Référence :22575

La primera [et Segunda] parte de Orlando Furioso dirigido al principe don Philippe nuestro Senor: traduzido en Romance Castellano por don Ieronimo de Urrea Coregido segunda vez por el mismo//con el verdadero sucesso de la famosa batalla de Roncefualles, fin y muerte de los doze Pares de Francia: dirigida al muy llustre Senor Don Pedro de Centellas Conde de Oliua, &c. por Nicolas Espinosa nueuamente corregida

ARIOSTO Ludovico

Anvers Martin Nucio 1557-1558 2 parties en 1 vol. grand in-8 (15,5 x 22,5 cm) vélin ivoire souple, titre manuscrit en long au dos, traces de lacets [Rel. de l'époque], pet. rest. et défauts int

260 ff. (dont le titre avec la grande marque de l'éditeur) + 2 ff. non numérotés (table), portrait et 45 bois dans le texte; 3 ff. non numérotés (titre, dédicace et sonnets), 180 ff. et 1 f. (table) et 35 bois dans le texte.Brunet I, 443. Palau 16603. Vindel I, 173.Illustré au total d'un portrait et 80 bois dans le texte.Édition revue et corrigée de la traduction estimée de Jeronimo de Urrea (Saragosse vers 1510 - Naples vers 1573), premier traducteur du Roland furieux de l'Arioste qu'il introduisit en Espagne. L'oeuvre a été clairement identifiée comme une des sources d'inspiration de Cervantes pour la composition de Don Quichotte.Le titre pourrait induire en erreur, car la seconde partie est en réalité une suite en espagnol du Roland Furieux, imaginée par Valencien Nicolas Espinosa. Elle avait été publiée pour la première fois à Saragosse en 1555.Cette seconde partie est considérée comme "assez rare" dès le XVIIIème siècle et David Clément note: "Nicolas des Espinosa, bon poëte, selon Nicolas Antoine, qui vivait du tems de l'empereur Charles Quint a composé cette seconde partie en Espagnol pour la joindre au Roland Furieux traduit dans la même langue par Jérôme de Urrea... Il est très difficile de joindre les deux parties du Roland furieux en espagnol, ce qui fait qu'il est beaucoup plus rare que l'original" (David Clément. Catalogue raisonné des livres difficiles à trouver. Göttingen, 1751. vol. II p. 69).

13,500.00 €