Référence :24083

La Composition et practique de la ligne geometrique. Le plus simple, facile, & commode de tous les Instruments encores inventez, pour sçavoir cognoistre la mesure de toute distance : En l’usage de laquelle est rapporté tout ce qui peut servir à l’Art Militaire par la practique de la Geometrie

RIVAN Antoine

Paris Denys Langlois 1619 petit in-4 demi-veau brun, dos finement orné, pièce de titre rouge [Rel. moderne], accroc au titre

8 ff.n.ch., 28 pp. Édition originale rarissime de cet opuscule et premier ouvrage d’Antoine Rivan, dévoilant un nouvel instrument de mesure de sa propre invention. Il donne l’explication et l’usage de celui-ci, un ancêtre des règles de calcul de distances, des compas à usage géométrique et de plusieurs appareils de levés topographiques comme le quart-de-cercle terrestre de l’abbé Picard.La « ligne geometrique » est un instrument formé de trois règles, dont une « fiduciale », fixées par une « pinule » transversale à la hauteur d’un tiers de leur longueur, le tout soutenu par un pied. Elle sert à la pratique des angles « couchez », et constitue un complément primitif au célèbre cercle hollandais, au graphomètre, à la planchette et à l’alidade des topographes.Médecin, mathématicien et inventeur originaire de Carpentras, Antoine Rivan (15..-16..) s’est occupé de problèmes liés à la « trisection » de l’angle ou de sa division en trois parties égales dont il affirme avoir trouvé la démonstration. Ses recherches sur la géométrie, science de la grandeur immobile, l’ont conduit à s’intéresser en particulier à la géométrie pratique et à ses applications dans l’art militaire. Rivan est auteur de quelques ouvrages, notamment De Anguli rectilinei divisione in tres aequales demonstratio geometrica (Paris, D. Langlois, 1623) ; L'art de fortifier les places regulieres & irregulieres. Ensemble la maniere de practiquer et tracer sur le terrain, les forts, forteresses, et les fortifications autour de toutes sortes de places. Oeuvre que personne n'avoit encores entrepris (Paris, P. Gaillard, 1628), dédié au cardinal de Richelieu, et à la même date, à Paris, chez Pierre Pic, réédité par ce dernier en 1636.Parfaite reliure à l'imitation des reliures du XVIIème siècle

2,200.00 €