Référence :27864

Lettre autographe signée [à Louis Auguste François de Mériage]

SALIGNY Charles

Naples 23 avril 1807 4 pp. in-4

Intéressante lettre sur les affaires d'Autriche et d'Orient.Écrite par le général Saligny, en poste à l'armée de Naples, elle est adressée au futur général de Mériage, alors second secrétaire d'ambassade à Vienne, en mission à Vidin (Empire ottoman). "Lorsque vous m'avez écrit, il paroît que votre horizon politique n'étoit pas très clair. Le rassemblement de l'armée d'observation en Galicie, les secours donnés aux services, les réjouissances publiques pour la sortie pacifique des Français de la ville de Vienne, tout cela pouvoit bien faire penser que la Cour autrichienne n'étoit pas disposée à garder la neutralité. Ce qu'on a dit actuellement ici feroit croire qu'elle a changé d'opinion et qu'elle entend assez bien ses intérêts pour laisser reposer ses peuples, son pays, et remettre ses finances. Si on juge de ces dernières par le cours du papier et par les opérations consignées dans les journaux sur les monnoies, il sembleroit que la paix n'a pas encore eu beaucoup d'influence sur elles…". "Nous sommes ici assez tranquilles depuis que les Russes & les Anglais se sont portés vers Constantinople. Nous ne savons rien de bien positif sur cette expédition. On a d'abord appris que les Anglais avoient forcé le Détroit, avoient brûlé une partie de la flotte et s'étoient approchés de la capitale ottomane, mais ensuite on a dit que les Turcs s'étoient défendus vaillamment et que les Anglais avoient été obligés de regagner Malte avec leur escadre tout à fait désemparée. Aujourd'hui on débite qu'ils ont entièrement réussi et que la Porte a fait la paix. Jugez d'après cela de ce qu'on peut croire…". On joint deux autres lettres adressées à Mériage, Vienne, 1807-1809, 4 pp. in-4, adresses, dont une par F. de La Grange

300.00 €