Référence :23034

Henricea Ad christianissimum Galliae et Navarrae Regem Henricum IV

VIAS Balthasar de

Aquis Sextiis [Aix] Ex Typographia Iohanis Tholosani [Jean Tholosan] 1606 in-4 (16,5 x 23,5 cm) vélin ivoire souple, dos lisse orné de filets et de cinq lys dorés, titre manuscrit au dos, filets dorés encadrant les plats, armoiries dorées au centre, tranches dorées [Rel. de l'époque], dans une boîte moderne de maroquin bordeaux à dos lisse, doublée de moire verte, pet. travail de rongeur sur le 1er plat, mouill. marg. aux 3 premiers ff

Frontispice gravé, 2 ff.n.ch., et 176 pp.Cioranescu 66248. Ce recueil en vers, dédié à Henri IV, comprend, après un panégyrique, près de cent pages d'emblèmes, un épithalame et en fin de volume un poème astrologique (genethliacum) au Dauphin, futur Louis XIII.Seule édition, ornée, outre le frontispice avec encadrement surmonté du portrait d'Henri IV, de 4 curieuses planches gravées à l'eau-forte à pleine page dans le texte, relatives à Henri IV et à Louis XIII enfant (le roi Henri IV à cheval, le même au pied d'un arbre généalogique, celui-ci en Hercule gaulois (avant le poème nuptial) et enfin le Dauphin en pied auprès de son frère, le Duc d'Orléans au berceau, dont deux lions lèchent les mains). L'Hercule gaulois, avec la peau de bête et la massue, ses attributs traditionnels, symbolisait déjà dans les Emblèmes d'Alciat l'éloquence supérieure à la force. La bête tenue à la chaîne figure les passions domptées (celles du Vert galant) et les deux femmes assises à l'arrière-plan, la France et la Navarre.Balthazar de Vias, poète néo-latin né à Marseille en 1587, était avocat au Parlement de Provence et également féru de numismatique et d'astronomie. Il est mort en 1667, non sans avoir été nommé par Louis XIII, qu'il semble avoir connu enfant, gentilhomme de la chambre du Roi et conseiller d'État.Précieux exemplaire dans une élégante reliure de l'époque aux armes d'Henri IV (OHR 2492, fer n°2).Exemplaire cité par Olivier Hermal et de Roton. A figuré au Bulletin de la Librairie Morgand, dirigée par Édouard Rahir (janv. 1920 n° 640)

45,000.00 €