Référence :31654

Panthéon chinois, ou Parallèle entre le culte religieux des Grecs et celui des Chinois ; avec de nouvelles preuves que la Chine a été connue des Grecs, et que les Sérès des auteurs classiques ont été des Chinois

HAGER Giuseppe

Paris Imprimerie de P. Didot l'aîné 1806 in-4 maroquin vert, dos lisse orné de fleurons et semis géométriques dorés, triples encadrements de dent-de-rat, filets, guirlandes et grecques dorés sur les plats avec fleurons d'angle, tranches dorées, guirlande dorée en encadrement sur les contreplats [Rel. de l'époque]

4 ff.n.ch., pp. ix-xxxviij, un f.n.ch., 175 pp., une grande planche dépliante gravée sur cuivre et passée au lavis.Brunet III, 14. Unique édition de ce texte curieux qui suscita une polémique européenne, et de larges doutes sur les compétences de l'auteur. L'orientaliste italo-autrichien Giuseppe Hager (1757-1819), né à Milan, s'était en effet mis à l'étude du chinois à la fin du XVIIIe siècle, à une époque où la connaissance de cette langue était très limitée en Europe et ou les vérifications ne pouvaient se faire facilement en raison de la rareté des contacts avec l'Orient. Très bel exemplaire, grand de marges, au chiffre du Prince Eugène de Beauharnais, vice-roi d'Italie et de son épouse, Augusta-Amalia de Bavière

12,500.00 €