Référence :5831

Mémoires d'un gentilhom[m]e suédois

[HORDT (Le comte J. L. von)]

écrits par lui même dans sa retraite, l'année 1784. A Berlin, Chez S. Pitra, 1788, in-8, cart. papier gris, pièce de titre rouge au dos, non rogné [Rel. de l'époque], mors un peu frottés, conservé dans une boîte moderne de papier vert. 4 ff.n.ch. pour le titre gravé et la dédicace de l'éditeur à Frédéric Henri Louis de Prusse, 365 pp. et 1 f. blanc. Quérard IV, 138. NUC: 3 exemplaires. Édition originale, rare. Rédigés en français par J.A. Borelly (une traduction allemande de G.W. Bartoldy a paru en même temps che le même éditeur), ces agréables mémoires sont l'oeuvre du général suédois Johann Ludwig von Hordt [1719-1778]. On y trouve, pp. 117-119, le récit d'une rencontre avec Jean-Jacques Rousseau à Amsterdam. Après avoir embrassé la carrière des armes, Hordt "joua un rôle des plus actifs à l'époque de la révolution de 1756, qui restreignit considérablement l'autorité royale sous Adolphe-Frédéric, se vit contraint de quitter la Suède pour échapper à la peine capitale qu'il avait encourue, comme membre d'une conjuration formée contre le gouvernement sénatorial, et se rendit alors en Prusse. Frédéric le Grand l'accueillit favorablement, et lui donna un commandement dans ses armées. Hordt se conduisit avec distinction pendant la guerre de Sept ans, et fut chargé ensuite d'accompagner le prince Henri de Prusse dans ses voyages en Russie". Cf. Larousse. Très bel exemplaire à l'état de parution: non rogné et dans son cartonnage d'origine.

800.00 €