Référence :29747

Plan de conduite sur les monnoyes, dont l'exécution donnera les moyens au ministre de satisfaire avec facilité aux besoins actuels de l'Etat

MANUSCRIT]. [CLAUTRIER Gilbert

S.l. s.d. [vers 1740] in-folio en feuilles

6 ff. n. ch., couverts sur la partie gauche d'une écriture moyenne et très lisible (environ 30 lignes par page).Tourne essentiellement autour des moyens de soulager le Trésor royal pendant une guerre dispendieuse menée par le Royaume, notamment en Allemagne, mais qu'il est difficile de cerner davantage (Guerre de succession de Pologne, 1733-38 ; ou Guerre de succession d'Autriche, 1740-48 ?)Rapport inédit, non signé, mais dont les informations du dernier paragraphe suggèrent un rédacteur ("Il existe encore dans l'un des premiers bureaux du Contrôle général, un homme aussi distingué, par sa probité, sa haute capacité, et la longue expérience. Il seroit très convenable et très important de le consulter, et de l'employer dans le cours de cette grande et salutaire entreprise") : cette perle administrative enfouie au coeur des bureaux reçoit un nom en marge, c'est M. Clautrier, et on est en droit de supposer qu'il est l'auteur de ce mémoire. Un paragraphe très louangeur pour l'action de Desmaretz pendant la Guerre de Succession d'Espagne (f. 1v) va également dans ce sens, car c'est ce contrôleur général qui fit toute la carrière de Clautrier.Gilbert Clautrier, né à Lyon le 28 mai 1674, était le fils d'un receveur général des finances de la Généralité de Lyon ; il commença sa carrière comme commis de Renouard de La Touanne, trésorier général de l'extraordinaire des guerres, puis avança rapidement quand Desmaretz, revenu en grâce en 1703, l'appela auprès de lui, lui confiant peu après (1708) le poste de premier commis au contrôle général, qu'il occupa jusqu'en 1749, y compris pendant la polysynodie, jouant un rôle de premier plan notamment dans la conservation des archives du contrôle général

1,650.00 €