Référence :33964

Recueil reproduisant les documents relatifs à la destruction de la ville de Grey-Town (Nicaragua) par les Américains (1854)

BARRUEL-BEAUVERT Philippe-Auguste de

Paris [Typographie A. Lebon] 1856 in-8 demi-percaline bouteille de l'époque, dos lisse muet

Sous un feuillet de titre manuscrit, un amateur a détaché des extraits d'une brochure plus importante, intitulée Bombardement et entière destruction de Grey-Town (dont au CCF, il n'existe des exemplaires qu'à la BnF, au Quai Branly et au Quai d'Orsay). Cf. Sabin 3681.Notre exemplaire omet titre et faux-titre et commence directement par le sous-titre : Recueil A, reproduisant les documents indiqués dans la lettre du 15 juin 1856, du délégué de la population française de Grey-Town, publiée à Paris, le 20 août suivant (...) ; et, en outre, reproduisant les articles ou extraits d'articles, publiés dans le Journal des débats, des 3 octobre et 22 décembre 1854, et aussi dans d'autres journaux de l'époque, ou faisant suite immédiate à la destruction de Grey-Town (pp. 3-32, découpure en bas du f. 29-30, avec perte de texte ; puis 49-66). A été omise dans le recueil une partie de l'imprimé d'origine : La Troisième note du délégué de la population française de Grey-Town (pp. 33-48).Le texte documente le bombardement naval qui détruisit entièrement la ville de Grey Town (actuellement San Juan de Nicaragua), alors sous contrôle britannique (depuis 1848), le 13 juillet 1854. L'opération fut menée par un navire américain, dans le cadre d'un conflit entre les États-Unis et les habitants de la ville au sujet du contrôle des routes de transit. Si la ville fut détruite, il n'y eut aucune perte humaine et le site fut reconstruit. La ville fut placée sous la souveraineté du Nicaragua en 1860 mais resta sous protection britannique jusqu'en 1894

480.00 €