Référence :30865

Mois de Marie des pauvres paysans

[IMPRESSION PARTICULIÈRE]. POURCHER (Pierre)

Saint-Martin-de-Boubaux [Lozère], chez l'auteur, 1879, in-16, broché, couverture verte imprimée, non coupé. 304 pp. Au CCF, exemplaires seulement à la BnF et à Montpellier. Rarissime, comme tous les livres de l'abbé Pourcher. Ce petit livret de piété forme l'une des célèbres impressions particulières dues à l'inlassable activité typographique de l'abbé Pierre Pourcher (1831-1915), l'une des plus curieuses figures cléricales de la fin du XIXe siècle : prêtre du diocèse de Mende (ordonné en 1865), longtemps curé de la petite paroisse de Saint-Martin-de-Boubaux (1872-1900), où il n'y avait guère qu'une poignée de catholiques en plein pays réformé, puis archiviste diocésain (1900-1910), il avait établi dans son presbytère une presse particulière de sa fabrication qu'il utilisa pour répandre quantité d'opuscules témoignant d'une vision ultra-providentialiste et intransigeantiste de la société, mais toujours tirés manuellement à petit nombre (100 ou 200 exemplaires au maximum), ce qui en fait la rareté. Ni la qualité du papier (il recyclait les vieux papiers trouvés à droite à gauche) ni celle de la typographie ne sont bien remarquables : il utilisait ce qui venait. Son livre le plus connu demeure la célèbre Histoire de la bête du Gévaudan, véritable fléau de Dieu (1889), un énorme in-12 de plus de 1000 pages, dans lequel l'érudition la plus minutieuse se mêle à l'hystérie religieuse la plus caractérisée : la thèse de la punition divine développée à l'époque par l'évêque de Mende y est reprise sans changement et sans sourciller.

500.00 €