Référence :25562

Signaux de reconnoissance pour tous les jours de la semaine

SIGNAUX D'ESCADRE

S.l. [Toulon] s.d. [1758] in-4 en feuille

[3] pp., formulaire imprimé, renseigné et signé à la main.Absent de Polak. En soi, et dans sa version seulement imprimée, ce genre de documents, d'un usage courant dans la marine de l'époque, a peu survécu ; on en trouve cependant ici ou là quelques exemplaires conservés dans des recueils de notices sur les signaux.Mais notre exemplaire a été rempli à la main pour servir de directives ; il est signé "A bord du Foudroyant le 1er février 1758. Duquesne". Il s'agit de Michel-Ange Duquesne de Menneville (1700-1778), neveu d'Abraham Duquesne, et dont le vaisseau amiral fut le Foudroyant pendant la Guerre de Sept ans. Lancé en 1750, ce vaisseau de ligne de 80 canons, porta La Galissionière à la bataille navale de Minorque en 1756. La date permet de préciser exactement le contexte de notre écrit, qui en acquiert une saveur particulière : Duquesne avait, en ce début de 1758, reçu le commandement d'une petite escadre de trois vaisseaux chargée de sortir de la rade de Toulon pour secourir la flotte de La Clue-Sabran bloquée par les Anglais dans le port de Carthagène. Mais les trois vaisseaux furent capturés par l'escadre de 10 navires sous le commandement de l'amiral Osborn, le 28 février 1758, Duquesne fut fait prisonnier, et Le Foudroyant passa au service de la Royal Navy dès 1759 (il ne fut désarmé qu'en 1787)

2,200.00 €