Référence :24525

Naufrage du vaisseau "Le Républicain"

[DESSIN AQUARELLÉ]

Fin du XVIIIème siècle, 23,5 x 17 cm, aquarelle et encre de Chine, pet. trace de mouill. marginale . Le Républicain avait participé à la bataille d'Ouessant (mai 1794) puis à celle du 13 prairial An II (1er juin 1794), funeste pour les Français qui y perdirent sept vaisseaux contre les Anglais. Ce vaisseau de premier rang, muni de 110 canons, conçu dans le port de Brest par l'ingénieur Guignace, avait été lancé en 1780 sous le nom de Royal Louis. Démâté durant ce combat du 1er juin 1794, il est de nouveau requis, fin 1794, par la Convention Nationale qui " ordonne à la flotte basée à Brest d'effectuer, contre les Anglais, une hasardeuse opération de diversion. L'escadre, venant de subir de graves dégâts et des pertes humaines importantes durant le combat de Prairial, est alors en mauvais état. Elle appareille tout de même, le 24 décembre 1794, pour cette périlleuse mission. Suite à la pénurie de matelots et d'officiers expérimentés, des équipages novices affrontent la mer pour la première fois. Le goulet de la rade de Brest est à peine atteint que le désordre s'installe parmi les navires qui manoeuvrent pour éviter les abordages. Dans la confusion générale, le Républicain, toujours commandé par le capitaine de vaisseau Longer, s'échoue sur la roche Mingant sur laquelle il reste accroché jusqu'au petit matin, avant de se disloquer complètement, tuant 10 marins. Pour éviter une nouvelle catastrophe, Villaret de Joyeuse fait mouiller l'escadre qui ne repart que 7 jours plus tard" (cf. Sté Archéologique maritime du Morbihan). La légende est en partie effacée.

1,200.00 €