois Santes Pagnino (1470-1541), un des disciples récupérables de Savonarole.

 L'exemplaire de Jacques-Nicolas Colbert (1655-1707), second fils du grand Colbert, et archevêque de Rouen de 1691 à sa mort, avec ses armoiries dorées au centre des plats (notre fer est curieux, mixte entre OHR 1298-2 et 1298-3).

______________________________________________________________________________

 

 

 

Troisième et dernière série de cette importante revue d'échecs
 
______________________________________________________________________________
 
 
Valverde                       Valverde
 
______________________________________________________________________________

 

JOURNOUD (Paul). LA [NOUVELLE] REGENCE. Revue spéciale des échecs, paraissant le Ier de chaque mois [dans le courant de chaque mois]. Paris, au Café de la Régence [Imprimerie de Tinterlin], 1860-1864, 50 livraisons en 4 vol. in-8, demi-basane aubergine, dos lisses ornés de filets et fleurons dorés, tranches mouchetées, couvertures imprimées conservées [Rel. de l'époque].

 Troisième et dernière série, tout ce qui a paru. Cette revue spécialisée connut une vie assez intermittente : elle parut de 1849 à 1851 (trois volumes), puis de 1856 à 1857 (deux volumes), reparut en 1860 sous le titre de La Régence, puis de 1861 à avril 1864 sous le titre de La Nouvelle régence. Enfin, en 1864, elle se transforma en Le Palamède français, puis devint en 1865 Le Sphinx.

Membre du Café de la Régence, Paul Journoud (1821-1882) fut l'initiateur et le directeur de toutes ces tentatives ; mais les abonnements, en dépit de leur coût assez élevé, ne permirent jamais de faire vivre durablement une revue française d'échecs.

Gay, pp. 122-123.

Relié avec : une L.A.S. de Journoud, datée du 23 décembre 1860, sur les couvertures du premier numéro.

Joint, relié au premier volume : le prospectus de la Revue, lors de sa relance (novembre 1859, un f. in-8).

1) 2 ff.n.ch., 384 pp. - 2) 2 ff.n.ch., 384 pp. (les livraisons d'octobre et novembre sont réunies). - 3) 2 ff.n.ch., 384 pp., 2 planches hors texte (dont une en dépliant). - 4) 2 ff.n.ch., 384 pp., un dépliant autographié hors texte (lettre circulaire de Journoud sur l'irrégularité de la parution des numéros) ; 128 pp.

 

 

 

______________________________________________________________________________

 

 

Le précieux exemplaire de Jacques-Auguste de Thou
de l'un des grands traités d'anatomie du XVIème siècle

 

ValverdeValverdeValverde

 

VALVERDE DE HAMUSCO (Juan ). LA ANATOMIA DEL CORPO UMANO. Nuovamente ristampata: e con l'aggiunta di alcune tavole ampliata. Vinetia, Stamperia de Giunti, 1586, in-4, maroquin olive, dos à nerfs orné de caissons de filets dorés encadrant un chiffre doré répété, 3 filets dorés encadrant les plats, armoiries dorées au centre, tranches dorées [Rel. de l'époque].


Traduction italienne du vaste traité d'anatomie de Juan Valverde de Hamusco, initialement paru en 1566 à Rome, en langue castillane, sous le titre Historia de la composicion del cuerpo humano.
Juan Valverde di Hamusco, le premier grand anatomiste espagnol, né vers 1525, étudia à Padoue et à Rome. Il eut pour maîtres Realdo Columbo (de Crémone) et Bartolomeo Eustachi. "He was alive in 1586, when his engraved portrait first appeared in the edition of the Historia published in that year... Thirteen years after Vesalius's Fabrica, [that text] brought him fame. Valverde based his illustrations on Vesalius', although he offered fifteen new ones and improved Vesalius' with copperplates engraved par Gaspar Becerra; he also made more than sixty corrections and additions to Vesalius' work, including the description of stapes of the ear, the short palmar muscle, the human uterus, and in particular the true nature of the cardiac septum. On the basis of experiments performed with Realdo Colombo, Valverde corrected Galen's and Vesalius' idea that blood passed through the septum from the right ventricle to the left, and he gave an accurate and correct description of the pulmonary circuit of the blood. His text ran to thirteen editions and was printed in preference to Vesalius' Arturo Castiglioni stated that Valverde's Historia was the most widely read and studied book of the Renaissance" (DSB XIII p. 569).
Précieux exemplaire aux armes et au chiffre de Jacques-Auguste de Thou. La plupart des livres de cet illustre amateur, qui "faisait tirer sur un papier spécialement fabriqué pour lui deux ou trois exemplaires de tous les bons livres qui paraissaient tant en France qu'à l'étranger", étaient reliés en maroquin par Le Gascon et ornés de ses armes et de son chiffre. La présente reliure est strictement contemporaine de l'ouvrage, le fer étant celui que de Thou faisait frapper avant son mariage avec Marie Barbançon en 1587.

Joint: un portrait gravé de Jacques-Auguste de Thou par Petit, contrecollé sur un feuillet volant.

 

 

 

 

______________________________________________________________________________

 

 

Une bibliothèque pré-révolutionnaire

 

Manuscrit

 

BIBLIOGRAPHIE - MANUSCRIT. CATALOGUE DE MES LIVRES. Paris, Signé Coutelle (?) sur le titre, 1780, in-4, veau fauve, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre de maroquin rouge [Rel. de l'époque].

 Titre, 1 f. blanc, 126 pp. (dont 41 remplies, les autres ne comportant que les colonnes et encadrements tracés à l'encre), 4 ff.n.ch., 1 f. blanc, 1 f.n.ch. de table. Manuscrit sur papier vergé, encre noire, écriture très soignée.

 Précieux catalogue manuscrit d'une bibliothèque prérévolutionnaire en formation.

 La division est celle, classique, commune aux bibliothèques des "honnêtes hommes" éclairés du siècle des Lumières, mais quelques sections révèlent des goûts plus raffinés, ou en avance sur leur temps : théologie, jurisprudence, philosophie morale & politique (le plat de résistance de ce catalogue), histoire naturelle, botanique, anatomie, chimie & médecine, mathématiques et astronomie, géographie, histoire, voyages, mythologies, polygraphes, épistolaires, belles-lettres, grammaires et dictionnaires, éloquence, poésie française et en traduction (du grec, du latin, de l'allemand, de l'italien, de l'anglais), théâtre, opéra, romans, blason./p>

 Parmi les auteurs référencés : Montesquieu, Rousseau, Montaigne, Raynal, Addison ("The Spectator"), Voltaire, Locke, Brissot de Warville, Mably, Diderot, Condorcet, Volta, Buffon, l'abbé Rozier, Lalande, Bailly, Brydone, Cook, Arthur Young, Gluck (quatre opéras, dont "Orphée et Eurydice"), etc.

 Note manuscrite moderne sur la première garde blanche : "Ce catalogue est fort intéressant en ce sens qu'il donne une note [sic] très exacte de la formation de la bibliothèque d'un philosophe-précurseur du mouvement révolutionnaire qui allait suivre 10 ans après la confection du présent recueil. Livres d'une haute portée morale philosophique et politique qui élèvent et fortifient l'âme. 800 volumes environs".

 Manuscrit très bien conservé.

 

 

______________________________________________________________________________
 
 
 
L'exemplaire de Maurepas
 
 

Larue reliure           Larue page de titre

 
 

[LARUE (Jean)]. LA BIBLIOTHEQUE DES JEUNES NEGOCIANS, ou L'Arithmétique à leur usage ; démontrée depuis ses premiers élémens jusqu'à ses derniers problêmes, où se trouvent compris le commerce des matières d'argent (...), les changes des principales places de l'Europe sur leur cours actuel & proportion[n]é : et les principes des arbitrages, pour faciliter les opérations de la banque. Le tout opéré & démontré en entier par des lettres missives du Sr. J. L*** négociant, à Lyon (...).

 

Paris ; Lyon, Briasson ; frères Bruyset, 1747
Fort vol. in-4, maroquin rouge, dos à nerfs orné, pièce de titre, trois filets dorés encadrant les plats, tranches dorées sur marbrure [Rel. de l'époque]. 10 ff.n.ch. (titre, dédicace à Maurepas, préface, avis de l'auteur), 656 pp., 12 pp., 2 ff.n.ch. (errata et privilège), 2 tableaux dépliants.

Édition originale de ce manuel à l'usage des transactions européennes. L'auteur, originaire de Bayonne, était au service de Maurepas et du comte de Caylus.
Précieux exemplaire aux armes mêmes du dédicataire, Jean-Frédéric Phélypeaux de Maurepas et de Pontchartrain (1701-1781), alors secrétaire d'Etat à la marine, avec ses grandes armes dorées poussées au centre des plats (OHR 2265).
Bel exemplaire, grand de marges, dans une condition exceptionnelle pour ce genre de titres.

 

______________________________________________________________________________
 
 
 
 
Rare incunable de Mantoue, par le prototypographe de la cité
 
 

Nicolas de Lyre

 

NICOLAS DE LYRE. Postilla super Matheum [Marcum, Lucam, Johannem]


Mantoue, Paul Johann de Puzpach [Butzbach], 24 juillet 1477


1 vol. in-folio, veau fauve à l'imitation, dos à nerfs orné de filets et croisillons à froid, plaque d'encadrements à froid sur les plats [Rel. moderne]

Paul de Butzbach (c'est sa localité de naissance) fut un ouvrier typographe de l'atelier de Gutenberg, embauché à Mantoue pour fonder dans cette ville le premier atelier d'imprimerie, qui fonctionna dès 1472.
Une des très nombreuses éditions incunables des commentaires exégétiques du franciscain Nicolas de Lyre (1270-1349), qui figurèrent parmi les premiers textes livrés à la nouvelle technique de l'impression.
Exemplaire du libraire et collectionneur Walter Goldwater (1908-1985), avec vignette ex-libris contrecollée sur les premières gardes.

 
 
______________________________________________________________________________
 
 
 
Exceptionnel registre manuscrit de la correspondance diplomatique active et passive du représentant de l’Electeur de Bavière auprès de la Cour de France
 
 

Van Eyck portrait       Van Eyck livre      Van Eyck illustration      Van Eyck illustration

 

VAN EYCK (Maximilian Emmanuel Franz). Registre de ma correspondance tant avec l'Electeur de Bavière qu'avec son ministre, & toutes autres personnes, relativement aux affaires & négociations dont j'ai été chargé, pendant tout le tems que j'ai été employé à la Cour de France, avec le caractère d'envoyé extraordinaire de Son Alt. Sér[énissi]me Electorale, à commencer du 26 février 1755 (...).

[Paris], 1755-1776, 36 vol. in-folio, texte entièrement calligraphié, avec 24 planches hors-texte, et portrait de l'époque en buste de l'auteur, peint sur toile et sous cadre doré ancien

Appartenant à un genre de documents très rarement conservés en mains privées, cet ensemble renferme la presque totalité de la correspondance diplomatique officielle échangée entre la Cour de Bavière et son représentant à la Cour de France, de 1755 à 1776, constituant par là une source de premier ordre pour les relations du Royaume avec le principal Electorat de l'Empire, et ce, entre la Guerre de Sept Ans et les prodromes de la Guerre de Succession de Bavière (1778-1779). La rédaction en est particulièrement soignée, avec une grande homogénéité des graphies et des ornements, ce qui suppose un travail régulier, sans doute confié régulièrement par l'ambassadeur à un secrétaire ou un groupe de secrétaires particuliers.