Référence :25514

Décret de la Convention Nationale,

[FEMMES AUX ARMEES]

du 30 avril 1793, l'an second de la République française, pour congédier des armées les femmes inutiles. Rennes, J. Robiquet, s.d. [1793], placard in-folio (43 x 35 cm), en feuille. Texte sur deux colonnes. L'accompagnement des armées en campagne par des hordes de femmes ou légitimes ou vénales fut une constante et une plaie du militaire d'Ancien Régime jusqu'au début de la Révolution ; de même, l'existence (moins documentée) de femmes engagées comme combattantes. Conformément à un effort déjà ancien, la Convention s'efforça de limiter la présence féminine aux armées à deux catégories bien spécifiques, justifiées par les services rendus : les blanchisseuses et les vivandières (futures cantinières). Il s'en faut d'ailleurs de beaucoup que l'interdiction ait été respectée scrupuleusement pendant les Guerres de la Révolution et de l'Empire, et des aventures comme celles de la "Contemporaine" en apportent un témoignage rare, mais significatif. Il reste que, contrairement à un cliché très répandu, l'idéologie de la Révolution française est franchement "masculiniste", pour employer un néologisme pratique, et a tendance à exclure de plus en plus nettement l'élément féminin de toute activité publique.

650.00 €