Référence :31334

Pensées sur les plus importantes vérités de la religion,

[IMPRESSION DE BRUYERES. - HUMBERT (Pierre-Hubert)]

et sur les principaux devoirs du christianisme. Adressées par Monseigneur l'Illustrissime & Révérendissime évêque, comte de Toul, Prince du St.-Empire, au clergé séculier, régulier, & aux fidèles de son diocèse. Bruyères [Vosges], Jean-François Vivot, s.d. [1768], in-8, basane fauve modeste, dos lisse cloisonné et fleuronné à froid, étiquette de titre en papier au dos, encadrement de simple filet à froid sur les plats, tranches rouges [Rel. de l'époque], accroc en coiffe supérieure, coins abîmés. 3 ff.n.ch., pp. 7-443, 5 pp.n.ch. de table. Au CCF, seule la BnF signale cette impression de Bruyères pour ce titre (et pour les années 1780 et 1786, avec l'adresse de la veuve Vivot). Rarissime impression de cette petite localité des Vosges, dans laquelle la typographie est si peu documentée que Deschamps niait l'existence de toute presse dans la localité à la fin du XVIIIe siècle. Le bourg possédait cependant plusieurs communautés monastiques, dont un couvent de Capucins, ce qui suffit à expliquer l'existence d'une imprimerie. De fait, originaire du Dauphiné, Jean-François Vivot (1725-1771) exerça successivement à Besançon, Remiremont et Epinal ; puis, il fut reçu officiellement à Bruyères par-devant le lieutenant général de police de Nancy le 16 septembre 1764. Malgré la suppression officielle de son imprimerie (par arrêt du Conseil du 15 juin 1768), il fut autorisé à exercer sa vie durant, ainsi que sa veuve après son décès à Bruyères en avril 1771 (et ce, au moins jusqu'en 1804). Ex-libris manuscrit du père Honoré, capucin .

950.00 €