Perform an accurate search:

4217 results

[IMPRESSION BORDELAISE]. - FLOUCH (Fleury)

Fables nouvelles

Bordeaux, Imprimerie de Henry Faye, 1840, in-8, broché sous couverture jaune imprimée. 2 ff. n. ch., pp. 5-38, un f. n. ch. de table. Un seul exemplaire de ce recueil au CCF (BnF) ; il ne doit pas être confondu avec le supplément de 17 pp., du même auteur, paru également à Bordeaux en complément, et qui commence par la pièce La Boue et le diamant (exemplaires à la BnF et Toulouse). Il est bien difficile de donner le moindre renseignement sur le sieur Flouch, sinon qu'il est l'immortel auteur de Sélim, tragédie en cinq actes (1819), et des Napoléoniennes (1833).

[IMPRESSION D'AGEN]. BLADE (Jean-François)

Trois nouveaux contes populaires recueillis à Lectoure

Agen, Imprimerie P. Noubel, 1880, in-8, demi-percaline Bradel lie-de-vin à coins, dos lisse orné de filets et fleuron doré, pièce de titre noire, couvertures conservées [Rel. de l'époque], dos décoloré. 32 pp. Tirage limité à 50 exemplaires sur Hollande, hors commerce, numérotés à la main (42/50). Celui-ci étant l'exemplaire personnel de Hauréau. Jean-François-Zéphyrin Bladé (1827-1900), issu de deux générations de notaires, fut abreuvé très jeune de légendes populaires gasconnes par ses nourrices et les servantes de la maison. Aussi est-ce assez naturellement qu'en-dehors de son métier d'avocat puis de magistrat, il s'investit totalement dans la collecte et la publication du folklore gascon, qui demeurera sa meilleure recommandation à la postérité, en dépit des réserves, largement anachroniques d'ailleurs, qui furent émises sur sa méthode de collecte et d'exposition. Relié à la suite, du même auteur : Seize superstitions populaires de la Gascogne. Agen, P. Noubel, 1881, 30 pp. Tirage limité à 50 exemplaires sur papier pur fil, hors-commerce, numérotés à la main (32/50), celui-ci étant également doté d'un envoi à Hauréau. Il est tentant d'assimiler le dédicataire au célèbre érudit Barthélémy Hauréau (1812-1896), quoique ce dernier fût plutôt intéressé par les pays de la Loire, et spécialement le Maine où il exerça ; mais l'attribution est bien sûr possible.

[IMPRESSION D'ALENÇON]

Le Tour de l'Armorique [par Pol].

Récit fantaisiste et sensiblement véridique d'un voyage à pied. Alençon, Ch. Thomas, 1874, in-8, broché sous couverture imprimée. 2 ff. n. ch., pp. 5-103. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Troyes). Le nom "Pol" n'apparaît que sur la première couverture, et correspond à un des sept voyageurs dont le périple est décrit ("Pol, par abréviation d'un nom abhorré, Pol est professeur de mathématiques"). Unique édition de cette curieuse et vive relation d'un voyage d'étudiants qui se déroula en 1872 et fit visiter à un groupe de jeunes parisiens Saint-Malo, Dinard, Cancale, Vannes, Locmariaquer, Carnac, Quiberon, Auray, Belle-Isle, Quimper, Audierne, Sein, Douarnenez, Landerneau et enfin Brest.

[IMPRESSION D'ALESSANDRIA]. BRAD (Jean-Louis)

L'Italie,

poëme en quatre chants. Alexandrie [Piémont], et se vend à Paris, Luigi Capriolo, Caillot, s.d. [1813], in-8, veau fauve raciné, dos lisse orné de guirlandes, fleurons et semis géométriques, pièce de titre cerise, encadrement de guirlande dorée sur les plats, tranches jaunes [Rel. de l'époque], . 4 ff. n. ch., 103 pp., une collette d'errata contrecollée au verso du dernier feuillet. Quérard I, 491. Unique édition de ce texte peu commun, composé par un chirurgien militaire qui avait fait la Campagne d'Italie. Il n'est pas sûr du tout que l'impression ait réellement à Alessandria, encore que d'autres poèmes de l'auteur portent l'adresse de Capriolo (cf. Monglond). "Je chante ce beau ciel et ce climat fertile, / Où nacquirent Titus, Raphaël et Virgile, / Ces lieux où les Romains, fiers enfans du dieu Mars, / Gouvernaient l'univers du haut de leurs remparts, / Où Caton appuyé sur ses vertus austères, / Cultivait la sagesse et le champ de ses pères.".

[IMPRESSION D'ALGER]. ZUHAYR IBN ABI SULMA

La Mo'allaka de Zohair.

Suivie de la Lâmiyya d'Ibn el Ouardi, et de quelques poésies extraites du Divan de 'Ali ben Abi Tâlib (textes publiés avec les voyelles, un commentaire arabe et une traduction littérale en français). Par A. Raux. Alger, Typographie Adolphe Jourdan, 1905, in-8, demi-basane cerise à coins, dos à nerfs muet, couverture conservée [Rel. de l'époque]. titre imprimé et 31 ff. n. ch. en autographie. Traduction française, texte arabe à la suite. Unique édition de cette version française. Poète arabe préislamique, Zuhayr ibn Abî Sulma (530-627) occupe une place centrale dans la littérature arabe, même si sa vie est fort mal connue. Il est l'auteur de l'une des sept Mu'allaqât, ces compilations canoniques de la poésie arabe.

[IMPRESSION D'AMSTERDAM. - TANEVOT (Alexandre)]

Adam et Eve, tragédie nouvelle et lyrique

Amsterdam, s.n., 1752, in-12, basane fauve marbrée, dos lisse orné de filets et fleurons dorés, pièce de titre, tranches rouges [Rel. de l'époque], coiffe inférieure abîmée. titre, 76 pp. Seulement trois exemplaires au CCF (BnF, Lyon, La Rochelle). Cioranescu, 61 366 (pour l'originale). Soleinne, 3150. La première édition est de 1742, à l'adresse d'Amsterdam également. Il existe à la même date une édition parisienne chez Jean-Baptiste Garnier, donnée comme "nouvelle". Alexandre Tanevot ou Tannevot (1691-1773) est un auteur dramatique et librettiste mal connu. Reliées à la suite trois pièces littéraires rares : I. [POISSON (Philippe) :] L'Actrice nouvelle, comédie en un acte. S.l.n.d. [vers 1750], 36 pp., manque la page de titre, interversion des cahiers B et C. - II. Lettre historique sur la mort d'un serin & d'un matou. Paris, Jacques Clousier, 1748, 15 pp. Demeuré anonyme. - III. [DARAINE :] Combats d'esprit. S.l., 1701, 4 ff. n. ch., 43 pp.

[IMPRESSION D'ANGERS. - DURUISSEAU]

Quelques mots sur la culture de l'oranger

Angers, E. Barassé, 1864, in-16, broché. 16 pp. Un seul exemplaire au CCF (BnF). Unique édition, des plus rares, de cette petite introduction sur le développement en France de la culture des orangers. L'auteur était horticulteur à La Chalouère (à côté d'Angers).

[IMPRESSION D'ANNECY]. JOMARD (Edme-François)

Notice sur la vie et les ouvrages de Cl.-L. Berthollet

Annecy, Imprimerie de Aimé Burdet, 1844, in-8, demi-veau noir, dos lisse orné de filets dorés, coins en vélin, tranches mouchetées [Rel. moderne]. 2 ff. n. ch., 64 pp., XXVIII pp. (Notice sur l'érection à Anneci du monument Berthollet). Unique édition, peu commune. Le grand chimiste Claude-Louis Berthollet (1748-1822) était né à Talloires, sur les rives du Lac d'Annecy, dans le duché de Savoie, ce qui explique l'intérêt que lui porta la ville d'Annecy. Cette notice devait logiquement être rédigée par le dernier compagnon survivant de Berthollet dans la Commission des sciences et des arts de l'Institut d'Egypte, Edme Jomard (1777-1862).

[IMPRESSION D'ANVERS. - BOILEAU (Jacques)]

Dokimastês,

sive De librorum circa res theologicas approbatione, disquisitio historica ; ex antiquis Ecclesiae, augustissimi senatus, & academiae Parisiensis monumentis cum cura & fide expressa. Anvers, Bernhard Salius, 1708, in-12, veau fauve, dos à nerfs cloisonné et fleuronné, pièce de titre cerise, tranches marbrées [Rel. de l'époque], un coin abîmé. 12 ff. n. ch. (titre, prologue, table des auteurs, errata), 144 pp. Cioranescu, XVII, 12 705. Unique édition. L'abbé Jacques Boileau (1635-1716), frère de Nicolas et Gilles Boileau, se fit connaître comme un théologien original et subtil, très attiré par les questions curieuses et marginales de la doctrine ou du droit ecclésiastique. Par prudence, il écrivait soit sous pseudonymes, soit dans un latin élégant et difficile (à quelqu'un lui demandant pourquoi il écrivait souvent en latin : "C'est, dit-il, de peur que les évêques ne me lisent : ils me persécuteraient").

[IMPRESSION D'AVIGNON]. GUISARD (Pierre)

Cheirurgia theorico-practica de vulneribus

Avignon, Marc Chave, 1735, in-12 , broché sous couverture d'attente de papier crème. 2 ff. n. ch., pp. 5-93. Seulement trois exemplaires au CCF (BIUM, Sainte-Geneviève, Charcot). Pas dans Brunet. Quérard ne cite pas cette édition. Pas dans Pansier, Hist. du livre et de l'imprimerie à Avignon. Rare. Pierre Guisard (mort en 1747) est un médecin protestant, né à la Salle dans les Cévennes, qui enseigna à Montpellier. "Guisard simplifie le traitement des plaies […]. On lit dans [son] ouvrage […] des remarques très intéressantes sur la gangrène sèche et sur la gangrène humide" (Portal, Hist. de l'anatomie et de la chirurgie, pp. 52 et sqq.).

[IMPRESSION D'ORANGE]. DERODON (David)

L'Athéisme convaincu :

traité démonstrant par raisons naturelles qu'il y a un Dieu. Orange, et se vend [à Paris], Olivier de Varennes, 1659, in-8, vélin ivoire souple, dos lisse [Rel. de l'époque], coins abîmés. titre, pp. 3-151. Cioranescu, XVII, 23 795. Haag IV, 230. Très probablement l'édition originale (le catalogue de la Bibliothèque de Genève signalait une édition de 1647, qui semble bien former un fantôme bibliographique). L'ouvrage fut réédité à l'adresse de Genève en 1665, augmenté d'une seconde partie. Né à Die, David Derodon ou de Rodon (1600-1664) fut un théologien calviniste de stricte obédience aristotélicienne et scolastique, ce qui n'était pas si commun, mais surtout amoureux de la disputatio à la mode médiévale, très habile en ce domaine, trop parfois au point où sa pensée exacte est difficile à définir sur nombre de points. Il enseigna la philosophie dans les collèges d'Orange (1640) et de Nîmes .

[IMPRESSION D'ORTHEZ. - LOSTAL (Pierre de)]

L'Avant-victorieux

Orthez, Abraham Royer, 1610, in-8, vélin ivoire souple, dos lisse [Rel. de l'époque], exemplaire un peu déboîté, manque de papier au feuillet de titre avec perte de quelques lettres. 2 ff. n. ch. (titre, dédicace "à la France"), pp. 3-340, un f. n. ch. de privilège, manquent le frontispice de Léonard Gaultier (Henri IV à cheval) ainsi que le titre-frontispice ; en revanche, il est normal que le texte commence en page 3, le f. A1 correspondant à la dédicace. Quelques annotations manuscrites anciennes. Brunet IV, 252. Barbier I, 328. Cioranescu, XVII, 43 744. SHF, Hauser, 3252. A la date de 1610, il existe au moins trois tirages différents de cet éloge hyperbolique de Henri IV, dont l'un donne le chiffrage erroné de 347 à la page 340 (pas notre exemplaire). Protestant, Pierre de Lostal avait fait de Henri IV sa divinité : au départ avocat au Parlement de Bordeaux, il était devenu vice-chancelier de Navarre le 18 août 1597.

[IMPRESSION DE BEYROUTH]

[Album]

Beyrouth, Imprimerie catholique, 1949, in-4, broché sous couverture rempliée, et illustrée en couleurs. 15 ff. n. ch., illustrations en noir et en couleurs (certaines contrecollées), premier feuillet à système présentant une fenêtre à battants mobiles s'ouvrant sur la première illustration en couleurs de l'opuscule (la scène des Rois mages). Il s'agit d'un petit album promotionnel illustrant les ressources typographiques et iconographiques du célèbre établissement beyrouthin, fondé en octobre 1852 avec un matériel typographique importé de Paris (romain et arabe). Cf. L'Imprimerie catholique de Beyrouth et son oeuvre en Orient (1853-1903). Bruxelles, 1903.

[IMPRESSION DE BILBAO]

Kolekzion de fabulas aszétikas

inpresas kon la ortografia fonétika ke oi se usa para el Baskuenze. Bilbao, Inprenta de Euskalzale, 1898, in-16, broché. 15 pp. Absent de Palau. Aucun exemplaire au CCF ni au Worldcat. Rarissime recueil de fables en castillan phonétique : la tentative a pour but de rapprocher la graphie de cette langue de celle utilisé pour l'euskara.

[IMPRESSION DE BIRMINGHAM]. HORACE

Quintus Horatius Flaccus [= Opera]

Birmingham, John Baskerville, 1762, in-12, veau fauve marbré, dos lisse cloisonné et fleuronné, pièce de titre cerise, encadrement de triple filet doré sur les plats, tranches dorées [Rel. de l'époque], des pages roussies. 3 ff. n. ch., 300 pp., 2 ff. n. ch. (erratum, catalogue), frontispice gravé par C. Grignion d'après S. Wale. Brunet III, 321. Edition originale peu commune de cette production, reprise en 1772. C'est l'une des publications de classiques latins données par le célèbre imprimeur et typographe John Baskerville (1706-1775), et la meilleure sortie de ses presses au jugement des amateurs du XIXe siècle. Exemplaire de Devilliers de La Noue, avec vignette ex-libris héraldique gravée par Poletnich, contrecollée sur les premières gardes.

[IMPRESSION DE BODONI]. FIORENTINO (Salomone)

Elegie in morte di Laura sua moglie

Parme, Bodoni, 1801, in-16, cartonnage d'attente de papier marbré de l'époque, mouillures claires . 4 ff. n. ch. (titre, préface), 24 pp. Brooks 809. Aucun exemplaire au CCF. Première édition bodonienne, où se trouve pour la première fois la quatrième élégie (La rimembranza). La première édition semble celle de 1790 à l'adresse d'Arezzo (avec seulement les trois premières élégies : La malattia ; La morte ; La visione). L'oeuvre connut un succès foudroyant. Salomone Fiorentino (1743-1815) fut le premier poète juif de langue italienne à connaître une certaine renommée. Il passa toute sa vie à Florence Via delle Oche.

[IMPRESSION DE BREST]. LE GRANDAIS (Pierre-Marie-François)

Questions et vicissitudes maritimes de l'époque

Brest, Vve J.-B. Lefournier, 1847, in-8, dérelié. 3 ff. n. ch., pp. 7-97, un f. n. ch. de table. Absent de Polak. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et Avranches. Sur le recrutement et la formation des officiers de marine et des équipages.

[IMPRESSION DE BRUXELLES]. PERRET (Jean-Jacques)

La Pogonotomie,

ou L'Art d'apprendre à se raser soi-même, avec la manière de connoître toutes sortes de pierres propres à affiler tous les outils ou instrumens ; et les moyens de préparer les cuirs pour repasser les rasoirs, la manière d'en faire de très-bons ; suivi d'une observation importante sur la saignée. Bruxelles, B. Le Francq, 1803, in-8, broché sous couverture d'attente, petite réparation de papier au faux-titre. 2 ff. n. ch. pp. v-xiiij, un f. n. ch., 104 pp., 2 planches dépliantes. Une des nombreuses rééditions de cet opuscule tout pratique, publié en 1769. Jean-Jacques Perret (1730-1784) était un barbier et coutelier, qui se spécialisa rapidement dans la coutellerie chirurgicale. Il est l'inventeur (en 1762) du rasoir à rabot, évitant aux débutants de s'entailler le visage.

[IMPRESSION DE BÂLE]. BOUFFLERS (Stanislas-Jean de)

Oeuvres de Boufflers,

l'un des Quarante de l'ancienne Académie française. Seule édition avouée et corrigée par l'auteur, dans laquelle se trouve un grand nombre de pièces inédites. Bâle ; Darmstadt, Schoell et Compagnie ; Nouvelle librairie française, 1803, in-8, basane fauve, dos lisse orné de grecques et de fleurons dorés, pièce de titre, encadrement de simple filet et de palmettes dorés sur les plats, tranches mouchetées de bleu [Rel. de l'époque], reliure très frottée. 2 ff. n. ch., pp. vij-viij, un f. n. ch., 352 pp., un portrait-frontispice à la manière noire. Cioranescu, XVIII, 13 066. Première édition collective reconnue par l'auteur (ce n'était pas les cas de celles de 1780 et 1781), parue l'année même où Stanislas-Jean de Boufflers (1738-1815) réintégra son fauteuil de l'Académie française ; le fringant militaire et versificateur de la fin du XVIIIe siècle n'était plus guère alors que l'ombre de ce qu'il avait été. Exemplaire de Barthélémy Beau, avec vignette ex-libris contrecollée sur les premières gardes.

[IMPRESSION DE CAEN. - GUEUDEVILLE (Victor)]

Voyage à la foire de Caen

Caen, G. Le Roy, an VIII [1800], in-16, en feuilles, cousu. 2 ff. n. ch., pp. 5-22, un f. vierge, annotations manuscrites d'époque sur le feuillet de titre, indiquant notamment le nom de l'auteur. Absent de Frère. Un seul exemplaire au CCF (Caen, avec une note manuscrite identique à la nôtre). Rarissime fantaisie décrivant avec humour une séance de "shopping" à la foire de Caen, en compagnie de dames très acheteuses. En effet, son auteur, le médecin Victor Gueudeville (qui travailla notamment sur le diabète), en retira les exemplaires de la circulation. Exemplaire de Martin Cacheloup, gendre de l'auteur, avec ex-libris manuscrit daté du 18 mars 1835 ; c'est à lui que l'on doit la petite notice attributive.

[IMPRESSION DE CAEN]

Dumouriez et les marguilliers de Cherbourg.

Lettres inédites et autographes, publiées par Ch. Renard, de Caen. Caen ; Paris, Rupalley ; France-Thibaut, 1842, in-8, dérelié. 3 ff. n. ch., pp. 5-11. Frère II, 455. Dumouriez résida pendant onze ans à Cherbourg comme commandant de la place, supervisant les travaux du nouveau port ; cette correspondance se place pendant les années 1778 et 1779. Elle est relative à une question de préséance pour le banc d'oeuvre de la paroisse que le gouverneur fréquentait. Envoi autographe de l'auteur à Edelstan Jardin.

[IMPRESSION DE CAEN]

Le Jardin d'amour,

où est enseigné [sic] la méthode et l'adresse pour bien entretenir une maîtresse, ensemble, comme il faut inviter aux noces les parens et amis. Lélis [= Caen], Goderfe [= Pierre-Jean-Aimé Chalopin], s.d. [vers 1820], in-16, broché sous couverture d'attente de papier gris. 24 pp. Gay II, 692. Hélot, La Bibliothèque bleue en Normandie, p. 137. Sauvy (A.) : "La librairie Chalopin : livres et livrets de colportage à Caen au début du XIXe siècle", dans Bulletin d'histoire moderne et contemporaine, 11 (1977), p. 129, n° 60 . L'adresse fictive est celle généralement utilisée par Pierre-Jean-Aimé Chalopin, imprimeur actif à Caen de 1777 à 1822. Le matériel typographique, et notamment le bandeau sur bois de la p. [3], est par ailleurs celui des Chalopin. L'opuscule, originellement pubié en 1671, est par ailleurs, et quoi qu'en dise la perfide notice de Gay "Le nec plus ultra de la niaiserie à l'usage de la populace et des paysans", rien moins), plein d'une sagesse toute pratique, comme en témoignent ces bons et avisés conseils sur la différence de conditions : "Mais il arrive, comme il se voit souvent, que vous avez mis votre amour en une fille plus riche, et de plus haute naissance que vous ; vous devez d'autant plus être soigneux de vous orner de beaux et sages discours, afin qu'étant ensemble, elle n'ait pas sujet de vous reprocher votre pauvreté, et vanter sa richesse, et que vous ne soyez pas valet au lieu d'être maître. Si elle est de plus bas lieu et plus pauvre que vous, prenez garde à ses discours et à sa conduite, si elle est chaste, afin que vous ne soyez pas fâché de l'avoir épousée ...".

[IMPRESSION DE CAEN]. LAMOUROUX (Jean-Vincent-Félix)

Notice sur le Bon-Sauveur,

lue à l'Académie royale des sciences, arts et belles-lettres de Caen. Caen, Imprimerie de F. Poisson, 1824, in-8, dérelié. 2 ff. n. ch., pp. 5-32. Frère II, 145-146. Le Bon-Sauveur de Caen (d'après la Congrégation des Filles du Bon-Sauveur) était un établissement hospitalier fondé en 1720, et qui s'occupait au départ de quelques "filles perdues" et aliénées, mais qui connut au début du XIXe siècle un développement considérable sous l'impulsion de son chapelain l'abbé Pierre-François Jamet (1762-1845), jusqu'à devenir un des principaux établissements psychiatriques de France.

[IMPRESSION DE CAEN]. TACITE

Annales et Historiae

Caen, Antoine Cavelier, 1706, fort vol. in-12, vélin souple, dos lisse [Rel. de l'époque], exemplaire un peu déboîté. 676 pp., typographie en petit corps. Edition compacte portative des deux principaux textes de l'historien latin, à l'usage des classes.

[IMPRESSION DE CAPOLAGO. - NUÑEZ (Ignacio)]

Saggio statistico di Buenos Ayres

e delle provincie unite del Rio de la Plata e della Repubblica di Bolivar. Capolago, Tipografia Elvetica, 1832, in-12, broché sous couverture imprimée de l'époque, non coupé, petite découpe sans manque au feuillet de titre. 3 ff. n. ch., pp. 7-271. Kress C 3249 (notre édition). Sabin 56 330 (pour l'originale anglaise). Première traduction italienne (partielle, et sans cartes) de An account, historical, political, and statistical of the United provinces of Rio de La Plata, paru en 1825 à Londres, alors que son auteur était secrétaire d'ambassade, puis ambassadeur près la Cour de Saint-James, et traduit dans la plupart des langues européennes (en français dès 1826). Le lieu d'impression (Capolago est sise dans le Tessin, et fut absorbée en 2007 par Mendrisio) s'explique par la renommée de la Tipografia elvetica, fondée en 1830 par l'exilé gênois Alessandro Repetti, et qui se spécialisa vite dans l'impression des ouvrages produits par les réfugiés nationalistes des différentes parties de l'Italie. Elle publia les principaux manifestes en faveur du Risorgimento avant de devoir fermer en 1853 par suite des pressions de l'Autriche sur le Tessin. Ignacio Nuñez (1792-1846), journaliste et politicien argentin, fut plusieurs fois ministre de l'intérieur, et connut l'existence agitée des hommes politiques d'Amérique du sud.

[IMPRESSION DE CHERBOURG. - LE SENS (Victor)]

Essai sur les figures symboliques du soleil et de la lune,

ciselées à la partie inférieure de trois pendentifs situés aux clefs de voûte de l'église Sainte-Trinité de Cherbourg, et remarques sur la déviation de l'axe longitudinal de cette église. Cherbourg, Imprimerie de Noblet, s.d. [1850], in-8, dérelié. 6 pp. Frère II, 226. Envoi autographe de l'auteur au botaniste Edélestan Jardin (1822-1896).

[IMPRESSION DE CHERBOURG]. LE JOLIS (Auguste-François)

Procédure au XVe siècle,

relative à la confiscation de biens saisis sur un Anglais, et à leur adjudication en faveur d'un capitaine de Cherbourg. Cherbourg, Imprimerie de Marcel Mouchet, 1851, in-8, dérelié. 28 pp. Frère II, 109. Négociant cherbourgeois par héritage et juge au tribunal de commerce par goût, Auguste Le Jolis (1823-1904) préférait cultiver ses marottes autour de l'histoire et de la botanique. Envoi autographe de l'auteur au botaniste Edélestan Jardin (1822-1896).

[IMPRESSION DE CHERBOURG]. LE SENS (Victor)

Notice sur les armoiries de l'ancienne abbaye de Cherbourg

Cherbourg, Imprimerie de Noblet, s.d. [1851], in-8, dérelié. 4 pp. Frère II, 226. Envoi autographe de l'auteur au botaniste Edélestan Jardin (1822-1896).

[IMPRESSION DE CHERBOURG]. LESDOS (Alexandre-Edouard)

Eloge historique de François Bergoeing,

membre de la Convention Nationale et du Conseil des Cinq Cents. Cherbourg, Typographie de Beaufort et Lecauf, décembre 1847, in-8, dérelié. 3 ff. n. ch., pp. 7-26. Frère II, 225. François Bergoeing (1755-1829) fut député de la Gironde, et se cacha à Saint-Macaire pendant la proscription de son parti. Aucun lien direct ne le rattache à la Normandie. Envoi autographe de l'auteur au botaniste Edélestan Jardin (1822-1896).

[IMPRESSION DE CHERBOURG]. PONTAUMONT (Emile Le Chanteur de)

Précis historique sur l'hôpital de la marine à Cherbourg.

Dédié à Monsieur Edouard Thierry, conservateur à la Bibliothèque de l'Arsenal, à Paris. Cherbourg, Marcel Mouchel, 1851, in-8, dérelié. titre, 9 pp., une annotation manuscrite. Frère II, 400. Extrait des Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg. Emile-Louis-Joseph Le Chanteur de Pontaumont (1807-1892) fut inspecteur de la marine dans le port de Cherbourg de 1847 à 1867.

[IMPRESSION DE CHERBOURG]. VASTEL (Pierre)

Nouvelles poésies

Cherbourg, Imprimerie de Beaufort et Lecauf, 1837, in-8, dérelié. 3 ff. n. ch., pp. 7-142, un f. n. ch. de table. Frère II, 590. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF, Caen, Avranches et Coutances. Unique édition, regroupant 5 pièces de versn dont une sur la mort du général Le Marois. Ce Pierre Vastel (1801-1839), né au Vast (arrondissement de Cherbourg), et ouvrier dans une filature, ne doit pas être confondu avec son homonyme l'abbé Pierre Vastel (1753-1839), du Calvados.

[IMPRESSION DE CHÂLONS. - LECLERC DE JUIGNE (Antoine-Eléonor-Léon)]

Lettre pastorale de Monseigneur l'évesque comte de Chaalons,

Pair de France, au clergé séculier et régulier de son diocèse, pour la continuation des pouvoirs donnés par MM. les vicaires généraux du chapitre de l'église cathédrale pendant la vacance du siège. Châlons, Seneuze, 1764, in-12, en feuilles, cousu. 16 pp. Leclerc de Juigné (1728-1811) fut évêque de Châlons de 1764 à 1781, avant d'être élevé au siège épiscopal de Paris, où il ne brilla pas plus par ses qualités.

[IMPRESSION DE CHÂLONS]

Almanach champenois,

ou Feuille villageoise destinée aux cultivateurs du département de la Marne, pour l'an 1812. Châlons, Boniée, s.d. [1812], in-4, broché sous couverture imprimée et naïvement illustrée, dos renforcé. 88 pp. Techener, 503 (pour l'année 1808). Absent de Lhermitte. Dernière année de cet almanach à connotation très rurale qui avait commencé de paraître en 1808-09. La mention de "troisième année" s'explique par l'absence de livraison en 1811. La tonalité des articles contenus dans l'opuscule est résolument pratique : nourriture des bêtes à laine, détails sur les pommes de terre, réflexion sur l'utilité de la choucroute, remèdes contre la rage, etc.

[IMPRESSION DE CHÂLONS]. PETIT (Henri)

Notes sur l'habitat des coléoptères de France

Châlons, Imprimerie T. Martin, 1883, in-8, broché, non coupé. 66 pp. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF, au Muséum, à Châlons et Cherbourg. Absent de Nissen. Rare monographie, qui recense toutes les espèces alors connues en France. On ne sait rien sur l'auteur.

[IMPRESSION DE COUTANCES]. HOUISTE (Gaud)

Naufrage du navire La Nathalie

Coutances, J.-V. Voisin, 1827, in-8, broché sous couverture imprimée, manques au dos. 2 ff. n. ch., pp. 5-56, 3 planches lithographiées par C. Motte d'après Le Bailly. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Caen). Des exemplaires sont signalés par ailleurs à Bayeux et Granville. Polak 4516. Rare relation sur le naufrage sur les côtes de Terre-Neuve, survenu le 29 mai 1826, d'un bâtiment venant de Granville et pratiquant la pêche à la morue. L'auteur était capitaine en second sur le navire. Circulèrent aussi d'autres notices sur cette affaire, généralement inspirées du présent récit.

[IMPRESSION DE CUERNAVACA]. ROBELO (Cecilio Agustin)

Vocabulario comparativo castellano y nahuatl,

formado (...) para contestar el cuestionario filologico formulado por la Direccion general de estadistica de la republica Mexicana. Cuernavaca, Luis G. Miranda, 1888, in-8 carré, broché, couverture salie. 2 ff. n. ch. (titre, dédicace), 39 pp., 255 entrées, texte sur deux colonnes. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Ministère des Affaires étrangères). Edition originale (il existe une seconde édition augmentée en 1889). Le philologue mexicain Cecilio Agustin Robelo (1839-1916) naquit à Mexico, mais passa la majeure partie de sa vie à Cuernavaca (Etat de Morelos), ce qui explique l'adresse de notre plaquette. Il consacra la majeure partie de ses études au nahuatl, et spécialement sur l'influence lexicale qu'il exerce sur l'espagnol parlé à Mexico ("aztequismos" ou plus exactement nahuatlismos).

[IMPRESSION DE DIJON]. - CLEMENT-JANIN (Marcel-Hilaire)

La Salle des Etats de Bourgogne à Dijon

Dijon, Imprimerie et lithographie F. Carré, s.d. [1883], in-8, broché, non coupé. 2 ff. n. ch., 32 pp. Tirage limité à 50 exemplaires numérotés à la main. Celui-ci sur papier ordinaire (39/50). Au CCF, exemplaires seulement à la BnF. Rédacteur dans la presse locale bourguignonne, Marcel-Hilaire Clément, dit Clément-Janin (1831-1885) s'était spécialisé dans l'histoire et les traditions de sa province.

[IMPRESSION DE DILLINGEN]. TORRES (Francisco de)

De Hierarchicis ordinationibus ministrorum Ecclesiae catholicae,

adversus schismaticas vocationes ministrorum & superintendentium, ex Scripturis sanctis, ad Catholicos, libri duo antehac nunquam editi (...). Dillingen [Bavière], Sebald Mayer, 1579, in-4, vélin souple, dos lisse, trace de lacets [Rel. de l'époque], manques de cuir au plat inférieur. 12 ff. n. ch. (titre, préface, table des chapitres), 149 ff., 10 ff. n. ch. d'indices et d'errata. Backer & Sommervogel VIII, 116. Edition originale de cet ouvrage de controverse sur le sacrement de l'Ordre, dû au jésuite espagnol Francisco de Torres (Turrianus, 1509-1584), qui vécut principalement à Rome, et est spécialement connu pour sa réfutation des Centuriateurs de Magdebourg. C'est le cardinal Otto Truchsess von Waldburg (1514-1573), prince-évêque d'Augsbourg, qui dota cette ancienne résidence épiscopal de ses premières presses en même temps qu'il créait l'Université de Dillingen (1551). La première impression remonte à 1555. Il en fit don à l'Université en 1568, et elle fonctionna jusqu'en 1675. Les Jésuites du Collège Saint-Jérôme s'en servirent pour imprimer les ouvrages académiques et polémiques destinés à toute la contrée.

[IMPRESSION DE DOUAI]. POMEY (François-Antoine)

Les Particules reformées.

Augmentées, & rangées en meilleur ordre. Avec un abrégé très-clair des genres, des déclinaisons, des hétéroclites, des prétérits, & de la syntaxe. Ajoûté à cette nouvelle édition. Douai, Imprimerie de Michel Mairesse, 1710, in-16, vélin rigide, dos lisse [Rel. de l'époque], important manque en coiffe supérieure. 3 ff. n. ch. (titre, préface), 340 pp., 7 ff. n. ch. de table. Backer & Sommervogel VI, 971-73 (pour l'ensemble des éditions). Une des sorties provinciales de ce manuel pratique d'enseignement du latin (la première douaisienne est de 1700). Très réédité, spécialement dans les villes où les Jésuites possédaient un collège et enseignaient les humanités, l'ouvrage parut originellement en latin à l'adresse de Lyon en 1655. La première édition française semble être celle de Rouen, 1683. Né à Pernes (Vaucluse) en 1618, François Pomey entra au noviciat le 22 octobre 1636. Il enseigna pendant 18 ans les humanités et la rhétorique et fut préfet des études à Lyon, où il mourut en 1673. Cf. Backer & Sommervogel.

[IMPRESSION DE GENEVE]. HUGO (Victor)

La Voix de Guernesey

Genève, Libraire Ghisletty, 1867, in-8, broché. 16 pp. Cf. Vicaire IV, 339. Il y a une controverse sur l'édition originale de cette pièce de vers sur Garibaldi, interdite en France : pour Vicaire, c'est celle de Bruxelles ; pour le catalogue Noilly, Clouzot et Carteret, c'est un tirage sans lieu ni date imprimé à Guernesey même à 500 exemplaires sur papier pelure, destiné à être envoyé clandestinement en France (ce qui paraît le plus probable). Dans tous les cas, la plaquette comprend 16 pp. Notre édition, rare également, ne correspond ni à l'une ni à l'autre de ces deux sorties. Le texte forme une ode, malheureusement pas de la meilleure veine poétique, à la tentative de Garibaldi de marcher sur Rome en octobre 1867, et qui se solda par la cuisante défaite de Mentana devant les troupes françaises (3 et 4 novembre).

[IMPRESSION DE GIVET]

Code militaire et règlement pour l'Armée du centre

Givet, Imprimerie de l'Armée du centre, 1792, in-4, dérelié. titre, 16 pp. Contient le premier Code pénal militaire élaboré par la Constituante, suivi du Règlement établi par le général d'armée La Fayette, pour l'armée qu'il commande (12 mai 1792). Cette impression de campagne est sans doute la première effectuée à Givet même (Ardennes), localité pour laquelle ne sont pas signalées de presses indépendantes aux XVIIe et XVIIIe siècles.

[IMPRESSION DE GLASGOW]. PHEDRE

Fabularum Aesopiarum libri quinque :

ex recensione Petri Burmanni. Glasguae [Glasgow], In aedibus Academicis excudebant Robertus et Andreas Foulis, 1751, petit in-8, veau porphyre, dos lisse cloisonné et fleuronné, pièce de titre verte, triple filet en encadrement sur les plats, ftranches dorées [Rel. de l'époque], charnière supérieure frottée. Frontispice allégorique gravé par C. Bacquoy d'après N. Blakey, 79 pp. (1 à 3 et 60 à 67 n. ch.), typographie en petit corps. Brunet IV, 589. Gaskell, "The Foulis Press", 206. Bonne édition des fables de Phèdre dans la version établie par le savant Pieter Burman [1668-1741]. Elle a été soigneusement imprimée en petits caractères par les frères Robert (1707-1776) et Andrew (1712-1775) Foulis, les célèbres imprimeurs de Glasgow, établis depuis 1742 et actifs comme imprimeurs de l'Université. Très bon exemplaire, bien relié à l'époque.

[IMPRESSION DE LANGRES]. VIGNIER (Jacques)

Chronicon Lingonense

ex probationibus Decadis historicae contextum. Langres, s.n., 1665, in-12, basane havane mouchetée, dos à nerfs, pièce de titre, tranches mouchetées de rouge [Rel. de l'époque], des mouillures claires. 8 pp., 173 pp. Backer & Sommervogel VIII, 749 (6). Techener, 329. Denis, 1036. Edition originale très rare de la seule partie de l'histoire du diocèse de Langres du Père Jésuite Jacques Vignier (1603-1669) à avoir été publiée de son vivant. En 1842, Emile Jolibois en donna une traduction française, avec une continuation jusqu'en 1792.

[IMPRESSION DE LIEGE. - FORTEGUERRI (Niccolo)]

Richardet, poëme

Liège, Plomteux, 1776, 2 tomes en un fort vol. in-16, veau fauve marbré, dos lisse orné d'un semis de grotesques dorés, pièce de titre, tranches rouges [Rel. de l'époque], coiffe supérieure rognée. 2 ff. n. ch., xxij pp., 327 pp., titre, 336 pp. Nouvelle édition. Il s'agit en fait d'une adaptation, plus que d'une traduction, du poème héroïco-comique Ricciardetto (1738) du cardinal Niccolo Forteguerri (1674-1735), donnée dès 1766 par Anne-François Duperrier-Dumouriez (1707-1769), le père du trop fameux général Dumouriez de la Révolution. Sur les 30 chants de l'original, la matière fut réduite à seulement douze.

[IMPRESSION DE LIMOGES]

Le Nouveau tableau de la mer ;

où l'on voit l'état de ceux qui s'embarquent. Avec un détail très-curieux du combat, et la manière dont on s'y dispose. Nouvelle édition, corrigée de nouveau et mise en vers français, augmentée du Cantique de Notre-Dame de la Garde pour les mariniers. Limoges, François Chapoulaud, s.d. [vers 1820], in-12, broché sous couverture factice moderne de papier marbré. 16 pp. Rare livret populaire du XVIIIe siècle, décrivant, en vers, la vie à bord des navires et le sort des matelots ("le Pilote", "le Repas", "le Combat", "le Chirurgien major", "la Tempête", etc.). François Chapoulaud (1771- vers 1840) fut actif à Limoges de 1789 à 1840, ce qui fournit un intervalle.

[IMPRESSION DE LISIEUX]. MARIE-CARDINE (A.)

Utilité et protection des oiseaux

Lisieux, Imprimerie E. Morière, 1913, in-8, broché. 2 ff. n. ch., pp. 5-16. Aucun exemplaire au CCF. Rarissime petit opuscule destiné à attirer l'attention sur l'utilité des oiseaux pour l'agriculture.

[IMPRESSION DE MARSEILLE]. JOSSAUD (Louis)

Poëme sur la bataille d'Jéna,

ou Rosbac vengé. Pièce qui a obtenu la première mention honorable, au jugement de l'Académie de Marseille. Marseille, Imprimerie de Jean Mossy, 1809, in-8, broché sous couverture d'attente de papier bleu marbré. 15 pp. Aucun exemplaire au CCF ni au Worldcat. Rarissime pièce de vers célébrant de façon dithyrambique la victoire d'Iéna. Louis Jossaud, professeur-adjoint au Lycée impérial de Marseille, fit une carrière continue dans cet établissement (en 1822-23, il enseignait la philosophie), et fut en même temps membre de l'Académie de Marseille. Il est l'auteur de plusieurs petites pièces concernant sa ville.

[IMPRESSION DE MONTBELIARD]

Recueil de règlements,

tant anciens que modernes, concernant l'hôpital de la Ville de Montbéliard. [Montbeliard], Jacques Michel Becker, 1758, petit in-4, cartonnage d'attente modeste de l'époque, dos lisse muet. 18 ff. n. ch., sign. A(4)-B(4)-C(1), puis E(3)-F(4), armes de la ville gravées sur bois au titre, et un grand tableau en dépliant hors texte (Table servant de règlement pour les repas de chaque jour de la semaine). En dépit de l'incohérence des signatures, l'ouvrage semble bien complet, les réclames se succédant logiquement sans interruption. Perrod, 1973 (donne exactement notre collation). Seulement deux exemplaires au CCF (Besançon, Centre Sèvres). Très rare règlement interne vendu seulement dans l'établissement concerné. Fondé dès 1249 par le comte Thierry III (1205-1283), l'hôpital de Montbéliard sera entièrement reconstruit en 1759-1762 ; il fonctionna jusqu'en 1897, date de sa désaffection. Exemplaire du grand bibliophile franc-comtois Bruno Monnier (ex-libris manuscrit).

[IMPRESSION DE MOULINS]. BOUILLET (Jean)

Abrégé historique des conciles généraux

Moulins, Denis Vernoy, 1703, in-12, basane fauve mouchetée, dos à nerfs cloisonné et fleuronné, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], une épidermure en coiffe supérieure. 8 ff. n. ch. (faux-titre et titre, dédicace, préface, privilège), 242 pp., 11 ff. n. ch. de table. Cioranescu, XVIII, 13 365. Unique édition de l'unique ouvrage de l'auteur, prieur de Saint-Didier-en-Bourbonnais [Saint-Didier-la-Forêt], et sur lequel on n'est pas autrement renseigné. C'est un très sommaire aperçu des événements de chacun des conciles oecuméniques depuis Nicée I.

[IMPRESSION DE MOULINS]. TARDY (Emmanuel)

Dissertation sur le transport des eaux de Vichy,

avec la manière de se conduire avec succès dans leur usage. Moulins, Jean Faure, 1755, in-12, demi-maroquin marine à coins, dos à nerfs cloisonné et fleuronné, simple filet doré sur les plats, tranches dorées [rel. du XIXe siècle], charnière supérieure frottée. 8 ff. n. ch. (titre, préface, table des chapitres), 152 pp. Duveen, 571. Quirielle, pp. 193-94. Edition originale. Emmanuel Tardy succéda en 1752 comme intendant des eaux de Vichy à François-Ubert Chapus. Il conserva cette charge jusqu'en 1789, et mourut à Vozelle (Allier) le 14 décembre 1802. Dans une reliure signée V. Krafft.

[IMPRESSION DE MULHOUSE]. GELIEU (Jonas de)

Le Conservateur [des abeilles],

ou la Culture perfectionnée des abeilles d'après les méthodes les plus récentes et avec application de celle de Nutt. Traité indiquant les moyens éprouvés par une expérience d'un grand nombre d'années pour conserver les ruches, pour les renouveler et en obtenir la plus grande récolte de miel possible. Mulhouse ; Bâle, J.-P. Risler [Jean Risler] ; Detloff, 1843 [1816], in-8, broché sous couverture bleue imprimée. 4 ff. n. ch. (faux-titre, titre et avant-propos de 1843), 176 pp. de la première édition (sur papier à la forme bleuté), pp. 177-190 pp. (sur papier blanc), 3 planches hors texte. Rarissime exemplaire de remise en vente d'une partie de l'édition de 1816 qui ne s'était pas écoulée : à cette fin, l'éditeur a supprimé les xx premières pages de l'opuscule originel (en partie une autobiographie de l'auteur), l'a fait précéder de nouveaux titre et avant-propos et complété par la Description de la ruche à ventilation montée d'après le système de Nutt, qui compose les pp. 177-190. Il a de surcroît gardé les deux planches de l'édition originale, et rajouté une troisième sur la ruche à ventilation. D'où l'allure extrêmement composite de l'ouvrage qui se termine en fait par une table, un erratum et une explication des figures aux pp. 171-176, avant que le texte ne reprenne ... Jonas de Gélieu (1740-1827) était à la fois ministre protestant de la Vénérable classe des pasteurs de Neuchâtel, exerçant à Val-de-Travers, Lignières, Colombier, et un apiculteur de grande renommée, précurseur des méthodes modernes.

[IMPRESSION DE MUNICH]. VÖLDERNDORFF UND WARADEIN (Eduard von)

Observations sur l'ouvrage de Mr. le comte Ph. de Ségur,

intitulé : Histoire de Napoléon et de la Grande-Armée pendant l'année 1812. Munich, s.n. [Imprimerie de Lindauer], 1826, in-8, toile chagrinée Bradel un peu postérieure, dos orné de filets et fleuron dorés, pièce de titre fauve, tranches mouchetées. titre, VIII pp., pp. 9-150, 2 tableaux en dépliant. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Strasbourg). Unique édition, peu commune. En dépit de sa grande popularité, la sortie de l'Histoire de Napoléon de Philippe-Paul de Ségur (1780-1873), parue en 1824, suscita, de la part de nombre d'acteurs de la campagne de Russie, de nombreuses réactions, réponses, rectifications, etc. (celle de Gourgaud, d'une extrême violence, est restée dans les mémoires, ainsi que le duel qu'i s'ensuivit). C'est que, en dépit d'une écriture romanesque et épique qui s'accordait bien à ce que l'époque attendait du récit historique, elle fourmillait d'inexactitudes, d'erreurs, et surtout de jugements destinés à froisser les contemporains. Le baron von Völderndorff (1783-1847) faisait partie de ces acteurs, ayant participé à la Campagne de Russie dans le corps bavarois commandé par le général de Wrede. Exemplaire de la bibliothèque du roi Ernest-Auguste de Hanovre (1771-1851, oncle de la Reine Victoria), avec cachet humide.

[IMPRESSION DE NOUMEA]. FORNE (F. )

Note sur un cas de mort par morsure de serpent de mer

Nouméa, Imprimerie nouméenne, 1888, in-8, broché sous couverture bleue imprimée. titre, 18 pp., une planche dépliante. O'Reilly 3658 (ne connaît que l'article). Aucun exemplaire au CCF ni au Worldcat. Un exemplaire au COPAC. Rarissime extrait du Journal officiel de la Nouvelle-Calédonie, 1520, documentant un cas observé le 15 mai 1888 sur un transporté employé aux travaux du quai de Nouméa. L'auteur était médecin-chef de la marine. Envoi autographe de l'auteur au pharmacien de la marine Baray, en date du 19 juillet 1890.

[IMPRESSION DE PROVINS. - BIGEX (Simon)]

L'Oracle des anciens fidèles,

pour servir de suite & d'éclaircissement à la Sainte Bible. Berne [Provins], s.n. [Louis Michelin], 1760, in-12, demi-vélin rigide, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre havane en long, tranches citron [rel. du XIXe s.]. titre, viij pp., 127 pp. Bengesco, 2382. Très rare. Cette pièce a été écrite en réponse à L'Oracle des nouveaux philosophes, pour servir de suite et d'éclaircissement aux oeuvres de M. de Voltaire, publié en 1759 et 1760, avec l'adresse de Berne. L'Épître dédicatoire à M. l'abbé Guyon, auteur de l'Oracle des nouveaux philosophes, est signée : "L'Abbé B***", qu'on suppose être l'abbé Bigex (1729-1806), celui-ci a par ailleurs servi de secrétaire et de prête-nom à Voltaire, mais c'est à tort que le présent ouvrage a été attribué à l'ermite de Ferney, dans le Dictionnaire des anonymes et par Gustave Desnoiresterres. Après avoir supposé que l'abbé Morellet pouvait être l'auteur, Voltaire lui-même a affirmé, dans sa lettre à Damilaville, du 12 juillet 1763, que L'Oracle des anciens fidèles est effectivement de l'abbé Bigex. D'après une note autographe de Jamet, jointe à l'exemplaire de la BnF, l'édition fut faite à Provins par Louis Michelin, imprimeur-libraire de cette ville qui fut embastillé et déchu de sa maîtrise par arrêt du Conseil du 12 mars 1761 .

[IMPRESSION DE RINTELN]. POMPONIUS MELA

De Situ orbis, libri tres.

Ex recensione Andreae Schotti. Rinteln, Gottfried Caspar Wächter pour Thomas Heinrich Hauenstein, 1666, in-12, vélin rigide à rabats, dos lisse, tranches mouchetées [Rel. de l'époque]. 4 ff. n. ch. (titre, au lecteur, notice sur Pomponius), [136] pp. mal chiffrées 146 (il y a un saut de chiffrage de 112 à 123), 34 ff. n. ch. d'index, 2 ff. vierges. Petite édition du grande géographe antique, dans un format pratique à destination des étudiants. L'imprimerie dans cette petite ville de Hesse-Cassel, sise sur les bords de la Weser, ne s'installa qu'au début du XVIIe siècle (première impression répertoriée en 1619), et ne se développa vraiment qu'avec le transfert de l'Université de Stadthagen en 1621 (jusqu'en 1809). A la suite, on trouve un très rare guide de voyage en Italie, particulièrement précoce, mais malheureusement présentant ici de nombreux manques : Itinerarium Italiae totius. In quo situs, origines, imperia civitatum & oppidorum, mores populorum, item montes, lacus, flumina, fontes, aquae calidae, metalla, cunctaque miracula, monumenta, incredibilesque antiquitates, mira arte experientiaque descripta leguntur. Nunc de novo in lucem editum (...). Cologne, Balthasar Clips, 1602, 8 ff. n. ch. (titre, poésies liminaires), 306 pp., petit manque de papier au feuillet de titre, les ff. A2, A3, E1 à 12, O1, O2 font défaut, ainsi que les pp. 307-310.

[IMPRESSION DE ROANNE]. NOËLAS (Frédéric)

Histoire des faïenceries roanno-lyonnaises.

Illustrée de 60 planches gravées par l'auteur. Roanne, Librairie S. Raynal, 1883, in-8, demi-maroquin brique à coins, dos à nerfs orné de filets, doubles caissons et fleurons dorés, pièce de titre brune, double filet doré sur les plats, , tête dorée, couverture illustrée conservée [Rel. de l'époque]. 2 ff. n. ch., xij pp., 292 pp., 60 planches hors texte en noir ou en bleu, dont 3 dépliantes. Tirage limité à 300 exemplaires. Unique édition de cette monographie très détaillée sur la porcelaine du Forez. Frédéric Noëlas (1830-1888), médecin à Saint-Haon-le-Châtel et artiste dessinateur, s’adonna avec passion à l’histoire et à l’archéologie foréziennes. Il fut membre de la Diana, la société archéologique du Forez, et correspondant de l’Académie de Lyon ainsi que des Beaux-Arts. Il participa grandement à la collecte et à la préservation des traditions et légendes foréziennes. Bel exemplaire dans une reliure de Dupré.

[IMPRESSION DE SAINT-CLAUDE]

Statuts, ordonnances & règlements de Monseigneur Joseph de Méallet de Fargues,

premier évêque de Saint-Claude, comte de Lyon, conseiller du Roy en tous ses conseils, lûs, publiés au synode général, dûement convoqué par sa lettre pastorale du 26 juillet, & tenu par mondit Seigneur l'évêque, dans l'église cathédrale le 31 du mois d'août suivant, de l'année 1759. Saint-Claude, Imprimerie de Pierre Delhorme, & se vend chez J.-B. Roch, 1759, in-12, en feuilles, cousu, page de titre salie. 136 pp. Uniques statuts diocésains d'Ancien Régime pour le diocèse de Saint-Claude, érigé seulement le 22 janvier 1742 par une bulle de Benoît XIV, à partir de la Terre de l'abbaye sécularisée de Saint-Claude, et dont Joseph Méallet de Fargues (1708-1785) fut le premier titulaire.

[IMPRESSION DE SAINT-DOMINGUE]

Adresse de l'Assemblée coloniale de la Guadeloupe,

aux Assemblées administratives de Saint-Domingue, envoyée aux députés de cette colonie à l'Assemblée nationale pour appuyer & renforcer la dénonciation solemnelle du Comte de La Luzerne, faite par la députation de Saint-Domingue. Cap-Français, Imprimerie nationale, s.d. [1790], in-8, en feuilles. 10 pp. Roquincourt, 3342. Une des premières productions de l'"Imprimerie nationale" auto-proclamée au Cap par les colons français de Saint-Domingue. Gouverneur général des Isles-sous-le-Vent de 1786 à 1787, César-Henri de La Luzerne (1737-1799) était dans le viseur des propriétaires de la colonie, qui l'accusaient d'être à l'origine des troubles de l'île.

[IMPRESSION DE SAINT-MIHIEL]

Délibérations des trois Ordres de la ville de Saint-Mihiel ;

sur des imputations injurieuses énoncées dans le Mémoire de M. d'Espagnac. Saint-Mihiel, Charles Duval, 1788, in-8, en feuilles, cousu, petits manques en haut des feuillets par suite d'exposition à l'humidité. 23 pp. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à Rouen. Cette plaquette forme l'une des pièces de la vive controverse des années 1785-1791 sur l'échange du Comté de Sancerre. La ville de Saint-Mihiel avait en effet fait imprimer des Observations sur l'échange du comté de Sancerre ; en réponse à la requête de M. de Calonne (1787), qui avaient suscité une vive critique de Charles-Antoine-Léonard de Sahuguet d'Espagnac (1758-1837), propriétaire du comté depuis son rachat à la princesse de Conti en 1777. C'est ce dernier qui était le bénéficiaire du contrat du 30 mars 1785, par lequel le comté de Sancerre était échangé contre des propriétés sises en Touraine, Blésois et Normandie, ainsi qu'une soulte de 500 000 livres. Cette opération fut dénoncée à l'Assemblée nationale, qui l'annula en 1791. Rarissime.

[IMPRESSION DE SAINT-PETERSBOURG]

Lectures, ou Recueil de contes,

tirés des oeuvres de Mr. Berquin. Avec un vocabulaire qui renferme toutes les phrases nécessaires à faciliter l'intelligence des contes. Saint-Pétersbourg, F. Iversen, 1828, in-8, demi-basane fauve marbrée, dos lisse orné de guirlandes dorées, guirlande à froid sur les plats, tranches mouchetées de bleu [Rel. de l'époque], dos insolé. titre, 166 pp. Aucun exemplaire au CCF ni au Worldcat. L'ouvrage semble reprendre une publication pédagogique parue en 1802 à l'adresse de Berlin. Comme l'index lexicologique de la fin [par Rosenau] l'atteste, l'ouvrage servait de manuel d'apprentissage du français à des locuteurs de langue allemande.

[IMPRESSION DE SCEAUX. - FAILLON (Etienne-Michel)]

Directoire des associées du catéchisme de persévérance de Saint-Sulpice.

Septième édition. Sceaux, Imprimerie M. et P.-E. Charaire, 1874, in-16, chagrin noir, dos à nerfs orné de filets à froid, encadrement de simple filet à froid sur les plats, chiffre E poussé au centre du plat supérieur, tranches mouchetées [Rel. de l'époque]. 3 ff. n. ch., pp. vij-xvj, 268 pp. La première édition est de 1830, mais avait été publiée à l'adresse de Paris par Adrien Le Clère. Puis l'opuscule fut réédité en 1840, 1846, 1856, 1865. Sulpicien des plus prolifiques, Etienne-Michel Faillon (1799-1870) rédigea ce petit directoire à partir des usages de la paroisse Saint-Sulpice de Paris : la pratique du catéchisme de persévérance y remonte à M. Olier.

[IMPRESSION DE STADTAMHOF]. LIEBHEIT (Gabriel)

Rudimenta eloquentiæ ad usum faciliorem studiosæ juventutis,

ex optimis rhetoricarum legum scriptoribus, iis deinde, qui de eruditione præ cæteris sunt meriti, recens collecta. Pedepontii prope Ratisbonam [Stadt am Hof], Johann Gastl, 1739, petit in-8, basane brune, dos à nerfs, tranches rouges, [Rel. de l'époque] reliure un peu frottée, accident à la coiffe supérieure, trous de vers en queue, 8e f. liminaire réemmargé. 12 ff.n.ch. (titre, dédicace préface, table des chapitres), 384 pp. Aucun exemplaire au CCF. Deschamps, 1009. Édition originale de l'un des tout premiers volumes imprimés dans la localité de Stadtamhof, devenue depuis 1924 un quartier de Ratisbonne, en Bavière. Il s'agit d'un petit manuel de rhétorique à l'usage des jeunes étudiants, composé par le P. Gabriel Liebheit, bénédictin, professeur au collège épiscopal de Freising.

[IMPRESSION DE TAHITI]

Messager de Tahiti.

Journal officiel des Etablissements français de l'Océanie. Paraissant tous les samedis, à 3 heures du soir. Te vea no Taiti. Papeete, Imprimerie du gouvernement, 20 août 1864, in-folio de 4 pp. numérotées 145 à 148, plié, petite déchirure marginale . O'Reilly & Reitman, Bibliographie de Tahiti, 10280. Journal officiel du territoire, dont le tirage était, en 1865, de 450 exemplaires. Ce numéro est divisé en deux sections : la première, dite "partie officielle", contient les textes de trois ordonnances de la reine Pomaré IV concernant l'acquisition de terres, par donation, vente, ou location à long terme, dans les limites des vingt-deux villages des îles Tahiti et Moorea; la nomination d'un chef de district et président d'un conseil de village à Moorea; l'octroi d'une remise de peine à certains prisonniers indigènes. Ces ordonnances, datées du 14 août 1864, sont signées par Pomaré et contresignées par le commissaire impérial Gaultier de La Richerie. Le texte est en français, suivi de sa traduction en tahitien. La partie "non officielle" contient des renseignements sur l'état de la population tahitienne pendant le 2e trimestre 1864 (naissances, mariages, décès), le service des subsistances et celui de la poste, la justice, les mouvements du port et le marché de Papeete, etc.; elle donne aussi des informations sur la campagne du Mexique, avec une proclamation de l'empereur Maximilien du 28 mai 1864 après son débarquement à Vera Cruz. Bon état de conservation .

[IMPRESSION DE TOULON]. JEANBON SAINT-ANDRE (André Jeanbon, dit)

Recueil des arrêtés du citoyen Jean-Bon-Saint-André,

représentant du peuple dans les départemens maritimes de la République, pendant sa mission au Port La Montagne [= Toulon]. Port-la-Montagne [Toulon], Auguste Aurel, an II [1794], in-8, broché sous couverture d'attente de papier crème. 2 ff. n. ch., pp. 5-104, quelques annotations manuscrites marginales p. 49. Ne regroupe que les actes pris depuis le 7 thermidor an II [25 juillet 1794] jusqu'au 9 fructidor an II [26 août 1794], alors que la mission du conventionnel Jeanbon Saint-André (1749-1813) à Toulon se poursuivit jusqu'en mars 1795. Polak 8547. Édition originale. Pièce importante concernant l'action de l'un des réformateurs de la marine française sous la Révolution. Pasteur protestant à Montauban, Saint-André s'était jeté corps et âme dans la tourmente révolutionnaire, secondant Robespierre, combattant les Girondins, votant la mort du roi, mais s'opposant, le 8 février 1793, à ce qu'on punît les auteurs des massacres de septembre. Il fit également élargir les détenus pour dettes, et fit voter l'abolition de la contrainte par corps. "Depuis quelque temps il s'était chargé de tout ce qui concernait la marine (…) Aucun service n'était alors plus insuffisant et plus délaissé que celui-là (…) L'esprit d'insubordination régnait dans les équipages, Toulon venait d'être livré aux Anglais… Saint-André (…) tenta, avec l'énergie et la ténacité qu'il mettait à toute chose, de faire de la marine un auxiliaire aussi puissant que l'armée". Brest d'abord, puis Cherbourg. Toulon enfin (1794-1795), où il fit preuve d'un remarquable esprit de modération et de sagesse. "A Toulon, où tout était à refaire, il ramena l'ordre, poussa les travaux du port, et réorganisa l'escadre. Même après le 9 thermidor, on le laissa poursuivre librement son oeuvre".

[IMPRESSION DE TOULOUSE. - CHABRAND (David-César)]

Assemblée générale de la Société des amis d'Israël de Toulouse

tenue le 20 mars 1834. Second anniversaire. Toulouse, Imprimerie de J.-M. Corne, 1834, in-8, broché sous couverture d'attente de papier bleu, non rogné. 23 pp. Aucun exemplaire au CCF. Il n'y eut que quatre sorties de ce compte-rendu annuel, la Société des amis d'Israël de Toulouse n'ayant connu d'activité qu'entre 1833 et 1836. Comme la plupart des groupes protestants de ce genre, sa finalité était la conversion des Juifs à la foi en Jésus, à laquelle une oeuvre d'assistance matérielle pouvait être annexée. Son président était le célèbre pasteur César Chabrand (1780-1861), également fondateur - le 29 octobre 1831 - de la Société des livres religieux de Toulouse, qui joua un grand rôle dans le prosélytisme réformé jusqu'en 1905.

[IMPRESSION DE TOULOUSE]. PHEDRE

Fables de Phèdre,

affranchi d'Auguste, traduites en François, avec le Latin à côté, & la construction entre les lignes ; et augmentées de plusieurs fables qui ne sont pas dans les éditions précédentes. Nouvelle édition. Toulouse, Pierre Robert, s.d. [vers 1750], in-12, vélin souple, dos lisse muet, tranches mouchetées de rouge [Rel. de l'époque]. 199 pp., 5 pp. n. ch. de table. La date est celle donnée par la Bibliothèque municipale de Toulouse. A usage pédagogique, cette petite édition bilingue semble avoir été utilisée par le Collège jésuite de la ville ; elle connut de nombreux tirages de 1742 à 1765.

[IMPRESSION DE TOURS]. BAIGNOUX (Pierre-Philippe)

Amélina,

épisode de la conquête et de la colonisation des Espagnols dans l'île d'Haïti. Tours, R. Pornin, 1841, in-8, toile verte gaufrée de l'éditeur, dos lisse, coiffes rognées, coins abîmés, une mouillure claire. 2 ff. n. ch., pp. v-xvi, 144 pp. Absent de Sabin. Un seul exemplaire au CCF (Blois). Edition originale (il y a une réédition de 1843, puis 1844) de ce roman exotique qui a pour cadre les Antilles du début de la colonisation. Le Blésois Pierre-Philippe Baignoux (1752-1848) connut une brève carrière politique pendant la Révolution (député d'Indre-et-Loire à la Législative ; maire de Tours de 1792 à 1794). Pendant son interminable retraite, il composa quantité d'ouvrages dans tous les genres.

[IMPRESSION DE VALENCE]. VINCENT (Joseph-Abel)

Notice historique sur Nyons

(Drôme), publiée sous le patronage de M. le Préfet, et de MM. les membres du Conseil général de la Drôme. Valence, Imprimerie de E. Marc Aurel, 1860, in-12, cartonnage Bradel moderne de papier marbré, pièce de titre verte en long, première couverture imprimée conservée. 140 pp. Edition originale peu commune. Prêtre du diocèse de Valence, l'abbé Abel Vincent (1813-1891) fut curé de Serves de 1852 à 1875 ; il a laissé de nombreuses petites monographies locales. Exemplaire de l'abbé Jules-Georges-Paul Sénequier-Crozet (1861-1931), un des plus importants bibliophiles dauphinois du début du XXe siècle, avec belle vignette ex-libris allégorique contrecollée sur les premières gardes.

[IMPRESSION DE VALOGNES. - BOURGEOISE (F.-T.-M.)]

Recherches historiques sur la petite ville de Saint-Sauveur-le-Vicomte

(Manche), par le Dr. B. Valognes, Imprimerie de Carette-Bondessein, 1849, in-8, dérelié. 2 ff. n. ch., ij pp. un f. vierge, pp. 5-63. Frère II, 436. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF. Unique édition de cette petite monographie locale. Envoi autographe de l'auteur.

[IMPRESSION DE VANNES]

Souvenirs de Quiberon,

ou Notice historique sur les événemens de la presqu'isle et sur les monumens érigés au champ des martyrs et à la Chartreuse, près d'Auray. Vannes, Imprimerie de J.-M. Galles, 1829, in-16, demi-chagrin bouteille, dos lisse, couverture imprimée conservée [Rel. moderne]. titre, 36 pp. Un seul exemplaire au Worldcat (Sion). Pas de notice au CCF. Rarissime petite plaquette commémorative sur les fusillades de Quiberon ; il va sans dire, en cette dernière année de la Restauration, que l'idéalisation était au rendez-vous, au service d'une nostalgie lacrymale à souhait.

[IMPRESSION DE VANNES]. CHARLES BORROMEE

Insructions [sic] de S. Charles Boromée,

Cardinal du titre de sainte Praxède, Archevêque de Milan. Pour les confesseurs de son diocèse. Traduites d'Italien en François. Ensemble la manière d'administrer le sacrement de pénitence, avec les canons pénitentiaux, suivant l'ordre du Décalogue. Et l'ordonnance du même saint, sur l'obligation des paroissiens d'assister à leurs paroisses. Imprimés par l'Ordre de Monseigneur l'Illustrissime & Révérendissime François d'Argouges, évêque de Vannes, à l'usage des confesseurs de son diocèse. Vannes, Jacques de Heuqueville, 1694, in-12, basane fauve marbrée, dos à nerfs cloisonné et fleuronné,, tranches rouges [Rel. de l'époque], manque en coiffe supérieure. 8 ff.n.ch. (titre, lettre pastorale, circulaire de l'Assemblée générale du clergé de France), et 288 pp. Desgraves, Rép. bibliogr. XVIII XI p. 261 n° 331. Édition originale. Les instructions pastorales de saint Charles Borromée constituent un des textes pratiques majeurs de la réforme tridentine du clergé. Les éditions s'en sont multipliées aux XVIe et XVIIe siècles .

[IMPRESSION DE VENDÔME]. DE CLERCQ (André)

Sylvarum libri II.

Cum miscellaneorum libro singulari. Ad excellentissimum principem Caesarem ducem de Vendosme, &c. Vendôme, Sébastien Hyp, 1637, 2 parties en un vol. in-16, vélin souple, dos lisse muet [Rel. de l'époque], exemplaire remboîté, petites galeries de vers stoppées au début du volume. xxxi pp., 166 pp., 89 pp., 3 ff. n. ch. de table et d'errata. Unique édition, passablement rare, de ce recueil de poésies néo-latines dues à la plume d'un Oratorien et dédiées à César de Vendôme, un des nombreux fils naturels de Henri IV. Dans cette petite localité, l'imprimerie connut, avant la Révolution, une existence des plus brèves, puisque, installée en 1629 à la faveur d'une épidémie qui désolait sa voisine Blois, elle fut supprimée par arrêt du Conseil en 1739. Cf. Deschamps, 1355. Ingold, p. 11 (s.v.).

[IMPRESSION DE VERDUN. - RICHARD DE LIGNY (François-Nicolas)]

Lettres de M. *** chanoine de Saint Pierre de Bar, à Mr. Willemin, docteur en droit, doyen de Mrs les avocats au bailliage de Pont-à-Mousson,

sur les circonstances édifiantes qui ont précédé & accompagné la mort de Mr. Jean-Baptiste-Etienne-Aimé Bailly, son petit-fils, sous-diacre du diocèse de Toul, décédé à Bar le 19 novembre 1781, à l'âge de près de vingt-quatre ans, chez mademoiselle Bailly, sa tante, qui l'avoit élevé dès sa plus tendre jeunesse. . Verdun, Imprimerie de Christophe, 1782, in-12, basane fauve marbrée, dos à nerfs orné de filets et grenades dorés, pièce de titre noire, tranches rouges [rel. du XIXe s.], charnière supérieure fragilisée. 4 ff. n. ch., pp. 9-192. Bibliographie lorraine, II, 708-1. Seulement deux exemplaires au CCF (Troyes et Nancy). Unique édition de cette petite monographie très rare : né en 1758, le jeune Jean-Baptiste Bailly devait mourir prématurément après avoir diffusé tout alentours les vertus d'une vie édifiante, comme il se doit à un adolescent exemplaire ... Le faux-titre porte La Mort d'un vertueux jeune homme de Lorraine, ou Récit historique... (le reste presque identique) .

[IMPRESSION DE VERSAILLES. - PANCKOUCKE CHEVRU (Paul)]

Mentor à Tyrinthe,

narration instructive, critique et morale, sur les événemens, l'existence naturelle, l'esprit et la politique des Tyrinthiens. Fragment inédit d'un ancien ouvrage grec, traduit en plusieurs langues, à Constantinople, par l'effendi Cohé-Cekuk. Réimprimé à Smyrne [= Versailles], par les soins de M. John Strafford, 1802, 2 tomes en un vol. in-8, demi-basane fauve mouchetée, dos lisse orné de hachurés dorés, pièce de titre brique, tranches citron mouchetées de bleu [Rel. de l'époque]. 2 ff. n. ch., pp. v-xxiv, 234 pp., 2 ff. n. ch., 286 pp. Quérard VI, 576. Drujon, Livres à clefs, I, 625. Unique édition de cet ouvrage évidemment pseudépigraphe et crypté, qui fut supprimé par ordre du gouvernement consulaire, ce qui en rend les exemplaires peu fréquents. Il s'agit d'une virulente critique des institutions politiques et sociales communes ; en revanche, il semble très difficile de rattacher l'auteur à la célèbre dynastie de libraires lillois ses contemporains.

[IMPRESSION DE VERSAILLES]. CHOPPIN D'ARNOUVILLE (Eugène)

Poésies détachées dédiées à mes amis

Versailles, Imprimerie administrative de Ch. Dufaure, 1872, in-8, toile chagrinée noire de l'époque, dos lisse muet, encadrement de filet à froid sur les plats, un mors supérieur fendu. 38 pp., un f. n. ch. de table. Un seul exemplaire au CCF (Versailles). Unique édition de ce recueil de 26 pièces de vers, datées de 1854 à 1872, et dont les dernières reviennent obsessionnellement sur la Guerre franco-prussienne. En revanche, on ne connaît rien de l'auteur ; son rattachement à la famille Choppin d'Arnouvelle provient de la notice de la Bibliothèque municipale de Versailles. Exemplaire de Madame Fanny Vinchon, avec ex-dono poussé en lettres dorées au centre du plat supérieur, et daté du 1er janvier 1873.

[IMPRESSION DE VIENNE. - DÖRRIEN (Katharina Helena)]

Joujou de nouvelle façon,

ou Contes amusans et instructifs à la portée et à l'usage des plus petits enfans. Vienne, Johann Thomas Trattner, 1759, in-12, cartonnage d'attente de papier peigne marbré, tranches rouges. 56 pp. Absent de Gumuchian. Au CCF, cette originale n'est signalée qu'au Catalogue de la BnF. Première édition de ce recueil de 40 petits récits d'enfance, qui fut réédité en 1783. Katharina Helena Dörrien (1717-1795) est plus connue comme botaniste, mais elle fut également pionnière dans l'éducation des enfants, et spécialement des filles.

[IMPRESSION GRECQUE DE MOSCOU. - KROMMIDAS (Giorgos)]

Diatribè épi tès katastaséôs tès énéstôsès koinès hèmôn glossès

[Essai sur la condition de la langue grecque moderne]. Moscou, Presses de la communauté grecque , 1808, in-8, basane fauve marbrée, dos lisse orné de filets et urnes à froid, tranches rouges [Rel. de l'époque], reliure un peu frottée, la pièce de titre manque, tache sur les 3 premiers ff. 2 ff.n.ch., pp. [5] à 355, 3 ff.n.ch. d'errata, 4 planches hors texte représentant des antiquités, dont 2 dépliantes. Impression sur papier vergé bleuté. Rare impression grecque de Moscou. Cf. Dimitrios S. Ghinis & Valerios G. Mexas, "Greek Bibliography, 1800-1863", Athènes, 1939, n° 501 ; Gennadius Library, Catalogue, IV, p. 545.

[IMPRESSION LIEGEOISE. - FAYDIT (Pierre-Valentin)]

Extrait d'un sermon prêché le jour de St. Polycarpe,

à St. Jean en Grève à Paris. Avec les preuves des faits qui y sont avancés. Liège, Jean Henry, 1689, in-12, vélin rigide, dos lisse [Rel. de l'époque], des mouillures claires marginales. 12 ff. n. ch. (titre, préface), 324 pp. Cioranescu, XVII, 28 884. Un des nombreux titres de controverse de l'auteur, celui-ci reproduisant en partie un sermon du 26 janvier 1688 dans lequel il attaquait ses confrères oratoriens. D'une humeur bizarre et instable, l'abbé Pierre-Valentin Faydit (1644-1709) donna à ses contemporains l'apparence d'un être ne vivant que de querelles, de disputes et d'acrimonie. La plupart de ses ouvrages persiflent ou démolissent ses contemporains, spécialement quand ils se trouvent appartenir à la cléricature.

[IMPRESSION LIEGEOISE]

Almanach pour cette année M DCC LXXXIX

supputé par Me M. Laensbergh, ma[thématicien] [Avec titre formant encadrement autour du titre principal : Véritable almanach de Mtre. Mathieu Laensbergh, mathématicien pour cette année 1789]. Liège, veuve S. Bourguignon, 1789, in-18 carré (9 x 8 cm), veau fauve, dos lisse orné de filets et d'étoiles dorés, pièce de titre cerise, encadrement de triple filet doré sur les plats, tranches dorées [Rel. de l'époque], coins inférieurs abîmés. 64 ff. n. ch. Cette impression à l'adresse de la veuve de Silvestre Bourguignon forme l'une des nombreuses contrefaçons de cet almanach liégeois à l'étonnante longévité puisqu'il parut de 1626 à 1984 au moins (sous le titre d'Almanach de Liège). Son titre a souvent varié, notamment par l'emploi de diverses abréviations. Il contient traditionnellement plusieurs parties, parfois avec des titres séparés, qui ont varié au cours des ans, notamment "Pronostication particulière..." et "Histoire ou Sommaire des choses les plus mémorables..." (puis "Continuation des choses les plus remarquables, arrivées par toute l'Europe & autres parties du monde..."). Il a été complété à partir des années 1700 par un "Almanach des bergers" placé en fin de volume. Relié à la suite : Almanach des bergers, pour cette année MDCCLXXXIX. Liège, veuve Bourguignon, s.d. [1789], 16 ff. n. ch., figures naïves sur bois dans le texte.

[IMPRESSION LONDONIENNE]

The Hymns, anthems & tunes with the ode used at the Magdalen Chapel,

set for the organ, harpsichord, voice, german-flute, or guitar. Londres, C. et S. Thompson, s.d. [vers 1775], in-4, demi-basane modeste, dos lisse muet [Rel. de l'époque], manques au dos, coins et coupes abîmés. 2 ff. n. ch. (titre, table), 37 pp. de prières, chants et musique notée, frontispice gravé et rehaussé de couleurs (A Magdalen in her uniform). Très rare. Apparemment la première édition de cet hymnaire anglican qui en connaîtra de nombreuses jusqu'au premier tiers du XIXe siècle. Il était à l'usage de la chapelle du Magdalen hospital for penitent prostitutes, asile ouvert en 1758 pour recueillir ce que l'on appelait alors euphémistiquement les "filles repenties", et travailler à leur réinsertion sociale. Les bâtiments, sis au départ au 21 Prescott street, dans un quartier londonien des plus mal famés, furent transférés en 1772 à Blackfriars road, et c'est à cette époque que la chapelle devint, selon une formule si anglaise, "a fashionable place of worship", célèbre par le choeur de pensionnaires chantant pendant les offices, cependant "protected from the public gaze by a screen" (il ne faut pas tenter le diable ...). C'est à l'intention des choristes que ce livret a été composé. Avec quelques changements dans l'activité, l'institution continua sa tâche jusqu'en 1966.

[IMPRESSION LYONNAISE. - EIDOUS (Marc-Antoine)]

Histoire des principales découvertes faites dans les arts et les sciences,

sur-tout dans les branches importantes du commerce, de la navigation, & des plantations dans toutes les parties du monde ; traduite de l'Anglais par M. E.. Lyon, Benoît Duplain, 1767, in-12, veau fauve raciné, dos lisse orné alternativement de fleurons et semis géométriques dorés, pièce de titre, encadrement de simple filet à froid sur les plats, tranches citron mouchetées de bleu [Rel. de l'époque], dos légèrement insolé. xx pp., 396 pp. Unique édition de cette histoire des voyages depuis l'Antiquité, sous le rapport de leurs bénéfices pour le commerce. La traduction est supposée ; il s'agit bien d'un texte du polygraphe marseillais Marc-Antoine Eidous (1724-1790), l'un des collaborateurs laborieux de l'Encyclopédie, plus prolixe que fécond au demeurant.

[IMPRESSION LYONNAISE]

Règlemens de la Société d'agriculture, histoire naturelle et arts utiles du département du Rhône,

séante à Lyon, adoptés définitivement dans la séance du 10 décembre 1806. [Lyon], Imprimerie de Bruyset aîné et Buynand, s.d. [1806], in-8, en feuilles. 16 pp. Le CCF ne signale pas cette édition. Deuxième édition (la première de 1799, la seconde de 1808, imprimée chez Ballanche).

[IMPRESSION LYONNAISE]

Statuts de la Confrérie du Verbe-Incarné, établie par la bulle de Nôtre Saint Pere le Pape Clément X…

Et les Exercices Spirituels du Matin et du Soir pour les Pensionnaires du Couvent de Lyon. A Lyon, Chez Christophle Reguilliot, 1739, in-12 de 24 pp., légères et pâles mouillures, . Rare impression lyonnaise, sur feuille d'origine pliée, non coupée. Rare dans cet état.

[IMPRESSION PARTICULIERE]. BLIN DE SAINMORE (Adrien-Michel-Hyacinthe)

Eloge historique de M. Georges-Louis Phélypeaux d'Herbault,

patriarche, archevêque de Bourges, primat des Aquitaines, commandeur-chancelier des Ordres du Roi, supérieur de la maison et société royale de Navarre, &c. Présenté au Roi. Paris, Imprimé, sous la direction de M. Clousier, par les enfans-aveugles, 1788, in-8, broché sous couverture d'attente de papier étoilé doré de l'époque, tranches dorées. 2 ff. n. ch., 2 pp. (Avertissement), un f. vierge, 54 pp., un f. n. ch. (Avis). Cioranescu, XVIII, 12 142. Unique édition. L'opuscule a été rédigé par Blin de Sainmore (1733-1807) en tant qu'historiographes des Ordres du Roi. Georges Phélypeaux d'Herbalt (1719-1787) fut archevêque de Bourges de 1757 à sa mort, chancelier et garde des sceaux des chevaliers du Saint-Esprit à partir de 1770. Il s'agit là de l'une des premières sorties des presses de l'Imprimerie des enfants-aveugles de l'Institut national, ouverte en décembre 1786, et installée dès janvier 1787 rue Notre-Dame des Victoires sous la direction de Jacques-Gabriel Clousier. Rattachée à l'Institution des jeunes-aveugles de Valentin Haüy, elle fonctionna jusqu'en 1845, occupant 5 à 6 jeunes aveugles.

[IMPRESSION PARTICULIERE]. POURCHER (Pierre)

Mois de Marie des pauvres paysans

Saint-Martin-de-Boubaux [Lozère], chez l'auteur, 1879, in-16, broché sous couverture verte imprimée, non coupé. 304 pp. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à Montpellier. Rarissime, comme tous les livres de l'abbé Pourcher. Ce petit livret de piété forme l'une des célèbres impressions particulières dues à l'inlassable activité typographique de l'abbé Pierre Pourcher (1831-1915), l'une des plus curieuses figures cléricales de la fin du XIXe siècle : prêtre du diocèse de Mende (ordonné en 1865), longtemps curé de la petite paroisse de Saint-Martin-de-Boubaux (1872-1900), où il n'y avait guère qu'une poignée de catholiques en plein pays réformé, puis archiviste diocésain (1900-1910), il avait établi dans son presbytère une presse particulière de sa fabrication qu'il utilisa pour répandre quantité d'opuscules témoignant d'une vision ultra-providentialiste et intransigeantiste de la société, mais toujours tirés manuellement à petit nombre (100 ou 200 exemplaires au maximum), ce qui en fait la rareté. Ni la qualité du papier (il recyclait les vieux papiers trouvés à droite à gauche) ni celle de la typographie ne sont bien remarquables : il utilisait ce qui venait. Son livre le plus connu demeure la célèbre Histoire de la bête du Gévaudan, véritable fléau de Dieu (1889), un énorme in-12 de plus de 1000 pages, dans lequel l'érudition la plus minutieuse se mêle à l'hystérie religieuse la plus caractérisée : la thèse de la punition divine développée à l'époque par l'évêque de Mende y est reprise sans changement et sans sourciller.

[IMPRESSION PRAGOISE]

Sechs sonntägige Andacht zur Ehre des heiligen Aloysii Gonzagae Societatis Jesu ;

mit einem vollkommenen Ablaß von Clemente den XII. begnadet : mit Tagzeiten, Gebetern, Betrachtungen, und Anmüthungen versehen. Prague, au Collège des Jésuites, par Johann Georg Schneider, 1767, in-16, veau fauve, dos lisse muet, encadrement de simple filet et pointillé à froid sur les plats, tranches dorées [Rel. de l'époque], accroc en coiffe supérieure. 26 ff. n. ch., sign. A-D, toutes en 8 sauf D (en 2), portrait-frontispice gravé par Johann Baltzer. La première édition de cet opuscule dévotionnel parut en 1751 à l'adresse d'Augsbourg, et il fut maintes fois réédité jusqu'en 1857. Cette édition pragoise est rare. Il s'agit d'un ensemble de prières et de méditations en l'honneur de saint Louis de Gonzague (1568-1591), de la Compagnie de Jésus, canonisé en 1726 par Benoît XIII, accompagnées des indulgences accordées par le pape Clément XII.

[IMPRESSION SUR SOIE]

S. Giacinta Marescotti

Romana del Terz'Ord. di S. Francesco morta in Viterbo nel Monastero di S. Bernardino sotto la cura, e Governo de PP. Minori Osservanti l'anno 1640 di sua ettà 55. Rome (?), Salvatore de Franceschi inv. et del., Gio. de Franceschi sculp., début du XIXe siècle (?), épreuve sur soie, 40 x 31 cm (27 x 19 sans les marges), entourée d'une fine dentelle de métal doré, pli central lég. effiloché (3 cm). Belle gravure sur soie du début du XIXe siècle. La sainte est représentée à genoux adorant la croix qu'elle tient de la main gauche, le coude posé sur un grand livre ; aux pieds du prie-dieu, un crâne. La légende ne mentionne pas la canonisation de Giacinta Marescotti, survenue en 1807: cette gravure est peut-être légèrement antérieure.

[IMPRESSION TROYENNE. - VERRIERES (Claude-Rémy Buirette de)]

Les Geais de Châlons,

ou Confession magistrielle de l'avocat du Roi du défunt grand-bailliage de Châlons-sur-Marne. Troyes, et se vend à Châlons-sur-Marne, Pierre Bonnefin ; Dominique Radeau, 1788, in-8, dérelié. iv pp., pp. 5-40. Absent de Cioranescu comme de Techener. Unique édition de cette pièce curieuse, critiquant l'institution du Grand-bailliage de Châlon, dans le cadre de la toute dernière tentative royale pour venir à bout des Parlements. Avocat installé à Châlons, Buirette de Verrières (1749-1793) composa plusieurs textes sur cette ville de Champagne avant de se lancer dans l'excitation de la politique révolutionnaire.

[INDE FRANCAISE]

Ordonnance du Roi,

portant création d'un second Bataillon au Régiment de Pondichéry, suppression de la troisième légion des Volontaires-Etrangers de la Marine; de la Compagnie servant à la suite de l'Artillerie de l'Isle-de-France, & leur incorporation dans le régiment de Pondichéry. Du 3 mars 1781. [Paris, P.G. Simon, 1782], in-4 de 8 pp., dérel. Document en excellent état.

[INDE]

Décret de la Convention nationale,

du 30 mai 1793 (..), relatif aux sous-officiers & soldats des troupes des colonies orientales. Nîmes, Imprimerie nationale de J. Gaude, 1793, in-4, en feuille. 3 pp. Il s'agit des soldats ayant participé aux opérations en Inde de janvier 1778 à décembre 1790.

[INDEPENDANCE AMERICAINE]

Cartel pour l'échange général de tous les prisonniers pris en mer,

entre la France & la Grande-Bretagne, & amenés en Europe. Paris, Imprimerie royale, 1781, in-4, en feuilles. 23 pp., 2 pp. n. ch. (article ajouté), un f. vierge. Complet de l'article supplémentaire, qui manque généralement. Rémy-Limousin, 874. Polak 1466 pour l'édition de Paris. Inconnu de Sabin et Wroth & Annan. NUC: un seul exemplaire de l'édition originale parisienne. Edition originale. Cette importante convention bilatérale de 36 articles entre la France et l'Angleterre fut signée le 12 mars 1780 à Versailles, et le 28 mars 1780 à Londres. L'article 22 précise que "tous les prisonniers pris en Amérique où toute autre partie du monde et conduits dans des domaines de l'une ou l'autre puissance en Europe, jouiront des avantages du présent accord". Bon exemplaire.

[INDOCHINE - DESSINS]

"Paysages indochinois".

Grand tableau encadré contenant cinq dessins originaux de sujet indochinois. Crayon et fusain, Signés J. [Jeanne] Valette-Dyviande, 1916, 5 dessins sous marie-louise, listels dorés, légendes soigneusement tracées au pinceau, encadrement de bois clair. Dimensions: 22 x 30 cm. (2 dessins), 21 x 23,5 cm., 11,5 x 5,8 cm., 17 x 25 cm.; avec le cadre: 64 x 80 cm. Quatre paysages indochinois (Rizières d'Haïphong, Ruines du temple à Angkor-Vat, Le Tam-Dao vu de Don-Du, Phare d'entrée du Fleuve Rouge), et un détail sculptural du temple d'Angkor-Vat (Tévada). Il s'agit de "choses vues" sur place, ainsi que l'attestent les indications de lieux portées au crayon près de la signature de l'artiste. Ce panneau a été exposé, entre les deux guerres, au Salon de l'Union des Femmes Peintres et Sculpteurs (étiquette imprimée et manuscrite collée au verso). En excellent état.

[INDOCHINE]

Journal autographe d'un soldat, avec une lettre du même à sa mère

1899, 24 pp., in- folio et in-4, conservé dans un étui-chemise demi-chagr. rouge, titre en long. Ces textes sont d'un certain Martinet. Il sont datés de Dong-Dang et de Hanoï. - L'un d'eux est intitulé: Hanoï-Marsouin. Il décrit la ville, les mœurs, les indigènes, les distractions des marsouins, le théâtre, les cafés, les restaurants. - Détails sur la cuisine, les costumes, les métiers. - Un autre relate une expédition punitive des soldats Français vers un village qui abritait des pillards. Récit de cet horrible massacre à la baïonnette "quels cris ! hurlements que poussaient ces pauvres gens que nous éventrions à coup de pointe ou cassons la tête à coups de crosses et les gosses à coups de grelons et nous trouvions encore moyen de blaguer entre nous… C'était effroyablement beau… Nous sommes fatigués de tuer et commençons à avoir faim et rien pour croûter… Saoûls nous devons encore plus féroces: l'on s'amuse à descendre les quelques Niaquoïes que nous voyons… Le village n'est plus qu'un monceau de cendres… l'air empeste de l'odeur de viande grillée… Nous rentrons dans les décombres afin d'y donner un dernier coup -d'œil. C'était un spectacle dont je ne veux pas faire la description tant il était horrible… Le lendemain nous avons touché le double en vin et tafia, etc…" Cela s'est passé en septembre 1899. Le village se trouvait près de Aï-lao, près de la frontière chinoise. Cette lettre de soldat est sans doute le seul document existant sur ce beau fait d'armes de l'Armée française. - Un autre texte, illustré de dessins à la plume, décrit l'Annamite, ses mœurs, ses costumes, l'opium.

[INFANTERIE ETRANGERE]

Ordonnance du Roi,

concernant les régimens d'infanterie allemande d'Alsace & de Bouillon. Du 26 avril 1775. Versailles, Imprimerie du Roi, département de la Guerre, 1775, in-4, dérelié. 6 pp.

[INFANTERIE ETRANGERE]

Ordonnance du Roy,

portant augmentation dans les régimens d'infanterie allemande qui sont à son service. Du 31 août 1743. Paris, Imprimerie royale, 1743, in-4, en feuille. 4 pp. Concerne les régiments d'Alsace, de Saxe, La Marck, Royal-Suédois et Royal-Bavière.

[INSURRECTION DÉCEMBRISTE]

Conspiration de Russie.

Rapport officiel de la commission d'enquête instituée à Pétersbourg par décret de S. M. l'Empereur de Russie, chargée de l'instruction relative aux événemens du 14 (26) décembre 1825, et aux sociétés secrètes découvertes en Russie, etc.. Bruxelles, N.-E. Rampelbergh, s.d. [1826], in-8, en feuilles. Titre, 50 pp., typographie en petit corps. Un seul exemplaire au CCF (BnF, incomplet). Il semble qu'il s'agisse là de la seule traduction en français du minutieux rapport qui devait judiciairement clore l'affaire de la révolte décembriste ou décabriste, déclenchée parmi les régiments de la Garde lors du délicat processus de dévolution de la Couronne de Russie à Nicolas Ier (son frère aîné Constantin avait refusé depuis 1823 de succéder à Alexandre Ier). La répression fut menée dans les moindres détails et supervisée par le nouveau Tsar lui-même ; elle se traduisit surtout par des déportations en Sibérie (il n'y eut que cinq condamnations à mort).

[IRWIN (Eyles)]

Observations sur l'expédition du Général Buonaparte dans le Levant,

Considérations sur la probabilité de sa réussite; A quoi l'on a ajouté: L'exposé succinct de l'état actuel de l'ÉGYPTE, un détail historique d'Alexandrie, le plan exact des deux ports de cette Ville, son ancienne splendeur, son état actuel, et quelques remarques sur l'importance de sa situation géographique, si jamais elle redevenoit l'entrepôt de l'Inde, de l'Europe, et d'une partie de l'Afrique; en outre, quelques particularités relatives à la navigation de la mer rouge (…) Traduit de l'Anglais par André. A Paris, Au Bureau de la Librairie, An septième [1798], in-8, demi-veau blond à coins, dos lisse orné de filets et de fleurons dorés, pièce de titre rouge, tr. jaunes [Rel. moderne à l'imitation]. 205 pp. 2 cartes repliées in-fine: les deux ports d'Alexandrie, et: "Route suppossée [sic] de Buonaparte". Quérard I 57. Édition originale de cet ouvrage polémique anglais publié pendant l'expédition d'Égypte. La traduction est l'oeuvre de J.-Fr. André. On trouve, p. 153, une Réplique à Irwin, autrement preuves que l'expédition supposée de Buonaparte au Levant est possible, et autorisée par des exemples. Par un Officier au service de la Compagnie des Indes Orientales. On doit à l'auteur de la première partie un Voyage à la mer Rouge, sur les côtes d'Arabie, en Égypte et dans les déserts de la Thébaïde (traduction française à Paris, 1792, 2 vol.). Cf. Quérard IV 182. Ouvrage rare et précieux, exposant les inquiétudes militaires et commerciales de la Grande Bretagne face à une éventuelle réussite de l'expédition d'Égypte. Très bon exemplaire.

[ITALIE]

Souvenirs de voyage en 1832 et 1833.

A ma bien-aimée Layeta. Paris, Imprimerie de E.-J. Bailly, 1834, 2 vol. in-8, brochés sous couvertures vertes imprimées. 1) 2 ff. n. ch., 496 pp. - 2) 2 ff. n. ch., 476 pp. Unique édition, peu commune, de ce récit d'un périple en Italie à l'itinéraire on ne peut plus classique : Sens, Dijon, Lucerne, Reinthal, Pfeffers, les Grisons, le Tyrol, San Bernardino, Locarno, Bellinzano, Lugano, Come, Milan, Pavie, Turin, Gênes, Lucques, Pise, Naples, Salerne, Caserte, Rome, Florence, Milan, le Simplon, etc. L'auteur tenait vraiment à demeurer anonyme : non seulement son identité n'a pas été percée, mais il ne signe pas l'envoi autographe de notre exemplaire à la comtesse Duplessis de Pouzillac. La graphie révèle cependant une origine germanique.

[JACOBITISME]

Harangue faite par Charles Edouard d'Ecosse, à son armée,

après avoir remporté la victoire sur le général Cope, dans le comté d'Archite, le 1/12 septembre ; traduit de l'Anglois par M. Ohalon, ci-devant avocat au Parlement de Paris. S.l., s.d. [1745], in-4, en feuille, bords intérieurs rognés. 3 pp., essais de plume sur le dernier feuillet. Il existe deux éditions de ce texte, l'une en 3 pp., l'autre en 8. Proclamation du prétendant jacobite au trône d'Angleterre, Charles Edouard Stuart (1720-1788) à l'issue de la seule bataille qu'il ait remportée contre une armée régulière après son débarquement en Ecosse : la bataille de Prestonpans, ou de Gladsmuir, contre les troupes de John Cope (21 septembre 1745), qui galvanisa la résistance jacobite jusqu'à l'échec de Culloden l'année suivante.

[JERUSALEM]

Histoire abrégée des événemens extraordinaires

et miraculeux, arrivés à Jérusalem à la mort ou dormition de la Sainte Vierge, suivant la tradition apostolique, où on dévoile la mauvaise foi de quelques Auteurs modernes qui, pour en flétrir la gloire, l'ont dit morte à Ephèse. Question de piété intéressante. Paris, Imprimerie de Migneret, An XI. - 1802, in-12, titre et 32 pp., cart. ancien papier marbré, étiquette de titre impr. (post.) au dos. Ouvrage curieux et rare, qui échappé à Barbier, Tobler, Röhricht et Monglond. Note manuscrite à l'encre sur la première garde de la reliure: "Des opinions veulent que la Ste Vierge Marie soit morte à Ephèse. Ni les Evangiles ni les actes des apôtres ne nous en disent un seul mot. La tradition orientale nous désigne une place où l'ange Gabriel lui annonça sa mort, elle nous indique le lieu de son trépas, l'endroit où les juifs attaquèrent son convoi funèbre, le lieu où St. Thomas la vit monter au ciel, et finalement son tombeau: et tout cela à Jérusalem… Tandis qu'à Ephèse il n'y a ni tradition ni monument… Nous suivons la tradition. Le frère Liévin de Hamme, Guide indicateur des sanctuaires et lieux historiques de la Terre Sainte, Jérusalem, 1869, p. 121". Bon exemplaire.