Référence :34726

Rapport à l'Académie royale de médecine sur la peste et les quarantaines, fait, au nom d'une commission ; accompagné de pièces et de documents, et suivi de la discussion dans le sein de l'Académie

PRUS René-Clovis

Paris Jean-Baptiste Baillière 1846 fort vol. in-8 demi-chagrin vert, dos à nerfs orné de filets et doubles caissons dorés, tranches peigne jaspées [rel. du Second Empire]

3 ff.n.ch., 1056 pp., un tableau dépliant hors texte.Unique édition de cette somme extraordinairement complète sur la pratique (déjà archaïque) des quarantaines pour lutter contre les différentes formes de "peste d'Orient". Elle contient, parmi les pièces à l'appui, de très nombreux rapports sur des épidémies particulières du début du XIXe siècle (comme celui de Berbrugger sur la peste en Algérie, celui de Lachèze sur la peste en Iran, celui de Seidlitz sur la peste dans l'armée russe en 1829, des communications de Lesseps, Clot-Bey, etc.).Ancien aide-de-camp de Larrey, médecin à l'Hôpital de Bicêtre puis de la Salpêtrière, René-Clovis Prus (1793-1850) était le rapporteur des travaux de la commission. Il avait demandé à faire partie des médecins qui devraient aller s'établir en Orient, et ainsi participer à l'institution des médecins sanitaires en Orient ; on lui donna un poste à Alexandrie. L'intimité de Clovis Prus avec Méhémet-Ali commença dès le premier jour de son arrivée en Égypte. En effet, grâce aux recommandation d'A. Barrot, il en devint le médecin personnel, jusqu'à la mort du vice-roi

750.00 €