Référence :27707

Physiologie du prédestiné.

[ALLEC (Calixte-Zénon)]

Considérations biscornues, par une bête sans cornes. Dessins de J. Gagniet. La femme en défendra la lecture au mari. Paris, Raymond-Bocquet, 1841, in-16, demi-chagrin fauve, dos à nerfs orné de fleurons noirs, tranches jaunes [Rel. de l'époque], coins abîmés. 128 pp., y compris le frontispice, nombreux bois gravés dans le texte, le tout imprimé sur papier jonquille. Lhéritier, 47. L'une des plus amusantes des petites Physiologies de la Monarchie de Juillet : comme le précise l'auteur en début de volume, les prédestinés qu'il étudie ne sont pas ceux auxquels le paradis est destiné ; en fait, le terme est une euphémisation pour l'imprononçable "cocu" et l'ouvrage offre un tableau des plus cocasses de l'univers de l'adultère féminin dans le Paris du XIXe siècle. On notera un portrait peu flatté de Balzac page 8. Auteur dramatique et journaliste originaire de Gap, Calixte-Zénon Allec (1813-1885) écrivait à la fois dans les journaux dauphinois et parisiens.

400.00 €