Référence :34930

Description d’un nouveau genre de mammifères carnassiers sous le nom de Protèle

GEOFFROY SAINT-HILAIRE Isidore

S.l.n.d. [Paris, A. Belin, 1824] in-4 broché, couverture muette de l’époque, titre manuscrit sur le plat supérieur, sans la planche gravée

18 pp.Agassiz III, p. 38, n° 4. Engelmann I, 373. Extrait des Mémoires du Muséum d’histoire naturelle, t. XI, 1824. Dans cette étude, l’auteur décrit un nouveau mammifère provenant du Cap de Bonne-Espérance qu’il nomme protèle. Il s’agit d’un carnassier digitigrade voisin des civettes et des hyènes. Le mémoire comprend : Des os de la tête ; de la mâchoire inférieure ; des dents ; du tronc ; des membres ; dernières considérations.Cet animal avait été envoyé au Muséum par le voyageur-naturaliste Pierre-Antoine Delalande, qui parcourut l’Afrique du Sud de 1818 à 1820, avant de disparaître en 1823 des suites de maladies contractées au cours de ses voyages. Isidore Geoffroy Saint-Hilaire lui rend ici hommage en nommant ce mammifère Proteles Lalandii (Protèle Delalande). Précieux exemplaire enrichi d’un envoi autographe signé : « Monsieur Brongniart, membre de l’Institut, etc. Hommage de profond respect ». Naturaliste et géologue, Alexandre Brongniart (1770-1847) est l’un des fondateurs de la paléontologie stratigraphique. Il effectua aussi quelques travaux de zoologie, notamment sur les reptiles. L’une des premières publications d’Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, alors âgé de 19 ans. Un exemplaire est recensé au CCF (Paris, Institut de France)

950.00 €