Perform an accurate search:

3965 results

[ORDRE DE SAINT-LOUIS]

Ordonnance du Roi, concernant l'Ordre de Saint-Louis.

Du 21 août 1779. Paris, Imprimerie royale, 1779, in-4, dérelié. 6 pp. Réorganise complètement la dotation de l'Ordre en faveur des officiers de marine prévue dans l'édit de création de 1693, et qui n'était plus adaptée à la croissance de ce corps.

[ORFEVRERIE]

Arrest de la Cour des Monnoies,

qui ordonne aux Maîtres Orfévres qui n'auront point boutique ouverte ou qui s'absenteront, de remettre leurs Poinçons au Bureau de leur Communauté: Et qui fixe l'espace de temps où l'absence & la fermeture de boutique, rendront leurs places vacantes & impétrables. Du 12 Décembre 1767. [Paris, P.G. Simon, 1771], in-4 de 4 pp. avec simple titre de départ, dérelié.

[ORFEVRERIE]

Arrest du Conseil d'Etat du Roi,

concernant les ouvrages d'orfèvrerie destinés pour les pays étrangers & pour les colonies. Du 28 mai 1770. Extrait des registres du Conseil d'Etat. Paris, P.-G. Simon, 1775, in-4, dérelié. 3 pp. Le Roi, en son Conseil, déboute les orfèvres et négociants qui s'opposaient aux précédents arrêts réglementant le commerce des objets d'orfèvrerie à destination de l'étranger et des colonies.

[ORFEVRERIE]

Arrest du Conseil d'Etat du Roi,

qui ordonne, conformément à celui du 1er août 1733, que la déclaration à laquelle sont assujettis les marchands & ouvriers qui destinent la vaisselle ou d'autres ouvrages d'or & d'argent pour les pays étrangers & pour les colonies, contiendra le nom & la demeure des habitans desdits pays étrangers & des colonies qui auront commandé lesdits ouvrages, & auxquels ils devront être adressés, ainsi qu'il en a été usé par le passé. Du 6 avril 1770. Extrait des registres du Conseil d'Etat. Paris, P.-G. Simon, 1775, in-4, dérelié. 3 pp. En raison des métaux précieux qui constitue sa matière première, et dont l'exportation était considérée comme nuisible par le mercantilisme officiel, l'orfèvrerie d'Ancien Régime était assujettie à un ensemble de règlements minutieux destinés à empêcher la sortie incontrôlée du royaume.

[ORFEVRERIE]

Arrest du Conseil d'État du Roi,

concernant les Ouvrages d'Orfévrerie destinés pour les Pays étrangers & pour les Colonies. Du 28 Mai 1770. [Paris, P.G. Simon, 1775], in-4 de 3 pp. avec simple titre de départ, dérelié. Le roi, en son Conseil, déboute les orfèvres et négociants qui s'opposaient aux précédents arrêts réglementant le commerce des objets d'orfèvrerie à destination de l'étranger et des colonies.

[ORFEVRERIE]

Déclaration du Roi qui réunit, à Paris, en un seul & même corps, les orfèvres, tireurs d'or, batteurs d'or & d'argent,

et, à Lyon, les orfèvres, tireurs, écacheurs, fileurs, batteurs d'or & d'argent, & paillonneurs, en une seule & même communauté. Donnée à Versailles le 9 mai 1777. Paris, Imprimerie royale, 1777, in-4 de [3] pp., dérel.

[ORFEVRERIE]

Déclaration du Roi,

concernant les Brevets d'apprentissage pour l'Orfévrerie. Donnée à Versailles le 25 Janvier 1781. Régistrée en la Cour des Monnaies le 31 desdits mois & an. Paris, Imprimerie Royale, 1781, in-4 de 3 pp., dérélié.

[ORFEVRERIE]

Déclaration du roi,

qui permet aux Maître Orfèvres & à tous Artistes qui fondent, travaillent, ou emploient les matières d'or et d'argent, d'établir leurs forges & fourneaux ailleurs que dans leurs boutiques, à la charge de s'y faire autoriser par la Cour des Monnoies (…). Donnée à Versailles le 25 août 1784. Paris, Imprimerie Royale, 1784, in-4 de 4 pp., avec simple titre de départ, dérelié.

[ORFEVRERIE]

Déclaration du Roy,

donnée à Paris le 23. Novembre 1721. concernant la Vaisselle d'Argent. Registrée en Parlement le 12. Février 1722. S.l., S.n., [1722], in-4 de 12 pp. avec simple titre de départ, dérelié, extrait d'un recueil (num. à l'encre au-dessus du titre). Ce document ne concerne pas seulement, comme indiqué par le titre, la vaisselle d'argent, mais aussi les ouvrages d'or, les bijoux et autres produits d'orfèvre et horloger: réglementation, limites de poids, poinçons et marques, autorisations de vente au détail, droits, défense de travailler dans les monastères, etc.

[ORFEVRERIE]

Lettres patentes du Roi,

concernant les droits que seront tenus de payer à l'avenir les Maîtres Orfèvres, pour être admis dans les Communautés établies dans les villes où il leur aura été permis de transférer leur domicile. Données à Versailles le 15 décembre 1783. Paris, Imprimerie Royale, 1784, in-4 de 4 pp., avec simple titre de départ, dérelié.

[ORGANISATION MARITIME]

De la Marine française

Nantes, Imprimerie de F. Berjou, brumaire an VIII [novembre 1799], in-8, dérelié. 75 pp., imprimées sur papier bleuté. Polak, 6408. Très rare mémoire, demeuré anonyme, mais qui émane certainement d'un marin et d'un administrateur : à l'historique et à la critique du système contemporain d'organisation maritime succède un plan détaillé en 49 articles.

[ORLEANISME]

Le Comte de Paris et la Maison de France.

Tableau généalogique de la Maison de France. - La succession à la Couronne. - La Maison de France. - M. le Comte de Paris. - Le Comte de Paris en Amérique. - Le Comte de Paris à Frohsdorf. - Le grand parti national. - La vérité sur les biens confisqués de la famille d'Orléans. - Les finances de la République, etc.. Paris, Librairie nationale, 1885, in-8, broché, non coupé. 76 pp., 2 ff. n. ch., texte sur deux colonnes, des illustrations dans le texte. Absent de Saffroy. Petite brochure de propagande en faveur du prétendant orléaniste, parue deux ans après la mort du comte de Chambord. A noter un passage sur la conduite des Orléans en Algérie, et notamment sur la prise de la smala d'Abd-el-Kader par le duc d'Aumale.

[ORLEANS (Duc d')]

Fils de roi

Paris, Société anonyme de publications périodiques, 1885, in-8, portrait-frontispice, titre et 76 pp., br., couv. impr. "Parmi les personnages historiques, en est-il de plus attachant que le duc d'Orleans, le prince qui fut le fils du roi Louis-Philippe et le père du comte de Paris…".

[ORLÉANS (Louis-Philippe-Joseph d')]

Prospectus de la vente à titre de démembrement

et en vertu de Lettres d'éclissement, des terres appartenant dans le Haynaut français & dans le Pays de Liège, à son altesse sérénissime, Monseigneur le duc d'Orléans, premier prince du sang. Valenciennes, Imprimerie de J. B. Henry, 1787, in-8 de 30 pp., 1 f. bl. et une grande affiche imprimée repliée collée au dernier f. bl., en feuilles, cousu, dans une boîte moderne de papier à la colle rouge, pièce de titre rouge. OCLC ne mentionne qu'un seul ex. dans les collections publiques mondiales, la Columbia University Library. Édition originale, extrêmement rare. L'affiche collée au verso du dernier f. bl. est intitulée: De part son altesse sérénissime, monseigneur le duc d'Orléans, premier prince du sang, on fait savoir que l'on expose en vente par forme de démembrement […]. Louis-Philippe Joseph d'Orléans, duc de Chartres, puis duc d'Orléans, grand-maître du Grand Orient de France, professait les idées réformatrices et était un opposant déclaré de la politique du roi. Ses positions lui valurent le nom de Philippe Égalité lorsqu'il fut élu à la Convention, où il siégea avec la Montagne. Il vota la mort du roi Louis XVI et périt guillotiné en 1793. Un train de vie exorbitant, des spéculations immobilières mal évaluées, la pression des créanciers, obligèrent ce prince à vendre les immenses terres qu'il possédait dans le nord de la France. Ce Prospectus est l'annonce publique de la vente de ses biens et donne la description détaillées des différentes terres et domaines dont se séparait le futur "Philippe Égalité": nom, étendue, cens et rentes, droits seigneuriaux. L'affiche jointe (109 x 86 cm), publiée à part, est rarissime (OCLC n'en référence aucun ex.). Elle présente sous forme de tableau les données contenues dans l'ouvrage auxquelles sont ajoutées des informations aux acheteurs, ainsi que les adresses dans différentes villes de France et de Belgique où consigner les enchères. Ces deux pièces manquent à toutes les bibliothèques françaises. Quelques plis de l'affiche renforcés au verso, sans manque.

[PALAISEAU]

Histoire de Mesdemoiselles de Saint-Janvier,

les deux seules blanches sauvées du massacre de Saint-Domingue ; par Mademoiselle de P..., leur amie. Avec figures. Troisième édition, revue et corrigée. Paris, J.-J. Blaise, 1812, in-12, broché sous couverture d'attente de papier bleu défraîchie. 107 pp., 2 planches gravées hors texte. Absent de Sabin. Monglond IX, 711-12 (ne connaît que les deuxième et troisième éditions, comme au demeurant les dépôts publics où on ne trouve pas trace de la première). Malgré les trois tirages consécutifs, ce petit texte est fort rare ; c'est la principale source sur l'affaire dite des Orphelines du Cap. Il s'agit de l'histoire d'Augustine et Hortense de Saint-Janvier, sauvées du massacre général des Blancs ordonné en 1804 par Dessalines, tandis que leur père Louis de Saint-Janvier (1754-1804, retraité de la Compagnie des Indes) et leur mère Marie-Louise-Félicité Bertrand de l'Etang (1769-1804) faisaient partie des victimes. Sauvées à l'initiative du général Diakué, puis de la veuve de Dessalines, les deux enfants furent rapatriées en France seulement au cours de l'année 1810, accueillies par la famille Beaupoil de Sainte-Aulaire.

[PALISOT DE BEAUVOIS]

Description d'une aggrégation de pierres observée dans la Caroline du Nord, États-Unis d'Amérique, et connue dans le pays sous la dénomination de mur naturel (natural wall)

[Paris], 1818], in-4, dérelié. 11 pp. (numérotés [109] à 119) et une planche gravée dépliante hors texte. Pas dans Sabin. Mémoire lu à l'Académie Royale des Sciences de Paris, le 6 avril 1818. Ce "mur naturel", qui se trouvait près de Salsbury en Caroline du Nord, "est un des faits les plus curieux que présente ce vaste pays. À l'époque où l'auteur le visita, le phénomène n'était connu que des habitants voisins de son gisement" (Bibl. Universelle des Sciences, belles-lettres et arts… Genève, 1818, t. IX, p. 68).

[PAQUEBOTS]

Règlement pour les paquebots établis

par Arrêt du Conseil du 28 juin 1783. Du 5 juillet 1783. Paris, P. G. Simon & N. H. Nyon, 1784, in-4 de 4 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Règlement concernant le transport des lettres, des marchandises et des personnes vers les États-Unis d'Amérique, sur les paquebots établis, avec le détail des tarifs.

[PARIS (Louis-Philippe d'Orléans, comte de)]

Damas et le Liban.

Extraits du Journal d'un voyage en Syrie au printemps de 1860. Londres, W. Jeffs, 1861, in-8, percaline rouille de l'éditeur, dos lisse orné de filets et guirlandes dorés, encadrement et rosace à froid sur les plats. vii pp., 136 pp. Hage Chahine 3562. Édition originale, rare. Ce volume, "destiné seulement à quelques personnes" fut sans doute tiré à très petit nombre ; il est composé de deux morceaux relatifs à l'état du gouvernement turc à Damas, et à la situation des chrétiens dans le Liban, rédigé dans le contexte particulièrement dramatique des massacres dirigés contre les Chrétiens. En effet, le fils aîné du duc d'Orléans (1838-1894), en exil depuis 1848 et chef de sa maison depuis la mort en 1850 de son grand-père, avait effectué en mai 1860 un voyage assez peu connu à Damas, et se rendit au Liban en juin de la même année, c'est-à-dire au tout début des massacres des Maronites par les Druzes qui allaient déclencher une intervention internationale. Son départ pour les Etats-Unis en septembre 1861 et son engagement aux côtés des fédéraux pendant la Guerre de Sécession firent vite oublier cette première expérience.

[PARIS]

Portail de l'église St Nicolas du Chardonnet,

rue St Victor. Dessin non signé; plume, encre noire et lavis gris. S.l.n.d., [XVIIIe siècle], 1 p. in-4 oblong (30 x 43,8 cm, hors marges), encadrement à l'encre noire, note manuscrite ajoutée dans l'angle supérieur droit. Encadré sous verre moderne. On joint : ÉGLISE ST NICOLAS DU CHARDONNET. Dessin non signé; plume, encre noire, aquarelle et lavis gris. S.l.n.d. [XVIIIe siècle], 1 p. grand in-folio (73,8 x 45,9 cm) repliée, titre manuscrit au dos. Ensemble deux dessins. Projet de façade pour l'église Saint-Nicolas du Chardonnet, à Paris. Le premier plan montre l'entrée de l'église qui doit comporter, selon ce projet, six colonnes de style ionique soutenant un fronton de forme triangulaire, et trois grandes portes surmontées de bas-reliefs évoquant des scènes mythologiques. Le second plan représente l'ensemble du bâtiment : les parties existantes sont en noir, et celles en projet à l'encre rouge. Une modification de l'alignement des rues des Bernardins et Saint-Victor est prévue, ainsi que la démolition d'un ensemble de maisons afin de dégager le nouveau parvis et de créer une place qui serait nommée Saint-Nicolas du Chardonnet. Construite en 1230 sur le fief du Chardonnet et dédiée à saint Nicolas, patron des bateliers, l'église (à l'origine une chapelle) fut plusieurs fois reconstruite et remaniée. Le bâtiment représenté ici date de 1656 et fut inauguré, inachevé, en 1667, car plusieurs maisons ainsi que le séminaire Saint-Nicolas du Chardonnet faisaient obstacle à son agrandissement vers la rue Saint-Victor. Finalement, le séminaire fut démoli en 1911 et la façade de l'église ne sera achevée qu'en 1934, dans un style différent des deux dessins. L'auteur de ce projet pourrait être l'architecte Jacques Denis ANTOINE (1733-1801), célèbre pour la réalisation de l'Hôtel des Monnaies à Paris et qui établit un projet de la façade de Saint-Nicolas du Chardonnet vers 1765, ou l'architecte Jean-Jacques HUVÉ (1742-1808), dessinateur dans le cabinet d'Antoine de 1767 à 1770. Au verso du second plan, étiquette contrecollée "Gilbert aîné" (XIXe siècle). Plans bien conservés, d'une exécution soignée.

[PASCALLET (E.)]

Molitor

[Paris], Imprimerie de Madame de Lacombe, s.d. [1841], in-8, broché sous couverture d'attente de papier jaune. 31 pp. Au CCF, notices seulement à la BnF, Strasbourg et Nancy. Cette notice sur le grand soldat de l'Empire fut rédigée et publiée de son vivant : alors membre de la Chambre des Pairs, il ne mourut qu'en 1849.

[PATORNI (François-Marie)]

L'Epée de Napoléon.

Mémoire à consulter. Paris, Imprimerie de L.-E. Herhan, 1833, in-8, dérelié. 66 pp. Il s'agit d'un ensemble de consultations d'avocats (Patorni est le premier, mais suivent Crémieux, Dupin âiné, Odilon Barrot, Hennequin, etc.) sur le légitime héritier des armes de Napoléon après la mort du Duc de Reichstadt. En effet, le testament de l'Empereur avait transmis à son fils l'épée d'Austerlitz, la sabre de Sobieski, et diverses autres armes ; outre que le gouvernement autrichien s'était toujours opposé à la remise desdites armes, le jeune duc était mort en 1832. Qui devait donc hériter du legs ? Marie-Louise ? les oncles du jeune Napoléon II ? la France ? Né à Bastia, Patorni (1803-1852) se montra toute sa vie fervent bonapartiste et il conclut non selon les termes du droit, mais sur un mouvement sentimental et romantique, partagé par la plupart de ses confrères. Comme l'on sait, l'épée d'Austerlitz, conservée par Bertrand jusqu'en 1840, fut alors déposée sur le cercueil de l'Empereur de retour de Sainte-Hélène. Elle est actuellement conservée au Musée de l'Armée des Invalides.

[PAUPÉRISME]

A mes concitoyens,

ou Réflexions patriotiques d'un Français, sur la sécularisation des religieux, & l'extinction de la mendicité. Genève, 1787, in-8, dérelié. 2 ff.n.ch. (faux-titre & titre), 122 pp. Demeurée anonyme, cette petite étude soucieuse d'éteindre la mendicité et le paupérisme dans le royaume, développe des propositions dans le sens du siècle, et qui verront une certaine forme de réalisation en 1789-91 : "séculariser la plus grande partie des réguliers ; employer le superflu de leurs richesses à soulager les malheureux ; délivrer l'Etat de cette vermine de mendians vagabonds, qui désolent les campagnes & troublent le repos des agriculteurs ; fonder des hôpitaux de tout genre, de tout âge & de tout sexe ; des collèges pour l'instruction de la jeunesse ; des chapitres & maisons d'éducation pour la très pauvre noblesse ; former tous ces nombreux établissemens, sans toucher aux finances du Roi, sans être à charge de ses peuples".

[PAUTHIER (Guillaume)]

Les Livres sacrés de l'Orient,

comprenant le Chou-King ou le livre par excellence, les Sse-Chou ou les quatre livres moraux de Confucius et de ses disciples, les lois de Manou, premier législateur de l'Inde ; le Koran de Mahomet ; traduits ou revus et publiés par G. Pauthier. Paris, Société du Panthéon littéraire, 1843, fort vol. grand in-8, demi-chagrin vert, dos à faux-nerfs orné de filets et triples caissons dorés, coins en vélin vert [Rel. de l'époque]. xxx pp., un f. n. ch., 764 pp., texte sur deux colonnes. Ce volume de la collection du Panthéon littéraire témoigne à merveille de la vision occidentale de l'Orient prédominante au XIXe siècle, par son effort à rechercher l'équivalent de "livres saints" pour des courants religieux et philosophiques qui, à l'exception de l'Islam, ne rentrent pas du tout dans ce cadre. L'orientaliste Jean-Pierre-Guillaume Pauthier (1801-1873) travailla sur plusieurs domaines, mais sa spécialité furent ses traductions du chinois.

[PAYAN-DUMOULIN (Charles-François-Félix-Ernest de)]

Notice sur quelques volcans de l'Italie méridionale

S.l., s.d. [1842], in-12, broché, couverture d'attente de papier rose. 19 pp. imprimées sur papier jaune. Unique édition, très rare. Avocat à Valence, Ernest de Payan-Dumoulin (1811-1887) fut président du tribunal civil du Puy, puis conseiller à la Cour d'Aix-en-Provence.

[PEINTURE]

Laque émail Euréka.

Usines de la Seigneurie S.A. les Fils de M. Haguenauer Ainé Peintures - Couleurs - Vernis Rue Meissonier … Pantin (Seine). Deventer, (vers 1950), Dépliant couleur à deux rabats (23 x 12 cm), titre se suivant sur les deux plats en jaune sur vert. Nuancier (72 nuances) de la laque émail Eureka, peinture industrielle fabriquée par les Usines de la Seigneurie à Pantin.

[PELET-CLOZEAU (Jean-Jacques-Germain)]

Note sur la situation de l'Algérie à la fin de janvier 1838.

(Demandée par le Général Bernard, et remise le 3 février 1838). Paris, Impr. de Bourgogne et Martinet, 1839, in-8, demi-chagrin bleu, titre en long [Rel. moderne]. 13 pp., 1 f. blanc et 1 grande carte répliée horx texte de la Province d'Alger. Très rare tiré à part du Spectateur Militaire (Cahiers du 15 décembre 1839). Playfair 838. A échappé à Tailliart. "Alger est le centre de notre domination et de notre influence politique … ; notre situation actuelle nous permet un développement de nos forces d'Alger à Médéah…" Très bon exemplaire.

[PELISSOT (Felisberto Adriano)]

Misterios de Buenos Aires

Buenos Aires, Imprenta de la Tribuna, 1856, 2 parties en un vol. in-4, demi-chagrin bouteille, dos à nerfs ornés de pointillés dorés, tranches mouchetées [Rel. de l'époque]. 81 pp., 76 pp., texte sur deux colonnes, 1 f.n.ch. de table. Aucun exemplaire au CCF. Il s'agit de la traduction castillane, effectuée par un des collaborateurs du périodique "La Tribuna", d'un roman publié pour la première fois en français la même année 1856. Professeur de français établi en Argentine, Philibert-Adrien Pélissot avait donné la même année un autre roman historico-sentimental local, Camila O'Gorman, aussi immédiatement traduit par l'Urugayen Heraclio Fajardo.

[PELTIER (Jean-Gabriel)]

Domine, salvum fac regem

S.l. [Paris], s.d. [1789], in-8, broché sous couverture factice de papier marbré du XIXe siècle. 24 pp. Sur les événements du 5 octobre, et contre les ambitions de plus en plus déclarées du duc d'Orléans contre son cousin. Un des pamphlets du journaliste et littérateur contre-révolutionnaire Jean-Gabriel Peltier (1760-1825), composé avant le lancement de son célèbre périodique Les Actes des Apôtres (qui commença de paraître le 2 novembre 1789).

[PERIODIQUE]

Recueil de médecine vétérinaire pratique,

journal consacré à la médecine et à la chirurgie vétérinaires, à l'hygiène, au commerce des animaux domestiques et à l'analyse des ouvrages et journaux traitant de l'art vétérinaire (...). Paris, Béchet jeune, 1839, fort vol. in-8, basane fauve racinée, dos lisse orné de filets, fleurons et décors à la cathédrale dorés, pièce de titre, tranches marbrées [Rel. de l'époque], coiffe supérieure abîmée. 688 pp. Une année complète de cette important périodique publié par les sommités vétérinaires de l'époque, comme Onésime Delafond, Jean Girard, Vatel, Yvart, etc. Le Recueil de médecine vétérinaire pratique est en effet le titre porté de 1832 à 1852 par un journal fondé en 1824 sous l'appellation de Nouvelle bibliothèque médicale, deuxième série. Il continua de paraître sous forme imprimée jusqu'en 2005, puis sous forme électronique.

[PEROU]

Notizia distinta del prodigiosissimo Caso seguito nell'Indie Occidentali,

per intercessione del glorioso patriarca, e grande taumaturgo, S. Francesco di Paola, fondatore de' padri minimi. [Napoli, Modena, Bologna, Rimini, Ancona, Firenze, M. Nestenus e A. Borghigniani, XVIIIe siècle], in-4 de (4) pp., avec simple titre de départ, couv. muette, rouss. Relation d'un triple miracle survenu à Lima, au Pérou, par intercession de Saint François de Paule: une mère voit ressusciter son dernier né, et ses deux précédents enfants, décédés, sont retrouvés vivants dans leur tombeau.

[PERRON (Joseph)]

Canotlé rannaga kelékak [Cantiques, hymnes et catéchisme].

Délochét roka. Winnipeg, Free press No-rodeneletekteyar, 1904, in-16 carré, toile chagrinée modeste de l'éditeur, dos lisse muet. 54 pp. Très rare petite impression de Winnipeg en langue ingalik (ou deg hi'tan ou deg xinak), correspondant à des tribus indiennes peuplant le bas-Yukon et l'intérieur de l'Alaska. Il s'agit d'une variété des dialectes athapascans.

[PERRUQUIERS]

Loi relative à la liquidation de divers Offices de Perruquiers.

Donnée à Paris, le 16 Novembre 1791. Lue au Directoire du Département des Vosges, et transcrite sur ses registres le 15 décembre 1791. Epinal, Chez Hæner, (1791), in-4 de 4 pp., en feuille, trous de vers dans le haut du pli. Réunis depuis 1673 dans une même corporation chargée de tous les soins de propreté et de toilette du corps humain, les perruquiers - baigneurs - étuvistes virent en juin 1791 leurs offices abolis, comme toutes les autres corporations, par la loi Le Chapelier. La présente loi détermine les sommes payées aux titulaires pour la liquidation de leur office. Le total monte à 361 244 livres, 18 sous 4 deniers pour les 212 perruquiers-baigneurs-étuvistes exerçant en France.

[PERTICOTZ]

La Démagogie en voyage,

poème en un seul chant, orné d'une lithographie; et suivi d'une épitre à M. Michaud, académicien, par Jean Bouche d'Or. Paris, Levavasseur, Dentu, Delangle, 1830, in-8, broché, couv. jaune impr., rouss. Lithographie en couleurs par Th. Delarue, 2 ff.n.ch., pp. (5) à 15. Quérard 380. Allégorie mettant en scène la gloire des explorateurs (Gilles tricolor, La Peyrouse cadet) et des voyages: "France, réjouis-toi, le vainqueur des deux mondes / Enfin a terminé ses courses vagabondes !".

[PETIET (Claude-Louis)]

Repubblica Cisalpina.

Estratto de' registri del comitato di governo seduta del giorno 11 Termidoro anno IX. Rep. [30 juillet 1801]. Ferrare, Francesco Pomatelli, s.d. [1801], placard in-folio (51 x 41 cm), en feuille. Très rare. Signé à la fin par Claude-Louis Petiet (1749-1806), alors Président de le Commission extraordinaire de gouvernement de la République cisalpine (1800-1802) et Président de la Consulta (1800-1802) de la même "République-soeur", le placard reproduit une loi aménageant les deux dernières échéances des contributions directes (septembre et novembre 1801), les Etats associés à la France républicaine puis consulaire étant surtout pressurés financièrement pour assurer la subsistance des troupes et de l'administration ...

[PHARMACIE - PROCES]

Arrest de la cour de Parlement,

qui fait défenses à André-Charles-Claude Legrand, marchand épicier à Paris, de récidivier, sous peine de punition exemplaire, & le condamne en cinq cens livres d'amende, pour être par lui contrevenu aux Loix qui défendent aux Épiciers la préparation, manipulation & mixtion des drogues, & avoir vendu & débité une médecine, dans laquelle il a fait entrer du basilicum au lieu de catholicum. Paris, P. G. Simon, & N. H. Nyon, 1784, in-4 de 4 pp., avec simple titre de départ, dérelié.

[PHARMACIE. - FACTURE]

Pharmacie Ch. Morio,

rue Coëtquen, successeur de Mr. Chevalier. Rennes, 10 janvier 1849, in-folio, en feuille. Longue facture manuscrite d'arrêté au 31 décembre 1848 (38,95 francs) pour M. Jeannel, professeur à la Faculté des Lettres de Rennes (père de Charles-Julien Jeannel ?), et qui semble avoir fait une forte consommation de remèdes et autres spécifiques.

[PHARMACIE]

Dr. Stoughton's elixir magnum stomachicum,

or, The Great cordial elixir for the stomach. S.l. [Londres], s.d. [XVIIIe siècle], petit in-folio (29 x 23 cm), en feuille, bords ébarbés. 2 pp.n.ch. Version anglaise standard d'un imprimé publicitaire très répandu, en faveur de l'élixir de Stoughton, en fait une boisson tonique très concentrée élaborée vers 1690 par le pharmacien britannique Richard Stoughton (? - 1726) et pour laquelle il obtint une patente officielle en 1712 (la seconde de l'histoire pharmaceutique du royaume). Elle était spécialement indiquée pour les maux d'estomac et la digestion difficile. Le succès fut immense et durable : sous le nom de "teinture amère", le remède figure encore dans les matières médicales et les codices français du milieu du XIXe siècle. Sa composition mêlait l'absinthe, la gentiane, la rhubarbe, l'aloës, la cascarille et l'écorce d'orange amère. Au verso, on trouvera, sur 4 colonnes, l'impressionnante liste des dépositaires anglais de la boisson miracle : "It is sold in most of the chief cities and great towns in Europe ..." (on suppose que par Europe, il faut entendre sa seule partie notable, le Royaume-Uni, puisque seules figurent dans la liste des localités britanniques).

[PHARMACIE]

Elixir du solitaire

S.l. [Rouen ?], s.d. [XVIIIe siècle], placard in-folio (31 x 23 cm), . Encore un placard publicitaire pour une préparation secrète aux multiples vertus : celle-ci, composée par un certain chevalier de Scroberg, parfaitement imaginaire, serait souveraine "pour toute corruption de la bouche" (ce qui semble comprendre les maux de dents, les gingivites, le tartre), les maux d'estomac, les indigestions, etc. La distribution étant remise exclusivement aux dames de l'Hôtel-Dieu de Rouen, il est probable que le lieu d'impression soit bien la capitale normande.

[PHARMACIE]

Le Grand élixer [sic] stomachal du Dr. Stoughton

S.l. [Londres], s.d. [XVIIIe siècle], petit in-folio (30 x 24 cm), en feuille, bords ébarbés, mouillures. 2 pp.n.ch. Version française d'un imprimé publicitaire anglais très répandu, en faveur de l'élixir de Stoughton, en fait une boisson tonique très concentrée élaborée vers 1690 par le pharmacien britannique Richard Stoughton (? - 1726) et pour laquelle il obtint une patente officielle en 1712 (la seconde de l'histoire pharmaceutique du royaume). Le succès fut immense et durable : sous le nom de "teinture amère", le remède figure encore dans les matières médicales et les codices français du milieu du XIXe siècle. Sa composition mêlait l'absinthe, la gentiane, la rhubarbe, l'aloës, la cascarille et l'écorce d'orange amère.

[PHARMACIE]

Le Grand élixir stomachal,

ou Le Grand élixir cordial pour l'estomac, (publié par lettres patentes sous le grand sceau de la Grand-Bretagne). Fidellement préparé par Thomas Caton. S.l. [Londres], s.d. [XVIIIe siècle], in-4, en feuille. 2 pp.n.ch. Version française d'un imprimé publicitaire pour l'une des contrefaçons de l'élixir du docteur Stoughton, en fait une boisson tonique très concentrée élaborée vers 1690 par le pharmacien britannique Richard Stoughton (? - 1726) et pour laquelle il obtint une patente officielle en 1712 (la seconde de l'histoire pharmaceutique du royaume). Le succès fut considérable, semble t-il, et dans ce cas, les profiteurs abondent : ce Thomas Caton, établi à Londres Bartholomew street, prend bien soin de préciser que sa recette originale "luy a été communiquée par feu Monsieur Aram [sic] Stoughton, & non à aucune autre personne ...".

[PHARMACIE]

Syrop pour guérir la coqueluche et adoucir l'asthme

S.l. [Montereau], s.d. [début du XIXe siècle], in-8, en feuille. Petit imprimé publicitaire pour un spécifique (bien évidemment d'une efficacité redoutable), uniquement en vente chez l'apothicaire Chagnet de Montereau-Fault-Yonne ; on peut supposer que c'est dans cette localité de Seine-et-Marne que ce placard fut imprimé.

[PHOTOGRAPHIES - MOBILIER]

[Chaises et fauteuils]

S.l., s.d. [vers 1900], In-8 oblong, toile rose, dos lisse muet. 30 ff.n.ch. de papier fort montés sur onglets, regroupant 126 tirages photographiques. Curieux ensemble de photographies représentant des pièces de mobilier domestique, très majoritairement des sièges (fauteuils, chaises, divans, etc.), certains ne présentant que la charpente de bois. Les pièces sont accompagnées d'un numéro d'ordre, ce qui fait penser qu'elles ont été disposées pour une vente ou une exposition.

[PHOTOGRAPHIES. - AFRIQUE NOIRE]

[Ensemble de 7 tirages argentiques]

S.l., s.d. [vers 1890], 7 tirages argentiques contrecollés sur papier fort in-8 (18 x 11 cm), . Intéressant ensemble regroupant des portraits d'indigènes (4 groupes d'hommes, 3 groupes de femmes). Ils ne sont pas légendés, ce qui rend difficile la localisation des personnes représentées, mais vraisemblablement il s'agit de natifs d'Afrique occidentale.

[PHOTOGRAPHIES. - CUBA]

[Ensemble de trois tirages]

Matanzas, s.d. [vers 1900], 3 tirages argentiques in-12 oblongs (11 x 17 cm), . Regroupe trois tirages du studio José Carbonell à Matanzas : 1. Un petit équipage devant une maison. - 2. Un paysage de palmiers et de lande. - 3. Un ensemble de jardins et petits pavillons.

[PHOTOGRAPHIES. - OUEST AMERICAIN]

S.l., s.d. [vers 1900], 25 épreuves de formats divers, en feuilles. Très intéressant ensemble iconographique, sans doute rapporté par un Français en visite dans l'ouest des Etats-Unis, et documentant des sites remarquables, déjà objet de l'intérêt du tourisme : I. San Francisco : 4 épreuves de format 13 x 20 cm, dont trois signées de Taber et légendées (Market street from Third street ; Telegraph hill and Goat island ; The Golden Gate from Telegraph Hill). On joint : deux cartes publicitaires sur papier fort des établissements Taber, lesquels furent détruits complètement par le tremblement de terre de 1906, qui mit fin à la carrière photographique d'Isaiah West Taber (1830-1912) ; on a ainsi un terminus ad quem pour la datation de ces clichés. II. Parc de Yosemite (Californie) : 10 épreuves de format 11 x 18 cm, sur papier fin, signées Fiske, et légendées au crayon de bois au verso en français. C'est le 1er octobre 1890 que le Yosemite fut classé parc national américain, ce qui donne un "terminus a quo" à notre série. George Fiske (1835-1918), né dans le New Hampshire, se fixa dès 1879 à Yosemite et y vécut jusqu'à son suicide : il figure parmi les premiers photographes professionnels du parc. III. Colorado : 6 épreuves de format 10 x 16,5 cm, sur papier fin, dont cinq légendées (Marshall Pass ; Panorama of Denver ; Pueblo smelting works, dans le comté de Pueblo ; Currecanti needle, Black Canyon ; Chipeta Falls, Black Canyon). IV. Utah : 4 épreuves de format 10 x 16,5 cm, sur papier fin, toutes légendées (Castle Gate ; north east from city hall, Salt Lake ; east part Salt Lake City ; Eagle Gate and Bee Hive house [à Salt Lake City]). V. Arkansas : une épreuve de format 16,5 x 10 cm, légendée (Grand Canyon of the Arkansas) .

[PHOTOGRAPHIES]

Souvenir d'Alger

Leipzig, Emil Pinkau, s.d. [vers 1905], in-16 oblong (9,5 x 14,5 cm), percaline cerise de l'éditeur, dos lisse muet, encadrements à froid sur les plats, titre poussé en lettres dorées au centre du plat supérieur. 21 reproductions photographiques retouchées à la façon gravure, sur un grand feuillet dépliant de 9,5 x 334 cm. Le lithographe et imprimeur Emil Pinkau (1850-1922) fut un pionnier de la carte postale en Allemagne, spécialement celle illustrant les pays étrangers, fruit de ses nombreux voyages des années 1870 ; son établissement, fondé en 1873 comme Lithogaphische Kunstanstalt Emil Pinkau, ne prit qu'en 1904 la raison sociale abrégée Emil Pinkau AG. C'est en se fondant sur la traduction probable de cette dernière que nous datons notre petit album. 1. Panorama d'Alger, vue prise du sémaphore. - 2. Panorama d'Alger, vue prise de la Casbah. - 3. La place du gouvernement et la mosquée El Djedia. - 4. La place du gouvernement et la rue de la marine. - 5. La mosquée El Kébir. - 6. Cour de la mosquée El Kébir. - 7. Intérieur de la mosquée El Kébir. - 8. Marchand mozabite. - 9. Pavillon dit du coup d'éventail, ancienne résidence du Dey d'Alger. - 10. Intérieur du palais archiépiscopal. - 11. Le jardin d'essai. - 12. Mosquée de Sidi-Abderrahman. - 13. Le palais du gouverneur à Mustapha. - 14. Blidah, vue générale. - 15. Blidah, la place d'armes. - 16. Blidah, le marché arabe. - 17. Blidah, marabout de Side Yacoub. - 18. Gorges de la Chiffa. - 19. Environs de Blidah, tombeau d'une reine de Maurétanie. - 20. Intérieur arabe. - 21. Femme mauresque.

[PLACARD D'EXAMENS]

Au patron de sa mère.

Examen public en droit françois, M. Jean-Baptiste Le Secq, de Dijon, licencié ès droits de la Faculté de Paris, subira l'examen public en droit françois sur les traités suivans (...). Paris, Imprimerie de P. R. C. Ballard, s.d. [1790], placard grand in-folio (72 x 51 cm), en feuille. Texte sur 4 colonnes, une grande vignette en-tête gravée (29 x 35 cm) représentant le Précurseur montrant l'Agneau pascal. Spectaculaire affiche annonçant les épreuves de droit du candidat, lequel a fait apposer une image de son saint patron en tête, ce qui est assez peu commun. Le président du jury était en tout cas le fameux avocat au Parlement de Paris, Clément de Malleran, parent des Clément de Ris.

[PLACARD. - BREST]

Décret de la Convention Nationale,

du 4 juin 1793, l'an second de la République Françoise, relatif aux secours annuels & aux gratifications accordés aux femmes & filles ci-devant retirées dans la maison de refuge de la marine à Brest. Paris, Imprimerie nationale exécutive du Louvre, 1793, placard in-folio de 43 x 33 cm, en feuille. texte sur deux colonnes. La "Maison de refuge" de Brest (ou Madeleine) était en fait une maison de correction, fondée et entretenue par la marine royale, aux fins de lutter contre la prostitution endémique du grand port breton, et y détenir les "filles connues pour avoir des relations avec les matelots et les soldats". Les soeurs de Saint-Thomas-de-Villeneuve, spécialisées dans ce genre de gardiennage, s'en étaient vu confier la direction depuis 1733 jusqu'à la Révolution. La sécularisation de 1792 n'impliqua pas la suppression de l'établissement .

[PLACARD. - DOUAI]

Bailli et échevins de la ville de Douay

Douai, Imprimerie de Willerval, s.d. [1781], placard in-folio de 46 x 35 cm, en feuille. texte sur deux colonnes séparées par une frise de fleurs de lis, et sommé des armes de la ville. Ordonne des réjouissances publiques pour le 18 novembre 1781 à l'occasion de la naissance du Dauphin : il s'agit du "premier Dauphin" de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Louis-Joseph-Xavier-François de France, né le 22 octobre 1781, premier fils du couple royal, et qui devait mourir prématurément le 4 juin 1789, en pleine réunion des Etats Généraux.

[PLACARD. - FINANCES]

Loi portant établissement dans chaque département, d'un payeur général

des dépenses de la guerre, de la marine & autres. Donnée à Paris, le 12 octobre 1791. Saintes, Imprimerie de P. Toussaints, s.d. [1791], placard in-folio (39 x 32 cm), en feuille. texte sur deux colonnes, armes royales gravées.

[PLACARD. - GRENOBLE]

Fête de la jeunesse.

Extrait des registres des délibérations de l'administration municipale de la commune de Grenoble. Grenoble, P. Cadou et David aîné, s.d. [mars 1799], in-folio (49 x 37 cm), en feuille. texte sur deux colonnes. Rare placard instruisant des dispositions prises pour la Fête de la jeunesse de l'an VII [mars 1799]. Coïncidant avec le retour du printemps, cette fête révolutionnaire nationale avait été instituée au 10 germinal par la Convention ; comme la plupart des autres "fêtes sociales" qui célébraient de pompeuses abstractions et devaient se célébrer au chef-lieu de canton, elle ne connut qu'un succès mitigé, en tout cas étroitement dépendant du bon vouloir et du zèle révolutionnaire des autorités locales.

[PLACARD]

Loi relative aux armemens des vaisseaux

destinés pour le commerce des Isles & colonies françaises. Donnée à Paris, le 17 juillet 1791. Saintes, Imprimerie de P. Toussaints, 1791, placard in-plano (76 x 53 cm), en feuille. Texte sur quatre colonnes. Donne, en 35 articles, le règlement du commerce avec les colonies: formalités de douane, exemption de tout droit pour les marchandises françaises destinées aux colonies, chargement, entrepôts, jambons, boeuf, lard, beurre, saumons salés, café, cacao, sucre, tafia, etc..

[PLACARD]

Loi relative aux colonies.

Donnée à Paris, le 28 septembre 1791. Rochefort, J.-B. Bonhomme, s.d. [1791], placard in-folio (46,5 x 39 cm), en feuille. Texte à deux colonnes. Sur l'amnistie accordée aux personnes impliquées dans les troubles de Saint-Domingue.

[PLACARD]

Loi relative aux droits d'entrée sur les denrées coloniales.

Donnée à Paris, le 29 mars 1791. Rochefort, J.-B. Bonhomme, s.d. [1791], placard in-folio de 53 x 42 cm, en feuille. Texte à 2 colonnes. Contient 13 articles sur le café, le sucre, la cacao et l'indigo venant de Cayenne, des Iles du Vent, de Saint-Domingue et de la Martinique.

[PLACARD]

Loi relative aux objets de commerce dont l'exportation est prohibée quant à présent.

Donnée à Paris, le 10 juillet 1791. Saintes, Imprimerie de P. Toussaints, 1791, placard petit in-folio (41 x 32,5 cm), en feuille. Texte à deux colonnes. Prohibe l'exportation des armes et munitions de guerre, des lingots d'or et d'argent.

[PLACARD]

Règlement de la Cour de Parlement, Aides et Finances de Dauphiné,

du vingt-six mars mil sept cent soixante-huit, concernant le port d'armes et la chasse. [Grenoble], Imprimerie de la veuve d'André Giroud, s.d. [1768], placard in-folio (53 x 42 cm), en feuille. texte sur deux colonnes, armes de Dauphiné gravées en tête. L'objet des dispositions de ce règlement est essentiellement de rappeler l'interdiction faite aux roturiers de porter des armes et de s'en servir pour la chasse, interdiction souvent contournée et objet, comme d'ailleurs nombre d'autres lois, de rappels réguliers.

[PLACARD]. CHARTON (Edouard)

Le Préfet de Seine-et-Oise aux habitants du département

Versailles, Imprimerie Beau, s.d. [1870], placard in-folio (55,5 x 45 cm), en feuille, bords ébarbés, petite déchirure en bas du feuillet. Rappelle, dans le contexte de la Guerre de 1870, les dispositions de la convention de Genève de 1864 relative aux blessés de guerre. Le journaliste républicain Edouard Charton (1807-1890) fut, du 6 septembre 1870 au 18 février 1871, le premier préfet de Seine-et-Oise après la chute de l'Empire ; il quitta ces fonctions lors de son élection comme député de l'Yonne.

[PLANCHE DIDACTIQUE]

Tableau mural. Enseignement par les yeux: Animaux. CHAMEAU

(ordre des ruminants). [Au verso]: VACHE (ordre des ruminants). Paris, Hachette et Cie, Imp. Becquet, s.d. (vers 1870), in-folio (50 x 37 cm environ), planche cartonnée, sur fond vert, lég. défauts, manque en coin. Deux planches didactiques en chromolithographie encollées recto-verso sur carton fort et signées Charles Olivier de Penne. La légende est en cinq langues: français, anglais, allemand, italien et espagnol. De la collection Enseignement par les yeux, illustrée par Charles Olivier de Penne (1831-1897), composée de 5 séries de 10 planches. Ces tableaux muraux, malgré l'intérêt des images déjà signalé par l'abbé Fleury et Rollin aux dix-septième et dix-huitième siècles afin de développer l'esprit d'observation chez les jeunes enfants, ne se sont réellement répandus en France qu'avec l'apparition, dans la première moitié du XIXème siècle, des "salles d'asile", ancêtres des "maternelles, destinées à la protection et à l'éducation des enfants d'ouvrières. Ces tableaux, qui n'étaient pas suspendus au mur, étaient rangés dans un grand portefeuille et montrés aux élèves au moment seulement de la leçon correspondante. .

[POIRIER (René-Marie-Charles)]

[Lettre]

Basseterre [Saint-Christophe et Niévès], Imprimerie du gouvernement, s.d. [1868], in-4, en feuilles. 6 pp. Rare lettre circulaire adressée à ses collègues de l'épiscopat français par Charles Poirier (1802-1878), évêque de Roseau (île de Dominique) depuis 1858, afin de demander par leur intermédiaire des secours aux catholiques français pour faire face d'une part aux conséquences de l'épidémie de choléra qui sévit à Saint-Thomas en novembre et décembre 1866 (plus de 500 morts), d'autre part à celles de l'incendie de la Basse-Terre de Saint-Christophe en juillet 1867.

[POLICE DES NOIRS]

Arrest du Conseil d'État du Roi,

concernant la police des Noirs. Du 8 Septembre 1776. Paris, P.G. Simon, [1776], in-4 de 2 pp., dérel. Wroth et Annan 1872 pour le tirage de l'Imprimerie Royale. Au sujet des règles à suivre en ce qui concerne les esclaves noirs amenés en France pour le service des colons.

[POLICE DES NOIRS]

Déclaration du Roy, concernant les nègres Esclaves des Colonies.

Donnée à Versailles le 15. Décembre 1738. Aix, De l'Imprimerie de la Veuve Joseph Senez, 1739, in-4 de 5 pp., cart. gris moderne, pièce de titre en long. Wroth et Annan, 1333, citent une autre édition de Rouen, J. Besongne, 8 pp. Édition rare de ce texte important pour l'histoire de l'esclavage, condamnant le laxisme de l'édit de 1716, qui réglementait la condition des esclaves envoyés en France par les colons. Constatant que, dès leur arrivée sur le territoire français, "la plupart des nègres y contractent des habitudes et un esprit d'indépendance qui pourroient avoir des suites fâcheuses", le législateur expose le détail des nouvelles dispositions, plus contraignantes: durée de séjour limitée à trois ans, interdiction d'affranchir les esclaves autrement que par testament, interdiction aux esclaves de se marier en France, etc… Ce texte sera repris dans le Code noir de 1742.

[POLOGNE]

La Pologne et la Russie,

par M. M…, ancien officier français; précédé d'un coup-d'œil sur la situation actuelle de la France relativement à la Pologne, par M. A. JULLIEN de Paris, auteur d'une Vie de Kosciuszko, membre des Sociétés des amis des sciences de Varsovie et de Cracovie, du Comité central polonais de Paris, etc. [Paris], Au bureau de la Revue encyclopédique, et chez Sédillot, 1831, in-8 de 2 ff.n.ch., xix, 21 pp., 1 f.n.ch., broché, non coupé, couvertures muettes froissées . Nouvelle édition, parue en mars 1831, quelques semaines après celle de Varsovie, et vendue "au profit de la cause polonaise". Émouvant plaidoyer en faveur de la Pologne qui s'était soulevée, en novembre 1830, contre l'occupation étrangère : "Aussitôt que la révolution de Pologne fut connue en France, le bon sens national, la conscience publique, un instinct secret associèrent tous les Français amis de la liberté à la cause polonaise…" (p. VIII). L'auteur, resté anonyme, analyse la situation entre la Pologne et la Russie, et prévoit la défaite des insurgés dans les six prochains mois. Brochure peu commune.

[PONDICHÉRY - ILES MAURICE & DE LA RÉUNION]

Mémoire présenté à l'Assemblée Nationale, par les Habitans des Iles de France et de Bourbon, actuellement à Paris

Paris, P. F. Didot le Jeune, 1790, in-4, cousu. 22 pp. et 1 f.bl. Important mémoire au sujet de l'évacuation de Pondichéry et des conséquences pour les îles de France et de Bourbon. Les signataires réfutent l'opinion de Monneron, député de Pondichéry, selon laquelle les îles de France et de Bourbon perdraient toute leur importance politique si l'on abandonnait Pondichéry et supplient les représentants de la Nation de ne prendre aucun parti avant l'arrivée des Députés de ceux deux îles.

[PONS (Ange-Thomas-Zénon)]

Essai sur le classement chronologique des médailles grecques

Toulon, Imprimerie de Duplessis Ollivault, 1826, in-8, cartonnage crème de l'époque, dos muet, première couverture imprimée conservée et contrecollée sur le plat supérieur. 40 pp. Un seul exemplaire au CCF (BnF). Très rare monographie, tirée à 50 exemplaires. Le Toulonnais Pons (1789-1836) est connu à la fois pour ses études sur l'histoire de sa ville, et pour ses recherches de numismatique (une partie de ses manuscrits posthumes concernaient cette discipline). L'exemplaire du célèbre archéologue et épigraphiste Jean-Antoine Letronne (1787-1848), avec bel envoi autographe de l'auteur et cachet humide au titre.

[PONTS ET CHAUSSÉES]

Règlement intérieur de l'Ecole impériale des Ponts et Chaussées

[Paris], École impériale des Ponts et Chaussées [Imprimerie impériale], juin 1867, in-8, broché. 28 pp. Exemplaire du chimiste Edmond Becquerel (1820-1891), avec son ex-libris manuscrit sur la couverture.

[POSTES]

Déclaration du Roi,

concernant la Comptabilité des Ferme & Régie des Postes & Messageries. Donnée à Versailles le 1er novembre 1782. Registrée en la Chambre des Comptes le 21 janvier 1783. Paris, Imprimerie Royale, 1783, in-4 de 8 pp., dérelié.

[POULLAIN DE SAINT-FOIX (Germain François)]

Lettres de Nedim Coggia,

Revües, Corrigées et Augmentées. Amsterdam [Paris], Pierre Mortier, 1750, in-12, bas. fauve mouch., dos lisse, caissons ornés d'un fer à l'oiseau entouré de petits fleurons, pièce de titre de verte [Rel. de l'époque], rest. Titre gravé et rehaussé au lavis (deux Turcs en conversation avec un Européen), 228 pp. Quérard VII, 308. Voir Blackmer et Atabey pour d'autres éditions. Pas dans Conlon. Troisième édition (?). L'originale a paru en 1730. "This work contains [the 21] letters of Neddim Coggia, supposedly describing his experiences in Paris as secretary to the embassy of Mehemet Effendi in 1721 (…) Blackmer incorrectly states that the Letters of Nedim Coggia and the 'Lettres Turques' are the same work. The latter was originally issued as 'Lettres d'une Turque à Paris', first published in 1730, and purports to be the letters of a Turkish woman who fled the serail to marry an Italian living in Paris. The original fourteen letters include novelettes and stories". Cf. Leonora Navari. Les pp. [163] à 228 contiennent une aimable "turquerie" théâtrale intitulée Les Veuves, dont les personnages sont Osmin, Nassissa, Nectabi et une Juive. "La Scene est à Constantinople dans un Sallon qui sépare l'Appartement de Nassissa de celui de Nectabi". Le dramaturge et historien Germain François Poullain de Saint-Foix (Rennes, 1699 - Paris 1776), frère aîné de Poullain du Parc, "servit dans le régiment des mousquetaires, fut aide de camp du maréchal de Broglie et montra sa valeur à la bataille de Guastalla (1734). Il quitta l'armée en 1736, pour acheter à Rennes la charge de maître des eaux et forêts. Il vint à Paris, en 1740. Dès 1721, il avait, par amour d'une actrice, composé une comédie. En 1726-1727, il en faisait représenter trois autres. Il se remit à écrire non seulement pour le théâtre, mais aussi sur des sujets d'histoire. On reconnaît en lui un observateur pénétrant et spirituel, un écrivain au style simple et plaisant. C'était un adversaire des philosophes. Ses études lui valurent le titre d'historiographe de l'ordre du Saint-Esprit. D'un tempérament emporté, il eut des querelles et duels célèbres". Cf. Grente (éd. Moureau), p. 1057. Plaisant exemplaire au dos décoré "à l'oiseau". Ex-libris manuscrit "Joannes Carolus Ledesma" sur le premier contreplat.

[POUQUEVILLE (Hugues)]

Diplôme de commandeur de l'ordre d'Isabelle la Catholique.

Pièce signée "Yo la Reyna Gobernadora" (de la main d'un secrétaire), ainsi que par trois dignitaires . En Palacio [au Palais], à doce de Mayo de mil ochocientos treinta y ocho, [12 mai 1838], 1 p. gr. in-folio (63 x 43 cm approx.) repliée, en partie imprimée, encadrement allégorique orné de la croix de l'ordre, large vignette gravée dans la partie supérieure, sceau à froid portant l'inscription Real Orden Americana por Isabel la Catolica - Fernando VII ; au verso, annotation en espagnol et cachet d'enregistrement . "En remuneracion de los importantes servicios que vos Don Hugo de Pouqueville, Consul de Francia en la plaza de Cartagena, habeir prestado y continuair prestando a la causa legitima de mi augusta Hija la Reyna Doña Isabel Segunda; he tenido a bien por mi Decreto de siete del corriente, concederos la Cruz de Comendador de la Real Orden Americana de Isabel la Catolica…". Frère du célèbre écrivain philhellène François Pouqueville (1770-1838), Hugues Pouqueville entra dans la carrière diplomatique en 1807 et occupa différents postes en Grèce, notamment à Patras où il fut témoin, en 1821, des débuts de l'insurrection grecque. En 1829, il devint consul de France à Carthagène (Espagne). Destiné à récompenser les mérites accomplis dans les pays hispano-américains, ou en rapport avec ces pays, l'ordre d'Isabelle la Catholique fut créé en 1815 par le roi d'Espagne Ferdinand VII (1784-1833). Monté sur le trône en 1808, il fut fait prisonnier par les Français puis régna à nouveau à partir de 1814. A sa mort, sa fille Isabelle II lui succéda, la régence étant confiée à la reine-mère, Marie-Christine de Bourbon-Siciles. Précieux et spectaculaire document, orné d'une grande vignette gravée représentant les souverains espagnols recevant les hommages d'un groupe de voyageurs (ingénieur, militaire, savant…) susceptibles de recevoir cette décoration.

[POWNALL (Thomas)]

Pensées sur la révolution de l'Amérique unie,

extraites de l'Ouvrage Anglois, intitulé Mémoire, adressé aux Souverains de l'Europe, sur l'état présent des affaires de l'Ancien & du Nouveau-Monde. Amsterdam, Hurreveld; Rotterdam, Bennet & Hake; La Haye, Vancleef; etc., [1781], petit in-8, dérelié. 2 ff.n.ch., pp. v à xviii, 52 pp. Sabin 64829. Seconde édition (?). D'après Sabin la première, à l'adresse d'Amsterdam et sans date, aurait vu le jour en 1780 (xxii-50 pp.), alors que Barbier ne mentionne que notre édition en 52 pp. Il s'agit de la traduction française de l'abrégé de l'ouvrage de Pownall intitulé "A Memorial most humbly addressed to the sovereigns of Europe" (1780, voir Sabin 64826) ; cet abrégé est l'oeuvre de Edmund Jennings et John Adams. Le publiciste anglais Thomas Pownell [1722-1805] "passa en 1753 dans les colonies d'Amérique, et représenta en 1754 au gouvernement les conséquences funestes que pouvait avoir la réunion du congrès d'Albany ; sa prévoyance ne fut point trompée, car ce congrès servit plus tard d'encouragement et de modèle à celui qui proclama l'indépendance. Bien qu'il n'eut pas réussi à faire agréer le plan qu'il avait proposé, il accepta les fonctions de gouverneur dans le Massachussets (1757), le New-Jersey et la Caroline du sud (1759). Rappelé sur sa demande en 1761, il devint directeur général du bureau de contrôle ; mais ayant obtenu en même temps le rang de colonel, il alla faire deux campagnes dans l'armée anglaise qui opérait en Allemagne sous les ordres du prince Ferdinand. En 1768 il entra dans la chambre des communes, y combattit de tout son pouvoir les mesures destinées à entretenir la guerre d'Amérique, et résigna son mandat en 1780, pour se retirer à Bath". Cf. Hoefer.

[PREMIERE RESTAURATION]

Avviso al pubblico / Avis au public

Ferrare, 1814, placard in-folio de 48 x 35 cm, en feuille. texte bilingue (italien-français) sur deux colonnes. Destiné aux habitants du royaume d'Italie sous occupation autrichienne, le placard diffuse les dernières nouvelles politiques de Paris : formation d'un gouvernement provisoire présidé par Talleyrand, déchéance de Napoléon ; rien encore sur l'heureux retour de la maison de Bourbon ...

[PRESTIDIGITATION. - CATALOGUE]

Le Rire parisien.

Fabrique d'appareils de prestidigitation & d'illusion. Catalogue général. Paris, s.d. [1932], in-8, broché sous couverture orange illustrée. 176 pp., texte sur deux colonnes, nombreuses illustrations des articles dans le texte. Un seul exemplaire au CCF (Blois, bibliothèque Henri-Grégoire, à laquelle nous reprenons la date). Très important catalogue d'illusionnisme comportant six parties, par ordre de professionnalisme croissant : amusements et tours de société ; expériences de manipulation truquée ; trucs d'évasion ; pseudo-magnétisme, hypnotisme et voyance ; grandes illusions scéniques pour music-halls et théâtres ; numéros spécialisés (ombromanes, guignolistes, ventriloques, etc.). L'entreprise était sise 195 rue des Poissonniers dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

[PRESTIDIGITATION]

L'Escamoteur de bonne société

ou recueil des tours les plus récréatifs de Physique, Chimie et Fantasmagorie augmenté des expériences les plus nouvelles. Paris, Paul Bernardin, s.d. (vers 1870), in-12, broché, couv. illustrée. 108 pp. et quelques illustrations dans le texte.

[PREVOST D'EXILES (Antoine-François)]

Mémoires et avantures d'un homme de qualité,

qui s'est retiré du monde. La Haye, G. Merville & J. vander Kloot, 1757, 8 parties en 4 vol. in-12, basane fauve racinée, dos lisses ornés de guirlandes florales en long, pièces de titre et de tomaison cerise et prune, tranches marbrées [Rel. de l'époque], une coiffe rognée, petits manques de cuir à certains dos. 241 pp. ; pp. chiffrées 243-520 ; 337 pp. ; pp. chiffrées 339-540 ; manquent les titres de relais de la 4e et de la 6e parties. Tchemerzine-Scheler V, 219-223 (pour l'ensemble des éditions). Edition hollandaise en 8 parties, suivant relativement la distribution de l'édition parisienne de 1756. Les deux dernières parties contiennent comme il se doit, l'Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut, qui avait fait l'objet d'éditions séparées à partir de 1733. Exemplaire de Paul Proux, avec vignette ex-libris contrecollée sur les premières gardes.

[PRISE D'ALGER]

Précis des opérations en Afrique,

jusqu'à la prise d'Alger (Extrait du Spectateur militaire, 56e livraison). [Paris], Imprimerie de Selligue, s.d. [août-septembre 1830], in-8, dérelié. 25 pp., une grande carte dépliante lithographiée. Playfair 391. Absent de Tailliart. Aucun exemplaire au CCF, ni au Worldcat. Très rares articles extraits du Spectateur militaire, rédigés juste après la conquête de juillet 1830 et signés seulement "Un officier général de l'Armée d'Afrique".

[PRISE DE JERUSALEM]

Flowers and views of the Holy Land.

Souvenir of the British accupation [sic]. 9th december 1917. Jérusalem, Isaac Chagise, s.d. [1917], in-16 oblong (9,5 x 13,5 cm), demi-percaline, dos lisse muet, plats recouverts de plaques de bois d'olivier et ornés de décors en noir (une caravane sur les plat supérieur, "Jerusalem" sur le plat inférieur). 13 ff. n. ch., présentant au recto le titre en couleurs ou un échantillon floral séché contrecollé, au verso une vue en couleurs de Palestine, légendée en anglais, hébreu et français, sous serpentes (sauf au f. 13, où il n'y a que l'échantillon floral). Aucun exemplaire au CCF. Au Worldcat, exemplaires seulement en Israël, à Oxford et aux Etats-Unis. Très rare petit album de vues publié à l'occasion de l'entrée des troupes anglaises dans Jérusalem, que les forces ottomanes avaient officiellement rendue aux Anglais le 9 décembre 1917. L'entrée officielle du général Allenby et de ses troupes n'eut cependant lieu que le 11 décembre. Pour les vues, on a : 1. Mosquée d'Omar. - 2. Le Mont Sion. - 3. Vue générale de la ville de Jérusalem. - 4. Mur des Lamentations. - 5. Le tombeau de Rachel. - 6. Bethléem. - 7. Hébron. - 8. Vallée de Josaphat. - 9. Le Jourdain. - 10. Jéricho. - 11. Tibériade. - 12. Jaffa.

[PRISES]

Arrest du Conseil d'Estat du Roy,

portant règlement sur les prises & échoüemens. Du 24 mars 1703. Paris, veuve Saugrain, 1734, in-4, dérelié. 8 pp. Absent de Wroth. Règlement en 15 articles sur le régime des prises, dont un (le V) concerne les îles françaises de l'Amérique.

[PROCES]

Mémoire pour Ange-Felix de Baupte,

Chevalier, Seigneur de Contrepont, Lieutenant des Frégates du Roi, ci-devant commandant le Vaisseau de Sa Majesté, La Notre-Dame de Santé, percé pour 64 canons: & le sieur Christophe Chantrel Ducoudray, ci-devant Lieutenant sur le même Vaisseau, demandeurs en cassation d'un Jugement rendu en dernier ressort par M. l'Intendant de la Marine à Toulon, & les Assesseurs par lui choisis, le 26 Février 1763. Contre le sieur Pierre Pinel, Négociant à Marseille, & autres Armateurs du même Vaisseau. (à la fin:) [Paris], Le Breton, 1764, in-8, demi-veau marron, dos à nerfs, orné, pièce de titre rouge [Rel. mod. à l'imitation]. 1 f.n.ch., 229 pp. et une carte dépliante aquarellée hors texte. Polak, 6596 (ne signale pas la carte). La carte gravée et coloriée a pour titre Le Chevalier de Contrepont, commandant le vaisseau du Roy La Vierge de Santé; chassé par trois Vaisseaux de Guerre Anglois et Bloqué dans le port d'Oran. Rare factum rédigé par Mariette, avocat des chevaliers de Contrepont et Chantrel Ducoudray, accompagné des pièces justificatives. L'affaire, arrivée en 1761, concerne un vaisseau qui, armé pour la Martinique par le négociant Pinel de Marseille, s'était trouvé bloqué par les Anglais quatre mois en Algérie, dans le port d'Oran. Son commandant, Baupte de Contrepont, originaire du Cotentin, non content de ne trouver aucun soutien ni de la part de l'armateur ni de la part de son subrécargue, avait tout de même réussi, quasiment à bout de vivres, à s'échapper par Carthagène et à rentrer à Toulon le 13 février 1762… pour se voir finalement condamné, à l'issue d'un procès l'opposant à Pinel.

[PROCES]

Mémoire responsif pour les sieurs Paul Blandin & Gaspard Gastinel,

commissionnaires de vin & négocians, demeurant à Beaune, intimés. Contre les sieurs Edme Peste, père, demeurant à Savigny ; Edme Peste, fils, demeurant au même lieu ; & Philibert Peste, négociant, demeurant à Lyon, appellans de sentence rendue au bailliage de Beaune le 27 juin 1767. Dijon, L. Hucherot, 1768, in-4, en feuilles, cousu. 60 pp. Aucun exemplaire au CCF. Encore un procès aux attendus des plus ridicules, mais touchant à ce que la vanité a de plus sensible : l'objet du litige porte à la fois sur la légitimité d'un changement de nom (la famille Peste de Savigny, commençant à trouver lourd un patronyme "qui n'annonce rien d'agréable" avait décidé de le changer en celui de Turenne), et sur la contradiction d'une prétention commerciale (le sieur Peste s'annonçait comme "l'unique possesseur des meilleurs vignobles de Bourgogne"). Il n'en faut pas plus, certainement, pour aller devant le juge, et même faire appel ... On joint deux autres pièces afférant au même procès : I. Réflexions pour les sieurs Blandin & Gastinel, intimés. Contre les sieurs Peste, appellans. Dijon, L. Hucherot, 1768, 12 pp. - II. Fait important pour la cause des sieurs Blandin & Gastinel. Contre les sieurs Peste. [Dijon], Hucherot, 1768, 9 pp.

[PRODUITS DU LEVANT]

Arrest du Conseil d'État du Roy,

portant révocation du Transit de Marseille à Geneve: Avec Reglement pour le transport des Marchandises du Levant par la voye du Rhosne dans les Pays étrangers. Paris, Frédéric Léonard, 1704, in-4 de 16 pp. avec titre de départ, dérelié, extrait d'un recueil (double pagination à l'encre). Epices, coton, cires jaunes, corail, dattes, encens, fromages et huiles du Levant, lapis azuli, mirrhe, nacres, plumes d'autruche, safran, etc.

[PROSPECTUS]

Avis au public

S.l., s.d. [fin du XVIIIe siècle], in-8, en feuille. 2 pp. Prospectus médical, comme en faisaient distribuer les empiriques lors de leurs tournées en province, pour ramener des pratiques. Celui-ci chante au recto les louanges du chevalier Flabeau, de passage à Gallardon (actuellement dans l'Eure-et-Loir), qui a naturellement exercé son art dans tous les pays et cours de l'Europe, et qui sait guérir à peu près tout ce qui est incurable. Il recevait de huit heures du matin jusqu'à onze, et de deux heures à cinq en après-midi. Au verso, est reproduit le privilège, ou pseudo-privilège royal l'autorisant à vendre et administrer remèdes dans toutes les villes du Royaume.

[PROSPECTUS]

Choix des plus belles fleurs et des plus beaux fruits,

par P. - J. Redouté (...). Paris, Ernest Panckoucke, s.d. [1835], placard in-folio de 58,5 x 45 cm, en feuille. La date est celle du catalogue de la BnF, mais la première édition de ce recueil parut de mai 1827 à juin 1833. Rare prospectus pour une des plus belles réalisations de Pierre-Joseph Redouté (1759-1840), qui connut plusieurs tirages successifs. La partie supérieure du placard est occupée par une couverture de livraison de la très populaire série Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français de 1789 à 1815 (planches des livraisons 125, 126, 127 et 128).

[PROSPECTUS]

Cordier, tailleur du Roi,

rue Saint-Honoré, vis-à-vis l'Opéra, fait et vend au comptant. S.l. [Paris], s.d. [milieu du XVIIIe siècle], petit in-4, en feuille. 2 pp.n.ch. Feuillet publicitaire très rare d'un tailleur parisien où sont décrits succinctement 45 costumes (noms, tissus employés, prix) d'hiver, de printemps et d'été. Une note à la fin précise: "Le Sieur Cordier, entreprend la Livrée à juste prix. Il donne le choix aux particuliers de choisir leurs marchandises chez tel Marchand qu'il jugeront à propos, il ira les y lever".

[PROSPECTUS]

Economie rurale et civile,

ou Moyens les plus économlques d'administrer & faire valoir les biens de campagne & de ville ; (...). Sept volumes in-8° avec des planches en taille-douce, proposés par souscription. On ne paye rien d'avance. Paris, Hôtel de Mesgrigny, rue des Poitevins, 1785, in-8, dérelié. Titre, 6 pp. Prospectus d'un ouvrage d'économie dû aux plumes d'Achille-Guillaume Le Bègue de Presle (1735-1807) et de l'abbé C-F.-A. de Lalauze, qui parut ultérieurement, de 1789 à 1792, ne formant que 6 volumes in-8.

[PROSPECTUS]

Essais historiques sur les moeurs des François,

ou Traduction abrégée des Chroniques & autres ouvrages faits par les auteurs contemporains, depuis Clovis jusqu'à Saint Louis ; dédiés au Roi par M. de Sauvigny, chevalier de Saint-Louis, censeur royal, &c. S.l. [Paris], s.d. [1785], in-8, dérelié. 4 pp. L'ouvrage, d'Edme-Louis Billardon de Sauvigny (1738-1812 - humble tâcheron des lettres), parut de 1785 à 1787, formant seulement trois volumes in-8 : sa partie originale ne consiste qu'en une introduction à l'oeuvre de Grégoire de Tours, le reste formant une édition de l'Histoire des Francs. Seule cette "chronique" a vu le jour dans cette (trop) ambitieuse collection. Cependant, ces trois volumes, pourvus de nouvelles feuilles de titre, furent remis en vente en 1792, chez Maillard d’Orivelle, avec deux nouveaux tomes, contenant cette fois-ci la traduction d’une douzaine de chroniques anciennes, dont la Chronique de Saint Denis, et l’analyse chronologique et comparée de 53 autres chroniques et de 255 vies de Saints. Mais on était encore loin du programme initial.

[PROSPECTUS]

Mission du service géographique de l'armée pour la mesure d'un arc de méridien équatorial en Amérique du sud

sous le contrôle scientifique de l'Académie des sciences. 1899-1906. volumes in-4 (28-23) avec figures et planches. Paris, Gauthier-Villars, s.d. [1913], in-8, en feuille. 4 pp. imprimées sur papier rose. Commencée en 1910, cette grande publication ne fut achevée qu'en 1922. Elle parut en livraisons. Ce prospectus provient de la librairie Chadenat, comme l'indique le cachet humide : Charles Chadenat (1859-1938), propriétaire depuis 1901 de la Librairie américaine du 17, Quai des Grands-Augustins, fut un des plus importants marchands spécialisés dans les voyages et les Americana.

[PROSPECTUS]

Monumenta historica Societatis Jesu

nunc primum edita a patribus ejusdem Societatis. - Documents inédits sur l'histoire de la Compagnie de Jésus. S.l. [Madrid], s.d [1900], in-8, en feuille. 4 pp. Le document liste les volumes déjà parus jusqu'en 1900. C'est en 1892 que la 24e Congrégation générale de la Compagnie de Jésus recommanda au général nouvellement élu (Luis Martin Garcia, 1846-1906), de poursuivre la publication des documents historiques de la Société, tradition interrompue lors de la suppression de 1773. Fut alors rassemblé un groupe d'experts, qui fut en mesure de publier en 1894 le premier volume de cette importante collection, dont la publication se poursuit de nos jours (en 2005, 157 volumes avaient vu le jour, couvrant tous les aspects de la vie de la Compagnie, depuis sa fondation jusqu'au développement des diverses missions aux XVIe, XVIIe et début du XVIIIe siècle).

[PROSPECTUS]

Theatrum orbis terrarum

Abrahami Ortelii Antuerpiani, M.D.XCII (atlas ancien, grand et magnifique). Description. Bari, Avellino, s.d. [1898], in-8, en feuilles. 7 pp. rédigées dans un français commercial extrêmement approximatif et apparemment traduit maladroitement de l'italien, quelques surcharges manuscrites au crayon de bois. La date est prise du cachet de la poste italienne (cf. infra). Il s'agit d'une publicité volubile pour une réédition du Theatrum orbis terrarum d'Ortelius par une petite maison d'édition italienne, qui proclame avec naïveté à la fin "Prix accessible seulement aux amateurs, aux grands seigneurs. Francs : plusieurs milliers". Nous ignorons si ce projet a pu mené à bien ; on ne trouve pas trace en tout cas de ce fac-similé dans les catalogues de bibliothèque. Ce prospectus a été adressé directement par Ludovico Palma à la librairie Chadenat, comme le montre l'adresse rédigée sur le verso du dernier feuillet (avec un timbre pour l'affranchissement) : Charles Chadenat (1859-1938), propriétaire depuis 1901 de la Librairie américaine du 17, Quai des Grands-Augustins, fut un des plus importants marchands spécialisés dans les voyages et les Americana.

[PROSPECTUS]. CUVIER (Georges)

Histoire naturelle des poissons,

ouvrage contenant plus de cinq mille espèces de ces animaux, décrites d'après nature et distribuées conformément à leurs rapports d'organisation, avec des observations sur leur anatomie et des recherches critiques sur leur nomenclature ancienne et moderne ; par M. le baron Cuvier (...) et par M. Valenciennes. 15 à 20 volumes in-8 sur papier carré superfin satiné et cavalier vélin, ou 8 à 10 volumes in-4. Paris-Strasbourg, F.-G. Levrault, s.d. [1828], in-8, broché, premier et dernier feuillets détachés. 28 pp., 2 ff.n.ch. Très rare prospectus rédigé par Cuvier lui-même. Finalement, cette collection monumentale comprendra 22 volumes, parus de 1828 à 1849 ; Cuvier n'en verra pas l'aboutissement, puisqu'il mourut en mai 1832 (des suites du choléra). Son élève Achille Valenciennes (1794-1865) terminera la série qui constitue, encore aujourd'hui, un des traités d'ichtyologie les plus complets.

[PROSTITUTION]

Ville de Bruxelles. Règlement sur la prostitution

[Bruxelles], Imprimerie de Bols-Wittouck, s.d. [1844], in-8, broché. 12 pp. Un seul exemplaire au CCF (Moulins). Il s'agit de l'un des tout premiers règlements belges modernes sur la prostitution, élaboré par le Conseil de salubrité de la ville à la demande de l'administration communale. Fortement influencé par les conceptions hygiénistes de Parent-Duchâtelet, ce règlement sera repris par d'autres villes belges.

[PUBLICITE. - TABAC]

Jubilé.

Manufacture de cigares fins. Liège, s.d. [vers 1930], in-8 carré, broché, couverture illustrée, avec cordon de soie en couture. 10 ff.n.ch., illustrations dans le texte. Catalogue qui présente à la fois les différents produits du cigarettier et les lieux de plantation (Sumatra, Java, la Havane).

[PÂTES]

Fabrique de Vermicelles et Pâtes [...] Emmanuel Buschetto Gênois.

Formulaire de livraison imprimé, complété à la main. Toulouse, 28 septembre 1838, in-4 oblong (24 x 20 cm), en feuille, adresse manuscrite et cachets au verso, trace de pliure. Rare ephemera sur papier rose. Le formulaire à l'en-tête du fabricant de vermicelles est illustré avec les outils de fabrication: presse et pétrin (actionné par un cheval). Les seize caisses de vermicelles et pâtes de Gênes sont à livrer chez Cambon, négociant à Nîmes.

[PÊCHE À LA MOUCHE]

Carnet de pêcheur à la mouche

Carnet à rabat d'env. 8 x 13,9 x 3,5 cm, box noir estampé de rainures et motifs à froid, doublé de veau crème, feuillets et pochettes de parchemin cousu, avec 2 ff. de feutre au centre, fermoir en lanière de box noir [Rel. de la fin du XIXe - début du XXe siècle], petites déchirures au rabat. Superbe carnet de pêcheur à la mouche datant de la fin du XIXe siècle. Il est composé de 6 ff. à encoches ou lanières de parchemin vert pour glisser les mouches, 2 pochettes de parchemin à rabat, 2 ff. de feutre pour piquer les mouches, le tout séparé par 7 ff. simples de parchemin. Le carnet comporte 46 mouches pour la pêche au saumon, c'est-à-dire pour la pêche à la mouche noyée. Le carnet est plus ancien que les mouches qui datent de différentes périodes (utilisations de matériaux récents pour certaines), les plus anciennes datant du milieu du XXe siècle. Certaines ont déjà servi, mais la plupart non. Elles sont cependant toutes très fraîches, avec un beau volume et une parfaite tenue. Sur deux des ff. on peut lire des mentions manuscrites anciennes donnant le nom des mouches: Blue, Black, Colonel, Baron, Black dog, etc. Ces mentions ainsi que la facture de ces mouches permettent de penser que ce carnet a une origine anglaise. Ensemble très rare.

[PÊCHE]

Arrest du conseil d'état du roi

qui permet aux armateurs établis dans les Ports de pêche de l'Océan et de la Manche, de faire venir d'Espagne et de Portugal, sur vaisseaux françois seulement, les sels dont ils auront besoin, pour la salaison de leurs morues & pour les armemens de leurs pêches, jusqu'à ce qu'il en soit autrement ordonné. Du 3 novembre 1774. Extrait des registres du conseil d'état. Rennes, Veuve François Vatar, 1774, affiche in-folio, . Arrest rendu à cause des "mauvais temps qui ont contrarié cette année la saunaison des marais salans de Bretagne, Saintonge et du pays d'Aunis".

[PÊCHE]

Arrest … qui fait défences à toutes les femmes faisant le regrat de la marchandise de Poisson de Mer, sec et salé,

d'en exposer en vente ailleurs que dans les Places, Halles, et Marchés de la ville de Paris. Du 23 février 1770. Paris, Simon, 1772, in-4 de 4 pp., dérel.

[PÊCHE]

Loi relative aux pêcheurs des différens ports du Royaume,

& notamment à ceux de la ville de Marseille. Donnée à Paris, le 12 décembre 1790. Nîmes, J. Gaude, 1791, placard in-folio de 45 x 35 cm, en feuille, petits manques de papier à une pliure. texte sur deux colonnes. Dispositions provisoires, en 9 articles, prises avant la rédaction d'un Code des pêches projeté par l'Assemblée : elles concernent notamment la ville de Cassis et les droits des pêcheurs catalans à intervenir sur les côtes françaises.

[PÊCHE]

Loi relative à la pêche de la Baleine et du Cachalot dans les Mers du Nord et du Sud

[A la fin: Niort, Lefranc-Elies, 1792], in-4 de 3 pp, . Mesures en faveur des armateurs se livrant à la pêche à la baleine, considérée comme source de prospérité pour le commerce.

[PÊCHE]

Rapport fait à la séance du Comité d'agriculture & de commerce,

du 24 novembre 1790, par M. H…, (…) renvoyé à ce Comité par celui de salubrité, le 20 du même mois, tendant à ce qu'il soit décrété sans délai: que la morue, les maquereaux, sardines & harengs de pêche française, pourront être salés avec du sel étranger. Paris, Philippe-Denys Pierres, 1790, in-4 de 6 pp., dérelié avec simple titre de départ, rousseurs et mouillure.

[PÊCHERIES]

Convention, règlement et loi concernant les pêcheries

dans les mers situées entre les côtes de France et celles de la Grande-Bretagne. Paris, Imprimerie royale, août 1846, in-8, dérelié. 35 pp., 1 f.n.ch. de table. Absent de Albert Petit. Délimite les zones où les ressortissants de chacune des parties contractantes pourront librement exercer la pêche des huîtres entre Jersey et les côtes normandes.

[PÔLE] BONAPARTE (Roland)

Lettre autographe signée

[à un membre du Comité de l'Association générale des étudiants]. Paris, 19 février 1907, 1 p. in-8 à son chiffre couronné, . Petit-fils de Lucien Bonaparte, Roland BONAPARTE (1858-1924) fut un éminent géographe et ethnologue. Grand voyageur, il utilisa la photographie pour l'étude des populations humaines et parcourut à deux reprises l'Amérique du Nord. Président de la Société de géographie, il était aussi membre fondateur de la Société des Américanistes. "J'ai eu le plaisir de vous faire adresser une invitation pour la soirée que je donne chez moi à l'occasion du passage à Paris du capitaine AMUNDSEN le célèbre circumnavigateur de l'Amérique du Nord. Si vos camarades… voulaient vous accompagner… cela me ferait grand plaisir. Ils se rencontreraient avec des membres de l'Institut et avec plusieurs de mes collègues des sociétés scientifiques de Paris". Célèbre explorateur norvégien, Roald AMUNDSEN (1872-1928) venait de terminer son expédition qui lui permit de traverser, par voie maritime, le passage du Nord-Ouest (1903-1906): son navire, parti de Norvège, réussit à rallier l'Alaska par le grand nord canadien et le détroit de Béring. En décembre 1912, il sera à nouveau reçu par le prince Bonaparte à Paris, au retour de son expédition au pôle Sud.

[QUEAU DE QUINCY (Jean-Baptiste)]

Description de l'arbre cocotier de mer des Îles Seychelles

Maurice, Imprimerie du "Cernéen", 1893, in-8, broché. 10 pp. Aucun exemplaire au CCF. Opuscule de toute rareté, rédigé à Mahé en juillet 1803 par Quéau de Quincy (ou Quinssy, 1748-1827), alors administrateur civil des Seychelles, encore en possession de la France, poste qu'il conservera après 1811 lorsque les îles seront devenues anglaises. On pourrait chercher quelle est la raison qui fit exhumer ce mémoire si longtemps après sa rédaction.