Référence :13206

[Isagogicon moralis disciplinae:] liber de moribus admodum utilis et necessarius ad Galeotum

BRUNUS ARETINUS Leonardus

[Sant'Orso Johannes Renensis vers 1475] in-4 (20,3 x 14,5 cm) de 14 ff.n.ch., sign. a8-b6, 25/26 lignes, car. rom., demi-veau [Rel. du XIXe siècle, signée Simier, relieur du Roi]

HC, 1766. GW, 5617 = 2385. Goff, B-1251. CIBN, B-888. Rare édition incunable imprimée dans une localité italienne peu connue.Après avoir commencé sa carrière à Padoue en 1473, l'imprimeur allemand Johannes Renensis (Hans vom Rin), originaire de la région de Bâle, transporta en 1475 son atelier à Sant'Orso, petite bourgade dans les collines de la Vénétie à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Vicence, vraisemblablement pour fuir une épidémie de peste. Il imprima là-bas sept ou huit éditions avant de redescendre à Vicence en 1476 et disparaître ensuite des annales typographiques.Toutes ces éditions sont très rares et peu d'entre elles sont signées. C'est le cas de celle-ci, et les bibliographes ont longtemps hésité sur son attribution typographique.On a aussi hésité quant au texte de cette édition: jusqu'à une époque récente, les catalogues et les bibliographies le présentaient comme une traduction latine par Leonardo Bruni, dit "l'Arétin", de l'Éthique d'Aristote à son disciple Eudème de Rhodes. Or, si le célèbre humaniste florentin (1370-1444) a effectivement traduit par ailleurs l'Éthique d'Aristote à Nicomaque, il s'agit bien ici d'un traité de son cru, ou plutôt une introduction (Isagogicon) d'inspiration aristotélicienne à la philosophie morale, qu'il composa vers 1421-1424 et dédia à un de ses disciples, Galeotto Ricasoli. Ce court texte connut un énorme succès dans l'Italie du Quattrocento et fut imprimé à plusieurs reprises dès 1470

12,500.00 €