Référence :32497

Iu-kiao-li, ou Les Deux cousines ; roman chinois, traduit par M. Abel-Rémusat ; précédé d'une préface où se trouve un parallèle des romans de la Chine et de ceux de l'Europe

ABEL-REMUSAT Jean-Pierre

4 vol. in-12 demi-veau blond, dos lisses ornés de filets et fleurons dorés, tranches mouchetées de rouge [Rel. de l'époque]

1) 2 ff.n.ch., 256 pp., un frontispice gravé au trait. - 2) 2 ff.n.ch., 172 pp., un frontispice gravé au trait. - 3) 2 ff.n.ch., 196 pp., un frontispice gravé au trait. - 4) 2 ff.n.ch., 239 pp., un frontispice gravé au trait. Première traduction française du Yu Jiao Li, l'un des plus connus des romans du genre appelé caizi jiaren, c'est-à-dire tournant autour des amours plus ou moins contrariées entre un jeune candidat aux examens littéraires et une femme de grande beauté. Il a été composé dans la première période Qing (fin du XVIIe siècle)

500.00 €