Référence :2318

Ars metrica, id est ars condendorum eleganter versuum.

[CELLIERES (I.)]

Ab uno è SociÉTATe Jesu. Editio tertia, multo aliis emendatior. Toulouse, Nicolas Henault, 1702, petit in-12, vélin souple [Rel. de l'époque], un peu tachée, mouill. 5 ff.n.ch., pp. 3 à 138, 1 f.n.ch. Sommervogel II, 944 et suiv. (autres éditions). Barbier IV 1160 (édition de Lyon, 1673). Nouvelle édition toulousaine, corrigée. Célèbre traité de rhétorique et de versification, par un humaniste jésuite originaire de Saint-Didier-la-Séauve (Haute-Loire). Entré au noviciat en 1645, il professa pendant 22 ans la grammmaire, les humanités, la rhétorique, la philosophie et les mathématiques. "Il mourut, je pense, entre 1721 et 1726 ; il n'est pas dans les Nécrologes antérieurs à 1720 ; en 1716, il était à Chambéry, avec la qualification de senex". Cf. Sommervogel, qui croit que la première édition de l'Ars metrica, qu'il n'a pas vue, date approximativement de 1665.

680.00 €