Référence :25883

Ensemble de 37 photographies, dont 22 réalisées par le vicomte de Rugy, 4 par le comte de Kergorlay et 3 par Camille Enlart, de différents formats et montées sur papier fort, avec légendes manuscrites au verso

CRÈTE - RHODES]

S.d. [ca. 1900] 31 ff. in-8 (21 x 16 cm) en feuilles sous chemise cartonnée, demi-toile à coins de l'époque avec sangle. On joint 1 reproduction d'un plan ancien, 1 carte postale (palais du Grand Maître, 1914) et 1 photo sans légende, lég. plus grande

Non mentionné dans Fierro, Inventaire des photographies sur papier de la Société de géographie, ni dans Loiseaux, Trésors photographiques de la Société de géographie. Intéressant ensemble sur les monuments médiévaux de la Crète et de Rhodes.Pour la Crète (10 photographies), le recueil montre essentiellement des places fortes datant de l'époque des croisades : châteaux, murailles, tours, portes et vestiges divers, avec parfois des personnages à proximité des monuments. Les localités sont La Canée, Sitia, Mijella, Spinalonga et Kritza (scène villageoise); 7 clichés ont été pris par le vicomte de Rugy et 3 n'ont pas d'indication de photographe. Concernant Rhodes (27 photographies), les vues représentent un panorama de la ville, la porte Sainte-Catherine, le fort Saint-Nicolas, la porte du prieuré de France, le bastion des Arabes, la porte Saint-Jean, une porte d'entrée dans la rue des Chevaliers, une maison dans le quartier juif, la porte du palais des Grands Maîtres de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, la prévôté, la cour du grand Hôpital, la tour du phare, etc. Parmi ces photographies, 15 ont été prises par le vicomte de Rugy, 4 par le comte de Kergorlay, 3 par Camille Enlart (signature à froid dans l'angle inférieur droit) et 5 ne mentionnent aucun nom; 8 photographies ont pâli. Officier de marine et ancien élève de l'Ecole navale, François Goullet, vicomte de Rugy (1868-1948) était en poste sur le croiseur Troude, dans l'escadre de la Méditerranée, entre 1897 et 1899. La même année, il devint adjoint au directeur des Défenses sous-marines du 1er arrondissement maritime à Cherbourg. Après une campagne au sein de l'escadre du Nord, il fut nommé, en 1902, commandant un groupe de torpilleurs et aide de camp du vice-amiral Touchard, préfet maritime à Cherbourg. En 1914, il était second du service central des torpilleurs. Les photographies présentées ici ont probablement été réalisées vers 1898, au moment où il se trouvait en Méditerranée. Ancien officier de Dragons, le comte Jean de Kergorlay (1860-1923) quitta l'armée en 1887 pour se consacrer à l'archéologie, à l'histoire et aux explorations. Il visita ainsi les Etats-Unis, le Canada, l'extrême sud algérien et tunisien, l'Egypte, la Palestine et l'Asie Mineure. De chacun de ses nombreux voyages, il rapporta d'intéressantes relations qu'il publia dans le Journal de la Société des Américanistes, la Revue des Deux Mondes, la Revue de Paris et le Journal des Débats. Il laissa deux ouvrages intitulés Sites délaissés d'Orient (1911) et Soirs d'Épopée (1913), écrits, le premier en revenant du Sinaï, le second après avoir exploré Chypre et Rhodes (M. de Villiers, Journal de la Société des Américanistes, t. XVI, 1924, p. 394). Historien, archéologue et membre de l'Institut, Camille Enlart (1862-1927) étudia à l'Ecole des Chartes d'où il sortit major en 1889. Il enseigna l'archéologie médiévale à l'Ecole spéciale d'architecture et à l'Ecole du Louvre, et devint directeur du musée de Sculpture comparée à Paris. Il a pratiqué la photographie, en particulier lors de ses voyages en Espagne, Portugal, Scandinavie, Syrie et Chypre, où il étudia le rayonnement de l'art gothique hors de France. Au cours de ses deux principales missions à Chypre, en 1896 et 1901, il rapporta des œuvres achetées ou trouvées sur place. Ses collections (sculptures, peintures, céramiques, photographies) sont actuellement conservées à Boulogne-sur-Mer, sa ville natale. Provenance : Archives personnelles de Camille Enlart.Liste détaillée sur demande

850.00 €