Référence :22151

Vie du vénérable Dom Jean de Palafox,

[DINOUART (Joseph Antoine Toussaint)]

évêque d'Angélopolis, & ensuite évêque d'Osme, dédiée à Sa Majesté catholique. Cologne, & se trouve à Paris, chez Nyon, 1767, in-8, veau fauve marbré, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge, tr. marbrées [Rel. de l'époque], rest., les pp. 49-50 et 293-294 sont tachées dans la marge, traces de cachets. 1 frontispice, iv, lvi et 576 pp., 3 planches hors texte. Sabin, 20201. Leclerc, (1867), 453. Sommervogel, II, 1055. Streit, III, 874. Édition originale, établie par Dinouart, chanoine de Saint-Benoît de Paris, d'après le manuscrit du Père Champion, jésuite du collège de Rennes. Une seconde édition parut en 1772. Elle est ornée, en frontispice, d'un portrait de Palafox gravé par Louis Legrand, et de trois planches gravées par le même, d'après des dessins de Gravelot, représentant l'évêque au moment de son départ pour l'Espagne, en prières, et chassé de son diocèse par ses ennemis. "Cet ouvrage est publié en grande partie sur celui du P. Champion jésuite, lequel avait commencé à faire imprimer une vie de Palafox, mais l'impression fut arrêtée à la 7e feuille, à cause de la franchise de l'auteur. L'abbé Dinouart dit, dans sa préface, qu'il fut assez heureux pour se procurer le manuscrit entier du P. Champion indiqué au catalogue des manuscrits de la bibliothèque de la maison professe de Paris, n° 69, et qu'il s'en est servi pour composer la vie du célèbre évêque" (Leclerc). Théologien issu d'une illustre famille espagnole, Juan de PALAFOX Y MENDOZA (1600-1659) étudia à l'université de Salamanque, avant d'être appelé par Philippe IV dans le Conseil de guerre, puis dans celui des Indes. Il embrassa l'état ecclésiastique et fut nommé, en 1639, évêque de Puebla de los Angeles, ou Angelopolis, au Mexique, avec des pouvoirs administratifs étendus. Dans l'exercice de ses fonctions, Palafox eut des démêlés avec les Jésuites; il soumit son différend au pape Innocent X, et passa en Europe pour soutenir sa cause. Le roi d'Espagne, satisfait de sa conduite en Amérique, lui donna l'évêché d'Osma, en Castille. Palafox mourut peu après, laissant une grande réputation de piété (Hoefer). Palafox est l'auteur de plusieurs écrits, dont un texte imprimé secrètement vers 1650 et intitulé Virtutes del Indio, dans lequel il apparaît comme "un second Las Casas, en exposant au gouvernement espagnol la malheureuse condition des Américains, et en en demandant l'amélioration. Son zèle et son humanité se montrèrent surtout dans cet exposé adressé au roi, où il a fait ressortir avec beaucoup d'habileté le bon naturel des natifs" (Brunet IV, 313). Biographie peu commune.

480.00 €