Référence :19611

Codex magliabecchiano XIII. 3.

Manuscrit mexicain post-colombien de la Bibliothèque nationale de Florence reproduit en photochromographie aux frais du duc de Loubat. Rome, Danesi, 1904, in-8 oblong de 2 ff.n.ch. et 92 ff., cartonnage d'éditeur papier crème, titre imprimé sur le premier plat, dos lisse avec titre lithographié, accrocs. Palau, 55970. Pas dans Sabin. Première édition sous cette forme (voir plus bas). Très rare (tiré à petit nombre pour distribution privée). Le titre original est: Libro de la vida que los yndios antiguamente hazian y supersticiones y malos ritos que teniam y guardavan. Très curieux codex mexicain de la seconde moitié du XVIe siècle, composé de 92 ff. reproduisant le manuscrit en fac-similé en couleurs. "The codex contains sections on the ancient calendar, monthly feasts, and other festivals. The fine drawings, along with the short Spanish commentary, makes this a treasure of ethnographic information. This manuscript is often used as a source for text illustrations, while the accompanying commentary has been one of the primary sources in understanding the monthly festivals" (W. Ruwet, American Antiquity, Vol. 37, No. 3, 1972). "Codex Magliabecchiano, a delightful account of the life of the Indians, was prepared for the learned Dr. Cervantes de Salazar about 1553 … Here we meet with mythology, with an explanation of the pictures by a Spaniard living near enough to the Aztec period to obtain an accurate record of their meanings" (C. A. Burland, Magic Books from Mexico). On trouve notamment représentés, dans cette importante source ethnographique pour la compréhension de la culture Aztèque, l'ixiptla du dieu Xochipilli dans sa litière, la fête de Huey Tecuilhuitl, la fête de Tlaxochimaco-Miccailhuitontli, la fête de Etzalcualiztli, etc. En 1890, Zelia Maria Magdalena Nuttall (1857-1933), spécialiste américaine des cultures mexicaines, identifie à la Bibliothèque nationale centrale de Florence le Codex Magliabecchiano qu'elle fait publier en 1903 par l'Université de Californie sous le titre The Book of the Life of the Ancient Mexicans. Elle entrera à cette occasion en conflit avec Joseph Florimond, duc de Loubat (1831-1927), qui, dans sa publication de 1904, ne la crédite pas de sa découverte. Un f. manuscrit volant reproduit le titre, avec la même disposition que sur le premier plat. Bel exemplaire, tout à fait séduisant, malgré les cartonnage un peu mené.

1,000.00 €