Perform an accurate search:

4217 results

[ARMÉE D'ORIENT]

Ordre du jour,

du 21 messidor an 8 [10 juillet 1800]. Le Caire, Imprimerie Nationale, s.d. [1800], in-4, en feuille. 2 pp.n.ch. Signé de Menou, cet ordre du jour cherche à réorganiser la perception des contributions et établit un dépôt de remonte de chevaux pour l'armée.

[ARTIFICES]

Recueil de différens artifices

éprouvés par Mr Borval [sic], artificier du Roy. Manuscrit. S.l.n.d., [XVIIIe siècle], petit in-4 (23,4 x 16 cm), broché, couvertures muettes de l'époque. 1 f. de titre, 34 pp.ch. et 4 pp.n.ch. de table. Mémoire très détaillé sur les différentes formes d’artifices et leurs recettes, mises au point par un artificier du Roi. Les sujets traités sont : manière de connaître le salpêtre, et de faire la poudre; sur l’utilisation du charbon, du moule, de la culasse, des baguettes à rouler et des cartouches; composition pour faire des fusées volantes; des baguettes, de l’éclatante, des fusées à 2 ou 3 volées et des jumelles; de la flamboyante; fusée qui porte Vive le Roi pour garniture, fusée qui porte une girandole, un soleil fixe ou un soleil tournant; fusées qui imitent l’éclair et le tonnerre; des lardons, fougues, étoiles, pluie de feu, marrons, étoiles à jets; du globe pour garnir une fusée; sur les lances à feu, les globes luisants, les rougeons; sur l’étoile à l’italienne, etc.; suivis de la manière de faire les mèches et d'autres compositions de fusées volantes, pots à feu, dragon volant, etc. L'artificier mentionné au début du mémoire est très vraisemblablement Jean-Charles PERRINET D'ORVAL, né à Sancerre en 1707, mort vers 1780, auteur de plusieurs ouvrages de pyrotechnie dans lesquels Diderot et d'Alembert ont puisé pour leurs articles de l'Encyclopédie. Ces ouvrages sont : Essai sur les feux d'artifice (Paris, 1745), Traité des feux d'artifice pour le spectacle et pour la guerre (Berne, 1750) et Manuel de l'artificier (Neuchâtel, 1755). L'auteur du présent manuscrit, anonyme, s'est certainement inspiré de ces ouvrages. Manuscrit bien conservé et lisible.

[ARTILLERIE DE MARINE]

Exercices des bouches à feu en usage dans la marine.

Première partie. Exercices à bord des bâtiments. Paris, Imprimerie royale, 1841, in-8, demi-chagrin bouteille, dos à faux-nerfs orné de filets et de caissons à froid, tranches mouchetées [Rel. de l'époque], coupes frottées, coins abîmés. 129 pp., un f. chiffré 128bis, 4 tableaux dépliants "in fine". Polak 10139. Première partie seule. Edition originale très rare, on voit plus celle de 1842 (Polak 3259bis). Relié avec : Manuel du matelot canonnier. Paris, Imprimerie royale, 1841, 115 pp., une planche dépliante, longues surcharges manuscrites de l'époque sur les pp. 110 et 112, indiquant deux autres méthodes de changement d'affût. Polak 10565 (pour l'édition de 1843, présentée par erreur comme la première). Edition originale rare.

[ARTILLERIE]

Manoeuvres des batteries de campagne,

pour l'artillerie de la Garde impériale. Paris, Magimel, 1810, in-12, veau fauve raciné, dos lisse orné de filets, hachurés et fleurons dorés, pièce de titre rouge, filet et guirlandes dorés encadrant les plats, tranches dorées [Rel. de l'époque]. [4]-iv et 120 pp. Edition originale de ce manuel qui connaîtra ensuite une sortie annuelle jusqu'en 1818, sans compter les impressions provinciales. Bon exemplaire.

[ASSURANCES MARITIMES]

Déclaration du Roi, concernant les assurances.

Donnée à Versailles le 17 août 1779. Registrée en Parlement le 6 septembre audit an. Paris, Imprimerie royale, 1781, in-4, en feuilles. 6 pp., un f. vierge. Les 12 articles rendent obligatoires les visites d'inspection des navires marchands avant et après leur navigation, avant leur chargement, ainsi que diverses formalités conditionnant la couverture par les assurances maritimes.

[ASSURANCES]

Association viagère en rentes sur l'Etat,

avec accroissemens fixes ; et régénération sur d'autres têtes. [Paris], Imprimerie de Richomme, s.d. [1820], in-4, dérelié. 27 pp., un tableau dépliant hors texte. Aucun exemplaire au Worldcat. Très rare présentation commerciale d'une tontine montée par Petit des Roziers, Roard et Hervilly, et dont la finalité était de pourvoir un système d'assurance sur la vie pour les souscripteurs.

[ATLAS]

Panorama géographique français,

ou Les Mille et une beautés de la géographie de France, contenant la description de toutes les villes et principaux endroits de la France, avec leurs origine, étymologie, productions, curiosités, et les noms des hommes célèbres qui les ont illustrés, etc., etc. Orné de quatre-vingt-sept cartes, et de quatre-vingt-six vues des villes chef-lieux de chaque département ; ouvrage du plus grand intérêt pour les Français, de la plus grande utilité pour les étrangers qui voyagent en France, et très propre à être mis dans les mains de la jeunesse. Par une société de géographes. Paris, Librairie d'éducation de A.-J. Sanson, 1825, in-8, basane havane, dos lisse orné en long, filet et guirlande à froid encadrant les plats, fers de lycée poussé au centre du 1er plat [Institution Bellaguet-Muron], tranches marbrées [Rel. de l'époque]. 2 ff.n.ch. (faux-titre et titre), 87 cartes, dont une carte générale en guise de frontispice et 86 cartes de départements comportant en pied une vignette lithographiée du chef-lieu d'après Hoffe, légendée chacune d'un feuillet de texte (sauf la Seine, qui en comporte deux), 1 f.n.ch. de catalogue de libraire. Absent de Adhémar, Les Lithographies de paysages en France. Édition originale de ce petit atlas pédagogique, qui offre un des premiers exemples d'utilisation de la lithographie pour illustrer un panorama des départements. Bon exemplaire.

[ATTENTAT DE FIESCHI]

Plan de l'intérieur de la salle des séances de la Cour des Pairs.

Attentat du 28 juillet 1835. [Paris], Imprimerie lithographique de Gardon, s.d. [1835], in-folio oblong (54 x 70 cm), en feuille. Rare et intéressant placard lithographié par Corrion et donnant au public les principaux éléments du procès engagé devant la Cour des Pairs à la suite de l'attentat meurtrier dirigé par Fieschi depuis l'immeuble du 50, boulevard du Temple à Paris. Il présente : 1. En son centre, le plan de la salle au Palais du Luxembourg, avec rehauts de couleur pour distinguer les différentes parties, et sommé du nom des cinq accusés. 2. De chaque côté du motif central, les principales données du procès (Etat des personnes mortes lors de l'attentat ; Etat des personnes blessées ; noms des Pairs formant la Cour). 3. En bas, trois aspects de la fameuse "machine infernale" de Fieschi (vue perspective, plan, élévation latérale). Aux termes de l'article 28 de la Charte révisée en 1830, c'était la Chambre des Pairs qui était compétente pour juger des attentats commis contre la sûreté de l'État : le procès fut suivi avec passion par les Parisiens et aboutit à la condamnation à mort de Fieschi et de ses deux complices (ils furent exécutés le 19 février 1836).

[AUBERT DU PETIT-THOUARS (Louis-Marie-Aubert)]

Observations sur l'enlèvement d'un anneau complet d'écorce

pour servir de Réponse aux Conséquences qu'en a tirées M. Du Trochet. S.l.n.d., [vers 1822], in-8, br., couv. muette, non rogné, qqs. rouss. 96 pp. avec simple titre de départ et 4 planches hors texte. Edition originale. Polémique assez vive dans laquelle l'auteur met en cause, non seulement Dutrochet, mais aussi MM. Richard et Turpin qui avaient critiqués son ouvrage sur la "Physiologie Végétalé".

[AULAGNIER (Antonin)]

Les Délices de Paris.

Deux recueils de valses allemandes et françaises, pour le piano, avec accompagnement de violon, ou flûte et flageolet, ad lib., par Baudouin chef d'orchestre des bals de la Cour. Arrangés pour le piano par A. Aulagnier. Paris, Aulagnier, s.d. [1832], 2 parties en un vol. in-4 oblong (27 x 35 cm), broché sous couverture de papier gris. tTtre gravé, 8 pp. de musique notée ; titre, 7 pp. de musique notée. Un des nombreux arrangements d'Antonin-Joseph Aulagnier (1800-1892), à la fois compositeur, maître de chapelle, organiste, professeur de piano et éditeur de musique à Paris. A la suite : Les Délices de Paris. Choix des plus jolis galops connus, adoptés dans les bals, pour le piano, avec accompagnement de violon, ou flûte et flageolet, ad lib., par Baudouin (...). Ce recueil contient la nouvelle danse : la Reydouvack & la Reydouvatzka. Arrangés pour le piano par A. Aulagnier. Paris, Aulagnier, s.d., titre gravé et 8 pp. de musique notée.

[AUTOMOBILES]

La mission Paris Lac Tchad

S.l.n.d., (1933), pet. in-8, br. couv. illustrée. 1 carte hors texte, repliée et 5 planches hors-texte, dont 4 en couleurs, de Neuzeret. Très nombreuses reproductions photographiques du journal "Le Matin". Ouvrage offert par la Compagnie Lilloise de Moteurs. Mission organisée à l'instigation du "Matin" pour prouver que nos possessions de l'Afrique Equatoriale sont le prolongement naturel de notre France Nord-Africaine .

[AÇORES]

[Ensemble de deux thèses de médecine]

Paris, Didot le jeune [ ou :] Rignoux, 1836-40, 2 vol. in-4, déreliés. Regroupe deux thèses soutenues devant la Faculté de médecine de Paris par des médecins originaires des Açores. Nous avons : 1. AVELLINO (Andre Antonio) : Diagnostic différentiel entre l'hémorrhagie et le ramollissement cérébral (19 avril 1836, 26 pp.). L'auteur était natif de Faial. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et BIUM). 2. PEREIRA BOTELHO (J.) : I. De la diarrhée, sous le point de vue séméiologique. - II. Des avantages et des inconvénients de la compression appliquée au traitement des anévrysmes [sic]. Cette méthode a t-elle été suivie d'heureux résultats ? - III. Quelles sont les fonctions de la portion dure de la septième paire de nerfs crâniens ? - IV. Indiquer les principales balances, leurs usages et leur emploi dans la science (1840, 45 pp.). L'auteur venait de l'île Sao Miguel. Seulement trois exemplaires au CCF (BnF, BIUM et Tours).

[AÉROSTATION - JEU PÉDAGOGIQUE]

"Ballon. Premier ballon lancé par Montgolfier".

Pièce d'un jeu en bois concernant les sciences. S.l., S.n., [milieu du XIXe siècle], planchette en bois avec support en pied et bord sup. ondulé, 14 x 10 cm env., lithographiée, coloriée et gommée d'un seul côté, texte lithographié au bas de l'image: titre, sous-titre et 7 lignes de commentaire en écriture cursive. Curieuse planchette illustrée faisant partie d'un jeu pédagogique consacré aux sciences et aux métiers.

[AÉROSTATION]

Voyage autour de la terre,

avec le globe aérostatique ; par M. L. .... de M. ..... Paris, Lesclapart, 1784, in-8, dérelié. [4] ff. n. ch. Tissandier, p. 49. Rare pièce en vers exploitant la vogue des ballons, et décrivant une expédition imaginaire tout autour de la terre.

[BADIN]

Origine et progrès de la Mission du Kentucky

(États-Unis d'Amérique) par un témoin oculaire. Paris, Adrien Le Clere, 1821, in-8 de 1 f. de titre et 32 pp., dérel. Sabin 2710. Édition originale très rare. Historique de la Mission de Kentucky fondée en 1788 par le P. Wheelan, franciscain irlandais.

[BALEARES]

[Ensemble de cinq thèses de médecine]

Paris, Didot le Jeune [ou :] Rignoux, 1820-1843, 5 vol. in-4, déreliés. Regroupe cinq thèses soutenues devant la Faculté de médecine de Paris par des médecins originaires des îles Baléares. Nous avons : I. BALENCHANA (Juan Andrés E.) : Réflexions sur l'instinct, et sur sa perversion dans quelques maladies ; suivies de quelques propositions relatives à l'anatomie générale, à la chirurgie et à la médecine (16 août 1820, viij pp., pp. 9-42). L'auteur était de Mahon (Minorque). Palau 22 454. II. SANCHO Y PONS (Constantino) : Propositions de médecine et de chimie médicale (23 juin 1821, 17 pp.). Egalement un natif de Mahon. Palau, 296 653. III. GONZALEZ Y CAYMARI (Onofre) : Quelques considérations sur la médecine symptomatique (5 août 1837, 30 pp.). L'auteur était de Palma de Mallorca (Majorque). IV. CAMPS (Gabriel) : De l'Opération de la fistule à l'anus (27 juin 1843, 38 pp.). L'auteur était de Ciutadella (Minorque). V. COOK (Ernest Frederick) : De la Bronchotomie dans ses rapports thérapeutiques avec la laryngite pseudomembraneuse (26 août 1843, 84 pp.). Encore un Mahonais. Au CCF, ces thèses ne se trouvent qu'à la BnF et à la BIUM.

[BANANERAIE - GUINÉE - PHOTOGRAPHIES]

Deux boîtes conenant 19 photographies

"positifs tirés sur verre" (18 x 13 cm), représentant la plantation, la récolte, les ouvriers au travail. vers 1930, .

[BARBE DE MARBOIS (François de)]

Observations sur les votes de quarante-un conseils généraux de département,

concernant la déportation des forçats libérés ; présentées à Monsieur le Dauphin, par un membre de la Société royale pour l'amélioration des prisons. Paris, Imprimerie royale, 1828, in-8, broché, non coupé. 76 pp. Brochure très rare sur la déportation dans les colonies d'Amérique. Elle a échappé à Sabin. Il s'agit d'un tableau concis et poignant de la vie des forçats dans les colonies d'Amérique. Barbé-Marbois savait de quoi il parle: ancien intendant à Saint-Domingue, il fut déporté à la Guyane en 1797 avec de nombreux exilés, dont il resta le seul survivant.

[BARBÉ-MARBOIS (François, marquis de)]

Complot d'Arnold et de Sir Henry Clinton contre les États-Unis d'Amérique

et contre le général Washington. Septembre 1780. Paris, P. Didot l'aîné, 1816, in-8, demi-veau brun, dos lisse orné de filets dorés, frises en tête et en pied, pièce de titre havane [Rel. de l'époque], qq. rouss. 2 ff.n.ch., xliv pp., 184 pp., 2 portraits hors texte gravés par Adam d'après Du Simitier (Washington et Arnold), 1 plan hors texte (forts, batteries et poste de West-Point en 1780). Sabin 3302. Quérard I, 173. Édition originale.

[BARET]

Requête des filles de Paris,

à l'Assemblée nationale. [Paris], Blanchon, s.d. [1790, in-8, demi-percaline verte de la fin du XIXe siècle. 7 pp. Gay III, 1009. Curieuse pièce censée émaner des demoiselles tarifées "des autres promenades que le Palais-Royal", et proclamant l'intérêt des filles pour le "droit des gens". En fait, il s'agit d'une variation satirique sur les fonctions que lesdites filles pourraient occuper dans le mouvement patriotique en cours. L'ensemble est signé "Les citoyennes de Paris, les plus disposées à relever les affaires publiques, & dont l'introduction est la plus nécessaire"...

[BARTHELEMY (Anatole de)]

Le Marquis d'Ars

Nantes, Imprimerie Vincent Forrest et Emile Grimaud, s.d. [1866], in-8, en feuilles. 25 pp. Absent de Saffroy. Polak, 440. Très rare extrait de la Revue de Bretagne et de Vendée, octobre-novembre 1865. Sur Charles de Bremond d'Ars (1737-1761), qui fit une brève carrière militaire au service de la marine royale et périt au cours de la Guerre de Sept ans dans un combat naval au large de Morlaix.

[BATAILLE DE TRAFALGAR]

Campagne maritime de l'armée combinée de France et d'Espagne,

sous les ordres de l'amiral en chef Villeneuve et de l'amiral Gravina, par un marin, garde-aigle du vaisseau-amiral Le Bucentaure. Marseille, Imprimerie de Madame veuve Roche, 1824, in-8, cartonnage Bradel moderne de papier bleu, couverture rose imprimée conservée. 27 pp. Un seul exemplaire au CCF (BnF). Tulard, 263. Édition originale rare de cette relation sur Trafalgar demeurée obstinément anonyme : les garde-aigles se tenaient sur le pont pendant les combats navals et veillaient sur l'aigle du vaisseau.

[BATELIERS]

Ordonnance du Roi,

concernant le classement pour le service de la marine, des bateliers & pêcheurs des rivières des provinces méridionales. Du 21 septembre 1780. Paris, Imprimerie royale, 1780, in-4, en feuille. 4 pp. Assujettit au service de la marine les bateliers de la Garonne, de l'Ariège, du Tarn, de l'Aveyron, du Lot, de la Dordogne, de l'Adour, des Gaves de Pau et d'Oléron.

[BAUDOUIN DE GUEMADEUC]

L'Espion dévalisé

Londres, s.n., 1782, in-8, broché sous couverture d'attente de papier rose, tranches rouges. viij et 240 pp. I.N.E.D. 299 ; Du Roure II, pp. 464 à 470 ; manque à Sabin. Edition originale. Pamphlet très caustique qui fut dérobé à Guemadeuc (1734-1817, ancien maître des requêtes) par son compagnon de captivité à Vincennes, Mirabeau, et qui, pour cette raison, fut souvent attribué à ce dernier. En dehors des nombreuses anecdotes, des pièces croustillantes et des "méchantes" notices sur les maîtres des requêtes et les intendants de l'époque, on trouve dans cet ouvrage deux chapitres remarquables. Le premier (chapitre XIII) consiste en une curieuse utopie économique qui a été analysée dans la notice précitée de INED. Le second (pp. 205 à 209) est une éloquente protestation contre la vente des 17 000 mercenaires du prince de Hesse aux Anglais lors de la Guerre d'Indépendance Américaine.

[BAUDOUIN DE GUEMADEUC]

L'Espion dévalisé

Londres, s.n., 1782, in-8, dérelié. viij et 240 pp. Longue annotation manuscrite d'époque sur la page de titre (sur l'attribution). Cioranescu, XVIII, 10 218. I.N.E.D. 299 ; Du Roure II, pp. 464 à 470 ; manque à Sabin. Edition originale. Pamphlet très caustique qui fut dérobé à Guemadeuc (1734-1817, ancien maître des requêtes) par son compagnon de captivité à Vincennes, Mirabeau, et qui, pour cette raison, fut souvent attribué à ce dernier. En dehors des nombreuses anecdotes, des pièces croustillantes et des "méchantes" notices sur les maîtres des requêtes et les intendants de l'époque, on trouve dans cet ouvrage deux chapitres remarquables. Le premier (chapitre XIII) consiste en une curieuse utopie économique qui a été analysée dans la notice précitée de INED. Le second (pp. 205 à 209) est une éloquente protestation contre la vente des 17 000 mercenaires du prince de Hesse aux Anglais lors de la Guerre d'Indépendance Américaine.

[BAYLE-MOUILLARD (Elisabeth-Félicie)]

Des Machines,

de leur influence sur la prospérité de la nation et le bien-être des ouvriers. Paris, Imprimerie de David, 1831, 3 parties en un vol. in-16, broché sous couverture d'attente de papier bleu. 5 ff. n. ch., pp. 7-68, 2 ff. n. ch., pp. 5-32, 2 ff. n. ch.., pp. 5-60. Edition originale, peu commune, de ce recueil de trois mémoires sur le rôle social et économique du machinisme, chacun présentant faux-titre et titre séparés : 1. Des Machines, le seul à avoir été rédigé par Elisabeth Bayle-Mouillard, dite Elisabeth Celnard (1796-1865), fille d'un professeur au Lycée de Moulins, et remarquable femme de lettres qui donna plusieurs textes remarqués sur l'économie politique, l'économie rurale ou domestique. 2. Dialogue entre plusieurs ouvriers, sur les avantages des machines, par Turk (de Nancy). 3. De l'Influence des mécaniques sur le prix des salaires et le bien-être du peuple, par Bérenger (de Paris).

[BAYONNE]

Arrêt du Conseil d'État du Roi,

qui fixe les deux abonnements à payer, à compter du 1er octobre 1781, par la ville de Bayonne & le bourg du Saint-Esprit, pour y tenir lieu de la perception des Droits de Courtiers-jaugeurs, Inspecteurs aux boissons & aux boucheries, & du Droit sur les Huiles & Savons, tant en principaux que Dix sous pour livre. Et règle le mode et les époques de payement desdits abonnements. Du 14 août 1782. Extrait des Registres du Conseil d'ÉTAT. Paris, Imprimerie Royale, 1783, in-4 de 6 pp., dérelié.

[BAZARD (Saint-Amand)]

Religion saint-simonienne

[Paris], Imprimerie de Girodet, s.d. [1831], in-12, dérelié. 4 pp. Absent de Fournel, qui devait être trop "orthodoxe" pour la signaler. Datée des 23-26 novembre 1831, cette pièce composée de plusieurs lettres documente un moment particulièrement important dans la vie de la jeune Eglise saint-simonienne : le retrait du "père" Bazard (1791-1832) de la direction du mouvement, suite aux manoeuvres d'Enfantin, désireux de garder pour lui l'unicité de la direction du mouvement. Ce schisme entraîna le départ des partisans de Bazard, juste avant le transfert du groupe de la rue Monsigny à la maison de Ménilmontant qu'Enfantin a héritée de sa mère. Affaibli par un accident vasculaire cérébral, Bazard lui-même mourut prématurément le 29 juillet 1832. On joint plusieurs chants saint-simoniens (Les Saint-Simons, Nous sommes des vôtres, Nouvelle profession de foi d'un libéral, Je ne veux plus être exploité, V'la ce que veul'ent les Saint-Simoniens, Appel, Peuple fier ! peuple fort !), chacun occupant un feuillet imprimé à Paris chez Carpentier-Méricourt, sauf le dernier (qui occupe un bifeuillet).

[BEARN]

La Cuisine béarnaise & pyrénéenne

Recueil des recettes de cuisine les plus usitées dans les Basses & Hautes-Pyrénées. Deuxième édition considérablement augmentée. Pau, G. Lescher-Moutoué, 1919, in-12, broché. 129 pp. Aucun exemplaire au CCF. L'ouvrage a échappé aux bibliographies, tant celles concernant l'art culinaire que les répertoires régionaux, mais il est cité incidemment dans un article de Frédéric Duhart, La Transmission des savoirs dans trois livres de cuisine provenço-languedociens du XIXe siècle (La Provence historique, 2004, pour lequel il s'agit d'un "livre de ménagère", par opposition aux ouvrages de professionnels). Très rare recueil, sans auteur identifiable et donnant essentiellement (mais pas uniquement) des recettes régionales.

[BEAUMONT DU REPAIRE (Christophe de)]

Mandement de Monseigneur l'Archevêque de Paris,

qui ordonne que le Te deum sera chanté dans toutes les Eglises ds son Diocèse, en actions de graces de l'heureux Accouchement de Madame la Daupihine & de la naissance d'un Comte de Provence. Paris, C.F. Simon, 1755, in-4, cousu, couv. muette, papier marbré de l'époque. 7 pp. Rare document, contresigné par Voyer d'Argenson. Il s'agit de célébrer la naissance du quatrième fils du dauphin Louis Ferdinand et de Marie Josèphe de Saxe, petit fils de Louis XV et frère cadet de Louis XVI. Il accédera au trône sous le nom de Louis XVIII.

[BEDFORD (Peter)]

Appel aux habitants de l'Europe sur l'esclavage et la traite des nègres,

par la Société religieuse des Amis [= Quakers], de la Grande-Bretagne. Paris, Firmin Didot frères, 1839, in-8, en feuilles, cousu. 39 pp. Pas dans Sabin. Brochure rare émanant des Quakers de Londres, qui furent à la pointe du combat abolitionniste. Le texte de l'appel est signé: "Peter Bedford, secrétaire". Ce marchand de soie de Spitalfields (1780-1864) fut à l'origine de nombreuses oeuvres sociales des Amis. On trouve à la suite un "Appendice" avec des pièces justificatives donnant un aperçu de la situation réelle des esclavestransportés : Enlèvement des noirs, Marche à la côte, Détention à la côte avanr l'embarquement, Passage d'Afrique au lieu de la vente, La perte après la capture et le débarquement.

[BELLECOMBE (Guillaume Léonard de)]

Ensemble de 23 lettres,

la plupart autographes signées, à lui adressées. Paris, Versailles, Port Louis, Le Cap, Port-de-Paix, etc., 1782-1788, 50 pp. la plupart in-4. Bel ensemble concernant les services de Bellecombe à l'île de France et à Saint-Domingue. Né en 1728 à Bellecombe, commune de Perville (Tarn-et-Garonne), engagé en 1748 dans le régiment de Royal-Roussillon, Bellecombe devint, pendant la guerre de Sept Ans, aide-major au Canada, puis commandant en second lors de l'expédition de Terre-Neuve. De 1767 à 1774, il occupa le poste de commandant général des îles de France et de Bourbon, puis fut nommé gouverneur de Pondichéry où il arriva en 1777. Après avoir défendu la place attaquée par les Anglais, il capitula l'année suivante. De retour en France en 1779, il reçut le grade de maréchal de camp et la croix de commandeur de l'ordre de Saint-Louis. De 1781 à 1785, il fut gouverneur de Saint-Domingue, puis il prit sa retraite et mourut à Montauban en 1792. Cet ensemble de lettres à lui adressées par des membres de sa famille, par d'anciens compagnons connus lors de ses services à l'île de France ou à Saint-Domingue, et par des ministres, comprend : baron de BRETEUIL (1785); de BROUDEAU, originaire de Saint-Domingue (1786, à propos de rumeurs qui courent sur Bellecombe qu'on dit aux arrêts, avec la copie d'une lettre de Bellecombe au maréchal de Castries, relative à ces calomnies propagées par le comte de Gravier, "le plus vil des hommes", suivie de la réponse du ministre, en copie également, l'informant que Gravier a été interdit de séjour à Versailles); maréchal de CASTRIES (4 lettres, dont 2 autographes signées, 1786, relatives aux appointements et récompenses accordés à Bellecombe); CASAMAJOR (1787, responsable de la police à Port-de-Paix, il donne des nouvelles de Saint-Domingue); CLOUPET, syndic de la Marine (1786); COULY (1787, à propos des changements de ministères, la nouvelle que Castries n'est plus ministre devant réjouir Bellecombe); de DUHARD (1782, avec une lettre de son épouse, sœur de Bellecombe); de FOMBRUNE (1787, sollicitant des secours en tant qu'ancien militaire et créole de l'île Bourbon); vicomte de FONTANGES (1786, de retour de Saint-Domingue, il donne des nouvelles de la colonie où les choses vont de mal en pis, et du nouvel intendant); Pierre-Guillaume de FRONTIN DE BELLECOMBE, neveu de Bellecombe (1788, nouvelles de l'île de France et de Pondichéry); de Gironde (3 lettres, 1782 et 1788, avec une lettre de Mme de Gironde à Mme de Bellecombe); chevalier de GRIMALDI (nouvelles de Saint-Domingue), Thomas Villaret de JOYEUSE (le futur amiral, il prit part à la défense de Pondichéry en 1778 comme lieutenant de frégate); LECALBERT, neveu de Bellecombe (1787); Charles-Pierre MOTAIS DE NARBONNE (1786, donnant des nouvelles de l'île de France qui attend un nouveau gouverneur : "toute la colonie vous désire et vous reverrait avec transport"); maréchal de SÉGUR (1785, informant Bellecombe d'une augmentation de sa pension en récompense de ses services dans l'Inde et en Amérique); RICHEMONT, de Sorèze (1787). On joint 3 documents : lettre signée Amadieu (1763, à propos de la vente d'une terre près de Cahors); lettre du frère de Bellecombe (Montauban, 1790, à leur sœur); une pièce signée (an III, concernant des perceptions municipales dans le Lot-et-Garonne).

[BERMINGHAM (Michel)]

Traduction des statuts des docteurs-régens de la Faculté de médecine

en l'Université de Paris, par M. Michel Bermingham, chirurgien-juré, &c. Paris, Depoilly, Pissot, 1754, in-12 étroit, demi-veau fauve, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre rouge en long, coins en vélin [Rel. moderne], un peu court de marge latérale. titre, iv pp., un f. n. ch. de table, 94 pp., 1 f.n.ch. de privilège. Texte latin et traduction française en regard. Avec ajouts sur l'École de médecine, le Jardin du Roi et le collège de médecine de Londres. Né à Londres en 1685, le chirurgien Michel Bermingham fut naturalisé français, et fit ensuite toute sa carrière dans le corps des chirurgiens de Paris. Il publia, outre des traductions, quelques opuscules médicaux. Exemplaire comportant la vignette ex-libris armoriée du traducteur, avec la devise Sollicitudo vigilanti, gravée par J. Ingram, et remontée sur les premières gardes.

[BERNOULLI (Daniel)]

Discours sur la manière la plus parfaite de conserver sur mer l'égalité du mouvement des clepsidres ou sabliers.

Pièce qui a remporté le prix de l'Académie royale des Sciences. Proposé pour l'année mil sept cens vingt-cinq, selon la fondation faite par feu M. Roüillé-de-Meslay, ancien conseiller au Parlement de Paris. Paris, Claude Jombert, 1725, in-4, dérelié. 21 pp., 3 pp. n. ch. de privilège, une planche dépliante. Polak 664. Une des applications à la navigation des recherches sur la motricité du physicien Daniel Bernoulli (1700-1782), alors dans ses débuts, et qui partagea un moment avec Euler les attributions annuelles du prix de l'Académie des Sciences.

[BERRY (Charles-Ferdinand d'Artois, duc de)]

Le Duc de Berry,

ou Vertus et Belles Actions d'un Bourbon. Paris, Papy Descabane, 1821, in-4, demi-cuir de Russie havane, dos lisse, filets dorés [Rel. de l'époque], lég. rest. 2 ff.n.ch. et 12 planches gravées hors texte. Brochure constituée d'un portrait du duc de Berry dessiné par Colin et gravé par Jazet et de 11 planches par divers artistes, les mêmes que celles qui avaient illustrées l'ouvrage paru l'année précédente chez Didot, avec un texte de Hocquart. Joint, en fin de volume: un certificat du duc de Berry (daté 10 janvier 1817, signé et portant son cachet) conférant la Croix de l'Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis au baron Joseph Peyrot, Colonel de Cavalerie. Cet ordre avait été recréé par Louis XVIII en 1814, dans le but avoué de le substituer à la Légion d’honneur. Il fut supprimé en 1830. La pièce est contresignée par le Colonel des Chasseurs Fontane.

[BERTIN (Antoine )]

Voyage de Bourgogne,

à M*** [Evariste de Parny]. Isle de Bourbon, et se trouve à Paris [= Paris], rue S. Jacques, à l'enseigne du Grand Corneille, 1777, in-8, broché sous couverture d'attente de papier dominoté de l'époque. 28 pp. Ryckebusch, 751. Il ne s'agit pas d'une impression de l'ïle Bourbon [La Réunion], mais d'une allusion au séjour du destinataire, comme l'indique la phrase liminaire : "M*** était à l'Isle de Bourbon, lorsque cette petite bagatelle lui fut adressée". Edition originale de cette fantaisie, qui fut réimprimée dans le volume XXVIII des Voyages imaginaires (1788), puis dans la collective des oeuvres de l'auteur (1821) : le poète Antoine de Bertin (1752-1790) était le fils de François-Jacques Bertin (1716-1793), gouverneur de l'ïle Bourbon de 1763 à 1767, et, quoique venu en France à l'âge de neuf ans, il garda toute sa courte vie un lien très fort avec son île natale, notamment par l'intermédiaire de son ami Parny.

[BERTRAND (Jean-Baptiste)]

Dissertatio de hygieine,

tuendæ sanitatis, & præcavendorum imminentium morborum præcepta tradens. Opus clinicis curandæ procerum valetudini præpositis inprimis utile, nec non literatis omnibus viris. Valentiæ Cavarum [Valence en Dauphi, Apud J. Gilibert, 1710, petit in-8 de XVIII, 320 pp., veau granité, dos à nerfs orné de motifs dorés, tranches jaspées, [Rel. de l'époque], restaurations, petite galerie de ver marginale. Mémoires pour l'histoire des sciences et des beaux arts, 2, 859 Manuel de diététique non cité par les bibliographies gastronomiques et médicales. Dédié à Jean de Catellan, évêque de Valence (en-tête gravé sur bois), l'épître liminaire est signée des initiales H. L. B. L'auteur traite des effets de l'air, des saisons et des variations météorologiques sur la santé; des problèmes de l'alimentation, eau, vin et liqueurs (pp. 69-85), pain, légumes, racines, huile, fruits, viandes, (De quadrupedum carnibus), oiseaux et volaille, poissons, qualité et quantité des aliments, leur préparation, condiments, heures des repas, ordre à observer dans le service et l'absorption des aliments, diversité des régimes… L'ouvrage s'achève par des considérations sur l'exercice, le sommeil et les affections de l'âme en rapport avec l'alimentation et l'appétit. La BNF donne Hugues Le Bon pour auteur. Barbier et ses suiveurs attribuent la Dissertatio au médecin J. B. Bertrand (1670-1752), membre de l'Académie de Marseille et ancien élève de la faculté de Montpellier. Installé dans la ville phocéenne il exerce sont art avec courage lors des épidémies de 1709, et en particulier durant la terrible peste de 1720. Ex-libris manuscrit ancien sur la première garde, un autre sur le f. de titre (Rouveyre d'Ozon).

[BEURRE]

Arret du conseil d'état du roi, portant Règlement & modération des Droits sur le Beurre.

Du 8 mai 1785. Paris, Imprimerie Royale, 1785, in-4 de 3 pp., dérel.

[BIBLE]

The New Testament.

Cantonese and English. Shanghai, British & foreign Bible society, 1913, petit in-8, demi-percaline Bordeaux modeste de l'éditeur, dos lisse muet, titre poussé en lettres rouges sur la première couverture. 2 ff. n. ch., 898 pp., texte bilingue sur deux colonnes. Deuxième édition de cette version cantonaise, la première étant parue en 1911. Elle servit par la suite de base aux autres éditions protestantes en Chine du sud.

[BIBLIOTHEQUE BLEUE]

Le Nouveau tableau de la mer.

Où l'on voit en général l'état de ceux qui s'embarquent. Avec un détail très-curieux du combat, & manière dont on s'y dispose. Nouvelle édition, corrigée de nouveau & mise en vers François. Augmentée du cantique de Notre-Dame de la Garde pour les mariniers. Limoges, François Chapoulaud, s.d. [vers 1780], petit in-8, cartonnage Bradel moderne, dos muet, étiquette de titre contrecollée au centre du plat supérieur. 16 pp. Rare livret populaire du XVIIIe siècle, décrivant, en vers, la vie à bord des navires et le sort des matelots ("le Pilote", "le Repas", "le Combat", "le Chirurgien major", "la Tempête", etc.).

[BIBLIOTHÈQUE]

Catalogue de la bibliothèque du Château de Rochecotte.

Coffret en placage de palissandre à charnières sur petits pieds. Vers 1880, 59 x 23 x 39,5 cm, couvercle et flancs richement ornés, à l'extérieur et à l'intérieur, d'un décor de filets et rinceaux marquetés en laiton, serrure et clef de laiton sur le pan avant, rabattable, découvrant deux tiroirs ornés de même, avec boutons en os et boutons de bois pour les tirettes [Travail de l'époque], petit manque de placage en pied du pan droit. Le catalogue est constitué de fiches manuscrites sur papier fort, fixées sur huit tirettes de bois, amovibles. Les ouvrages sont classés par ordre alphabétique des noms d'auteurs, les anonymes faisant l'objet d'une section à part. La bibliothèque est formée pour l'essentiel d'éditions du XIXème siècle. Elle renfermait également quelques publications du XVIIe et XVIIIe siècles. Elle était axée sur l'histoire, la littérature, les voyages et la religion. Les Classiques - Bossuet, Racine, Rousseau - y voisinaient avec des auteurs contemporains, tels Gyp, Barrès, Edmond About ou Tourgueniev. On y trouvait aussi des ouvrages en langues étrangères - anglais, allemand ou italien. Fixée à l'intérieur du couvercle, étiquette imprimée de la Bibliothèque de Rochecotte. Ancienne propriété de la duchesse de Dino, le château de Rochecotte appartenait alors à la famille de Castellane. Des années plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, il devait héberger les archives diplomatiques du Quai d'Orsay, dont le traité de Versailles original. Le château fut racheté par un industriel en 1978 qui en dispersa les meubles, les objets d'art et les livres. Il est situé à Saint-Patrice, près de Langeais en Indre-et-Loire. Bel objet, très bien conservé. .

[BIGELOW]

The Farewell banquet to Mr John Bigelow,

envoy extraordinary and minister plenipotentiary of the United States to France. Given at the Grand Hotel, december 19th 1866 by the American residents of Paris. Paris, Henri Plon, 1867, in-8, broché. 50 pp. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Ministère des Affaires étrangères). Le politicien anti-esclavagiste John Bigelow (1817-1911) fut nommé en 1865 ambassadeur des Etats-Unis à Paris, avant d'être nommé à Berlin. Mais il était présent dans la capitale française depuis 1861, au titre de chargé d'affaires. Son rôle dans la modération de la politique de Napoléon III dans la Guerre de Sécession ne fut pas mince, alors que la tentation était grande tant en France qu'en Angleterre d'intervenir aux côtés des Confédérés.

[BIGGAR (Henry Percival)]

The Voyages of Jacques Cartier.

Published from the originals with translations, notes and appendices (Publications of the public archives of Canada, 11). Ottawa, F. A. Acland, 1924, in-8, broché. xiv et 330 pp., 16 planches hors texte, dont une carte dépliante, texte français et traduction anglaise. Seuls l'introduction est en anglais, le reste du volume étant occupé par une bonne publication des relations des trois voyages de Cartier. Henry Percival Biggar (1872-1938) était archiviste aux Archives nationales du Canada, expert pour l'histoire de la Nouvelle-France. Exemplaire de l'archiviste Charles Bourel de La Roncière (1870-1941), spécialiste de l'histoire maritime et des colonies, avec envoi autographe de l'éditeur en date du 24 juillet 1924.

[BIJOUTERIE]

"La Gerbe d'Or".

1797-1947. [S.l., Draeger, (1947)], in-12 de 4 ff.n.ch., couv. crème avec décor doré et à froid en relief (la gerbe, et les dates 1797-1947), cordon noir. Jolie plaquette publiée pour célébrer les 150 ans de la bijouterie La Gerbe d'Or, fondée par Delaunay en 1797, en face de la Tour Saint-Jacques. Elle est illustrée de 2 planches de dessins en couleurs et en noir, tirés sur fond vert anis (montre-bracelet, bagues, colliers, etc.).

[BILLARD]

Facture manuscrite sur papier bleu,

datée de Juin 1887 de la maison Paul et fils, Tourneur-Tabletier, Rue de Rome 13, Marseille. . Jolie facture pour 2 guéridons de cette maison marseillaise, fabricant de billards, mais aussi de tables, chaises, banquettes, de jeux de dames, trictracs, roulettes, etc… dont l'enseigne est un éléphant, reproduit en tête avec un billard, des jeux, théière et cafetière. Très bel état.

[BILLARD]

Nouvelle règle de la poule au carambolage à trois billes.

- Nouvelle méthode du jeu de billard. Paris, Lithographie Goyer, s.d., placard in-plano de 68 x 51 cm, . Texte sur quatre colonnes, encadré d'une frise gravée et sommé d'une vignette représentant un billard et ses joueurs. Ce genre de placard était destiné à être affiché dans les salles de jeux pour aider à l'observance des règles et dirimer les querelles. D'ailleurs la vignette de notre exemplaire en fait figurer un aux murs de sa salle de billard.

[BIRLE-MOREL (F.)]

Du Transport des correspondances entre la France et l'Angleterre.

Examen des travaux de la commission instituée par la Chambre des Communes d'Angleterre pour l'étude de cette question. Par un capitaine au long cours (publié par la Chambre de commerce de Boulogne-sur-Mer). Boulogne-sur-Mer, Imprimerie de Charles Aigre, 1851, in-8, dérelié. 116 pp., une carte dépliante (carte maritime du Détroit de Boulogne), 8 tableaux dont 6 en dépliant (deux avec découpures). Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Boulogne). Unique édition. Examinant les changements apportés au transport des malles de poste par l'ouverture de la ligne de chemin de fer d'Amiens à Boulogne (fin 1847), l'opuscule fournit une quantité considérables d'informations et de détails sur les ports de Boulogne et de Calais, sur leurs rades, sur les services de transports, etc., qui en font un document de premier ordre.

[BIÈRE]

Biere-Logia.

Entworffen In einer zierlichen wohl abgefaßten Oration, von dem Gersten-Korn und Braunschweigischen Mumme/ sampt andern Wohlschmeckenden Bieren Ihrer Krafft und Wirckung: Auch/ wie die Menschen durch deren unmässigen Gebrauch in viel wunderliche Gestalten transformiret werden. [Hamburg], [Wiering], [vers 1690], in-12, cartonnage papier marbré du XVIIIème siècle, losange de maroquin rouge sur le premier plat avec titre en lettres dorées, manques au dos, ff. jaunis. 120 pp. et frontispice gravé sur double page. Texte satirique anonyme dédié à la bière, orné d'un joli frontispice gravé saluant la bière et le jeu.

[BLACK HAWK]

Life of Ma-ka-tai-me-she-kia-kiak or Black Hawk,

embracing the tradition of his nation - Indian wars in which he has been engaged - Cause of joining the British in their late war with America, and its history - Description of the Rock-River village - Manners and customs - Encroachments by the Whites, contrary to treaty - Removal from his village in 1831. With an account of the cause and general history of the late war, his surrender and confinement at Jefferson Barbacks, and travels through the United States. Dictated by himself. J.B. Patterson, of Rock Island, Ill. Editor and Proprietor. Boston, Russell, Odiorne & Metcalf, 1834, petit in-8, perc. bleue, étiquette de papier avec titre imprimé au dos [Rel. de l'éditeur], très lég. frottée, qq. piqûres. Portrait, 2 ff.n.ch., pp. [5] à 155, 1 f. blanc. Sabin 5675. Howes P/120. Seconde édition. La première a paru à Cincinnati en 1833. Il existe un autre tirage de Boston, 1855, à l'adresse de Abbott: la collation est identique à celle de notre exemplaire, mais le portrait est différent. Cf. Howes. Sur la vie de Black Hawk, chef de guerre des Indiens Sauk (1767-1838), voir Dictionary of American Biography II, 313-314, qui affirme que cette autobiographie, dictée à un journaliste de l'Illinois, J.B. Patterson, "has become an American classic". Bon exemplaire. Ex-libris comte Frédéric de Pourtalès.

[BLANCHARD (Jean-Pierre)]

Règlement de police,

pour le jour des expériences aérostatiques du Sr. Blanchart. Du 23 août 1785. S.l. [Lille], s.d. [1785], in-4, en feuille, dans une chemise cartonnée noire. Chiffré 799-801, bois gravé naïf en-tête. Aucun exemplaire au CCF ni au Worldcat. Absent de Tissandier comme de Brockett (qui cite pourtant, en son numéro 1899, un règlement semblable donné par Blanchard pour son ascension du 1er octobre 1786 à Kronstadt, ce qui démontre son caractère habituel). Rarissime publication qui se rattache à tout l'appareil publicitaire utilisé par Blanchard pour faire la promotion de ses ascensions-spectacles, au même titre que les feuillets d'annonces ou de prospectus que l'on rencontre parfois, et qui ont en général disparu en raison de leur finalité essentiellement éphémère. Ici, treize articles précisent de façon minutieuse, pour les spectateurs au sol, les conditions du déroulement de la quatorzième démonstration de l'aéronaute, effectuée à Lille le 26 août 1785 à bord d'un ballon gonflé à l'hydrogène. C'est lors de cette expérience qu'il lâcha un chien équipé d'un parachute : l'animal atterrit sans aucun mal. Jean-Pierre Blanchard (1750-1809) dut sa vocation aéronautique à l'ascension de Pilastre de Rozier: du 2 mars 1784 à février 1808, il réalisa 58 ascensions, tant en France qu'en Angleterre, jusqu'à ce que la dernière se finisse pour lui par une crise d'apoplexie.

[BLANCHET (François)]

Apologues et contes orientaux, etc.

Par l'auteur des Variétés morales et amusantes. Paris, Chez Debure fils aîné, 1784, in-8, maroquin rouge, dos à nerfs orné à la grotesque, filets et roulette dorés encadrant les plats, dentelle intérieure, doublures et gardes de soie verte, tranches dorées [Rel. de l'époque]. 2 ff.n.ch., lvj et 285 pp., 1 f.n.ch., portrait gravé de l'auteur en frontispice. Conlon 84:794. Édition originale du tout dernier ouvrage de l'abbé Blanchet (1707-1784), parue juste après sa mort et qui fut une des sources du Vathek de Beckford. En tête figure le portrait de l'auteur gravé par Aubin et une longue biographie due à Jean Dusaulx. Très bel exemplaire, sur grand papier, dans une fine reliure en maroquin rouge ornée.

[BLOCQUEL (Simon-François)]

Le Petit déserteur, ou les Aventures malheureuses d'un jeune garçon,

suivi de l'histoire de l'enfant prodigue…. Paris-Lille, Delarue; Castiaux, [vers 1845], in-24 oblong, cartonnage illustré d'éditeur. 46 pp., 1 f.n.ch. d'annonces, 6 planches gravées à l'eau forte. Livre pour enfants contenant deux contes très moralisants composés par le fécond polygraphe douaisien Simon-François Blocquel (1780-1863). Charmant cartonnage reprenant, au plat inférieur, une des gravures de l'ouvrage.

[BLOCQUEL (Simon-François)]

Notice topographique sur le royaume et la ville d'Alger.

Ouvrage contenant des renseignemens exacts sur la position des principales villes de ce royaume ; sur les points les plus importans de ses côtes ; sur son climat et ses productions ; sur les usages, les moeurs, le commerce et l'industrie de ses habitans ; sur la forme de son gouvernement ; sur l'état de sa marine et de son armée de terre ; sur les édifices publics, les maisons, le port, les fortifications et les environs de la capitale ; etc., etc., etc. Par Blismon. Paris ; Lille, Delarue ; Castiaux, s.d. [1830], in-16, broché sous couverture imprimée et illustrée sur la seconde couverture. titre, pp. 15-102, 2 planches dépliantes dont une carte. Playfair 409. Absent de Tailliart. Edition originale (il y a une seconde édition à la date de 1833) de cette notice sommaire à destination d'un public peu averti sur les affaires d'Afrique du Nord et visant à expliquer l'expédition de 1830. Simon-François Blocquel (1780-1863) était un imprimeur et imagier lillois, actif dès 1802, et associé en 1809 avec son futur beau-père Jean-Baptiste Castiaux ; sous divers pseudonymes (comme ici Blismon), il composa des almanachs, des petits chansonniers et des livrets d'instruction, tous ouvrages populaires, mais de grand débit. Rarissime.

[BOIS - PARIS]

Arrest de la Cour de Parlement,

qui homologue une ordonnance rendue par les Officiers du Bureau de la Ville de Paris, au sujet de la vente & de la livraison des bois dans les Chantiers de laditte Ville de Paris. Du six juillet mil sept cent quatre-vingt-quatre. Paris, P. G. Simon, & N. H. Nyon, 1784, in-4 de 8 pp., avec simple titre de départ, dérelié. Cet arrêt détaille les conditions de fabrication de nouvelles membrures (sorte de charpente servant au "mesurage du bois de corde dans les chantiers"), plus solides et plus fiables que celles utilisées jusque-là.

[BOIS - TRANSPORT]

Arrêt du conseil d'état du Roi,

qui prolonge de Dix jours l'effet de celui du 15 février dernier, pour l'approvisionnement de Bois de Paris. Du 1er mars 1784. Paris, Imprimerie royale, 1784, in-4 de 3 pp., avec simple titre de départ, dérelié. La Seine ayant débordé, cet arrêt prolonge l'autorisation de transporter le bois pour Paris par la route.

[BOIS]

Déclaration du Roi,

portant règlement pour le Mesurage & le Prix des Bois destinés à l'Approvisionnement de Paris, avec Diminution des Droits sur le Charbon de Terre. Donnée à Versailles le huit juillet mil sept cent quatre-vingt-quatre. Paris, P. G. Simon, & N. H. Nyon, 1784, in-4 de 7 pp. avec simple titre de départ, dérelié. Cette réforme supprime la mesure à l'anneau, distingue les espèces de bois selon trois dénominations (bois neuf, flotté et blanc), impose un mesurage juste - avec les membrures nouvellement construites, et augmente le prix des bois et du charbon de bois, "pour attirer l'importation & pour assurer l'approvisionnement de Paris, devenu presque double de ce qu'il était autrefois".

[BOISSONS]

Arrest contradictoire du Conseil d'Estat du Roy,

qui condamne M. le marquis de Rannes à souffrir les visites, exercices & recensemens des commis dans son château, & à payer les droits d'entrée des boissons qu'il y fera entrer ou façonner, conformément aux règlemens (...). Fait défenses au fermier d'Alençon, & à tous autres, d'accorder aucune exemption des droits d'aydes & autres y joints (...). Du 27 septembre 1751. Paris, P. Prault, 1751, in-4, en feuilles. 7 pp. Le nom de la paroisse s'écrit maintenant Rânes ; la localité est située dans l'Orne. Quant au marquis seigneur du lieu, il s'agit de Charles-Louis d'Argouges (1709-1787), maréchal de camp.

[BONARD (Louis-Adolphe)]

Un mot sur la marine

Toulon, E. Aurel, 1848, in-8, broché sous couverture imprimée, dos muet. 2 ff. n. ch., III et 173 pp., un f. n. ch. de table. Polak, 9297. Seulement deux exemplaires au CCF (BnF et Marseille). Unique édition de ce tableau très sombre de l'état de la marine française à la fin de la Monarchie de Juillet ("Tout est à refaire dans la marine, c'est un échaffaudage craquant de tous côtés, il faut y faire une révolution radicale, si l'on veut obtenir un résultat digne de la France ; tous les palliatifs employés jusqu'à présent, pour masquer la décrépitude de l'édifice, ne tendent qu'à inspirer une dangereuse confiance à ceux qui ne voient que la surface des choses"). L'attribution provient d'une note manuscrite sur la première couverture, et elle est cohérente : le futur amiral Louis-Adolphe Bonard (1805-1867) venait d'être nommé capitaine de vaisseau en 1847, et avait effectué une grande partie de sa carrière en Océanie (cf. son chapitre VII sur les colonies).

[BONNARD (Jean-Louis)]

Tong-King et martyr ou vie du vénérable Jean-Louis Bonnard,

missionnaire au Tong-King décapité pour la foi le 1er mai 1852. Par un prêtre du diocèse de Lyon. Lyon, Briday [Bar-le-Duc, Imp. Contant-Laguerre], 1876, in-12 de 2 ff.n.ch. et 428 pp., br., couv. beige impr., petits manques, qq. piqûres. Cordier, "Indosinica", 2051. "Dict. d'histoire et de géographie ecclésiastiques", IX, 1020-21. Édition originale. L'auteur, qui a signé la préface des initiales E.V., a enrichi le plat supérieur de la couverture d'un envoi autographe signé (mais son nom est difficilement déchiffrable). Jean-Louis Bonnard nacquit à Saint-Christo-en-Jarez (Loire) le 1er novembre 1824. "Le 8 février 1849, il partit pour la mission du Tonkin occidental. Il y travailla, sous la direction de Mgr Retord, vicaire apostolique, dans les paroisses de Ke-bang et Ke-trinh. La persécution de Tu-duc sévissait avec rage. En 1852, Bonnard séjournait dans la chrétienté de Boi-xuyen, lorsqu'il fut dénoncé, arrêté et conduit à Nam-Dinh. Au cours de son incarcération il n'eut pas à souffrir de mauvais traitements. Condamné à mort pour avoir prêché la foi catholique, il fut décapité le 1er mai 1852. Son corps et sa tête furent jetés à la mer: les chrétiens réussirent à les reprendre et les transportèrent au séminaire de Ke-vinh où ils furent inhumés. Le martyr a été béatifié par Léon XIII, par bref du 7 mai 1900". Cf. Dict. d'hist. et de géogr. eccl., loc. cit. Bon exemplaire broché, avec envoi.

[BONNETERIE]

Le chef de l'établissement de bonneterie du dixième arrondissement,

à Monsieur le Maire de Saint-Hippolyte. S.l. [Paris], s.d. [vers 1803], in-4, en feuille. 2 ff. n. ch., première page seule imprimée, renseignée manuscritement pour les mentions variables et signée. Cahours père et fils était un établissement manufacturier de bonneterie sis rue des Saints-Pères à Paris ; il avait obtenu d'Adrien-Cyprien Duquesnoy (1759-1808), le maire du Xe arrondissement (quartiers du Faubourg Saint-Germain, de la Monnaie, des Invalides et de Saint-Thomas-d'Aquin) de 1801 à 1807, le monopole des fabriques établis en faveur des orphelins et indigents. Cette lettre circulaire était adressée aux municipalités pour trouver des débouchés chez les détaillants locaux.

[BORDIER]

Moulin à vent à ailes horizontales,

tournant à tout vent ; inventé par le Sr. Bordier, menuisier-mécanicien, Passage des Quinze-Vingts, rue Saint-Honoré, n° 265, à Paris. Souscription. S.l. [Paris], s.d. [1822], in-8, broché sous couverture d'attente de papier bleu. 6 pp., un f. vierge, 15 pp., une planche dépliante. Un seul exemplaire au CCF (Bibliothèque de Port-Royal). Bordier prit en 1822 un brevet de dix ans pour l'exploitation de son procédé de moulin horizontal, mais en fait il se contenta d'apporter d'heureuses modifications à des procédés déjà mis au point. Les expériences réalisées ne furent pas concluantes, comme pour d'autres projets du même genre, et le moulin vertical demeura la norme.

[BORÉ (Eugène])]

Eugène Boré,

XVe supérieur général de la congrégation de la Mission. Notice biographique suivie d'extraits de son journal et de sa correspondance. Paris, Adolphe Josse, 1879, in-8, demi-chagrin vert foncé, dos à nerfs, caissons de filets et initiales à froid en pied, tranches mouchetés [Rel. de l'époque], tranches piquées. Portrait lithographié en frontispice, 2 ff.n.ch., 372 pp. "Dictionnaire de Biographie Française", VI, 1090. Voir Röhricht p. 396. Pas dans Blackmer et Atabey. Édition originale. Eugène Boré (1809-1878), missionnaire et orientaliste, fut disciple de Lamennais. "Il apprit l'arabe, le turc, le persan, l'arménien, l'hébreu, le syriaque et fut chargé, en 1837, d'une mission scientifique en Perse". "A Ispahan, tout en se livrant à des recherches historiques et archéologiques, il fonda et dirigea lui-même une école et s'occupa d'oeuvres de charité. Rentré en France après un voyage en Mésopotamie, il fut sur le point d'être nommé consul à Jérusalem, mais on l'écarta finalement, par crainte de ses initiatives religieuses. Il alla alors à Constantinople, où il enseigna au collège des Lazaristes et où il publia, en turc et en arménien, des opuscules religieux. Entre temps, il fit plusieurs voyages scientifiques, en particulier en Syrie et à Jérusalem. C'est alors qu'il signala le danger de la mainmise des Russes sur les Lieux saints ; de là vinrent en partie les revendications françaises qui devaient être l'une des causes de la guerre de Crimée". Ordonné prêtre à Constantinople en 1850, Boré "fut nommé supérieur du collège de Bébek, à Constantinople, auquel il donna une grande impulsion. Pendant une quinzaine d'années, il fit rayonner, en Turquie et dans le Levant, l'influence catholique et française". Il a publié de nombreux articles sur ses recherches en Orient, quelques-uns réunis en volume. Cf. Dict. de biogr. française.

[BOUCHERIE]

Arrest

… qui commet et subroge le sieur Albert, Lieutenant général de Police, pour, au lieu et place du sieur le Noir, tenir la main à l'exécution des Arrêts et Règlements concernant l'établissement des Boucheries dans la Banlieue. Du 31 mai 1775. Paris, Imprimerie Royale, 1775, in-4 de 3 pp., dérel.

[BOUCHERIE]

Arrest … qui fixe les sommes à payer … en sus des droits de Courtier-Jaugeurs, Inspecteurs aux Boucheries et aux Boissons.

Du 3 Juillet 1772. Paris, Simon, 1772, in-4 de 4 pp., dérel.

[BOULANGERIE. - AVIGNON]

Nouveau tarif pour trouver le prix des trois qualités de pain ;

imprimé sous le Consulat d'illustres & magnifiques seigneurs MM. Louis marquis de Conceyl (...) ; César Hugue, & Jean-Baptiste Deleutre. Etant assesseur noble & illustre personne Joachim-André-François de Spinardy (..). Avignon, Joseph Bléry, 1780, in-4, dérelié. 7 pp. Un seul exemplaire au CCF (Marseille). Notre exemplaire porte la mention manuscrite Gérardin fecit, comme l'unique signalé par le CCF : peut-être est-ce là le nom du rédacteur du tarif ..

[BOULANGERIE]

Tariffe de ce que doivent peser les trois espèces de pain des boulangers,

tant en paste que cuit, selon le prix des bleds. Aix, Charles David, 1668, placard in-folio (41 x 31 cm), en feuille, bords un peu ébarbés, petit manque de papier à un pli. Très rare, en raison de la date précoce (les autres placards de ce genre se rencontrent surtout pour le XVIIIe siècle). Les trois espèces de pains sont le pain blanc, le pain méjan et le pain brun, tous strictement réglementés par les Ordonnances en relation avec la fixation du prix des blés.

[BOULENGER DE RIVERY (Claude François Félix)]

Mélange littéraire,

ou Remarques sur quelques ouvrages nouveaux. Berlin, [Paris, Duchesnes?], 1752, in-12 de 1 f. bl., 238 pp., 1 f. bl., veau fauve, armes dorées au centre, dos à nerfs orné de motifs dorés, pièce de titre, [Rel. de l'époque], lég. rest. Quérard, I, 459. Conlon, 52:469. Pas dans Brunet. Édition originale. Parue l'année précédente sous le titre Lettres d'une société. Comptes rendus de livres ou de pièces nouvellement apparus, l'Esprit des lois, le supplément au Dictionnaire de Moreri, la Pipe cassée, Poème poissard…, rédigés également par Joseph Landon et Pierre Henri Larcher. On y traite de Momus philosophe, ouvrage de Boulenger de Rivery paru en 1750. Bon exemplaire aux armes de Louis-Hyacinthe Boyer de Crémille (1700-1768), ministre de la guerre en 1758.

[BOUREAU-DESLANDES (André-François)]

Essay sur la marine et sur le commerce

S.l., 1743, in-8 de 176 pp., veau marbré, dos lisse orné à la grotesque, pièce de titre rouge, tranches rouges [Rel. de l'époque], rest. Polak 1130. Édition originale. L'auteur présente un abrégé de l'histoire de la marine, depuis les débuts de la navigation jusqu'au règne de Louis XIV. La quatrième partie surtout contient des détails sur l'Amérique: voyages de Thomas Gage, Jean de Bethencourt, Jean de Laet ; mais aussi un long passage sur l'importance économique d'Ormus. Né à Pondichéry en 1690, mort à Paris en 1757, Boureau-Deslandes était commissaire général de la marine à Rochefort et à Brest. Littérateur fécond, il écrivit de nombreux ouvrages sur les sujets les plus divers: poésie, voyages, mœurs, histoire naturelle et marine. Il donna notamment, en 1748, un Essai sur la marine des Anciens puis, en 1752, une Lettre critique sur l'Histoire navale d'Angleterre. Ex-libris manuscrit ancien sur la page de titre. Bon exemplaire.

[BOURGUIGNON D'HERBIGNY (Pierre-François-Xavier)]

Paris port de mer ;

par l'auteur de la Revue politique de l'Europe en 1825. Paris, marchands de nouveautés, janvier 1826, in-8, dérelié. 83 pp. Absent de Polak. Sur le projet de faire communiquer Paris et la Manche par un canal, et de faire de la capitale française la rivale de Londres au niveau commercial. Pierre-François-Xavier Bourguignon d'Herbigny (1772-1846) fut un polygraphe ombrageux et passablement misanthrope que seul son attachement à la légitimité put un moment faire distinguer.

[BOUSSOLES]

Extrait des registres de l'Académie royale de marine

Brest, Imprimerie de R. Malassis, s.d. [1771], in-4, en feuille. 4 pp. Compte rendu d'expériences faites pour vérifier les variations induites par l'action réciproque de deux boussoles embarquées. Il faut se rappeler que l'usage voulait qu'on plaçât deux boussoles dans les habitacles des navires, sans égard aux perturbations liées à l'action des aimants l'un sur l'autre. C'est l'hydrographe Jean-Baptiste-Nicolas-Denis d'Après de Mannevillette (1707-1780) qui avait signalé cette particularité à l'Académie de marine.

[BOÎTE COMMÉMORATIVE - WELLINGTON]

The battles of the British Army in Portugal, Spain and France.

From the year 1808 to 1814. Under the command of the Englands great Captain Arthur Duke of Wellington. London, Edited, published and sold by Edwd Orme, 1812, boîte circulaire de 8,2 cm de diamètre, charnière et double fermoir, mention « record of British valour », en lettres dorées sur le couvercle. La boîte contient un boîtier métallique (portrait de Wellington en relief sur la face supérieure) qui renferme treize disques en papier fort, chacun consacré à une bataille: au recto figure une lithographie coloriée qui évoque la bataille, au verso un descriptif en anglais. Étonnante boîte commémorative des batailles du Duc de Wellington (contre Bonaparte, Soult, Masséna…). Particulièrement bien conservée dans son boîtier d'origine.

[BRESIL]

[Ensemble de trois thèses de médecine]

Paris, Didot le Jeune [ou :] Rignoux, 1829-1840, 3 vol. in-4, déreliés. Regroupe trois thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires du Pernambouc [Pernambuco] : I. MONTEIRO (Antonio Peregrino Maciel) : Dissertation sur la nature, les symptômes de l'inflammation de l'arachnoïde, et son rapport avec l'encéphalite ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 11 mai 1829, pour obtenir le grade de docteur en médecine (vj pp., pp. 7-53). Né à Recife, Antonio Maciel Monteiro (1804-1868, deuxième baron d'Itamaraca, retourna après cette soutenance au Brésil où il abandonna l'exercice de la médecine pour se lancer en politique. Il finit sa carrière comme ambassadeur à Lisbonne. II. AQUINO FONCECA [= FONSECA] (Joaquim de) : Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 11 février 1840 (35 pp.). III. FERREIRA DA SILVA (Joao) : Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 10 avril 1840 (35 pp.). Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM.

[BRESIL]

[Ensemble de trois thèses de médecine]

Paris, Didot le Jeune [ou :] Rignoux, 1827-1837, 3 vol. in-4, déreliés. Regroupe trois thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires du Minas Gerais : I. SOARES DE MEIRELES (Joaquim Cândido) : Dissertation sur l'histoire de l'éléphantiasis ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 10 janvier 1827, pour obtenir le grade de docteur en médecine (viij pp., pp. 9-68). Une des deux thèses de ll'auteur : Soares de Meireles (1797-1868) fut le fondateur et premier président de l'Académie impériale de médecine du Brésil ; il dirigea également le service de santé de la marine impériale. II. PEIXOTO (Antonio José) : Jusqu'où est-il permis d'aller dans l'explication des actes de la vie ? Thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 5 juillet 1837, pour obtenir le grade de docteur en médecine (30 pp.). III. FERREIRA ARMOND (Camilo Maria) : Essai sur l'étude de la vie. Thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 27 novembre 1837, pour obtenir le grade de docteur en médecine (35 pp.). Ferreira Armond (1815-1882) abandonna vite la carrière médicale pour l'étude de l'astronomie ainsi que pour la politique dans le cadre du parti libéral. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM.

[BRESIL]

Le Brésil, ses richesses naturelles, ses industries

Paris, Aillaud et Cie, 1909-1910, 2 vol. in-8, br., couv. impr. 1) Faux-titre, titre, 404 pp., 1 carte dépl. en couleur et 6 tableaux h.t. - 2) 416 pp. et 6 planches en couleur h.t. Dans chaque vol., de nombreuses photographies dans le texte. Édition originale française de cette importante étude publiée par le Centre industriel du Brésil à l'initiative du ministre de l'Industrie en 1905, Lauro Muller: elle traite dans le premier volume de l'industrie extractive, et dans le second, de l'industrie agricole, des transports et des postes et de l'industrie manufacturière.

[BRESIL]

Rio de Janeiro

S.l. , N. Viggiani, s.d. [vers 1920], petit in-4 oblong (24 x 34 cm), broché sous couverture grise à ruban, titre sur la première couverture . un f. liminaire de publicité pour la Banque française et italienne pour l'Amérique du sud [Sudameris, créée en 1910 par Paribas et la BCI], et 12 ff. n. ch. sous serpentes, regroupant 24 reproductions photographiques : 1. Panorama de Botafogo. - 2. Jardin botanique. - 3. Avenue Rio Branco.- 4. Partie de Sta Thereza. - 5. Avenue Rio Branco. - 6. Le Corcovado. - 7. Viaduc de Lapa. - 8. Boa vista. - 9. Une partie de l'Avenue atlantique. - 10. Avenue de Mangue. - 11. Bibliothèque nationale. - 12. Rue Paysandù. - 13. Avenue Augusto Severo. -) 14. Vue depuis Curvello. - 15. Hôtel Rio Palacio. - 16. Baie de Botafogo. - 17. Plage de Gloria. - 18. Ferme de Boa vista. - 19. Place Tiradentes. - 20. Jardin de Botafogo.- 21. Station du funiculaire du Pain de Sucre. -23. Quais du port. - 24. Pain de sucre.

[BREVET]

Patente d'ivrogne

S.l., s.d. [vers 1840], in-4, en feuille. 2 ff.n.ch. dont 1 blanc, bois gravé en-tête représentant Bacchus. Il s'agit d'un brevet satirique, sur le modèle de la plus classique "patente de gourmand", décerné par Ivrognico, Silène et Gueule-au-Vinaux nouveaux membres de la "Confrérie des amis du jus de la treille", aux conditions d'admission assez drastiques (il faut quand même manifester "l'inappréciable habitude de s'enivrer au moins vingt fois par mois, non compris les dimanches et les fêtes majeures et mineures" (c'est-à-dire au moins une fois par jour ...).

[BRIDGES (Milton Arlanden)]

Le Petit physicien,

ou Recueil d'expériences tirées de la physique, pour l'amusement d'une société. Avec 21 figures gravées. Paris et Lille, Delarue ; Castiaux, s.d. [vers 1820], in-16, broché sous couverture imprimée. titre, pp. chiffrées 15-100, avec un frontispice en couleurs et 20 figures en noir dans le texte. L'attribution est celle des bibliothèques américaines. Au CCF, exemplaires seulement à Lille. L'ouvrage fait partie d'une petite collection de vulgarisation dans laquelle on trouve des manuels servant à présenter des "tours" en société, et spécialement dans les salons : Les Tours de cartes les plus amusans ; Le Petit escamoteur ; Le Petit magicien, etc. Ce genre de démonstrations faisait en effet partie des divertissements très souvent offerts dans le cadre de la sociabilité retrouvée de la Restauration.

[BRION DE LA TOUR (Louis)]

Du Partage de la peau de l'ours,

ou Lettres à l'auteur du Rêve politique sur le partage de l'Empire Ottoman : et à l'auteur des Considérations sur la guerre actuelle des Turcs [Volney]. Par M. B. D. L. T., ingénieur-géographe du Roi. Belgrade, et se trouve à Paris, Cussac, 1788, in-8, dérelié, tranches rouges. Titre, 49 pp. Dans le contexte de la dernière guerre opposant la Russie et l'Empire ottoman (1787-1788) avaient fleuri les projets intéressés et plus ou moins utopiques pariant sur la définitive dissolution de l'Empire, et le partage de ses possessions d'Europe par les puissances. Le géographe Louis Brion de la Tour (1743-1803) y va également de son petit projet ; ce qui est à noter, c'est que tous les intervenants parlent déjà de la part que la France pourrait obtenir en se réservant l'Égypte. L'expédition d'Orient sous le Directoire aura de toutes façons des racines anciennes dans l'opinion publique, et il est intéressant d'en noter les manifestations.

[BRIQUEVILLE (Henri-Charles de)]

Observations des propriétaires des mines de houille de Littry

(Calvados), sur la demande de réduction des droits de douane sur les charbons étrangers. Paris, Imprimerie de Madame Huzard (née Vallat-la-Chapelle), 1822, in-4, dérelié. 20 pp. Absent de Frère. Henri-Charles de Briqueville ou de Bricqueville (1751-1831) était président du Conseil général du département du Calvados. Il prit naturellement la défense des propriétaires des houillières de Littry, exploitées depuis 1744, et qui connaissaient alors un pic de production (entre 1820 et 1840). Elles fermeront en 1880, pour reprendre brièvement entre 1941 et 1950.

[BROMME (Traugott)]

Louisiana. Ein Taschenbuch

für Auswanderer und Freunde der Länder und Völkerkunde. Baltimore [Leipzig], Verlag von C. Scheld und Co, 1837, gr. in-12 (10,8 x 19,4 cm), cartonnage muet de l'époque, dos lisse, étiquette de collection, dos en partie cassé, fortes rousseurs. 2 ff.n.ch., iv (mal chiffrée iii), 54 pp., 1 f. bl. Engelmann, I, p. 206. Sabin, 8207. Pas dans Howes. Édition originale. Les ouvrages de Bromme, fondés sur des voyages récents, constituaient la plus importante source d'information pour les aspirants émigrants européens. Il fit des éditions séparées par régions ou états, comme c'est le cas ici pour la Louisiane. Imprimé en caractères gothiques. Étiquette de la "Freud'sche Bibliothek", avec n° manuscrit. Cachet Oscar Messerly sur le F. de titre et une page.

[BRUMOY (le Père)]

Histoire de Tamerlan,

empereur des Mogols et conquérant de l’Asie. Paris, Hippolyte-Louis Guérin, Jacques Guérin, 1739, 2 vol. in-12, veau fauve marbré, dos à nerfs ornés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et havane [Rel. de l’époque], rest., qqs rousseurs, restauration papier sur les pages de titre. 1) 2 ff.n.ch., XXXVIII et 298 pp. – 2) 2 ff.n.ch., 392 pp., 2 ff.n.ch. Cordier, Bibl. Sinica, 2772. Chadenat, 912. Barbier, II, 736 d. Brunet, Table, 28267. Première édition. L’épître au comte de Maurepas est signée Margat, membre de la Compagnie de Jésus, et précise que celui-ci était missionnaire à Saint-Domingue. Mais Barbier et Cordier indiquent que l’ouvrage a été publié par le Père Brumoy. Tamerlan (ou Timour-Leng) naquit en 1336 dans le Djaggathaï, à Kech, près de Samarcande, et descendait de Gengis Khan par les femmes. En 1360, il succéda à son oncle Séif-Eddin comme prince de Kech et chef de la tribu de Berlas, sous la suzeraineté de Toglouk-Timour, khan du Djaggathaï. Après la mort de ce dernier (1363), il s’empara de cette région et se fit proclamer khan lui-même (1370). Il se livra alors à une série de conquêtes à travers l’Asie : il envahit la Perse ainsi que les provinces au nord de ce pays, s’avança jusqu’à la steppe des Kirghiz (1390), puis tourna ses armes vers le sud de la Russie, pilla et ruina Azov, avant de se diriger vers l’Inde. En 1398, il passa le Sind, livra bataille à Mahomet IV sous les murs de Delhi, se rendit maître de cette ville, puis de tout l’Hindoustan. Il revint ensuite vers l’ouest, enleva la Syrie au sultan d’Égypte (1400), se dirigea de là sur Bagdad qu’il détruisit, puis entra en lutte avec les Ottomans, remporta sur Bajazet la sanglante victoire d’Ancyre (1402), et fit le sultan prisonnier. Sans se donner le temps d’affermir son pouvoir en Asie Mineure, il se tourna vers l’Orient et marcha contre la Chine (1404) à la tête de plus de 200000 hommes, et mourut en route à Otrar, dans le khanat de Khokand, en 1405. Intéressante biographie du célèbre conquérant .

[BRUMOY (le Père)]

Histoire de Tamerlan,

empereur des Mogols et conquérant de l’Asie. Paris, Hippolyte-Louis Guérin, Jacques Guérin, 1739, 2 vol. in-12, demi veau blond marbré à coins parchemin vert, plats papier à la colle rose, dos lisse orné de roulettes et fleurons, pièce de titre en maroquin rouge, caisson de tomaison peint [Rel. de l’époque], qqs rousseurs, . 1) 2 ff.n.ch., XXXVIII et 298 pp. – 2) 2 ff.n.ch., 392 pp., 2 ff.n.ch. Cordier, Bibl. Sinica, 2772. Chadenat, 912. Barbier, II, 736 d. Brunet, Table, 28267. Première édition. L’épître au comte de Maurepas est signée Margat, membre de la Compagnie de Jésus, et précise que celui-ci était missionnaire à Saint-Domingue. Mais Barbier et Cordier indiquent que l’ouvrage a été publié par le Père Brumoy. Tamerlan (ou Timour-Leng) naquit en 1336 dans le Djaggathaï, à Kech, près de Samarcande, et descendait de Gengis Khan par les femmes. En 1360, il succéda à son oncle Séif-Eddin comme prince de Kech et chef de la tribu de Berlas, sous la suzeraineté de Toglouk-Timour, khan du Djaggathaï. Après la mort de ce dernier (1363), il s’empara de cette région et se fit proclamer khan lui-même (1370). Il se livra alors à une série de conquêtes à travers l’Asie : il envahit la Perse ainsi que les provinces au nord de ce pays, s’avança jusqu’à la steppe des Kirghiz (1390), puis tourna ses armes vers le sud de la Russie, pilla et ruina Azov, avant de se diriger vers l’Inde. En 1398, il passa le Sind, livra bataille à Mahomet IV sous les murs de Delhi, se rendit maître de cette ville, puis de tout l’Hindoustan. Il revint ensuite vers l’ouest, enleva la Syrie au sultan d’Égypte (1400), se dirigea de là sur Bagdad qu’il détruisit, puis entra en lutte avec les Ottomans, remporta sur Bajazet la sanglante victoire d’Ancyre (1402), et fit le sultan prisonnier. Sans se donner le temps d’affermir son pouvoir en Asie Mineure, il se tourna vers l’Orient et marcha contre la Chine (1404) à la tête de plus de 200000 hommes, et mourut en route à Otrar, dans le khanat de Khokand, en 1405. Intéressante biographie du célèbre conquérant .

[BRUNE]

Assassinat du maréchal Brune,

suivi du Procès de Guindon-Roquefort. 1815. Avignon, Imprimerie Jacquet, 1847, in-8 de 31 pp., demi-veau acajou, dos lisse orné (très frotté), [Rel. de l'époque], cassée (1 Pièce du recueil en a été extraite), quelques piqûres. Édition originale. Extrait de la Gazette des tribunaux du 9 et 15 mai 1840. Le maréchal Brune, resté républicain après la défaite de 1815, avait été assassiné par des émeutiers, prétendument royalistes, à Avignon. Sa veuve avait réclamé justice pendant des années. Reliés à la suite: - Lettre de M. Madier de Montjau, […] à M. Pasquier, […] du 5 juin 1820. Paris, Corréard, 1820, 26 pp., 1 f. bl. Édition originale. - BRISSOT-THIVARS (Louis-Saturnin). Rappel des bannis. Bruxelles, Chez Lecharlier, 1818, 2 ff.n.ch., 92 pp. Quérard, I, 521. Édition originale. "Brochure qui fit arrêter son auteur et le fit mettre en jugement" (Quérard).

[BRYANT (James Churchill)]

Incwadi Yokubala

Port Natal, Printed at the American Mission Press, 1849, in-12, broché, couv. toile bise souple, étiquette manuscrite sur le premier plat. 48 pp. Rarissime manuel d'arithmétique en langue zoulou en 26 leçons. L'auteur, de son vrai nom James Churchill (1812-1850), était missionnaire américain en Afrique du Sud. Très bon exemplaire, en partie non coupé.

[BRÉSIL- DESSIN]

"Habitation de M. Maulaz près Morquemade au Brésil."

Dessin au lavis d'encre de Chine (38 x 22 cm), signé H. 1831. . Très joli dessin montrant les 3 bâtiments de l'habitation, au fond d'une vallée et, au premier plan, une luxuriante végétation très finement dessinée révélant un grand nombre d'espèces différentes.

[BRÉSIL]

[Ensemble de cinq thèses de médecine]

Paris, Didot le Jeune [ou :] Rignoux, 1833-1840, 5 vol. in-4, déreliés. Regroupe 5 thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires de l'État de Bahia : I. DA SILVA MAIA (Emilio Joaquim). Essai sur les dangers de l'allaitement par les nourrices (19 août 1833, vj pp., pp. 7-19). Emilio Da Silva Maia (1808-1859) fut un des fondateurs de l'Institut géographique du Brésil. II. FERREIRA FRANCA (Eduardo). Essai sur l'influence des alimens et des boissons sur le moral de l'homme (1er août 1834, 43 pp.). Eduardo Ferreira Franca (1809-1857) se lança dans une carrière politique à son retour au Brésil. Il fut aussi un des pionniers des études de psychologie dans son pays. III. GONSALVES (Cassiano Manoel). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 20 août 1839 (23 pp.). IV. AZEVEDO (José Olympio d'). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 13 avril 1840 (30 pp.). V. FERREIRA FRANCA (Antonio). Thèse pour le doctorat en médecine, présentée et soutenue le 14 mai 1840 (26 pp.). Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM sauf pour II et V.

[BRÉSIL]

[Ensemble de deux thèses de médecine]

Paris, Imprimerie de Didot le Jeune, 1828-1831, 2 vol. in-4, déreliés. Regroupe 2 thèses présentées devant la Faculté de médecine de Paris par des étudiants originaires de Rio de Janeiro : I. CARVALHO (Joao José de). De l'Influence du sang sur la production des maladies ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 27 juin 1828, pour obtenir le grade de docteur en médecine (26 pp.). Carvalho (1806-1867) devint ensuite professeur de matière médicale et de pharmacie à la Faculté de Rio. II. FREIRE ALLEMAO E CYSNEIRO (Francisco). Dissertation sur le goître ; thèse présentée et soutenue à la Faculté de médecine de Paris, le 10 décembre 1831, pour obtenir le grade de docteur en médecine (vj pp., pp. 7-47). Francisco Freire Allemao (1797-1874), élève de Jean-Baptiste Dumas, se fit un nom au Brésil comme botaniste. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à la BIUM.

[BUC'HOZ (Pierre-Joseph)]

La Nature considérée sous ses différens aspects.

Numéro 8. Du 30 avril 1781. [Paris], Imprimerie de Demonville, s.d. [1781], in-12, demi-veau fauve marbré, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre cerise en long, tranches rouges [Rel. moderne]. paginé 337-384. Une des livraisons de ce périodique d'histoire naturelle publié de 1771 à 1781 sous la direction du grand compilateur que fut le médecin et botaniste Pierre-Joseph Buc'hoz (1731-1807). Elle contient, entre autres : 1. Une description du Pont d'Arc en Vivarais, par Girard (337-341). - 2. Une lettre sur l'usage de l'alcali volatil (341-346). - 3. Une observation sur une amputation du bras à lambeaux, dans son articulation à l'épaule, par Bilon (350-354). - 4. Un mémoire sur la destruction des loups (354-357). Une table termine l'opuscule, mais elle concerne tout le volume.

[BUFFALO BILL]

Buffalo Bill's "Wild West",

and congress of Rough Riders of the World. Programme Officiel. Paris, Partington advertising Company, s.d. [1905], in-8, broché sous couverture illustrée en couleurs. [2] ff.n.ch. (programme) et 77-[2] pp., nombreuses illustrations en noir dans le texte. C'est de 1882 à 1912 que William Frederick Cody, dit Buffalo Bill (1846-1917) organisa et dirigea le célèbre spectacle populaire Buffalo Bill's Wild West, dont les tournées le conduisirent non seulement dans tous les Etats de l'Union, mais aussi en Europe, et qui devait avoir une si grande influence sur la formation du mythe du Far West. Son premier passage en France se déroula en 1889 et le conduisit à Paris, Lyon et Marseille ; mais en 1905, il visita plus de 100 villes françaises, et le succès du spectacle à Paris fut considérable : présenté en bas de la Tour Eiffel, il attira plus de trois millions de spectateurs, fut associé au grand cortège du Carnaval de Paris lors de la mi-Carême. Le Dernier des Grands Eclaireurs, par John M. Burke occupe les pp. 9 à 77.

[BULLET (Jean-Baptiste)]

Du Festin du Roi-Boit

Besançon, Jean-Felix Charmet, 1762 [Besançon, vers 1808], in-8, cousu, couv. muette, papier marbré bleu de l'époque, p. de titre piquée. 1 f.n.ch., 16 pp. et 1 f.bl. Vicaire 67. Barbier II, 450: "Cette dissertation était devenue si rare qu'on en connaissait que deux exemplaires; elle a été réimprimée en 1808, à Besançon". Brunet I, 1387. Édition tirée à 25 exemplaires de cette plaquette rare et célèbre qui fait l'historique de la fève et l'Épiphanie. "Cette dissertation a été réimprimée, ou plutôt contrefaite plusieurs fois, sous la même date; mais comme on ne l'a jamais tirée qu'à un très petit nombre d'exemplaires amateurs, sans publication, elle n'est ni plus commune ni moins recherchée" (Leber Coll. des meilleures dissertations, notices et traités particuliers. 1838 vol. X, p. 288). Claude Nicolas Amanton qui fut en 1762 à l'origine de la publication de ce texte, donne quelques détails sur cette édition dans une note accompagnant la réimpression qu'il fit publier plus tard dans le Magasin Encyclopédique: "Cette dissertation est du savant doyen et professeur de l'Université de Besançon, Jean Baptiste Bullet, mort à Besançon le 6 septembre 1775, âgé de 76 ans. Je l'avais fait imprimer dans cette ville en 1762 et tirée à un petit nombre d'exemplaires. Des amateurs l'ont fait récemment réimprimer à Besançon et tirer à 25 exemplaires seulement; cette édition est calquée sur l'ancienne; elle en porte la date, etc. L'un de ces exemplaires me fut adressé le 16 août 1808 par M. Guillaume, avocat, membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon". Bel exemplaire, grand de marges, tel que paru.

[BUSNOT (LE P. DOMINIQUE) & [LE P. PHILÉMON DE LA MOTTE]

Histoire du regne de Mouley Ismael

roy de Maroc, Fez, Tafilet, Souz, &c. De la Revolte & fin tragique de plusieurs de ses enfans & de ses Femmes. Des affreux supplices de plusieurs de ses Officiers & sujets. De son Genie, de sa Politique & de la maniere dont il gouverne son Empire. De la cruelle persecution que souffrent les Esclaves Chrétiens dans ses états, avec le recit de trois Voyages à Miquenez & Ceuta pour leur Redemption, & plusieurs Entretiens sur la Tradition de l'Eglise pour leur soulagement…. Rouen, Guillaume Behourt, 1714, 2 parties en un vol in-12, veau brun, dos à 5 nerfs orné aux petits fers dorés, roulettes sur les coupes, tranches rouges [Rel. de l'époque] rest., 1 f. blanc mutilé, planches restaurées, déchirure p. 191 de la 1ère partie, travail de ver dans la seconde partie. 1) frontispice gravé repl., 6 ff.n.ch., 254 pp., 13 ff.n.ch. - 2) frontispice gravé, 2 ff.n.ch. (prem. bl.), 277 pp., 1 f.n.ch. Turbet-Delof, Maghreb, 288. Playfair, Morocco, 330. Falandry, Maroc, 1015. Chadenat 2237. Édition originale. « L'objet de cette Histoire est de relater les efforts déployés de 1704 et 1712 par les Mercédaires et les Trinitaires, enfin associés après une rivalité séculaire, pour racheter les Français captifs à Meknès" (Turbet-Delof). Elle contient la liste des esclaves rachetés. Relié avec, comme dans tous les exemplaires: [LA MOTTE (Père Philémon de)]. La Tradition de l'Eglise, dans le soulagement ou le Rachat des esclaves. Ibid., id, s.d. (1714). Texte définitif, largement augmenté, dont une partie avait été publiée dès 1703. Incontestable succès de librairie, cet ouvrage fit l'objet d'une vive polémique. Traité de théologie et roman tout à la fois, il est "le plus gros monument d'érudition scripturaire sur la rédemption des captifs" et oeuvre littéraire "de la plus belle espèce" (Turbet-Delof L'Afrique barbaresque dans la littérature française au XVIe et XVIIe siècles pp. 288-289). Le Père Philémon avait publié son premier livre en 1703, État des royaumes de Barbarie, Tripoly, Tunis et Alger, qui est l'une des plus importantes relations de voyage pour le rachat d'Européens captifs des pirates barbaresques. "Il avait quatre-vingts ans quand il mourut de sa belle mort [...] parmi les anciens captifs de Barbarie soignés au petit hôpital des Trinitaires de Rouen, le 3 juin 1735." (Turbet-Delof p. 290).

[BUVERT]

Expérience extraordinaire d'incombustibilité du corps humain

dans les flammes d'un foyer quelconque par le moyen d'un vêtement-appareil d'une invention toute nouvelle breveté S.G.D.G.. Bagnères-de-Bigorre, Imprimerie Dossun, s.d. [1864], placard in-folio de 35 x 22,5 cm, en feuille. Texte sur deux colonnes, une figure dans le texte. Rare. De 1860 à 1870, le sieur Buvert parcourut la France en tous sens pour faire démonstration de l'efficacité de son "vêtement incombustible" (la liste des endroits traversés est d'ailleurs indiquée sur notre imprimé). Notre affiche concerne la représentation donnée le dimanche 13 mars 1864 à Bagnères ("dans la cour de la maison de M. Chelle, avenue de Salut"). Il semble que la démonstration était en général un succès, au témoignage des articles de presse, très nombreux à l'époque, qui en rendaient compte localement.

[BYNG (John)]

Testament politique de l'amiral Byng,

traduit de l'Anglois. Portsmouth, s.n., 1759, in-12, basane fauve marbrée, dos lisse cloisonné et fleuronné, pièce de titre, tranches citron mouchetées de rouge [Rel. de l'époque]. 259 pp. Comme la plupart des pièces intitulées "Testament politique", celle-ci est apocryphe : avec la fictive adresse de Portsmouth, port le plus proche du lieu d'exécution de l'amiral le 14 mars 1757, l'opuscule vise à offrir des réflexions sur l'histoire d'Angleterre des XVIIe et XVIIIe siècle, placées sous l'autorité supposée du seul officier général anglais à avoir subi au XVIIIe siècle le châtiment suprême pour son insuffisance dans la défense de Minorque.

[CABARETS]

Arrest de la Cour de Parlement,

qui fait défenses à toutes personnes de fréquenter les cabarets pendant la nuit & autres heures indûës, & pendant le service divin. Du 15 décembre 1711. Paris, veuve François Muguet & Hubert Muguet, 1711, in-4, en feuille. 4 pp. Renouvelées régulièrement, les dispositions réglementant la fréquentation des cabarets n'étaient guère observées.

[CALENDRIER]

Calendrier séculaire et perpétuel,

suivi de sa concordance avec le calendrier républicain et de deux tableaux usuels, sur les poids et mesures. Présentés à Son Altesse Royale, Monsieur, Comte d'Artois. Où l'on trouve : 1° Le moyen de connoître les dates, depuis l'an 1er de Jésus-Christ, jusqu'à perpétuité ; 2° L'âge de la lune et ses phases ; 3°. Le jour de Pâques ainsi que les principales fêtes fixes et mobiles ; 4° Le rapprochement des principales époques avec l'an 1814. - 5° L'heure de la marée dans les ports connus. Lons-le-Saunier, Imprimerie de Gauthier neveu, octobre 1814, placard in-folio (54 x 41 cm), en feuille. Aucun exemplaire au CCF. Ce grand calendrier perpétuel a dû être imprimé à l'occasion de la visite effectuée par le comte d'Artois en Franche-Comté ; il n'est pas sûr que la mention de la concordance avec le calendrier républicain ait plu à Son Altesse...

[CALONNE (Charles-Alexandre de)]

Notes sur le Mémoire remis par M. Necker

au Comité des subsistances établi par l'Assemblée nationale. Londres, Imprimerie de T. Spilsbury, 1789, in-4, en feuilles, cousu, des mouillures claires. titre, 3 pp., un f. n. ch., 14 pp., un f. vierge. Martin & Walter, 5831. Depuis son installation à Londres au mois d'août 1787, Calonne, ministre disgracié mais visionnaire, n'eut de cesse de répandre dans le public tout le mal qu'il pensait de ses successeurs au Contrôle général des finances, et notamment de Necker, qu'il détestait.

[CALVIERE (Charles-François de)]

Recueil de fables diverses,

par M. ***. Paris, Imprimerie de Pierre Didot l'aîné, 1792, in-16, veau fauve moucheté, dos lisse cloisonné et fleuronné, pièce de titre noire, encadrement de triple filet doré sur les plats, tranches dorées [Rel. de l'époque]. titre, 196 pp. Cioranescu, XVIII, 15 326. Edition originale de ce petit recueil, qui forme en même temps l'unique titre publié de l'auteur. Charles-François de Calvière, marquis de Vézénobres (1693-1777), compagnon de jeux du jeune Louis XV, en plus d'une carrière militaire des plus classiques, fut un grand amateur de livres et de curiosités, un collectionneur de tableaux, dessins et médailles. et un archéologue amateur.

[CAMPAGNE D'ITALIE]

Relation de la fête célébrée par l'Armée de la République française en Italie,

à l'occasion de l'anniversaire de la mémorable journée du 14 juillet, époque choisie par le général en chef, pour donner aux demi-brigades de l'Armée, les nouveaux drapeaux qui rapellent [sic] les batailles dans lesquelles chacune a concouru à la victoire : et adresses individuelles des soldats et officiers de l'Armée, à ceux de l'Armée de l'intérieur et au Directoire exécutif. Venise, Giovanni Battista Negri, s.d. [1797], petit in-4, en feuilles, cousu, rebords ébarbés. 16 pp. Rare impression de l'Armée française en Italie, pendant les opérations menées par le général Bonaparte (dont un ordre du jour est reproduit) contre la République de Venise. Les fêtes du 14 juillet furent alors marquées non seulement par les préparatifs de la paix, mais par des répercussions de politique intérieure (progression des royalistes).

[CAMUS (Jean-Pierre)]

Les Iustes questes des Ordres mendians.

Tirées d'un escit de M. l'E[vêque] de Belley et publiées par P.D.A.. Douai, veuve Marc Wyon, 1630, in-16, vélin souple, dos lisse muet [Rel. de l'époque], petite mouillure claire. 89 pp., 5 pp.n.ch. de table et de privilège. Évêque de Belley de 1609 à 1629, figure éminente et de la littérature baroque et de la réforme catholique, Jean-Pierre Camus (1584-1652) est l'auteur de plus de 200 ouvrages en tout genre, qui attendent encore un bibliographe rigoureux. Ce petit opuscule sur la légitimité des aumônes demandées de porte en porte par les religieux mendiants figure parmi ses écrits les moins courants.

[CANADA]

Emigration to Canada.

Canada : a brief outline of her geographical position, productions, climate, capabilities, educational and municipal institutions, fisheries, railroads, &c., &c;, &c. Second edition. Published by authority. Québec, John Lovell, 1860, in-8, dérelié. 39 pp. Absent de A bibliography of Canadiana. Cette petite brochure de présentation à destination des émigrants vers le Canada parut chaque année à partir de 1859, au moins les années 1860, 1861 et 1862.