Référence :31581

Dictionnaire Cam-français

AYMONIER Etienne

grand in-8 broché

2 ff.n.ch., pp. V-XLVI, un f.n.ch., 587 pp., texte sur deux colonnes.Avec Antoine Cabaton (1863-1942). Parlée au Cambodge et dans le sud du Vietnam, la langue Cham fait partie du groupe malayo-polynésien, et était celle de l'ancien royaume de Champa, absorbé définitivement par l'Annam en 1822.Étienne Aymonier (1844-1929) arrive à Saïgon le 19 octobre 1869 comme sous-lieutenant d'infanterie de marine. En 1871, il est détaché comme Inspecteur des Affaires Indigènes de la région de Travinh, une terre khmère (Preah Trapeang) passée quelques décennies plus tôt dans l'orbite vietnamienne. Pour la première fois, il se trouve en contact prolongé avec ce peuple cambodgien, avec sa langue, sa culture. Le 1er avril 1873, il est nommé adjoint au représentant du Protectorat au Cambodge. Il a acquis dès cette époque une connaissance suffisante du cambodgien pour se voir confier l'enseignement de cette langue au Collège des administrateurs stagiaires à Saigon. Résidant à Phnom Penh, Étienne Aymonier poursuit l'exploration d'Angkor commencée par le lieutenant de vaisseau Delaporte et le docteur Harmand. En 1881, il est chargé d'une mission archéologique et épigraphique dans des secteurs encore inconnus. Dans les années qui suivent, il collabore avec la mission Pavie au Cambodge et en Annam: il recueille de nouvelles inscriptions khmères et de nombreux spécimens de sculptures pour le musée Guimet. Il rentre définitivement en France vers 1888

650.00 €