Référence :18488

AGOUB

in-12 de 24 pp. dérelié, très légères rousseurs

Cette plaquette très rare, inconnue de Brunet, Quérard, Playfair, etc., manque à la BnF et à la Bibliothèque municipale de Marseille.Il s'agit d'un morceau lu à l'Athénée de Marseille le 23 décembre 1831 par l'orientaliste égyptien Joseph Agoub (1795-1832), professeur de langue arabe au collège Louis-le-Grand."Il existe, entre autres, chez les Arabes, un chant jusqu'ici peu connu de l'Europe, qui est à la fois érotique et élégiaque, qui tantôt se rapproche de la romance française, et tantôt revêt la couleur anacréontique." Ce chant traditionnel arabe composé d'une seule strophe, c'est le maoual, objet de cette communication. Agoub en traduit et présente ici 27. Il a paru en 1827 une plaquette du même auteur intitulée "Romances vulgaires des Arabes".Envoi autographe signé de l'auteur à "Mr le Baron de Ladoucette", Jean-Charles-François de Ladoucette (1772-1848), ancien préfet du Premier Empire et membre de nombreuses sociétés savantes

350.00 €